Énergies renouvelables : niveau d’investissement historique en 2011

Les investissements dans les énergies renouvelables ont atteint un niveau historique en 2011. Les leaders mondiaux sont la Chine et les Etats-Unis, tandis qu’en Europe l’Allemagne et l’Italie sont en tête.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Éoliennes (Crédits : Aoedieart, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Énergies renouvelables : niveau d’investissement historique en 2011

Publié le 20 avril 2012
- A +

Les investissements dans les énergies renouvelables ont atteint un niveau historique en 2011. Les leaders mondiaux sont la Chine et les Etats-Unis, tandis qu’en Europe l’Allemagne et l’Italie sont en tête.

Par Yann Henry.

Eolienne en France

Une étude de Pew analyse les investissements dans les énergies renouvelables. Ceux-ci se sont élevés en 2011 à 237,2 milliards de dollars (263 en incluant la R&D), soit une multiplication par 7 depuis 2004.

Avec 99,3 milliards de dollars, l’Europe est le principal investisseur, devant l’Asie et l’Amérique (respectivement 75,0 et 63,1 milliards de dollars). Les États-Unis et la Chine étaient en 2011 les plus gros investisseurs, devant l’Allemagne et l’Italie (30,6 et 28,0 milliards de dollars).

A noter que la Chine a récemment annoncé qu’elle allait délaisser le solaire et l’éolien au profit du nucléaire.

Par type d’énergie, les investissements principaux se sont faits dans le solaire et l’éolien (respectivement 128 et 72,1 milliards de dollars).

La capacité mondiale en énergies « propres » s’élève à 565 GW, principalement l’éolien (239 GW) et le petit hydraulique (184 GW). Le classement par pays est dominé par la Chine (133 GW) et les États-Unis (93 GW). La France est 10ème avec 18 GW (dont 7,6 GW pour l’hydraulique et 6,3 GW pour l’éolien). Ces sources représentent à elles toutes autant que le gros hydraulique, qui fait lui aussi partie des énergies renouvelables. Il s’agit de capacité, à ne pas confondre avec la production réelle (les deux notions diffèrent par exemple fortement pour des énergies comme l’éolien).

La rentabilité des énergies renouvelables est toutefois souvent mise en cause, en particulier en raison des subventions massives nécessaires pour faire vivre le secteur. Voir ce lien, celui-ci ou celui-là.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand on est jeune étudiant d'Agrotech Paris, filière de formation pour ingénieur dans l'agriculture et l'agroalimentaire, il n'est pas toujours simple de faire le buzz. Reconnaissons cependant une belle réussite à l'exercice mené par un petit groupe d'entre eux pour exprimer leurs soucis.

C'est une vidéo qui a largement fait parler d'elle ; c'est normal, elle a tous les bons ingrédients de la recette pratique pour une viralité d'actualité : tombée à un moment plutôt creux sur le plan politique (la campagne électorale n'intéresse perso... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Gimmick électoral, surenchère écolo-vertueuse pour attirer les électeurs de la France insoumise au second tour de l’élection présidentielle et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon qui ambitionne de devenir Premier ministre de cohabitation à l’issue des législatives de juin ? À l’évidence. Après tout, c’est dans l’entre-deux tours et à Marseille, terre assez nettement mélenchonienne, qu’Emmanuel Macron a soudain repris le concept de « planification écologique » porté par le leader insoumis.

Et puis c’est tout à fait dans le style beaux di... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles