Primaires républicaines du Maryland, de Washington DC et du Wisconsin

Ce 3 avril se déroulent les primaires dans le Maryland, à Washington DC et dans le Wisconsin (94 délégués sont en jeu).

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Primaires républicaines du Maryland, de Washington DC et du Wisconsin

Publié le 4 avril 2012
- A +

Ce 3 avril se déroulent les primaires dans le Maryland, à Washington DC et dans le Wisconsin (94 délégués sont en jeu).

Mitt Romney est favori et devrait remporter les trois Etats. Il devance dans les sondages Santorum d’environ 20 points dans le Maryland et de 8 points dans le Wisconsin.

Délégués par Etat : Carte
Profil d’électeurs par candidat (sondage de sortie des urnes)
Supporter Ron Paul sur Facebook

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Faure.

[caption id="attachment_270371" align="aligncenter" width="640"] Still Life by Kentish Plumber (CC BY-NC-ND 2.0)[/caption]

Où est passé le centre ? Vous savez, cette zone ambigüe qui flotte entre la droite et la gauche de l’éventail politique français depuis des décennies. Il a rassemblé, selon les âges, d’aimables démocrates chrétiens (Jean Lecanuet), des libéraux orléanistes (Valéry Giscard d’Estaing), des modérés opportunistes (François Bayrou), des inclassables plus ou moins sympathiques (Jean-Louis Borloo ... Poursuivre la lecture

Par Josh Guckert.[1. Rédacteur en chef de The Libertarian Republic.]

[caption id="attachment_269048" align="aligncenter" width="640"] Gary Johnson at the Rally for the Republic By: ronpaulrevolt2008 - CC BY 2.0[/caption]

À la suite des révélations des « Trump Tapes » la semaine dernière, le candidat républicain est quasiment fini. De nombreuses personnalités du parti ont retiré leur soutien et pour la première fois, Donald Trump a dû présenter des excuses. Certains ont même suggéré qu’il devrait se retirer de l’élection présiden... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Drieu Godefridi.

Dans l'un des meilleurs articles de l'été, BFM-TV s'interroge sur le degré de psychopathie du candidat républicain à la présidence des États-Unis, Donald Trump. Un psychologue de l'université d'Oxford place en effet Trump devant Adolf Hitler sur l'échelle des psychopathes.

« Un bémol tout de même, Donald Trump n'a évidemment pas répondu aux questions qui composent ce test de personnalité. » Détail insignifiant.

L’auteur de cette froide estimation scientifique est le professeur Kevin Dutton, qui publi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles