Harcelé, il s’immole par le feu à la CAF

On se souvient du fait que la Révolution de Tunisie a débuté le 17 décembre 2010, le jour où Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et légumes à Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie, s’est immolé par le feu. Question : alors que la France entre officiellement en récession, alors que le chomage explose et que les comptes sociaux sont dans le rouge, que va faire Hollande ?

On se souvient du fait que la Révolution de Tunisie a débuté le 17 décembre 2010, le jour où Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et légumes à Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie, s’est immolé par le feu. Question : alors que la France entre officiellement en récession, alors que le chômage explose et que les comptes sociaux sont dans le rouge, que va faire Hollande ?

Un article du Parisien Libéral.

Place Mohamed Bouazizi

En effet, que s’est-il passé ? Un homme, agé de 51 ans, originaire de la commune voisine de Mantes-la-Ville, s’était présenté dans les bureaux de la Caf, situés dans la cité du Val-Fourré, peu avant 10h. Au cours d’un entretien en tête-à-tête, un conseiller lui a alors appris que le RSA venait de lui être suspendu pour le mois de mai. Il s’agissait, selon la CAF, d’une suspension provisoire, en raison d’un manque de pièces justificatives.

Ça fait des années que les libéraux dénoncent ce système à bout de souffle, qui vit à crédit. En effet, si la CAF et l’Assurance Chomage suspendent tant de gens, c’est bien parce que chaque euro gagné est un euro en moins à emprunter.

Lire : Mais comment croire au modèle social français ?, un billet du 3 août 2012.

Que proposent les libéraux ? Un système qui privilégie l’emploi, même mal payé, et où chacun bénéficie du fruit de son travail :

  • le salaire complet  http://www.salairecomplet.com/ pour que chaque travailleur touche sa rémunération brute, charges sociales incluses, libre à lui de se payer un régime assuranciel,
  • le revenu universel,
  • la suppression des barrières à l’emploi que sont le SMIC et autres minima (elles empèchent les moins qualifiés de trouver du travail),
  • la baisse de la dépense publique pour alléger le coût du travail, durablement.

Car si cet homme s’est immolé par le feu, c’est bien parce qu’il sait qu’il est non seulement dépendant de ses prestations sociales mais aussi parce qu’il sait qu’il vit dans un pays où, passé 50 ans, il est dur voire impossible de retrouver du travail.

Maintenant, on se souvient du fait que la Révolution de Tunisie a débuté le 17 décembre 2010, le jour où Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et légumes à Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie, s’est immolé par le feu. Question : alors que la France entre officiellement en récession, alors que le chômage explose et que les comptes sociaux sont dans le rouge, que va faire Hollande ? Continuer à faire mumuse à Brégançon ?

Nos condoléances à cet homme. Qu’il sache que vivre dans un pays socialiste ne signifie pas vivre dans un pays social.

—-
Sur le web.