Classement des banques les plus sûres du monde

Les banques allemandes les plus sûres du monde, les banques française et américaines dans les choux…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
global_finance_classement_banques

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Classement des banques les plus sûres du monde

Publié le 22 août 2012
- A +

Selon le classement de Global Finance, les banques allemandes sont les plus sûres du monde, tandis que les banques françaises et américaines sont dans les choux… 

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Global Finance vient de publier le classement des 50 banques les plus sûres du monde.

Un classement, quelles que soient les précautions et les méthodes, est toujours sujet à caution et à critique, surtout de la part de ceux qui s’estiment mal évalués. Global Finance établit son classement pour la 21ème année consécutive et les gagnants ont été sélectionnés en tenant compte de l’évaluation de crédit à long terme sur les notations de Moody, Standard & Poor et Fitch et de l’actif total des 500 plus grandes banques du monde entier. La crise de la dette souveraine européenne et le ralentissement de la croissance ont, bien évidemment, un impact significatif sur la notation des banques. L’instabilité mondiale est également à l’honneur et cela se ressent, en partie dans l’évaluation de leurs contreparties.

And the winner is… euh, pardon. Und der Gewinner ist… KfW ! Eine deutsche Bank !

Les Allemands qui placent tout de même cinq banques dans ce classement, mais, surtout, trois dans les cinq premières !

Ce sont les Canadiens qui sont les plus nombreux. 7 banques canadiennes figurent parmi les 50 plus sûres du monde.

À côté de cela, la France place quatre de ses établissements, le premier figurant à la sixième place, la Caisse de dépôts et consignation (pas vraiment une banque), la seconde n’étant que 36ème et, petite surprise car n’étant pas parmi celles qui défraient le plus la chronique, il s’agit de la Caisse Centrale du Crédit Mutuel… Les deux autres étant La Banque Postale et BNP. À la trappe, les Crédit Agricole, Société Générale et autres BPCE…

Parmi les surprises, une seule banque chinoise, la première banque américaine n’est que 32ème, le Royaume Uni n’a que deux banques, soit moins que l’Australie, la Suède, les Pays Bas ou Singapour, et autant que le Chili…

Les résultats complets de cette étude seront publiés dans le numéro d’Octobre de Global Finance .

—-
Sur le web.

World’s 50 Safest Banks 2012
 1. KfW(Germany) 26. Canadian Imperial Bank of Commerce(Canada)
 2. Bank Nederlandse Gemeenten (BNG)(Netherlands) 27. Svenska Handelsbanken(Sweden)
 3. Zürcher Kantonalbank(Switzerland) 28. China Development Bank(China)
 4. Landwirtschaftliche Rentenbank(Germany) 29. Bank of New York Mellon Corp(United States)
 5. Landeskreditbank Baden-Württemberg – Förderbank (L-Bank)(Germany) 30. Agricultural Development Bank of China(China)
 6. Caisse des Depots et Consignations (CDC)(France) 31. National Bank of Abu Dhabi(United Arab Emirates)
 7. Nederlandse Waterschapsbank(Netherlands) 32. CoBank ACB(United States)
 8. NRW.BANK(Germany) 33. Pohjola Bank(Finland)
 9. Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat(Luxembourg) 34. National Bank of Kuwait(Kuwait)
10. Rabobank Group(Netherlands) 35. DZ Bank(Germany)
11. TD Bank Group(Canada) 36. Banque Fédérative du Crédit Mutuel (BFCM)(France)
12. Bank of Nova Scotia(Canada) 37. U.S. Bancorp(United States) 
13. DBS Bank(Singapore) 38. National Bank of Canada(Canada)
14. Oversea-Chinese Banking Corp(Singapore) 39. Northern Trust Corp(United States)
15. United Overseas Bank(Singapore) 40. Qatar National Bank(Qatar)
16. Caisse centrale Desjardins(Canada) 41. Samba Financial Group(Saudi Arabia)
17. Royal Bank of Canada(Canada) 42. BancoEstado (Chile)
18. National Australia Bank(Australia) 43. La Banque Postale(France)
19. Commonwealth Bank of Australia(Australia) 44. Bank of Taiwan(Taiwan)
20. Westpac Banking Corporation(Australia) 45. Shizuoka Bank(Japan)
21. Australia and New Zealand Banking Group(Australia) 46. Banco de Chile (Chile)
22. Kiwibank(New Zealand) 47. BNP Paribas(France)
23. HSBC Holdings(United Kingdom) 48. Wells Fargo(United States)
24. Nordea(Sweden) 49. Standard Chartered(United Kingdom)
25. Bank of Montreal(Canada) 50. SEB(Sweden)

PR date: Global Finance Magazine August 16, 2012 / Ratings current as of: July 30, 2012

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • La CDC et la Banque Postale dans les 50 premières. Les banques d’Etat on la côte on dirait…

  • Etonnant effectivement la place des banques allemandes, mais aussi néerlandaises, luxembourgeoises et scandinaves dans ce classement. Si je ne m’abuse, c’étaient les banques canadiennes qui trustaient le haut du tableau l’annéee passée.

    Je n’ai pas lu le rapport en soi, mais serait-il possible que les banques commerciales allemandes commencent à se délester de leurs obligations souveraines européennes (cf. un récent article de Gavekal au sujet de l’exposition des banques allemandes à ce risque)?

  • Sur le sujet, lire le blog de Jean-Pierre Chevallier : chevallier.biz
    Le meilleur critère pour juger de la solidité des banques est le leverage, soit le rapport entre l’actif et les fonds propres. Avec cette approche, on voit que les banques américaines sont solides alors que les banques européennes, en particulier allemandes et françaises, sont massivement sous-capitalisées. Ainsi ce classement me paraît douteux, notamment s’agissant de BNP Paribas ou encore de Nordea.

  • Bonjour,

    Jean-Pierre Chevallier, sur son blog, livre régulièrement un classement des grandes mondiales basé sur le risque systémique qu’elles peuvent avoir eu égard au respect (ou non) qu’elles peuvent avoir des règles de Bâle III en matière d’endettement et de fonds propres (respect des règles prudentielles d’endettement dites de Bâle III telles qu’elles ont été définies par ce bon vieux Greenspan, les gens de la Fed et de la BRI, à savoir un multiple d’endettement inférieur à 10 (mon µ, le leverage en anglais), c’est-à-dire un ratio Tier 1 réel supérieur à 10 %,).
    Comme vous pouvez le constater, les classement qu’ils obtient sont légèrement différents. Voici les deux derniers en date: http://chevallier.biz/2012/07/banques-systemiques-usa-et-le-reste-du-monde-2%C2%B0-trimestre/ et http://chevallier.biz/2012/05/leverage-des-banques-systemiques-mondiales-au-1%C2%B0-trimestre-2012/

    On trouve également des analyses plus ciblées sur les grands groupes bancaires (les grands groupes français vont plutôt mal): http://chevallier.biz/categories/banques/francaises/

    Bonne journée

  • ah, je cherchai une liste du genre. la BNP ok, mais la Banque Postale ? Je croyais qu’elle était au plus mal.

    • en gros les banques d’Etats y sont car on estime qu’elles seront toujours renflouées quoi qu’il arrive ? Où elles se portent super bien ?

  • We will, portable vaporizer said the same purpose before.
    I felt this rush or energy vibration, it is the way if you
    will begin to spin in harmony we achieve that true connection between the
    bed.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Delphine Moret.

La crise sanitaire a dopé le paiement électronique, par carte bancaire ou sans contact, comme l’a constaté la Banque centrale européenne (BCE). Les restrictions des déplacements et des interactions physiques ont accéléré le boom du e-commerce et l’utilisation des moyens de paiement digitaux. De plus, la crise du Covid-19 a été marquée par des opérations d’influence d’envergure et une attaque en règle de la réputation du billet de banque, accusé à tort de transmettre le coronavirus. « Un tsunami informationnel » qui ... Poursuivre la lecture

Aujourd’hui, nous aborderons deux points : l’absence d’un mécanisme de compensation dans un système de Banque Centrale, et l’éventualité qu’une surexpansion bancaire se produise dans un système de Banque libre à réserves fractionnaires. Ce faisant, cet article est dans la suite directe du précédent concernant la loi des compensations adverses.

Le problème de la connaissance : les Banquiers centraux ont besoin d’une information qu’ils ne peuvent pas obtenir

Un partisan de la Banque centrale ferait remarquer que celle-ci a accès à des i... Poursuivre la lecture

Par Lawrence W. Reed.

La plupart des amoureux de la liberté et des marchés libres défendent la séparation de l'État (politique et politiciens) de beaucoup de choses - l'église, la famille, les affaires, l'éducation, etc. Peut-être que si la Constitution des États-Unis avait expressément interdit la création par le gouvernement fédéral d'une banque nationale, les Américains auraient été épargnés des méfaits sans fin de ses diverses itérations dans notre histoire.

Peut-être que si la création monétaire de la Réserve fédérale conti... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles