Les socialistes enterrent la retraite à soixante ans

La droite avait creusé la tombe de la retraite à 60 ans, la gauche vient de procéder à son enterrement.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 236 retraite à 60 ans

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les socialistes enterrent la retraite à soixante ans

Publié le 9 juin 2012
- A +

On aurait beau retourner dans tous les sens le récent décret sur les retraites, nulle part on ne verrait de restauration de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans ! Nulle part ! Autrement dit, la droite avait creusé la tombe de la retraite à 60 ans, la gauche vient de procéder à son enterrement.

Par Aymeric Pontier.

Je ne sais pas ce qui se passe dans les rédactions françaises de nos jours, mais cette manie de reprendre mot pour mot les éléments de langage du pouvoir en place, qu’il soit de gauche ou de droite, est très inquiétante. Car, on aurait beau retourner dans tous les sens le récent décret sur les retraites, nulle part on ne verrait de restauration de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans ! Nulle part !

Il s’agit simplement d’étendre le dispositif « carrières longues » à ceux qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans et qui ont toutes leurs cotisations, soit 41,5 ans pour le moment mais probablement plus dans les années à venir, système qui ne concernait auparavant que ceux qui avaient commencé à travailler avant 18 ans. Plus quelques mesures électorales à destination des chômeurs et des mères de famille. L’ensemble de la réforme devrait coûter 1,1 milliard d’euros en 2013, et près de 3 milliards d’euros en 2017. Pour le financement, le décret prévoit le relèvement de 0,2 point des taux de cotisation retraite. Ce qui diminuera (un peu) le pouvoir d’achat des salariés français, et augmentera (un peu) le coût du travail en France. Vu la situation économique du pays, ce n’est pas forcément le meilleur moment, mais bon…

Maintenant, savez-vous pourquoi le coût de la réforme va passer de 1,1 milliard en 2013 à 3 milliards en 2017 ? Eh bien, parce que l’âge minimum légal de départ à la retraite va augmenter progressivement entre 2013 et 2017. C’est la fameuse réforme Fillon de 2010 ! Depuis Juillet 2011, l’âge légal de départ augmente de 4 mois par an ! Plus l’âge légal augmente, plus il y a de personnes concernées par le dispositif « carrières longues » ! D’où un coût de 3 milliards en 2017. Mais cela veut dire quoi concrètement quand les socialistes anticipent la hausse de l’âge légal de départ à la retraite jusqu’en 2017 ? Eh bien cela veut dire qu’ils n’ont pas l’intention de revenir sur la réforme Fillon évidemment ! S’ils avaient l’intention de restaurer la retraite à 60 ans, ils n’auraient pas besoin d’anticiper un besoin de financement de 3 milliards en 2017…

Avec cette mesure, les socialistes s’assurent de calmer la grogne, en apaisant la colère des syndicats sur les points les plus sensibles, sans remettre en cause fondamentalement les réformes Fillon de 2003 et 2010. Autrement dit, la droite avait creusé la tombe de la retraite à 60 ans, la gauche vient de procéder à son enterrement. Dans la bonne humeur qui plus est ! Alors heureux ?

Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un sondage (Smartvote) fait en Suisse, le 19 août 2019, révèle que la majorité des candidats à la députation est en faveur d’un recul de l’âge de la retraite à… 67 ans. Impensable ici. Pourtant, s’il y a une chose à expliquer dans cette période de consultation sur la loi retraite, c’est comment s’en tirer, chez nous, sans bouger significativement l’âge de la retraite ni augmenter la durée de cotisation ?

Surcharge pour les entreprises

Rappelons quelques faits. En 1983, quand Mitterrand a lancé l’idée de la retraite à 60 ans, il y avait... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Par Pascal Salin.

La détermination du montant de sa retraite est évidemment fondamentale pour tout individu puisqu’elle conditionne son niveau de vie une fois ses activités productives terminées.

C’est pourquoi on peut comprendre que le projet de réforme du système des retraites élaboré par le gouvernement français retienne considérablement l’attention de l’opinion publique et suscite même des grèves très importantes. Il serait certes fondamental que les réformes envisagées contribuent à une amélioration du système des retraites... Poursuivre la lecture

Par Jacques Bichot.

Le projet de réforme des retraites préparé à la demande du Président de la République a été gelé lorsqu’il a fallu s’occuper d’un problème urgent et sérieux : gérer la crise sanitaire due à l’arrivée inattendue d’un virus assez dangereux, qui a rapidement essaimé sur la plus grande partie de la planète.

Premiers gagnants français : la présidence, le gouvernement et le Parlement

D’une certaine manière, ce coronavirus a tiré une épine du pied du président : celui-ci avait obtenu à l’arraché un vote positif de l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles