Baisse de l’indice IFO (climat des affaires allemand) en juin

L’indice IFO est un indicateur allemand du climat des affaires et s’établit à son niveau le plus faible depuis mars 2010.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Baisse de l’indice IFO (climat des affaires allemand) en juin

Publié le 22 juin 2012
- A +

L’indicateur du climat des affaires allemand a de nouveau baissé en juin.

Il est à son plus bas niveau depuis mars 2010.

L’indice IFO est un indicateur du moral des patrons et donc du climat des affaires en Allemagne. Il est considéré comme un indicateur avancé de l’activité économique future. Il s’établit désormais à 105,3 (contre 106,9 en mai), son niveau le plus faible depuis mars 2010.

L’économie allemande semble toutefois en bien meilleure santé que celle française, comme l’écart entre les deux indicateurs le montre :

L’indice du climat des affaires français a été rebasé pour présenter la même moyenne et le même écart-type que l’indice IFO et faciliter les comparaisons.

L’indicateur français, publié en début de semaine, est à son plus bas niveau depuis novembre 2009.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La semaine dernière, nous avons beaucoup entendu parler des 636 lobbyistes du secteur des énergies fossiles qui ont pris le contrôle du processus de la COP27 et qui sont la cause principale de l'échec de l'accord final.

La conclusion était évidente : nous devons interdire à l'industrie de participer à toutes les politiques ! Les médias grand public ont couvert cette campagne des ONG, répétant les affirmations et les messages ciblés, amplifiant le dogme anti-industrie sans réellement approfondir les recherches pour voir si les chiffres ... Poursuivre la lecture

Tiens, voilà qu’une Große Katastrophe se profile sur l’horizon teuton : on apprend qu’Uniper, la principale société allemande de vente de gaz et premier distributeur de l’entreprise russe Gazprom, doit faire appel à l’État allemand à hauteur de 55 milliards d’euros suite à une perte nette kolossale établie à 40 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un milliard d’euros par-ci, un milliard d’euros par-là et rapidement on commence à parler gros sous. En tout cas, à 55 milliards d’euros, voilà une somme rondelette qui va peut-être ... Poursuivre la lecture

Par Christian Harbulot et Michel Gay[1. Synthèse adaptée du dossier « J’attaque » de mai 2021 de l’École de guerre économique et intitulé « Comment l’Allemagne tente d’affaiblir durablement la France sur la question de l’énergie ».].

Un excellent document de l’École de guerre économique, publié en mai 2021, révèle les manipulations révoltantes de l’Allemagne à Bruxelles pour défendre ses choix énergétiques douteux et ses intérêts industriels aux dépens de l’Union européenne (UE), et notamment de la France.

Ce texte décortique cl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles