L’éolien en mer coutera cher

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé que les charges liées à l’éolien en mer seront supportées par le consommateur via la contribution au service public de l’électricité (CSPE).

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé que les charges liées à l’éolien en mer seront supportées par le consommateur via la contribution au service public de l’électricité (CSPE).

Les futurs parcs éoliens en mer attribués à EDF et Iberdrola représenteront un surcoût d’1,1 milliards par an à compter de 2020. Cela représente 160 euros par an par mégawattheure par rapport à un prix de marché de l’électricité estimé à 66,50 euros le mégawattheure en 2020.

Ces charges seront supportées par le consommateur via la Contribution au service public de l’électricité prélevée sur les factures d’électricité. Cela financera les diverses missions de service public comme le surcoût des énergies renouvelables qu’EDF est tenue de racheter aux producteurs.

En 2011, cette contribution représente 42 euros en moyenne par consommateur et devrait rapporter 3,7 milliards en 2012.

Les futurs parcs éoliens auront une puissance combinée de 1.928 mégawatts et produiront 6,8 terawattheures par an.

Heureux de vivre en France  ?