Et si nous avions fait fausse route depuis soixante ans ?

Une vidéo du collectif Antigone fait le buzz avec plusieurs dizaines de milliers de vues, en invitant les internautes à se demander si le bilan des décennies écoulées n’appelle pas à un changement de modèle.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
bastiat2012-v2

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et si nous avions fait fausse route depuis soixante ans ?

Publié le 29 avril 2012
- A +

Une vidéo du collectif Antigone fait le buzz avec plusieurs dizaines de milliers de vues, en invitant les internautes à se demander si le bilan des décennies écoulées n’appelle pas à un changement de modèle.

Par la rédaction de Contrepoints.

Bien connu de nos lecteurs pour être derrière l’opération Bastiat 2012, le collectif Antigone réussit à faire la une avec le succès massif de sa dernière vidéo, Et si nous avions fait fausse route depuis soixante ans?. En invitant juste au questionnement, cette vidéo a déjà touché plus de 30 000 personnes et suscité l’intérêt jusqu’en Espagne ou aux États-Unis (sous-titres disponibles en anglais et en espagnols désormais).

Lire tous nos articles sur Bastiat 2012

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Et au Québec aussi !!! où Bastiat va reprendre du service.

  • Ce n’est pas une interrogation, c’est une réalité. Ce qui est surprenant, ce n’est pas que « nous  » ayons fait fausse route, mais que « les politiques » aient réussi á s’aveugler sur la réalité du monde. Pour y parvenir, le diagnostic est le suivant: l’infrastructure politique arriérée de notre pays se doit de dépenser tout ses efforts pour aveugler, limiter, mettre des batons dans les roues de nos concitoyens, Et cela sans détour, sans faiblir au point de se persuader eux-même que le rôle des institutions est précisement de contrôler, d’interdire, de ralentir, de complexifier les procédures jusqu’a ce que le citoyen abandonne son bon sens.

  • Bien sûr que nous avons fait fausse route depuis 60 ans, et nous continuons sur cette route.

    Quand on voit que les maires préfèrent donner les 500 signatures (concept antidémocratique en soit) à des Cheminade 0.3%, à des Ducont-Aignan 0.23% et des Poutou 0.11% qu’on ne vienne pas s’étonner.

    • Merci, Morsay d’être un honnête homme (ou femme), Cette élection est une pure mascarade, avec des maires qui donnent des signatures á des gauchos á la con, dont aucun homme même de gauche ne prête aucune attention. Le tout pour faire diversion, ce qui concentre le jeux sur les deux parties qui controlent le tout en achetant tout le monde, Une vraie mascarade de démocratie. Ces gens ne representent personnes et je leur dois le respect qu’ils méritent, c’est-a-dire aucun. J’espérerai que tout les francais fassent pareil. Un peu de dignité, de responsabilité.

  • Excellent. Je diffuse.

  • 33 000 vues ce n’est pas faire du «buzz» et pui il faudrait mettre un titre et une description anglaise pour rendre les sous-titres utiles.

    Autrement, le ton de la voix et la musique rappellent « j’ai vomis dans mes cornflakes » :p

  • « This video is not available in your country » (Allemagne)…
    Est-elle uploadée ailleurs ?

  • belle animation, musique bien choisie, et texte agréable (audible même sans être acquis à la cause) bien scandé
    Techniquement c’est un beau clip
    Bravo les artistes

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Politiquement, le libéralisme n’existe plus en France au sens où il ne pèse plus rien électoralement. Il doit donc cesser d’essayer d’être politique pour devenir culturel.

Par Philippe Silberzahn. L’élection présidentielle de mai dernier a été singulière au moins sur un point. Tous les candidats du premier tour, sans exception, défendaient l’idée que l’État était la solution de la crise actuelle. Tous. Jamais la pensée politique n’avait été aussi unanime. Nous avons eu l’étatisme marxisto-chaveziste (Mélanchon, Poutou et Hartaud), l’... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Comment faire pour donner à votre vote Frédéric Bastiat ce dimanche le maximum d'impact ? Mode d'emploi détaillé.

Par Daniel Tourre.

La campagne électorale s’achève, et compte tenu des candidats sur la ligne de départ (vivants en tout cas) elle a tenu ses promesses : un feu d’artifice glauque de propositions socialistes.

Pour beaucoup de libéraux, un choix entre un moindre mal François Bayrou ou Nicolas Sarkozy revient à cautionner une politique qui nous amènera aussi dans le mur, en particulier après le moindre mal « Jac... Poursuivre la lecture

Gauche et droite communient comme jamais autour des valeurs de l'étatisme et de la société fermée. Quel choix reste-t-il pour un libéral pour le premier tour de la présidentielle dimanche?

Par Frédéric de Harven, président d'Alternative Libérale.

Selon un dernier sondage, près de 30 % des Français sont encore indécis. Du jamais vu sous la Ve République, à moins d'une semaine de l'élection présidentielle !

Voilà bientôt un an que nous assistons à un faux débat dans le cadre de l'élection présidentielle ; de la viande halal... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles