Sondage : les Grecs s’en tiennent à leurs mauvais choix

Alors que le mouvement anti-austérité semble prendre de l’ampleur au sein de l’Europe, de récents sondages montrent que les Grecs persistent à vouloir vivre au crochet de l’eurozone

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 194 Grèce sondage

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sondage : les Grecs s’en tiennent à leurs mauvais choix

Publié le 29 mai 2012
- A +

Alors que le mouvement anti-austérité semble prendre de l’ampleur au sein de l’Europe, de récents sondages montrent que les Grecs persistent à vouloir vivre au crochet de l’eurozone.

Un article d’Open Europe.

La tendance de fond dans les sondages grecs se maintient : les électeurs persistent à soutenir en grand nombre les partis anti-austérité, tout en demeurant aussi nombreux à vouloir rester dans l’euro. Le dernier sondage d’opinion publique publié en fin de semaine passée plaçait la gauche radicale Syriza comme le plus grand parti avec 30% des voix, suivie de la Nouvelle Démocratie avec 26% et du Pasok avec 15%. Les chiffres suggèrent une hausse du soutien à la Syriza, mais aussi un certain retour vers les grands partis, tandis que les petits partis tombent dans les sondages.

Fait intéressant, un sondage d’Ipsos indique que 70% des Grecs voteraient pour conserver l’euro si un référendum sur la question avait lieu aujourd’hui, chiffre à comparé aux 50% des Italiens, 62% des Français, 51% des Allemands et 55% des Espagnols. Autre fait notable, 38% des Italiens voteraient pour quitter l’euro si un référendum se tenait aujourd’hui – c’est assez élevé étant donné le soutien traditionnel du pays à la monnaie unique.

Moins surprenant, nous apprenions dans le quotidien Die Welt de vendredi que les craintes de sortie de la Grèce de l’euro a déclenché encore plus d’évasions fiscales dans le pays. Les recettes fiscales grecques entre les mois de janvier et d’avril ont été de 500 M € inférieures à ce qui était prévu dans le budget 2012, tandis que les prélèvements d’avril ont chuté de 13% par rapport à l’année précédente.

—-
Sur le web.

Lire aussi :

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alessandro Mazzola. 

 

Giorgia Meloni, 45 ans, leader du parti d’extrême droite Fratelli d’Italia, se prépare à présider le 68e gouvernement italien depuis la Seconde Guerre mondiale, qui sera le gouvernement le plus à droite depuis Benito Mussolini.

La coalition dans laquelle sa formation tient le premier rôle a en effet obtenu près de 44 % des suffrages (plus de 26 % pour Fratelli d’Italia, 9 % pour la Lega de Matteo Salvini et 8 % pour Forza Italia de Silvio Berlusconi) aux législatives tenues ce 25 septembre.... Poursuivre la lecture

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

Après Berlusconi et Salvini, Meloni sera t-il le nouveau nom de la droite en Europe ? L’ancienne ministre de la Jeunesse du dernier gouvernement Berlusconi et présidente de la formation nationaliste Fratelli d’Italia est favorite pour devenir présidente du Conseil à l’issue des élections du 25 septembre grâce à une alliance incluant notamment les mouvements des deux anciens hommes forts de la droite italienne.

En Suède, la victoire du bloc de droite et en particulier des Démocrates de Suède lors des élections générales du 11 septembre ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles