Ondes : soigner la maladie imaginaire

Les personnes prétendument « électrosensibles » ne sont pas plus capables que le reste de la population de savoir si elles sont exposées ou non aux ondes électromagnétiques.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
électrosensible

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ondes : soigner la maladie imaginaire

Publié le 4 octobre 2012
- A +

Les personnes prétendument « électrosensibles » ne sont pas plus capables que le reste de la population de savoir si elles sont exposées ou non aux ondes électromagnétiques.

Par Stéphane Montabert, depuis Renens, Suisse.

« La science cherche mais ne trouve pas », annonce pudiquement une dépêche de l’AFP au sujet d’un champ d’étude en plein essor, l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

L’hypersensibilité aux ondes touche certaines personnes – dites électrosensibles – lorsqu’elles sont soumises aux champs électromagnétiques dans lesquelles baigne notre environnement, développement du téléphone portable oblige. Leurs symptômes n’ont rien d’enviable : maux de tête, troubles de la concentration, vertiges ou acouphènes, pour n’en citer que quelques-uns.

Menée par l’ANSES française, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Alimentation Environnement Travail, la recherche avance bon train. D’ailleurs, l’ANSES ne manque pas de fonds publics, comme en témoigne un agenda bien chargé :

Neurologue de l’Inserm (Toulouse), Jean-Pierre Marc-Vergnes explore pour sa part l’hypothèse d’une relation entre le syndrome d’hypersensibilité aux ondes et un dysfonctionnement du système sensitif des malades. (…) Ses travaux, financés par l’Anses, débuteront en janvier.

Il faut continuer à faire des études pour notamment mieux caractériser les expositions et voir si certains paramètres, aujourd’hui non analysés, seraient en relation avec les symptômes dont se plaignent les électro-hypersensibles, explique [un autre chercheur].

L’Anses a fait de ce thème une priorité avec, en particulier, la mise en place en 2011 d’un Comité de dialogue Radiofréquence et santé réunissant associations de malades et opérateurs télécoms, explique le directeur de l’Agence, Marc Mortureux.

Problème : ces pistes de recherche sont basée sur… du vent. Plusieurs autres études ont montré que les prétendus électrosensibles ne sont pas plus capables que le reste de la population de savoir s’ils sont exposés ou non aux ondes.

En d’autres termes, les gens attribuant leurs maux de tête à des antennes-relais de téléphone portable sont incapables de savoir s’ils sont réellement soumis à des ondes, ou s’ils ont seulement l’impression de l’être. Ce qui n’a rien de surprenant puisqu’ils attribuent des maux de têtes aux antennes même quand elles ne sont pas branchées.

Ne confondons pas avec les ondes émises par un téléphone portable, qui bien que de très basse énergie, se retrouvent en partie dans le corps humain avec des effets infinitésimaux : des études du même acabit s’échinent à en démontrer les effets, sans succès jusqu’à présent, mais relèvent au moins d’une approche rationnelle de la science. Ici, nous parlons des antennes de téléphonie mobile situées à portée de vue de l’individu électrosensible moyen et gâchant sa vie – alors même qu’il est incapable de dire si l’antenne est en fonction.

Un internaute met les points sur les i :

Je travaille en sous-traitance pour SFR, je fais la maintenance des fameuses antennes relais décriées ces derniers temps (…) Plus l’on parle dans la presse de ces différentes affaires d’ondes nocives causant maux de tête et autres symptômes, plus je me fais interpeller par les riverains des antennes sur la plupart des sites ou je me déplace.

Le plus marrant, et qui confirme d’ailleurs cet effet nocebo, c’est que les gens se plaignent uniquement là où les antennes sont visibles. Dites-vous bien que si vous habitez en ville, il y a des relais tous les 200m à vol d’oiseau et donc, même si vous ne voyez pas les antennes, elles sont bel et bien présentes. Je veux bien croire que certaines personnes soient plus sensibles aux ondes que la moyenne. Mais quand je rencontre des personnes qui me parlent de maux divers et variés qu’ils ne ressentent que chez eux parce qu’il ont une antenne [en face], alors que quand ils sont au café du coin (dont celui-ci est aussi équipé d’une antenne non voyante), ils ne souffrent plus, je dis halte à la parano !!!

Le médecin directeur général adjoint de l’agence admet humblement « qu’on n’a pas mis en évidence les mécanismes physiologiques de ce syndrome ». C’est le moins que l’on puisse dire, en effet. Cela n’empêche pas les médias de reprendre les recherches les plus fantaisistes sans le moindre recul et d’accuser les antennes de téléphonie mobile d’attirer le mauvais sort et de faire tourner le lait… Il faut bien vendre du papier, n’est-ce pas ! Et ce ne sont pas les pantalonnades récentes sur les OGM qui rehausseront la réputation de la presse francophone grand public sur les questions scientifiques.

Mais aucune excuse n’est trop bonne pour dépenser l’argent public, fusse-t-il dilapidé à chasser le Dahu. D’ailleurs, même si elle ne repose sur absolument rien de rationnel, la souffrance est bien réelle, comme l’explique un haut responsable de l’ANSES :

Nous ne sommes pas là pour nier ou non la réalité de ce syndrome. Il y a des gens en souffrance, avec des conséquences importantes sur leur vie sociale et professionnelle (…). Ce qui nous importe c’est que les recherches soient pertinentes et que les préoccupations des malades soient prises en compte dans les recherches, explique-t-il.

Bref, on va chercher, pour rien, juste pour faire plaisir. De toute façon, c’est le contribuable qui régale… Et le directeur de conclure, toute honte bue :  » C’est d’autant plus important que beaucoup de charlatanisme se développe pour la prise en charge de ces patients. »

Il fallait vraiment oser !

Alors, à ces pauvres gens pris bien malgré eux par leurs symptômes psychosomatiques dans le mouvement technophobe moderne et confortés dans leurs croyances par des fonctionnaires complices, il ne me reste plus qu’à conseiller de combattre le feu par le feu :

—-
Sur le web.

 

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • Tout à fait d’accord avec la conclusion ! Pour soigner un mal non prouvé, rien ne vaut un bien non prouvé !!!

    Personnellement, je ne suis pas électro-sensible mais j’ai quand même des maux de tête, des douleurs et des fatigues. Il faut aussi admettre que c’est la vie de souffrir de temps en temps et que l’on vieillit aussi …

    • En l occurence, l homéopathie ne marche pas en double aveugle bizarrement.
      De plus, la puissance de l antenne radio sur la tour Eiffel est bien supérieure à la somme de toutes les antennes GSM de la capitale … Mais je n ai jamais entendu parlé de vague de maux de tête dans le 7ème arrondissement … Bizarre encore.

      • Pour être objectif, il faudrait tout de même éviter de mélanger les torchons et les serviettes : Les longueurs d’ondes sont différentes, donc les effets possibles également

  • Essayer l’homéopathie ? Alors qu’on voit que la sodomie donne de meilleurs résultats ?
    Quel gâchis.

  • Haha, très bon la vignette Dr House !

    Mais ne négligeons pas la soufrance bien réelle de ces gens. Il faut les aider – et ce même si le remède implique de les arnaquer: après tout la plupart d’entre eux ne se sentiront réellement mieux qu’après avoir fait pénitence financière et sacrifice rituel de leur amour-propre au bénéfice du margoulin qui les écoutera en leur faisant le mieux croire que leur santé compte pour lui. C’est comme ça, il faut faire avec.

  • A vouloir baisser le nombre d’antennes on augmente la puissance des portable. Or, la puissance des ondes est inversement proportionnelle au carré de la distance. Donc s’il y a un effet, il ne peut être dû qu’au faible réseau d’antenne.

    Toutefois, il existe des perturbations réelles que vous ne pouvez pas nier : Les rayonnements électromagnétiques perturbent très fortement les ectoplasmes et les poltergeists et amoindrissent les pouvoir médiumniques.

  • Docteur, mon PC émet des ondes très nocives à l’affichage de cet article, je le sens distinctement.

  • « Le médecin directeur général adjoint de l’agence admet humblement « qu’on n’a pas mis en évidence les mécanismes physiologiques de ce syndrome ». »
    —————————————-
    Une manière bien malhonnête d’avouer un truisme, à savoir que l’effet nocebo existe bel et bien au même titre que l’effet placebo.

    Dans les tests cliniques, un quart des patients à qui l’on donne des pilules vides se plaignent de symptômes correspondant aux effets secondaires du vrai médicament. Les tests de beta-bloquants contre l’hypertension entraîne autant de témoignages de fatigue et de baisse de libido chez ceux qui prennent le placebo que ceux qui prennent le vrai médicament.
    Et plus de la moitié des patients de chimiothérapie souffrent de nausée… plusieurs jours avant le début le traitement.

    Rien que la suggestion d’effets secondaires d’un traitement peut aggraver la santé d’un patient qui n’a pas encore été soigné ou qui prend un placebo.

    Donc paradoxalement, et on en a la preuve massive par des décennies d’essais cliniques, le seul remède à 100% efficace contre l’effet nocebo des « électrosensibles » et autres hypochondriaques post-moderne, ce n’est pas l’homéopathie mais l’ignorance !

  • Les psy freudiens se demandent où sont passées les manifestations hystériques, et bien en voilà un bel exemple.
    Dorénavant, peut-être le symbole phallique s’est-il reconverti dans l’antenne érigée…..qui sait ?????

    • « Les psy freudiens se demandent où sont passées les manifestations hystériques »

      51,67% des français en age de voter en souffriraient.

  • C’est pas la devise de Bernanke ?

  • Excellente démonstration des effets « psychosomatiques » désastreux sur les personnes au mental fragilisé par les abus de ces médias.
    La subjectivité des « chercheurs » (dont la plupart ne trouveront rien de neuf ?) n’a d’égal que celle des « malades »… hors le fait que les chercheurs sont eux bien rémunérés pour ne guère trouver !

  • En 2008 je déployais des réseaux Wifi dont le but était de résorber des zones blanches haut débit.
    Un beau jour, me rendandt sur l’un de mes relais, je me retrouve face a face avec des élus locaux accompagné d’un sois disant expert sur les ondes. Je m »apercoit rapidement que j’ai affaire a un charlatant qui mesure les ondes avec un pendule…Il me demande dans un soucis sois disant scientifique de débrancher mes appareils afin de faire une mesure a blanc, je m’exécute et coupe 35 Foyers pendant quelques minutes. Il nous sort son grand show montrant qu’il n’y a aucune perturbation quand mon matériel est éteind. Puis il me de mande de remettre le matériel sous tension, je retourne au sommet du relais….Mais nbe remet pas sous tension et redéscend lui certifiant que tout est a nouveau fonctionnel….Son pendule devient fou, et son auditoir commence a sentir des maux de tetes…..l’assistance s’en va a l’exception d’un élu a qui j’explique ma supercherie, puis je remonte une dernière fois sur le relais pour recconnecter les 35 foyers resté dans le noir a cause d’une bande d’allumés…..

    Conséquence electrosensible, c’est soit des mythos, soit des schysophrènes. Et dans le deuxième cas, je pense qu’il y a déjà des études et des sommes investie dans des études qui résoudront a coup sur le problème. Si on avale tous ce qu’on lit ou voit a la tv, bientot on lancera des études au CNRS pour vérifier si certaines maisons sont hantée……Un peu de sérieux que diable! 😀

  • Article réaliste et sage.
    Nous dirions aussi, que la méconnaissance est source de méfiance, qui est source de bêtise responsable de beaucoup de maux, comme le racisme.
    Hélas, comme les racistes, les hypersensibles sont honnêtes.

    Ceux qui
    essaient d’avancer sur le sujet de l’hypersensibilité, constater qu’en fait ce n’est que du fantasme, se font traiter de lobbyistes à l’honnêteté douteuse… Belle argumentation…
    Vive la théorie du complot.

    On essai de comprendre ces phénomènes ici: http://www.facebook.com/RobinTaisToi

    • Comment vouloir dénier les maux.
      Votre article n’est basé que sur des on-dit et dénigre directement les paroles des médecins qui essaient de faire des recherches sur des personnes qui ressentent bien des maux.
      Un seul article parlant de ce fameux « antennes débranchées » qui a été maintes et mainte fois redits mais jamais prouvées.
      Vous pensez vraiment qu’Orange s’amuse à mettre des antennes sans les brancher :D. Je travaille dans les télécoms et je sais ce qu’il en est. L’état veut une couverture globale du territoire quitte à ce que les puissances émises soient très fortes en campagne.
      Celà resssemble à vouloir dire comme il y a 100 ans que l’amiante n’était pas toxique sauf que mon père qui a travaillé dessus n’a plus que 40% d’activité sur ses poumons car nous autres Français ne réagissons qu’après. De nombreuses études ont été faites aux états-unis et partout dans le monde. La plupart des pays ont descendus le seuil des puissances émises. La CEM est même classé Cancérigéne possibles par l’OMS; L’Europe aussi y va de son couplet sur la nocivité (résolution 1815).
      Alors laisser les médecins étudier dans que nos labos ne sont pas investis par des anciens des opérateurs.
      Certaines personnes abusent de ses maux mais il y a bien des gens qui sont malades lors d’expositions à des champs électromagnétiques et qu’il faudra soigner un jour. Alors laisser la médecine faire au lieu de dénigrer.
      Si tu penses que l’argent de l’état va sur des sujets fantaisites, demandes toi où va l’argent de tes forfaits car on développe bien peu de choses que tout ce que nous pouvons étudier.
      Je ne suis pas électroHyperSensible, je suis hyper connecté mais se voiler la face sur certains sujets est absurde.
      http://assembly.coe.int/Mainf.asp?link=/Documents/AdoptedText/ta11/FRES1815.htm

      • « Celà resssemble à vouloir dire comme il y a 100 ans »

        Il y a 100 ans on prédisait famine, milliards de mort, fin du charbon, épidémie, fin du monde etc. etc. Chaque avancée technique voit les pleureuses nous annoncer le pire.

        Pour les ondes les études ne montrent strictement rien à dose usuelle, faut pousser à des niveaux invraisemblable pour constater des effets sur les animaux et les test en double aveugle montre que les sujets electro-sensible subissent juste un effet nocebo.

        Quand au principe de précaution c’est pas parce que l’OMS mets en place des parapluie anti-lutin suite à une campagne de peur que ça prouve qu’il existent.

  • Il est très instructif de relire les observations des grands cliniciens du 19 e et 20e siècle ( Chercot, Janet, Binet, Bernheim, freud, Abraham etc..) sur ce que l’on appelle maintenant « electrosensibilité », ou « magnétosensibilité »; certains ont même fait des expériences de pseudo electrosensibilité avec courant mis à zéro à l’insu des patients:
    il n’ ya qu’une seule conclusion: hystérie ou hypochondrie.

    Sur le plan purement physique notons que les fréquences utilisées ( de l’ordre de 1000 MHz à 250 MHz) sont 100000 fois trop faibles pour altérer les liaisons chimiques éventuellement incriminables dans les effets biologiques des radiations ( il faut toujours convertir les « énergies » radiatives en « fréquences » selon la formule Energie= fréquence X constante de Planck…merci Mr Bohr)

    Le danger, c’est de donner cautions « scientifique » à toutes les plaintes névrotiques et/ ou à tous les délires psychotiques hypochondriaques.

    Aussi bien l’art clinique que les sciences physiques ont fait depuis longtemps un sort à ces fictions….mais le masque scintifioque de l’obscurantisme est actuellement l’outil statistique….

    • petit erratum:

      2500 Mhz et non 250

      Petit rajout:

      Des centaines de millions de patients dans le monde ont déjà bénéficié d’examens D’imagerie par résonance magnétique; dans ces appareils, ils sont soumis non seulement à des champs EM radiofréquences significatifs ( beaucoup beaucoup plus intenses que les champs télécoms) mais encore à des chmaps magnétiques statiques très importants: quid des maux divers et variés observés en post examen………nada de nada

  • « les hommes sont des malades imaginaires que des charlatans intéressés ont soin d’entretenir dans leur folie afin d’avoir débits de leurs remèdes. »
    jean Meslier (1664-1729)

  • Encore un journaliste du dimanche vendu aux opérateurs. Quel est l’utilité d un tel article à part faire passer les electrosesibles pour des malades mentaux. J’ imagine dans ce cas la que les cas de tumeurs au cerveau des enfants de 5ans dans une école du nord ou une antenne relais avait été installée étaient aussi psychologiquement fragiles??!! Je vous propose d’aller expliquer cela a leurs parents… Les ondes tuent et c est une réalité. Regardez le documentaire les mauvaises ondes et vous aurez enfin un autre son de cloche que celui d un journaleux de service pour diffuser la propagande officielle des opérateurs.

    • Chère Blanche
      Je ne suis pas pour ma part un « journaleux », et ne suis non plus le porte parole d’opératuers x ou y.
      Celà étant dit, les soit disant études épidémiologiques, se gardent bien de faire état de dizaine de milliers de publications sur les ondes électromagnétiques de toutes fréquences et de toutes énergies ( du four à micro onde jusqu’aux divers rayonnements cosmiques, car évidemment, il est beaucoup plus facile de tricher avec les stats qu’avec de la physique et de la biophysique.
      Ayant passé quelques années sur ce type de sujet , j’ai fini par me faire certains « insights ».

  • Avant je trouvais qu’effectivement les électrosensibles avaient un grain…. et puis une pathologie m’accabla plusieurs années et des analyses après des vacances en zone blanche avec dans une maison n’ayant d’électricité que pour éclairage et frigo ont montré que mon état s’etait amélioré. C’est très embêtant. Dégager les oeillères pour découvrir qu’on devrait se passer de ce qui simplifie notre vie, quelle tuile ! Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Il y a des gens plus résistants et tant mieux pour eux. Ca les embêterait de devoir payer pour une prévention qui ne les concerne pas. Avant de savoir que les bactéries existaient, il y a eu des gens qui préféraient mettre des oeillères plutôt que de se laver les mains pour ne pas dire autre chose 😉 Et maintenant, quel est votre budget de produits nettoyants pour la peau ou le ménage ?

  • Je pense aussi que c’est du flan.
    Néanmoins, Il me semblait qu’avec un bon gros voltage au mètre on pouvait buter des gens en les cramant. D’ailleurs c’est un type d’arme développée par l’armée US.
    Donc innocuité oui, mais jusqu’à un certain seuil.

  • Bonjour à tous, je vais rire de désolation dans quelques années, je suis ehs et je peux vous assurer que c’est bel et bien physiologique, dû principalement à des empoisonnements aux métaux lourds, vive notre cher environnement en perdition. Mais je vous en dirai plus .. plus tard. Bon Week.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Simone Wapler.

Le 10 juin, l’Assemblée statuait sur la loi de réduction de l’empreinte environnementale du numérique et en a profité pour instaurer une taxe de rémunération de la copie privée (RCP) sur les smartphones d’occasion reconditionnés.

Cela vous soulagera certainement de savoir que cette taxe sera à un taux « spécifique et différencié », histoire d’être sûr de ne rien bêtement simplifier.

La vertu du marché de l’occasion

Peut-être faites-vous partie de ceux qui ne dédaignent pas se procurer des appareils d’o... Poursuivre la lecture

par h16

Ce n'est pas parce que la situation est morose et les soirées d'hiver un peu longues actuellement qu'il faut se laisser aller à la mélancolie. Pour éviter la déprime, rien de tel qu'un peu de sport, par exemple un combat de sumo. Et en France, quoi de mieux que deux grosses entités étatiques pour se pouiller vigoureusement ?

Pour ce combat de pachydermes, je vous propose deux ministères bien trop dodus jetés l'un contre dans une empoignade aussi grotesque qu'illustratrice des dérives consternantes de notre exécutif.

... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Le Sénat vient de rendre publiques ses 25 recommandations pour réduire « l’empreinte carbone » du numérique. C’est un ensemble de mesures incompréhensibles lorsqu’on lit leur introduction :

« Formidable outil de résilience de notre société et de notre économie durant la crise sanitaire, le numérique sera demain au cœur de la relance économique, avec la perspective d’accélérer la transition numérique et, à plus long terme, d’exploiter les perspectives ouvertes par le développement d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles