Une histoire de zizi

Suite à un jugement du tribunal de grande instance de Cologne, on ne peut plus pratiquer en Allemagne la circoncision sur les nouveaux-nés. Cette décision a suscité outre-Rhin de nombreuses réactions et pose la question des limites à la liberté religieuse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
bébé

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une histoire de zizi

Publié le 18 juillet 2012
- A +

Suite à un jugement du tribunal de grande instance de Cologne, on ne peut plus pratiquer en Allemagne la circoncision sur les nouveaux-nés. Cette décision a suscité outre-Rhin de nombreuses réactions et pose la question des limites à la liberté religieuse.

Par Stéphane Montabert, depuis Renens, Suisse.

Ça aurait pu commencer comme une anecdote à classer dans la rubrique « fait divers » d’une revue juridique, mais le ton est monté très vite : suite à un jugement, en Allemagne, on ne peut plus pratiquer la circoncision sur les nouveaux-nés.

Le 26 juin, le tribunal de grande instance de Cologne a rendu publique sa décision. Il juge que l’ablation du prépuce pour motif religieux est une blessure intentionnelle, et de ce fait, illégale. Les juges lèvent clairement le doute sur la question religieuse :

Dans un jugement qui devrait faire jurisprudence, le tribunal de grande instance de Cologne a estimé que « le corps d’un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision », indique un communiqué. « Cette modification est contraire à l’intérêt de l’enfant qui doit décider plus tard par lui-même de son appartenance religieuse », précise ce jugement qui n’interdit pas cet acte à des fins médicales. « Le droit d’un enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents », estime le tribunal. Les droits des parents en matière d’éducation et de liberté religieuse ne sont pas bafoués s’ils attendent que l’enfant soit en mesure de décider d’une circoncision comme « signe visible d’appartenance à l’islam », poursuit le tribunal.

Le tollé n’a pas manqué, jusqu’à la Chancelière Angela Merkel amenée à réagir par le biais de son porte-parole: « Au nom de ce gouvernement, de tous les membres de ce gouvernement, disons les choses clairement : nous tenons à ce qu’une vie religieuse juive, à ce qu’une vie religieuse musulmane soient possibles en Allemagne. La liberté des activités religieuses est à nos yeux un droit auquel nous sommes très attachés ».

En France, le débat a rebondi de manière plus ou moins heureuse, telle celle choisie par une journaliste du Huffington Post français, Edith Ochs :

À ce train-là, on peut se demander si l’instruction religieuse n’est pas un abus de pouvoir de la part des parents allemands. De même que le consentement parental à une opération non vitale, disons, l’ablation des végétations adénoïdes, ou simplement les vaccinations diverses (qui ne sont pas sans risques), les yoyos dans les oreilles (heureusement passés de mode), les appareils dentaires (que les enfants détestent), la rééducation oculaire, la psychothérapie, l’apprentissage de la lecture et du calcul mental. (…). Ces actes devraient-ils exiger aussi d’avoir le consentement des chères têtes blondes et brunes ?

Mettre sur le même plan un acte médical motivé et la circoncision ? Il fallait oser ! La « journaliste et écrivaine » enfonce le clou en expliquant finalement que selon elle la circoncision est un baromètre positif de la liberté religieuse – alors même que la possibilité de ne pas être circoncis est totalement impensable dans les pays musulmans, quelle que soit la religion des parents. Elle évoque ensuite les vertus de la circoncision contre la transmission du SIDA, qui faisait des ravages dès l’ère chrétienne comme chacun sait… Et en conclusion, s’attarde sur la « vraie question », à savoir le plaisir masculin ressenti avec un organe circoncis. Difficile de traiter le sujet en étant davantage à côté de la plaque !

Bien entendu, on pourra critiquer ce jugement de bien des manières et chacun ne s’en prive pas – la façon dont il remet en question des pratiques traditionnelles, l’incertitude qu’il fait planer sur les praticiens allemands, l’immixtion des juges dans la sphère privée et j’en passe. Rarement pareille décision juridique aura fait autant l’unanimité contre elle, au moins médiatiquement.

Pourtant, les juges de Cologne posent le problème correctement.

Quelle est la limite à ce que l’on peut infliger à un enfant au nom de la religion ? Au nom de quel principe peut-on accepter la circoncision et refuser le reste ? L’excision ? Les relations sexuelles avec des enfants ? Le mariage forcé ? La maltraitance ? Les crimes d’honneur ? La frontière est bien floue entre pratiques culturelles et pratiques religieuses, mais les textes sacrés font souvent preuve d’une étonnante flexibilité à ce sujet, surtout lorsqu’on les invoque devant une cour d’assises.

Nous vivons dans un monde étrange où la fessée est bannie mais où il est tolérable de mutiler le sexe d’un nouveau-né. Est-ce parce que la circoncision est considérée comme bénigne ? Mais en l’absence d’un consentement explicite de l’intéressé, qui est mieux placé qu’une cour de justice pour décider de ce qui est bénin et de ce qui ne l’est pas ? Le tribunal de grande instance de Cologne a été saisi après qu’un enfant de 4 ans soit hospitalisé à nouveau deux jours après une première opération, en raison de saignements. Une deuxième intervention chirurgicale correctrice et trois changements de pansements durent être effectués sous anesthésie totale, sans qu’on puisse reprocher ces complications à une erreur du médecin pratiquant la circoncision.

Lourdes conséquences pour une opération aussi « bénigne » qu’inutile…

Juifs et musulmans montent naturellement au créneau. Les premiers expliquent ainsi que « depuis 3 500 ans chaque petit garçon rejoint le peuple juif à travers le rite de la circoncision » et évoquent « un principe biblique qui définit le peuple juif depuis des temps immémoriaux », ce qui est un fieffé mensonge, le judaïsme se définissant avant tout par l’ascendance. On trouvera même un mouvement des juifs contre la circoncision sur Internet. Et, finalement, que dire des conversions ?

L’argumentation des musulmans n’est guère différente, il s’agit de préserver la « liberté religieuse » – c’est-à-dire, dans ce contexte, l’ascendant religieux des parents sur leurs enfants.

Je ne doute pas que le jugement soit cassé à brève échéance, à moins qu’une nouvelle loi ad hoc ne vienne au secours des communautés de croyants concernées. Pourtant, la liberté religieuse, la vraie, est préservée par le jugement. Ce dernier rappelle que l’enfant « doit décider plus tard par lui-même de son appartenance religieuse. » Car c’est là le ressort secret qui terrifie tant rabins et imams : l’idée que la progéniture de leurs ouailles ne soit pas automatiquement rattachée à leur communauté. Le lien est infiniment plus facile lorsque la circoncision est effectuée sur le nourrisson. Ils abhorrent l’idée d’un croyant n’adhérant volontairement au groupe qu’à l’âge de raison, en connaissance de cause, avec le sacrifice que cela implique. Cela mettrait cul par-dessus tête des millénaires « d’éducation » religieuse.

S’ils avaient le choix, combien d’européens fils de juifs ou de musulmans accepteraient une circoncision à quatorze ans pour épouser la religion de leurs parents ?

Demander à un jeune de choisir, sciemment, et de subir une circoncision alors même qu’il est adolescent… Voilà qui serait un véritable acte de foi.

On comprend que les partisans de la circoncision fassent tout pour l’éviter.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (85)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (85)
  • Bref, tous ces gens se demandent, à l’instar des relations sexuelles, s’il ne faudrait pas un âge légal à partir duquel l’enfant devient responsable de lui-même, mais en matière de religion ? Ou quand la morale et le droit rentrent en collision frontale… Pour rire on aurait pu mentionner les différences très significatives qui existent entre les baptêmes chrétiens des nouveaux-nés et des adultes.

    Pour ce qui est du mythe du caractère bénin de la circoncision: l’exemple de David Reimer montre que non seulement les risques médicaux ne sont pas négligeables, mais qu’en plus la maltraitance peut aussi être le fait des médecins eux-mêmes et pas uniquement des parents, et déborder facilement du domaine de la religion vers celui du scientisme.

    • « …. la maltraitance peut aussi être le fait des médecins eux-mêmes  »

      ABSOLUMENT ! D’ailleurs il suffit de regarder cette vidéo pour s’en convaincre :
      http://blog.sami-aldeeb.com/2012/07/17/routine-infant-circumcision-with-doctor-before-after-talks/#comments

      AMES SENSIBLES S’ABSTENIR !

      • Cette vidéo est immonde, je n’ai pas pu la regarder jusqu’au bout, c’est bien pire qu’un viol, les mecs qui font ça c’est la cour d’assises qu’ils méritent. J’ai un copain juif qui me sort les co-nneries que certains ont pu écrire ici ou là : la circoncision c’est comme le baptême, c’est la rentrée du gamin dans la communauté, c’est la transmission de la culture etc..je vais lui balancer la vidéo dans la tronche, et je lui demanderai après si le gamin est maintenant bien rentré dans la communauté…

  • Ce qui est éminemment condamnable dans ce jugement dont vous vous félicitez est la négation de la famille. On nie la possibilité de transmettre des valeur et une foi au sein d’une famille. Je vous retourne l’argument, il est très courant de voire des enfants éduqués dans une religion s’en détacher par la suite. La famille n’est donc pas forcément coercitive en la matière comme vous le sous entendez.

    Ensuite si vous refusez aux famille ce travail, ce devoir, de transmission alors vous faites le jeu de l’endoctrinement de l’État. L’enfance est un moment privilégier pour former les enfants à être des individus libre. Cela passe par la transmission d’un certains nombre d’éléments dont la foi et la foi implique certains rites. Si l’on retire à la famille cette mission il ne restera qu’une institution à le faire: l’École, cad dans la majorité des cas l’État. Vous refuser aux familles une mission et laissez le champ libre à l’État qui est, on le sait, un grand ami de la Liberté!!

    Dernier point, ce jugement est une menace contre la liberté religieuse. Si je suis le raisonnement de la cour alors pourquoi ne pas interdire le baptême des enfants? Après tout cela fait entrer l’enfant dans une communauté de croyant particulière alors qu’adulte il ne l’aurait pas fait. Certains confessions protestants défendent le baptême des adultes et d’autres celui des enfants. Vous êtes donc entrain de combattre la foi de certains et défendre celles d’autres personne. Adieu à la liberté de religion!

    • En quoi un sexe masculin intègre empêche-t-il la transmission de valeurs éducatives, religieuses?

      Quels séquelles physiques définitifs laisse un baptême chrétien?

      Les valeurs et la foi peuvent tout à fait se transmettre sans mutilation génitale, ne vous en déplaise. Tout le reste de votre diatribe sur l’Etat se substituant à la famille est donc un cas de non sequitur.

    • Menace contre la liberté religieuse (des parents) ? Ou défense de la liberté religieuse (de l’enfant) ? Le droit ce ne sont pas « des droits », de plus la religion tient du domaine de la morale plutôt que du droit, pour commencer…

    • « Si je suis le raisonnement de la cour alors pourquoi ne pas interdire le baptême des enfants? »

      Les Chrétiens ne pratiquent plus le baptême des enfants depuis longtemps. Pas de la manière dont cela doit se pratiquer, s’entend. Le baptême chrétien consiste à noyer une personne pour lui faire vivre une expérience de mort imminente, vécue de manière religieuse et intense au point de changer durablement cette personne. C’est à ma connaissance ce qu’on fait toujorus avec les adultes, tandis que le rite pratiqué sur les jeunes enfants est symbolique (et certains prêtres poussent même jusqu’à utiliser de l’eau tiède pour ne pas perturber les nouveaux-nés !).

      Posez-vous donc la question du pourquoi de cette différence: les chrétiens ont eu Thomas d’Aquin, et ont lu Aristote. Ils savent distinguer le droit de la morale. Peut-être simplement faudrait-il que musulmans et juifs fassent de même.

      Pour finir: quel est votre avis sur les religions nouvelles et leurs rites parfois mortels, comme par exemple le cas de cette religion scientiste de la « théorie de l’attachement » et son rite de la « nouvelle naissance » qui a tué plusierus enfants aux USA ?

    • Vous refusiez l’avortement hier.

      Alors on à pas le droit d’avorter, mais on a le droit de charcuter ces gosses?

      Empêcher la circoncision ne veut pas dire qu’on retire à la famille le droit d’éduquer leur môme comme ils l’entendent. Ca veut juste dire qu’on interdit des charcutage inutiles, non motivés médicalement, sans le consentement de l’intéressé.

    • Le sujet est complexe. Cependant, qu’est-ce qui prévaut ? L’intégrité physique de l’enfant ou la liberté religieuse des parents ?

      Si les droits des parents prévalent sur le droit à l’intégrité physique de l’enfant, alors pourquoi interdire l’excision, le viol incestueux ou même l’infanticide ?

      Et les obligations religieuses de tuer les païens, les homos, faut-il les autoriser au nom de la liberté religieuse ? Doit-on permettre la lapidation ?

    • L’interdiction de la circoncision AUGMENTE la liberté religieuse , puisque grace à elle , les enfants nés de parents juifs ou musulmans pourront LIBREMENT choisir la religion qui leur convient le mieux , sans etre marqués A VIE dans leur chair !

      La liberté religieuse s’arrete là ou commence le corps de l’autre !

      • Mais bien sûr, et l’interdiction d’apprendre une langue à ses enfants augmente leur liberté de choisir leur langue à l’âge adulte ? L’interdiction d’apprendre un code moral à ses enfants augmente leur liberté de choisir leur code moral à l’âge adulte ? Allons, c’est absurde.

        Que les parents élèvent leurs enfants comme ils l’entendent, c’est le fondement de la civilisation occidentale (et oserais-je dire, de la civilisation tout court), et ce même si cette éducation a des ratés. La liberté, c’est aussi la liberté de faire des erreurs.

        • Qu’ils les élèvent, oui!
          Qu’ils les découpent en morceau, non!

        • @Benjamin Guyot , vous apprenez un code moral à vos enfants en leur coupant une partie saine , normale et fonctionnelle du pénis ?

          Je n’appellerai pas ça un « code moral » , mais plutot « maltraitance » , « actes de torture sur mineurs » et « pédophilie sadique » !

          • Allons bon. Il ne reste plus guère que « monstruosité gluante » et « génocide d’extraterrestres » au bingo des insultes hyperboliques.

            Franchement, vous voudriez vous faire passer pour hystérique, vous ne pourriez pas mieux vous y prendre.

    •  » Si je suis le raisonnement de la cour alors pourquoi ne pas interdire le baptême des enfants?  »

      Quelle est exactement la partie SAINE ET NORMALE du corps de l’enfant qui est amputée A VIE lors du baptème ?

  • Excellent jugement, bien étayé en droit, valable selon les règles en vigueur en occident.
    Ailleurs, chacun chez soi, évidemment, impose ses propres lois.

    Aucun universalisme des droits de l’homme, bien entendu; que les mécontents quittent l’occident, on ne les retient pas

    • Pas très fair-play pour les Juifs, qui ont participé depuis plus de vingt siècles à faire de l’Occident ce qu’il est…

  • Grosse différence me semble-t-il entre le baptême chrétien et la circoncision / excision. Celui-là, contrairement à ceux-ci, n’est nullement coercitif: une famille fait rentrer son nouveau-né dans la communauté des chrétiens, soit, mais il sera parfaitement libre quand il aura atteint l’âge de raison de la quitter si ça lui chante. Pour autant que je sache la chrétienté ne poursuit plus violemment l’apostasie depuis belle lurette.

    Il me semble que le libéralisme a toujours défendu le droit de chaque individu à la vie et à l’intégrité physique. Je m’étonne un peu qu’on invoque (à juste titre) ce principe pour condamner l’IVG et qu’on défende dans le même temps la circoncision. Et pourquoi pas l’excision alors? Ou comme l’auteur l’affirme, pourquoi pas les mariages forcés? Pourquoi pas la vente de ses enfants comme esclaves si telle était les croyances religieuses de leurs parents?

    Les parents ont parfaitement le droit de transmettre certaines valeurs à leurs enfants, religieuses entre autres, et ce jugement ne remet pas cela en cause. Seulement, la liberté des parents commence là ou débute celle des enfants, notamment à l’intégrité physique.

  • il me semble que l’intégrité physique fait partie des droits fondamentaux, des droits naturels, que même les parents, jusqu’à la majorité de l’enfant, ne peuvent pas s’en arroger la propriété.
    Dans ce cadre, en tant que libéral, l’interdiction de la circoncition, même pratiquée depuis des millénaires, fait sens.
    Le fait que les parents éduquent les enfants comme ils le veulent n’est pas un problème en soi, il suffit qu’à sa majorité, l’enfant devenu adulte soit techniquement libre de réfléchir et choisir ce qu’il doit penser (même si l’influence de l’éducation est forte, je le conçois).

    • La réponse de Stéphane est la seulé réponse ayant du sens. Heureusement ai-je attendu d’arriver tout en bas des commentaires, sinon j’aurais balancé un scud. Mais je vais quand même en balancer un petit, histoire de.

      Il est amusant de voir des gens pleurnicher à chaque restriction de liberté individuelle faite par l’état (une sorte de pseudo-collectivité plus que floue) pour constater que ces mêmes gens trouvent totalement normal qu’un collectif (la famille) prive un enfant, pas encore conscient de son droit à disposer de son corps comme il l’entend, de son intégrité corporelle, avec pour motif la transmission d’une culture religieuse, qui dans ce cas est la transmission FORCEE de quelque chose de la collectivité à l’individu, qui n’est même pas encore en mesure de pouvoir décider s’il le veut ou non.

      Ces gens ne sont que des socialistes de la plus perverse des espèces qui soit : des socialistes religieux, voulant imposer leur religion aux autres, si possible assez tôt pour que ces autres n’aient pas le temps de décider s’ils acceptent cette transmission.

      Une communauté religieuse, définie par des principes et des croyances est avant tout une communauté, et elle franchit le pas du fascisme en basculant dans le socialisme justement quant elle s’arroge des droits individuels par la force.

      Les crétins diront : « gna gna gna mais comment transmettre quoi que ce soit alors bla bla bla ? » On peut transmettre plein de choses, et aucunes de ces choses ne nécessite l’ablation d’un bout de prépuce. Si je me trompe, et si une de ces choses nécessite l’ablation d’un bout de prépuce, la religion concernée est alors de la merde. (Je précise qu’en disant qu’un religion est éventuellement de la merde, je n’interdis à personne d’en être, et que j’exerce ma totale liberté de parole, qui existe pour le moment encore.)

      Si maintenant sur contrepoints, outre les socialauds de base il faut trier pour écrémer les socialo-religio-sournois,où va-t-on ?

    • Ne me compter pas parmi vos contenteurs, ce serait vous faire trop de crédit…. Scud and that all… laissez vos douaniers faire le tri entre vos provocations et la vérité…

  • Religions du livre, religions débiles…
    Quant à nos médias – ou nos élites… – en France, AU SECOURS !!!!!!!!

  • L’article dit :  » On trouvera même un mouvement des juifs contre la circoncision sur Internet.  »

    Pas « un » , en fait  » les juifs intactivistes sont légion  » !!!

    Les juifs intactivistes sont légion

    Les grands groupes :

    Gonnen – Protect the Child
    http://www.gonnen.org

    Israeli Association Against Genital Mutilation
    http://www.britmila.org.il

    Jews Against Circumcision
    http://www.jewsagainstcircumcision.org
    Jews for the rights of the child
    http://jewsfortherightsofthechild.org/

    Kahal – Group for Israeli Parents of Intact Sons
    http://www.kahal.org
    http://www.kahal.org/main_english.html

    Questioning Circumcision, A Jewish Perspective by Ron Goldman., Phd.
    http://www.jewishcircumcision.org/

    Le bris shalom

    Alternative Jewish Rituals
    http://www.jewishcircumcision.org/ritual.htm

    Jewish Circumcision: An Alternative Perspective by Jenny Goodman, MD.
    http://www.cirp.org/library/cultural/goodman1999/

    A Case for Bris without Milah.
    http://www.circumstitions.com/Jewish.html

    Bris Shalom by Rabbi and Cantor Steven Blane (New York)
    http://www.officiant.org/brit-shalom

    Brit B’lee Milah (Covenant Without Cutting) Ceremony
    http://www.nocirc.org/religion/Naming_ceremony.php

    Bris Shalom Ceremony by Norm Cohen
    http://www.nocircofmi.org/BrisShalom.pdf

    Brit Shalom Celebrants
    http://www.circumstitions.com/Jewish-shalom.html

    Autres ressources :

    Circumcision: A Jewish Feminist Perspective by Miriam Pollack
    http://www.noharmm.org/pollack.htm

    The Jewish Roots of Anti-Circumcision Arguments by Lisa Braver Moss
    http://www.nocirc.org/symposia/second/moss.html

    Ending Circumcision in the Jewish Community? by Moshe Rothenberg
    http://www.nocirc.org/symposia/second/rothenberg.html

    Being rational about circumcision and Jewish observance by Moshe Rothenberg
    http://www.noharmm.org/rationaljew.htm

    The Kindest Un-Cut Feminism, Judaism, and My Son’s Foreskin by
    Professor Michael S. Kimmel
    http://www.cirp.org/pages/cultural/kimmel1/

    One Rabbis’ Thoughts on Circumcision by Rabbi Nathan Segal, February, 2007
    http://www.rabbinathan.com/writings/circum.shtml

    Israeli Linguist Vadim Cherny: How Judaic is the Circumcision?
    http://vadimcherny.org/judaism/how_judaic_circumcision.htm

    To the Mohel Who Cut Me by Shea Levy
    http://www.beyondthebris.com/2011/06/to-mohel-who

    Beyond the Bris Milah: Jewish Intactivist Parenting Blog
    http://www.beyondthebris.com

    A Jewish Woman Denounces Circumcision by Laura Shanley
    http://www.unassistedchildbirth.com/miscarticles/circarticle.html

    Film
    Cut: Slicing Through the Myths of Circumcision – A Film by Eliyahu Ungar-Sargon
    http://www.cutthefilm.com

    Ce film ( CUT ) est excellent et très bien documenté , et le cinéaste juif et circoncis met son père rabbin circonciseur sur la selette !

    Liste reprise du site :
    http://pour-l-integrite-physique.blogs.nouvelobs.com/tag/juifs

    • Intéressant, merci. Il existe des mouvements similaires dans l’Islam, semble-t-il, avec les Coranistes et une partie des Sunnites.

  • Ne tortillons pas des fesses. On sait très bien que c’est pour emmerder les musulmans et ceux qui se prétendent libéraux en façade mais applaudissent ce jugement sont simplement des gens de la droite nationale qui ne sont libéraux que lorsque ça les arrange.
    Il n’y a plus de limites à nier la liberté religieuse et même certains libéraux sautent à pieds joints dans ces délires constructivistes. Parce qu’il s’agit bien d’un projet constructiviste, celui de remettre en cause ce dont on n’avait jamais remis en cause -la circoncision s’est aussi pratiquée en Occident- et qui n’avait jamais causé de problèmes. La circoncision est donc devenue une cause nationaaale, préoccupation assez pathétique quand on sait que nous avons d’autres chats à fouetter sur le terrain économique et que d’autre part, jamais aucun gamin ni aucun adulte n’a eu des séquelles graves dues à cette circoncision, contrairement à l’excision.
    C’est une tradition qui ne porte pas atteinte et n’a jamais porté atteinte à l’intégrité physique, sauf dans les délires paranoïaques des racistes de tout bord.
    Qu’un seul jugement au bout de plus de 2000 ans de pratique soit revenu la-dessus devrait mettre la puce à l’oreille, il s’agit bien d’un délire de juges pathétiques qui veulent réordonner notre société selon leurs lubies. N’en doutons pas Marine Le Pen saura en profiter.

    • Ben tient.

      C’est un peu pareil pour la persécution des juifs, tout le monde le fait depuis 2000 ans, pourquoi arrêter maintenant?

      Le constructivisme aussi, d’ailleurs, tout le monde en fait depuis 2000 ans (et même plus que ça), pourquoi arrêter maintenant?

      La liberté de culte, c’est le droit de pratiquer sa religion, pas de commettre les pires atrocités en son nom. Pas non plus d’imposer ces rites et cultes aux autres, et certainement pas de découper la zigounette ou le pilou-pilou de nos petites têtes blondes.

      Ça ne permet pas non plus de bafouer le droit des gens à l’intégrité physique.

      Les parents ont le droits d’éduquer et d’élever leurs gamins comme ils le souhaitent, pas de les charcuter.

      Quand à Marine Le Pen, rien à battre.

      • Circoncire un enfant, c’est « commettre les pires atrocités » ? Allons bon. Pourtant, je remercie chaque jour le médecin qui a traité mon phimosis quand j’étais encore un nourrisson, sur la demande de mes parents. Mon prépuce ne me manque pas le moins du monde (et il ne manque pas à ma partenaire non plus, semble-t-il).

    • Encore faut-il se poser la question du pourquoi de la circoncision.

      Or la réponse est exactement la même que pour l’excision, il s’agit de restreindre le plaisir sexuel. Transformer une muqueuse en peau épaissie en diminue sa sensibilité. Et les religions du livre sont obsédés par le sexe. (Une femme ayant ses règle ne doit pas être approchée. Une femme malade ne doit pas être soigné par un homme etc.)

      Ceux qui l’ont subit disent ne pas en souffrir. Mais un aveugle de naissance ne souffre pas de ne pas voir un paysage.

      Même si cette pratique à plus de 2000 ans, elle est néanmoins barbare et devrait être interdite sur des enfants.

      Si un adulte décide de se faire pratiquer cette ablation, c’est son problème, comme pour un piercing.

      Et ce n’est pas parce que Mélanchon ou Le Pen disent que le ciel est bleu, que je dois m’interdire de le répéter.

      • Vous dites  » Ceux qui l’ont subit disent ne pas en souffrir. »

        C’est malheureusement totalement faux , l’internet est bourré de témoignages d’hommes qui souffrent INTENSEMENT de leur circoncision , mais c’est un tabou , un homme ( un « vrai » ) ne parle pas du fait qu’il se sent diminué , complexé et humilié à cause d’une amputation d’une partie du pénis infligée par ses parents et/ou sa propre communauté , ou encore le corps médical qui est sensé « savoir » !

        La majorité des anti-circoncision sont d’ailleurs des circoncis furieux de l’etre , et ce sont eux qui ont commencé le mouvement intactiviste il y a une trentaine d’années aux US , mouvement qui a pris des proportions phénoménales les dix dernières années .

        Cliquez sur ce lien et vous verrez une liste invraisemblable de sites intactivistes :
        http://atcha.toile-libre.org/intactivisme.html

      • Mon plaisir sexuel va très bien, merci pour lui. Mais au juste, qui êtes-vous pour en parler ? Si mon pénis vous intéresse tant que ça, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : je suis hétérosexuel.

        • On vous à ôter la partie du pénis qui contient le plus de terminaisons nerveuses. Votre plaisir sexuel va très bien? Vous en savez rien, vous n’avez plus la possibilité de comparer. Vous prenez beaucoup moins de plaisir que n’importe quel homme non-circoncis, c’est tout. Si vous le vivez bien, tant mieux.

          De toute manière la question n’est pas là. On ne cherche pas à interdire la circoncision, mais la circoncision sans le consentement du circoncis.

          • Certaines personnes ont pu faire la comparaison. Teez, par exemple, Jean-Marie Bigard s’est fait circoncire pour des raisons médicales (liées à son diabète). Il dit prendre beaucoup plus de plaisir à présent.

            De toute façon, j’adore les gens qui, sans me connaître le moins du monde, croient tout savoir de ce que je ressens, et donc de ce qui est mieux pour moi. Graine de totalitaire, va.

            P.S. : la partie du pénis qui contient le plus de terminaisons nerveuses, c’est l’alentour du frein (et dans une moindre mesure, le gland). Pas le prépuce.

        • Et vous , qui etes-vous pour affirmer que parce que vous , vous etes content d’etre circoncis , tous les autres doivent l’etre aussi ?

          Puisque certains aiment l’etre et d’autres pas , ce serait la moindre des choses de demander l’avis du principal concerné , c.à.d. celui dont appartient le pénis !

          Je suis circoncis et j’abhorre cela !

          http://www.facebook.com/pages/I-am-circumcised-and-Hate-
          it/145620528841167

          Je trouve ça moche et obscène , ce gland perpétuellement dénudé et kératinisé , la cicatrice hideuse que j’ais du faire réopérer parce qu’il restait 3 petits lambeaux de prépuce qui ressemblaient à une maladie vénérienne , la peau de la hampe coupée tellement court que la peau du scrotum remonte à un tiers du pénis en érection , la peau qui reste immobile au lieu d’aller et venir …

          C’est laid , un pénis amputé du prépuce est aussi attirant qu’un visage amputé du nez ou une main amputée d’un doigt !

          La circoncision sur individu NON-consentant est un acte IGNOBLE , CRIMINEL , MONSTRUEUX , et dont l’aggresseur mérite la plus sévère des PUNITIONS !!!!

    • Droit au Corps est un blog qui s’oppose aux mutilations sexuelles infantiles en vertu d’un droit humain fondamental : le droit à l’intégrité physique.
      Le fait de retirer une partie du sexe d’un individu, sans que celui-ci ne puisse donner son consentement et sans raison médicale urgente, constitue bien une violation du droit à l’intégrité physique et donc une violation des droits de l’enfant .

      http://droitaucorps.blogspot.fr/2011/05/presentation.html

    • « Une tradition qui ne porte pas atteinte et n’a jamais porté atteinte à l’intégrité physique. » À combien tu prices tes chances de dire oui si quelqu’un venait te demander si tu es ok pour qu’on te coupe un bout de prépuce maintenant ? Je pense que c’est pareil pour un enfant, sauf qu’on ne lui laisse pas le choix. Après, je suis aussi pour le droit de porter la burqa tu voix. Si Marine-Socialo-Le-Pen-N’est-ce-pas gagne du terrain, c’est justement parce que la laïcité est une privation collectiviste des droits individuels –> dans l’espace public-qui-appartient-à-tout-le-monde-oui-c’est-génial-j’en-ai-un-orgasme, plus rien n’est autorisé à personne, car l’image des individus ne leur appartient même plus. C’est l’état qui décide. Agiter Marine Le Pen est donc stupide. C’est un problème de liberté personnelle, point.

    • @Tremendo :

      manifestement, vous n’avez pas compris ce qu’est le constructivisme, allez ouvrir un dictionnaire.

      Votre affirmation selon laquelle cela n’a jamais porté atteinte à l’intégrité physique est délirante, l’ablation d’une partie ducorps humain ce n’est pas uneatteitne à l’intégrité physique ????

      Et affimez le contraire c’est être un fasciste de droite et raciste ? et pourquoi pas mangeur de bébé communistes au petit déjeuenr peut-être ???

      Il faut vraiment vous faire soigner, vous n’utilisez plus votre raison.

  • Les VRAIES raisons de circoncire tout le monde de force , plusieurs théologiens du moyen-age l’ont pourtant dit clairement : « affaiblir la concupiscence » !

    Maïmonide,philosophe médecin et théologien juif proche de l’aristotélisme arabo-musulman : « Je crois que l’un des motifs de la circoncision, c’est de diminuer la cohabitation et d’affaiblir l’organe sexuel(…) Que la circoncision affaiblit la concupiscence et diminue la volupté, c’est une chose dont on ne peut douter car , si dès la naissance on fait saigner ce membre en lui ôtant sa couverture , il sera indubitablement affaibli. »
    . ( Le guide des égarés p.606 et 608 )

    Ibn Al Assal,théologien copte : « Certains médecins philosophes distingués disent que la circoncision affaiblit l’outil de la volupté , ce qui est souhaitable unanimement »(Ibn Al Assal vol2 p.418-421)

    Ibn-Qayyim Al-Jawziyyah , juriste musulman: » La circoncision tant masculine que féminine modère la concupiscence qui , si elle est exagérée, fait de l’homme un animal , et si elle est anéantie , fait de lui une chose inanimée. Ainsi la circoncision modère cette concupiscence. De ce fait, tu trouves les hommes et les femmes incirconcis jamais rassasiés de l’accouplement. »

    Al Munawi, théologien musulman rapportant les propos d’un Imam : « le gland est très sensible. S’il reste caché dans le prépuce, il fortifie le plaisir lors de l’accouplement.Si le prépuce est coupé , le gland se durcit et le plaisir s’affaiblit.C’est ce qui convient le mieux dans notre loi : réduire le plaisir sans le supprimer totalement, un juste milieu entre l’excès et la négligence. »

  • Tout ce que je vois c’est que ceux qui en parlent ici-même n’y connaissent absolument rien. Laissons parler les générations de juifs, de musulmans et même de chrétiens soi-disant mutilés à vie pour un bout de prépuce coupés à leur naissance.
    Pas un seul ne dira qu’il a eu des difficultés physiques ni des problèmes de jouissance. Donc avant de cracher les saloperies d’analphabètes du FN ou de laïcards sur un forum libéral ce serait bien de se renseigner.

    • Il y’a pourtant un lien vers des témoignages juste un peu plus haut.

    • @ Tremendo :

      le problème n’est pas là, comment affirmer une chose que l’on ne peut savoir ? un aveugle ne peut se plaindre de ne pas savourer la vue.

      Le vrai problème, c’est de laisser le choix aux êtres humains, en accord avec leurs droits fondamentaux.

      Si demain je dis que vous vivrez mieux en étant cul de jatte, et que l’ensemble des cul de jatte affirment bien en coeur la même chose, faut-il donc trouver normal de couper les jambes des nourissons ?

      je vous pose la question.

  • Alors que la plupart des organes de presse reprennent sans recul les mêmes dépêches dénonçant une atteinte aux libertés religieuses, il est rafraichissant de lire votre contribution réfléchie, argumentée et équilibrée sur la question. Merci infiniment !

  • Mon père est chrétien et il fut circoncis. Tiens je le vois bien poursuivre mes grand parents tout comme des millions de juifs ou des centaines de millions de musulmans pourraient poursuivre leurs parents et on pourrai remonter sur plusieurs générations. En bref, une vraie absurdité, c’est ce qui se passe quand on veut refaire le monde et l’histoire, on finit dans le constructivisme et on donne la parole à l’UDC.

    • Si vous voulez poursuivre ceux qui sont responsables de votre amputation non-consentante du prépuce , vous pouvez faire appel à ce bureau d’avocats spécialisé dans les circoncisions ratées ou non-consenties :

      http://thecircumcisionlawyer.com/

      Sur la page d’accueil de son site :

      » WELCOME
      DAVID J. LLEWELLYN, is a trial attorney and civil mediator, whose practice emphasizes cases involving medical malpractice, particularly in the areas of genital injury, circumcision damage, and wrongful circumcision,… »

    • La tradition est parfois inexplicable, et il faut bien que notre époque moderne comprenne une chose : quand elle croit qu’elle comprend les traditions, c’est le plus souvent qu’elle pêche par vanité. Il est triste de voir que cette grande leçon de Hayek doive être répétée sur un site libéral, et qu’elle prenne si peu de place parmi les commentaires.

      • @Benjamin Guyot :

        Donc, être libéral, c’est accepter une tradition ancestrale même si elle est contraire aux droits fondamentaux ?

        Avec un tel raisonnement, il fallait donc accepter en 1789 de continuer avec la monarchie absolutiste.

        Et l’esclavage aussi, tant qu’on y est. ‘est vrai que la tradition fait des nègres des sous hommes

        etc etc etc ….

        De même, la tradition dans tousels pays du monde est de persécuter les juifs, être intolérants et ainsi de suite.

        vous pensez sincèrement que c’est ce que voulez dire Hayek ?

        Vous l’avez manifestement mal compris sur ce sujet …

  • Il y a tellement de circoncisions ratées que plusieurs sites avec photos leur sont entièrement consacrées :

    http://www.circumstitions.com/Botched1.html

    http://www.circumcisionharm.org/gallery1.htm

    Attention c’est très moche !
    ET TRAGIQUE pour ceux qui doivent vivre avc ça !!!!

  • @stephane, encore une fois comparer la circoncision à un borgne, un cul de jatte ou les pogroms prouve que vous n’y connaissez strictement rien. Et je ne vous ai pas traité de fasciste, juste de progressiste qui veut refaire le monde et s’empare d’une tradition qu’il connaît mal et qu’il juge horriblement affreusepour, juste pour emmerder les musulmans en loucedé comme sait si bien le faire votre parti politique à longueur de temps, sous couvert de représenter le libéralisme, ce qui est malhonnête.
    En tout cas la communauté juive sera ravie d’apprendre qu’elle réalise depuis plus de 2000 ans d’affreux génocides sur ses enfants en leur coupant le bout du zizi, ce qui n’a jamais été interdit nulle part en n’importe quelle époque en Occident, même lorsque les juifs subissaient les mauvais traitements des autochtones cela se faisait.
    En plus de céder aux tentations identitaires faciles vous faites le jeu des hygiénistes qui se choquent pour un rien, mais bon après tout la droite et la gauche ont l’habitude de se retrouver dans les mêmes combats dernièrement.

    • « En tout cas la communauté juive sera ravie d’apprendre qu’elle réalise depuis plus de 2000 ans d’affreux génocides sur ses enfants en leur coupant le bout du zizi »

      Le mot génocide est un peu fort. Parlez de sévices et de maltraitance. Le fait que la population Juive le fasse depuis 2000 ans ne change rien au fait que c’est contraire aux droits.

      On ne mutile pas les gens sans leur consentement, pas même un peu.
      Avec vos arguments, on peut aussi défendre le cannibalisme.

      • Les juifs circoncisent depuis 3700 ans , c.à.d. l’ Age de Bronze ANCIEN (époque II : 1700 à 1600 av. J.-C. environ) !!!!

        Il faut imaginer l’état d’ignorance des gens à cette époque , ainsi que leur concept des droits de l’homme et de l’intégrité physique , sans compter leurs multiples croyances superstitieuses et irrationelles !

  • La déclaration des droits de l’homme prolongée par celle des droits de l’enfant sont explicites. Nul n’a le droit d’attenter à l’intégrité physique des mineurs non informés et bien sûr non consentants. La circoncision rituelle, comme les autres mutilations sexuelles, devrait tomber sous les coups de la loi (Article 312 de la loi du 2 février 1981). S’ il est maintenant facile d’attendrir les populations sur les horreurs de l’excision, la lutte contre la circoncision n’est pas un thème mobilisateur. Pourtant on ne parviendra à éradiquer les mutilations féminines que si l’on abolit en même tant la circoncision. Partout où l’on mutile les filles, on mutile les petits garçons. Il est impossible de préserver le clitoris des fillettes si l’on continue de laisser couper le prépuce de leurs frères. Les sermons moralisateurs des occidentaux resteront inefficaces tant qu’ils n’aborderont pas le problème de la circoncision.

    Gérard Zwang, 1993, dans La circoncision démystifiée, paru Association contre la mutilation des enfants, Gérard Zwang.

  • La circoncision complète, originellement exigée par dieu comme prix du sang pour le futur massacre des habitants de Canaan, apparaît aujourd’hui clairement pour ce qu’elle est : la mutilation d’un bébé innocent dans le but de détruire sa vie sexuelle future. Le lien entre la barbarie religieuse et la répression sexuelle ne saurait être plus évident que lorsqu’il est « marqué dans la chair ». Qui pourra compter le nombre de vies ainsi rendues misérables, surtout depuis que des médecins chrétiens se sont mis à adopter l’antique folklore juif dans leurs hopitaux ? Et qui peut supporter de lire les manuels et les histoires de la médecine qui recencent froidement le nombre de petits garçons morts d’une infection après leur huitième jour, ou qui ont subi des dysfonctionnements et déformations intolérables ? […] S’il ne s’agissait pas de religion et de son arrogance, aucune société saine d’esprit ne tolérerait cette amputation primitive, ni n’autoriserait une opération chirugicale sur les parties génitales sans le consentement total et informé de la personne concernée.

    Dieu n’est pas grand : Comment la religion empoisonne tout., Christopher Hitchens, éd. Belfond, 2009, p. 246

    • Les premiers mots de ce baratin en disent plus qu’ils ne voudraient.Le reste est une collection de phantasmes de de café du commerce. Je ne sache pas que les circoncis de toute obédience soient moins chauds lapins que leur congénère encore affublés de l’appendice discuté

  • A ceux qui trouvent scandaleux que la justice allemande empiète sur un rite religieux, je voudrais votre avis: faut-il également laisser aux nouvelles religions de notre époque le droit de, par exemple, faire subir un changement de sexe à un très jeune enfant, sur décision de ses parents ? Ou celle de raccourcir les clitoris jugés trop longs (ce qui se pratique plus souvent qu’on ne voudrait le croire, c’est même remboursé intégralement par la sécu), que ce soit par crainte d’un risque (imaginaire, mais bon, on parle ici de foi) d’homosexualité, ou d’inconfort social futur… Et quid des oreilles percées sur des enfants de 2 ans ?

    • Et moi je décide de pratiquer le culte des anciens aztèques , et j’invoque MA « liberté religieuse » de faire des sacrifices humains en jetant des gens de batiments très hauts , ou en leur arrachant le coeur à vif , encore tout palpitant !

      Et ceux qui me critiquent sont des « laicards racistes  » , et « aztèquophobes !

  • A lire : http://www.nytimes.com/2010/08/17/health/research/17circ.html?_r=1&ref=health

    En 2009, 32% des Etats-Uniens sont circoncis à la naissance (c’est en baisse, ils étaient 56% en 2006).

    La circoncision était recommandée pour tous les nouveaux nés males par les médecins. C’est une sorte de mode médicale qui n’avait aucun sens religieux.

    Beaucoup de bruit pour rien…

    • C’est le dr.Kellogs ( celui des Corn Flakes , 1852-1943 ) qui préconisa de traiter la masturbation , en recommandant la circoncision aux jeunes garçons et l’application de phénol (acide carbolique) sur le clitoris des jeunes filles. Dans Plain Facts for Old and Young, il écrivit :

      « Un remède qui est presque toujours couronné de succès chez les garçonnets est la circoncision, en particulier lorsqu’il apparait un phimosis. L’opération devrait être effectuée par un chirurgien sans anesthésie, car la brève souffrance qu’en ressentira l’enfant aura un effet salutaire sur son esprit, en particulier si elle est reliée à l’idée de punition, ce qui pourrait bien être le cas parfois. La douleur qui se prolonge pendant plusieurs semaines interrompt la pratique, et, si elle n’a pas été trop profondément enracinée auparavant, elle peut alors être oubliée pour ne jamais revenir. »

      Il écrivit par ailleurs :
      « Chez le sexe féminin, l’auteur a constaté que l’application d’acide carbolique pur sur le clitoris était un excellent moyen de calmer toute excitation anormale. »

      Kellogg proposa également de mettre aux adolescents des bandes de pansement aux mains, de les attacher, de couvrir leur sexe au moyen d’une cage brevetée, de leur coudre le prépuce ou de leur administrer des décharges électriques .

      Il pensait aussi qu’il ne fallait pas dépasser plus d’un rapport sexuel par mois pour des raisons de santé. Il recommandait que les femmes de moins de 20 ans et les hommes de moins de 25 ans pratiquent l’abstinence sexuelle .

      Je ne mange JAMAIS de Corn Flakes !…

    • Le principe d’une religion est de suivre les préceptes donnés par un dieu.

      Si un dieu dit de circoncire les nouveaux-nés, il est évident qu’en interdisant cela, on s’oppose à cette religion. Ce jugement allemand s’oppose donc déjà clairement à tout un pan de la religion juive et tout un pan de la religion musulmane.

      Je suis bien entendu favorable à l’interdiction d’une religion qui stipule le sacrifice d’enfant ou d’autres barbaries, mais il faut quand même relever que la circoncision est un acte médical, autrement dit, un acte qu’une partie de la médecine reconnaît comme bénéfique.

      Alors certes, comme tout acte médical, il y a une autre partie de la médecine qui va le contester, mais est-ce alors à l’État de devoir trancher entre deux médecines?

      Si la circoncision est un acte médical, la décision de circoncire doit appartenir aux parents et non à l’État. C’est la même chose pour les médecines douces, les vaccins, etc.

      •  » la circoncision est un acte médical « ? Et quelle est la pathologie que la circoncision rituelle est censée soigner ? Le prépuce serait une sorte de malformation de naissance ?

        Et on ne coupe pas des parties du corps SAINES pour prévenir les maladies , vous etes débile ou quoi ?

        Pourquoi ne pas mastectomiser systématiquement toutes jeunes filles , cela leur offrirait une protection à 100 % contre le cancer du sein !

        Et comparer les mutilations génitales aux médecines douces , c’est une blague ou quoi ?

        A propos , quelles est la partie du corps SAINE ET NORMALE comprenant 20 000 nerfs du plaisir qui est amputée lors de la « vaccination » ?

        A part ça , si vous sacrifier un bout de votre propre anatomie pour prouver à votre dieu la profondeur de votre foi , je comprendrai tout à fait votre démarche , par contre , couper un bout à quelqu’un d’autre SANS SON CONSENTEMENT , c’est sensé prouver quoi ?

        Qu’il est obligé de faire partie de votre secte , quelle que soit la sincérité de sa croyance intime ?

        • @ IWantMyForeskinBack

          « Et on ne coupe pas des parties du corps SAINES pour prévenir les maladies , vous etes débile ou quoi ? »

          Et pourtant de nombreux dentistes ont fait enlever des dents parfaitement saines pour prévenir toutes sortes de maladies et problèmes. Et ils n’étaient assurément pas reconnus comme « débiles » par le corps médical.

          Je vous prierai aussi d’éviter les attaques personnelles, car cela vous enlève toute crédibilité…

          « Et comparer les mutilations génitales aux médecines douces , c’est une blague ou quoi ? »

          Déjà, je ne parle que de la circoncision, les mutilations génitales n’ont pas de reconnaissance médicale, par conséquent, elles devraient être interdites en vertu du droit naturel de l’enfant.

          Ensuite, j’ai fait la comparaison avec la médecine douce, car ce sont des médecines qui sont reconnues pour prêter à débat dans le corps médical… 

          « A part ça , si vous sacrifier un bout de votre propre anatomie pour prouver à votre dieu la profondeur de votre foi , je comprendrai tout à fait votre démarche , par contre , couper un bout à quelqu’un d’autre SANS SON CONSENTEMENT , c’est sensé prouver quoi ? »

          Le principe de suivre une religion n’est pas de chercher à prouver quelque chose, mais c’est d’appliquer les préceptes de ladite religion, cela n’a rien à voir avec de la foi, même si souvent les deux vont de paire.

          « Qu’il est obligé de faire partie de votre secte , quelle que soit la sincérité de sa croyance intime ? »

          Je ne vois pas en quoi le fait d’être circoncis oblige à adhérer à un mouvement quelconque.

          • @ Aloygah : Couper des parties du corps SAINES pour prévenir les maladies est une IDEE débile , je le maintiens , et si mon dentiste me proposait de me retirer une dent SAINE , non seulement je le lui interdirais catégoriquement , mais en plus je changerais vite de dentiste !

            Ceci dit , la circoncision EST une mutilation , désolé ! Il suffit de chercher les synonymes du mot « mutilation » !

             » Synonymes mutilation : 4 synonymes. Synonymes : ablation, altération, amputation, excision. »

            La circoncision consiste bien en l’ABLATION du prépuce ,
            le gland perpétuellement dénudé et kératinisé , la cicatrice visible et la peau perpétuellement immobilisée sont bien une ALTERATION du pénis ,
            il s’agit bien d’une AMPUTATION du prépuce ,
            de l’EXCISION du prépuce !

            Donc , puisque  » les mutilations génitales devraient être interdites en vertu du droit naturel de l’enfant.  » , la circoncision devrait l’etre aussi !

            A part ça , c’est votre totale liberté d’appliquer les préceptes de la religion de votre choix , mais votre liberté religieuse s’arrete là ou commence le pénis d’autrui , ce qui signifie que vous n’avez pas le droit de couper une partie SAINE du sexe d’un individu sans son consentement totalement éclairé !

            Le droit à l’intégrité physique est un droit de l’homme inaliénable pour CHACUN , quelle que soient vos propres croyances religieuses à vous !

            Vous dites :  » Je ne vois pas en quoi le fait d’être circoncis oblige à adhérer à un mouvement quelconque. »

            Oui , effectivement il peut adhérer au mouvement de son choix dés qu’il sera adulte , mais son pénis sera amputé de son prépuce ALORS QUE LUI AURAIT PEU-ETRE PREFERE VIVRE SA VIE D’ HOMME ADULTE AVEC UN SEXE COMPLET !!!

            http://www.quranicpath.com/images/circumcision_islam.png

            La circoncision est un crime , au meme titre que l’excision , et le fait qu’on enlève plus chez la fille que chez le garçon n’y change rien , c’est toujours un atteinte à l’intégrité physique d’un individu non-consentant et une mutilation génitale sur mineur !!!

          • Vous répondez ça juste pour dire quelque chose, histoire de passer le temps et de vous montrer ou bien vous avez vraiment étudié un minimum la question et êtes capable d’argumenter un tant soit peu ?
            1) Les dentistes qui enlèvent des dents juste pour le fun ?? excusez moi mais j’en ai pas rencontré beaucoup ….des exemples ??
            2) La circoncision qui n’est pas une mutilation génitale, et qui n’est pas comparable à l’excision…Bon, lisez sérieusement les écrits ci dessus, cliquez sur les liens, regardez les sites et les vidéos, ça devrait suffire à vous ouvrir les yeux.
            3)On suit les principes d’une religion, mais sans y adhérer mais en y croyant quand même…Thèse, antithèse et synthèse dans la même phrase, avec ça on n’est jamais mis en défaut. Vous oubliez que la seule justification des circoncisions rituelles est la religion. Les autres « raisons » : hygiène, sida etc. ne sont qu’habillage justificatif après coup pour avoir des « arguments » à donner aux non religieux ou aux cartésiens.
            La question que je me pose est comment un acte aussi dégueulasse peut encore trouver des défenseurs dans un pays civilisé ??? Soit ce sont des gens qui se sont eux mêmes borné l’esprit à coup de religions ou de respect des traditions, soit ce sont des gens intéressés à l’affaire (des chirurgiens par ex.). Certains peut être par simple ignorance (le prépuce est un simple bout de peau etc.)
            – J’ai une amie médecin qui était dans ce cas, elle ne s’était jamais posé la question et se contentait de ressortir le blabla général. Dans ce cas d’erreur de bonne foi est vite corrigée.
            Où vous situez vous ?

          • @ IWantMyForeskinBack

            « et si mon dentiste me proposait de me retirer une dent SAINE , non seulement je le lui interdirais catégoriquement , mais en plus je changerais vite de dentiste ! »

            Oui, et c’est votre choix. Mais cela ne veut pas dire que le choix opposé doit être interdit et qu’il faille mettre en prison les parents et dentistes qui font ce choix.

            « Ceci dit , la circoncision EST une mutilation , désolé ! Il suffit de chercher les synonymes du mot « mutilation » ! »

            Mais c’est une mutilation qui est considérée comme utile par de nombreux médecins, contrairement aux autres mutilations.

            « ce qui signifie que vous n’avez pas le droit de couper une partie SAINE du sexe d’un individu sans son consentement totalement éclairé ! »

            Les petits enfants ne pouvant donner leur avis sur les questions médicales, ce sont aux parents de faire des choix pour eux, pas aux juges.

            « ais son pénis sera amputé de son prépuce ALORS QUE LUI AURAIT PEU-ETRE PREFERE VIVRE SA VIE D’ HOMME ADULTE AVEC UN SEXE COMPLET !!! »

            Ou peut-être qu’il remerciera ses parents d’avoir fait ce choix pour lui à ce moment. Les parents font toutes sortes de choix pour nous qui influenceront définitivement toute notre existence, alors certes, il arrive que les parents fassent des mauvais choix, mais en général, ils sont mieux placés que les juges pour savoir quel est l’intérêt de leur enfant.

            @ cm

            1) Je connais plusieurs personnes à qui on a enlevé des dents saines, en général les prémolaires pour avoir une bouche plus espacée. Cela est sensé prévenir les chevauchements de dents et faciliter l’accès à la brosse. Cette pratique était assez prisée il y a 15-20 ans, un peu moins aujourd’hui.

            2) Ce n’est pas ce que j’ai écrit.

            3) La religion et la foi sont deux choses distinctes, il y a des non-croyants qui suivent les préceptes d’une religion et des croyants qui ne suivent aucune religion… La défense de la liberté religieuse n’a donc rien à voir avec la défense de la foi. Si j’ai précisé ce point, c’est à cause de l’amalgame qui est fait entre les deux choses.

            Enfin, considérer que tous les médecins qui défendent la circoncision le font par religiosité ou ignorance, cela revient au procès d’intention généralisé. Pour rejeter une pratique médicale, il faut des preuves scientifiques, pas des procès d’intention. Or, il ne me semble pas que la science ait encore suffisamment d’éléments probants pour pouvoir trancher la question.

      • « Le principe d’une religion est de suivre les préceptes donnés par un dieu.  »

        Pour un fondamentaliste obtus, oui, on peut réduire la religion à cela.

        Pour tout autre, un minimum de raison est nécessaire, C.F. Thomas d’Aquin.

        • @ Jesrad

          Ce n’est pas une réduction, mais une définition.

          Ce qui différencie les fondamentalistes obtus des autres, ce n’est pas le principe de suivre les préceptes, mais la définition et l’interprétation de ces préceptes.

          • @aloygah : cm vous a donné un excellent conseil :  » lisez sérieusement les écrits ci dessus, cliquez sur les liens, regardez les sites et les vidéos « .

            Votre réponse m’indique clairement que vous ne l’avez pas suivi , alors mutilez « utilement » vos enfants si vous en crevez d’envie à ce point , mais en cas de problème physique ou psychologique futur , sachez que vous ne pourrez PAS brandir l’excuse de l’IGNORANCE !

             » Comment la circoncision nuit-elle?

            Le débat « médical » sur les « bénéfices de santé potentiels » de la circoncision abordent rarement à ses effets réels.

            La circoncision dénude: En totalisant la peau coupée, la circoncision dépouille le mâle dau moins 80% de son enveloppe pénienne. Selon la longueur du prépuce, son excision rend le pénis au moins 25 % plus court. Les enquêtes anatomiques soigneuses ont montré que la circoncision coupe plus d1 mètre de veines, artères, et vaisseaux capillaires, 84 mètres de nerfs, et plus que 20_000 terminaisons nerveuses. Les muscles, glandes, la membrane muqueuse et lépitélium du prépuce sont également détruits.

            La circoncision désensibilise: La circoncision désensibilise radicalement le pénis. Lamputation du prépuce sectionne le réseau riche de nerfs et tous les récepteurs nerveux situés dans le prépuce lui-même. La circoncision détruit presque toujours le frein. La perte du prépuce protecteur désensibilise le gland. Parce que la membrane couvrant le gland définitivement décalotté devient sujette à de constantes abrasions et irritations, elle se kératinise, en devenant sèche et calleuse. Les terminaisons nerveuse du gland, qui, dans un pénis intact, se situent juste sous la surface de la membrane muqueuse, sont désormais enterrées par des couches successives de kératine. Le gland dénudé prend une apparence atone, grisâtre, sclérosée.

            La circoncision estropie: L’amputation d’autant de peau immobilise définitivement tout ce qui reste comme peau, l’empêchant de glisser librement sur la hampe et le gland. Cette perte de mobilité détruit le mécanisme par lequel le gland est normalement stimulé. Quand le pénis circoncis entre en érection, le restant de peau immobilisée est étirée, quelquefois si court quil ny a pas assez de peau pour couvrir la hampe érigée. La peau pileuse de l’aine et du scrotum est souvent tirée sur la hampe, où, normalement, les poils ne se trouvent pas. La membrane muqueuse du gland chirurgicalement extériorisée n’a pas de glandes sébacées. Sans la protection et les émollients du prépuce, il dessèche, ce qui le rend susceptible de craqueler et de saigner.

            La circoncision défigure: La circoncision altère radicalement l’apparence du pénis. Il extériorise définitivement le gland, qui est normalement un organe interne. La circoncision laisse une grande cicatrice chirurgicale circonférentielle sur la hampe du pénis. Parce que la circoncision implique habituellement darracher le prépuce du gland [auquel il est normalement collé, chez le nouveau-né et le jeune enfant], des morceaux du gland peuvent également être arrachés, gland qui se retrouve alvéolé et balafré. Les lambeaux de prépuce peuvent adhérer à la racine du gland, formant des brides et des ponts de peau ballantes et déplacées.

            Selon la quantité de peau coupée et limplantation de la cicatrice, le pénis circoncis peut être définitivement tordu, ou courbé ou arqué pendant érection. La contraction du tissu cicatriciel peut tirer la hampe vers l’abdomen, en raccourcissant le pénis ou en l’enterrant complètement [dans labdomen].

            La circoncision perturbe la circulation sanguine: La circoncision interrompt la circulation normale du sang à travers la peau du pénis et le gland. Le sang coulant dans les artères principales du pénis est bloqué par la ligne de tissu cicatriciel au point de lincision, créant un reflux au lieu dune alimentation des branches et du réseau capillaire situés au-delà la cicatrice. Privé de sang, le méat urinaire peut se contracter et se scarifier, obstruant le flux de urine. Ce cas, connu en tant que sténose du méat, nécessite souvent une chirurgie correctrice. La sténose du méat se trouve presque exclusivement parmi les garçons qui ont été circoncis.

            La circoncision sectionne aussi les vaisseaux lymphatiques, interrompant la circulation de lymphe et causant des fois une « lymphedema », un état douloureuse et déformant dans laquelle la peau restante du pénis gonfle avec le fluide lymphatique piégé.

            La circoncision est inhygiénique et malsaine: Un des mythes plus communs sur la circoncision est qu’il rend le pénis propre et plus facile à nettoyer. Ce n’est pas vrai. Des yeux sans paupières ne seraient pas plus propres; un pénis sans son prépuce non plus. Le gland artificiellement extériorisé et le méat du pénis circoncis sont constamment exposés à labrasion et à la saleté, ce qui rend le pénis circoncis, en fait, plus malpropre. La perte du prépuce protecteur laisse le tractus urinaire vulnérable à invasion bactérielle et virale pathogène.

            La blessure de circoncision est plus grande que ce que la plupart des gens imaginent. Ce nest pas seulement la jonction entre les couches intérieure et extérieure de la peau restante. Avant un bébé ne soit circoncis, son prépuce doit être arraché de son gland, littéralement écorché vif. Cela crée une grande surface ouverte dorgane brut, de chair sanglante, couverte au mieux avec une couche de protomuqueuse non développée. Les germes peuvent aisément envahir le tissu endommagé et le flux sanguin à travers le gland dénudé et même plus aisément par l’incision elle-même.

            Même après lépanchement de la blessure, le gland extériorisé et le méat sont encore contraints au contact anormal et constant avec l’urine, les fèces, les couches traitées chimiquement, et les autres contaminants.

            Les partenaires femelles des hommes circoncis ne présentent pas un taux de cancer cervical plus bas, et la circoncision nempêche pas le canner pénien. Une étude récente montre que le taux de cancer pénien est plus haut aux USA quau Danemark, où la circoncision, sauf parmi des ouvriers immigrés du Moyen Orient, est inconcevable. Les chercheurs devraient plutôt étudier la possibilité que la circoncision a en réalité augmenté le taux de ces maladies.

            La circoncision n’empêche pas la contraction la ou transmission des maladies sexuellement transmises (MST). En fait, les USA cumulent les plus hauts pourcentages de mâles circoncis sexuellement actifs dans le monde Occidental et les taux les plus hauts de maladies sexuellement transmises, incluant le SIDA. Des projections rigoureusement contrôlées montrent que les hommes américains circoncis sont sujets à un plus grand risque de maladies sexuellement transmises bactériennes, surtout à la blennorragie, à lurétritesans gonocoque, au papilloma, à lherpès simple de type 2, et à la chlamydia.

            La circoncision est toujours risquée: La circoncision comporte toujours un risque de conséquences sérieuses, et même tragiques. Le taux de complication chirurgicale [directe] est un sur 500. Ces complications incluent lhémorragie et linfections fatale. De nombreuses publications rapportent des cas de gangrène consécutive à une circumcision. Les bactéries pathogènes telles que les staphylocoques, les proteus, les pseudomonas, et autres coliformes, et même la tuberculose même peuvent provoquer des infections conduisant à la mort. Ces organismes pénètrent la blessure parce qu’elle offre une entrée facile, non pas parce que l’enfant est prédisposé à infection.

            Les journaux médicaux ont publié de nombreux exemples de bébés qui ont eu tout ou une partie de leur gland coupé pendant qu’ils étaient circoncis. Autre cas de conscience, celui de bébés non anesthésiés qui ont eu leur pénis entièrement carbonisé (brûlé et coupé; à vif] par d’un scalpel « électrocautérisant ». En Septembre 1989, le « Journal de lUrologie » publiait un compte-rendu de quatre cas. L’article décrivait lopération de changement de sexe comme une « génitoplastie féminisante », exécuté sur ces bébés afin de les transformer en des filles. Les « Archives de médecine pédiatrique et juvénile » décrivait lhorreur dune personne apprenant que « elle » est née comme un mâle normal, mais quun circonciseur a détruit son pénis quand il était bébé. Beaucoup autres cas similaires eu été documentés. La circoncision du nourrisson a un taux de mortalité connu de 1 mort pour 500000.

            La circoncision blesse les mères: Des études scientifiques ont régulièrement montré que la circoncision bouleverse le comportement de l’enfant. L’étude menée à lUniversité de Médecine du Colorado montrait que la circoncision est suivie par un sommeil prolongé et agité sans mouvement oculaire rapide. En réponse au bombardement interminable de leur système nerveux avec la douleur insoutenable, les bébés circoncis se réfugiaient dans une sorte de semi-coma qui duraient des jours ou même des semaines.

            De nombreuses autres études ont prouvé que la circoncision perturbe le lien mère-nourrisson durant la période cruciale après la naissance. Les recherches ont aussi montré que la circoncision rompt le schéma classique de lalimentation. Dans une étude menée à lEcole de Médecine de Washington, la plupart des bébés ne se nourrissaient pas juste après avoir été circoncis, et ceux-là ne regarderaient pas leur mère dans les yeux.

            La circoncision viole les droits de l’homme et des patients: Nul n’a le droit de couper une partie des organes génitaux de quelqu’un sans le consentement de la personne, le consentement pleinement éclairé. Puisque cest le nourrisson qui endure les conséquences, la circoncision viole ses deux droits légaux de refuser un traitement et de chercher un traitement alternatif. En 1995, le Comité de Bioéthique de l’Académie Américaine de Pédiatrie énonçait que seul un patient compétent peut donner un accord réfléchi ou un consentement éclairé. Un nourrisson est évidemment trop jeune pour consentir à quoi que ce soit. Il doit être protégé de tout ce qui peut profiter de sa vulnérabilité. Le concept dautorisation parentale éclairée se réfère uniquement à des interventions médicales dans des situations de nécessité médicale claire et immédiate telle que maladie, traumatisme, ou difformité. Le pénis humain dans son état normal, incirconcis, ne satisfait aucune de ces exigences [la circoncision ne relève ni dune intervention médicale fondée ni dune situation impérieuse].

            Les médecins ont pour devoir de refuser de pratiquer la circoncision. Ils doivent aussi éduquer des parents qui, ignorants ou malavisés, demandent cette opération pour leurs fils. Lobligation du professionnel soignant est de protéger les intérêts de l’enfant. Il est immoral à lextrême de contraindre un enfant à une amputation quil naurait certainement presque jamais choisie pour lui-même.

            Le bon sens

            Etre intact, tel que la nature la voulu, est préférable. L’immense majorité de mâles à qui il est donné le choix valorisent leur intégrité et gardent leur prépuce, pour la même raison quils gardent leurs autres organes de perception. Les parents en Europe et en Asie non musulmane noblige jamais leurs garçons à être circoncis. Il ne leur vient pas plus à lesprit de couper une partie du pénis de leurs garçons que de couper une partie de leurs oreilles. Respecter le droit d’un enfant à garder ses organes génitaux intacts est normal et naturel. Cest conservateur dans le bon sens du terme.

            Un père circoncis qui a des sentiments emmêlés au sujet de son fils nouveau-né intact, peut nécessiter un soutien psychologique tendre, compatissant, pour laider à se représenter ce quil a perdu et à surmonter ses anxiétés au sujet des organes génitaux masculin normaux. Dans de tels cas, la mère devrait résolument protéger l’enfant en invitant l’époux à partager ce rôle protecteur et en l’aidant à dissiper ses émotions négatives. La plupart des parents veulent ce quil y a de meilleur pour leur bébé. Les parents sages écoutent leurs coeurs et font confiance à leur instinct pour protéger leur bébé contre les meurtrissures. L’expérience ancestrales a montré que les bébés se développent mieux dans une atmosphère d’amour, de douceur, de respect, dacceptation, de soins, et dintimité. Couper le prépuce dun bébé met en pièces cette responsabilité.

            La circoncision blesse et fait du tort au bébé et à la personne que le bébé deviendra. Les parents qui respectent lintégrité de leur fils lui lèguent sa naissance son corps, beau et parfait dans son intégralité.  »

            http://forum.aufeminin.com/forum/bebes2/__f784_bebes2-Prepuce-et-circoncision.html

            Ceci dit , arriver à l’age adulte avec un pénis ENTIER est UN DROIT DE L’HOMME !!

            ( que je n’ais pas eu , et je ferais TOUT pour arreter cette BARBARIE ABJECTE ET PEDO-CRIMINELLE !!! )

          • @ IWantMyForeskinBack

            J’ai bien évidemment vu qu’il y avait des arguments médicaux pertinents contre la circoncision, mais ce n’est pas moi qu’il faut convaincre, mais les médecins.

            Lorsque les médecins seront convaincus que la circoncision n’apporte que des problèmes médicaux, alors on pourra considérer qu’elle n’est plus un acte médical, et alors seulement, l’État pourra légitimement interdire qu’elle soit pratiquée à des enfants.

            Tant que ce n’est pas le cas, un libéral ne devrait pas accepter que l’État se mêle de médecine.

            Vu que la chose semble vous avoir traumatisé, je tiens à vous rassurer en vous disant que personnellement je ne suis pas non plus favorable à la circoncision. Je défends le libéralisme, et non la religion ou la médecine.

            Et si vous avez été circoncis contre votre gréé, la faute n’en revient pas à un manque de législation, mais plutôt au choix de vos parents. Alors certes, nos parents ne font pas toujours les bons choix, mais avant de vouloir les remplacer par l’État, on ferait bien aussi d’évaluer tous les bons choix qu’ils ont fait pour nous, et qui nous ont permis de devenir ce que nous sommes devenus…

          • On peut jouer sur le sens des mots sans avancer… Mais d’accord avec vous: définir et interpréter ces préceptes est indissociable d’une pratique religieuse saine.

            Je sais que je me répète… c’est cette volonté d’interpréter les préceptes à la lumière de la raison qui fait que les chrétiens ne mutilent pas leurs enfants, ni d’ailleurs ne pratiquent l’esclavage, parce que le travail d’interprétation des thomistes et des scolastiques est passé par là. J’espère sincèrement que juifs et musulmans passeront aussi ce cap à propos de la circoncision.

  • Avant de tripoter vos enfants, respectez un minimum…
    Même ça ça clive…?

  • L’OMS n’a-t-elle pas recommandé la circoncision pour raisons sanitaires?
    Jusqu’où l’Etat peut-il dicter les conduites?
    Qu’est-ce que la liberté d’un enfant?

    • @Gilles Norpois : L’ OMS a retiré l’homosexualité de la Classification internationale des maladies QUE le 17 mai 1990 , preuve qu’elle peut se tromper LOURDEMENT !

      Si vous etes circoncis et avez des relations sexuelles sans préservatif , vous choperez une MST ou le HIV tot ou tard !

      Jusqu’où la religion peut-elle dicter des mutilations génitales sur mineur non-consentant ?

       » Qu’est-ce que la liberté d’un enfant?  »

      La liberté je ne sais pas , mais il a certainement LE DROIT INALIENABLE d’arriver à l’age adulte avec des organes génitaux COMPLETS !!!

      • A vrai dire, je suis effaré d’apprendre les conséquences physiques d’une circoncision. Je n’étais absolument pas conscient de cela, et je ne voyais dans cette pratique, qu’une coutume anecdotique, voire mēme une recommandation médicale. Je ne comprends dès lors plus la bienveillance qui entoure cet acte inacceptable.

  • … quid de la liberté réelle d’un croyant ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Pierre Riou et Michel Gay.

Notre système énergétique serait bien meilleur aujourd’hui sans l’impéritie des dirigeants de ces 25 dernières années. Il est nécessaire de reconnaître les fautes passées afin de donner aux jeunes l’envie de faire autrement et de fournir les efforts nécessaires pour construire un monde plus confortable pour tous car la décroissance n’est pas une fatalité.

 

Interroger le passé

Seule une analyse honnête des fautes du passé permet la justesse du diagnostic présent et la mise en place... Poursuivre la lecture

La semaine dernière, nous avons beaucoup entendu parler des 636 lobbyistes du secteur des énergies fossiles qui ont pris le contrôle du processus de la COP27 et qui sont la cause principale de l'échec de l'accord final.

La conclusion était évidente : nous devons interdire à l'industrie de participer à toutes les politiques ! Les médias grand public ont couvert cette campagne des ONG, répétant les affirmations et les messages ciblés, amplifiant le dogme anti-industrie sans réellement approfondir les recherches pour voir si les chiffres ... Poursuivre la lecture

Tiens, voilà qu’une Große Katastrophe se profile sur l’horizon teuton : on apprend qu’Uniper, la principale société allemande de vente de gaz et premier distributeur de l’entreprise russe Gazprom, doit faire appel à l’État allemand à hauteur de 55 milliards d’euros suite à une perte nette kolossale établie à 40 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un milliard d’euros par-ci, un milliard d’euros par-là et rapidement on commence à parler gros sous. En tout cas, à 55 milliards d’euros, voilà une somme rondelette qui va peut-être ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles