Les Français sous le choc de leur diversité

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Soviétisme islamisme

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français sous le choc de leur diversité

Publié le 27 mars 2012
- A +

L’islamisme exprime un désir de purification tribale, ethnique, religieuse : la France parce qu’elle est diverse est la négation de ce fantasme de pureté, de même que toute idéologie conduit à une purification de la société, par éradication des différences religieuses, culturelles, sociales et politiques.

Par Guy Sorman.

En vain, les candidats à l’élection présidentielle française tentent de récupérer le massacre de sept Français d’origine musulmane, africaine et juive à Montauban et Toulouse. Ce crime, qui ne profite à personne, échappe à tout étiquetage partisan. Mais il confirme les effets pervers de toute idéologie, qu’elle soit politique ou religieuse. Le tueur qui se revendiquait de l’islamisme radical a démontré comment les esprits faibles trouvent dans les idéologies simplistes une explication du monde qui leur tient lieu d’intelligence et une légitimation de leur violence. On s’étonne de ce que le terroriste n’ait pas éprouvé de remords, qu’il ait envisagé de poursuivre son combat contre une France « coupable » de lutter contre les Talibans et de mal soutenir les Palestiniens ? C’est le remord qui eut été surprenant : l’idéologie, islamiste en cette occurrence, laisse croire au fou de Dieu que lui suit le juste chemin tandis que tous les autres sont dans l’erreur. L’islamisme ne fonctionne pas différemment du bolchévisme ou du maoïsme en leur temps, voire de toute autre inquisition religieuse. Il n’est pas nécessaire, comme certains l’ont suggéré, de s’attarder à un examen psychiatrique de ce soldat d’Allah : ce n’est pas de la psychiatrie, ni de la politique intérieure française qu’il relève, mais de la dissolution de la morale dans l’idéologie.

Ces attentats ne prouvent pas que la France soit particulièrement gangrenée par le racisme ni par l’antisémitisme : elle l’est, mais ni plus ni moins que les autres sociétés européennes. C’est la France en tant que telle et pas une communauté singulière qui a été agressée : que les victimes sélectionnées fussent d’origine juive, musulmane et africaine illustre combien l’islamisme redoute la constitution de sociétés modernes, cosmopolites, mondialisées et laïcisées. L’islamisme exprime un désir de purification tribale, ethnique, religieuse : la France parce qu’elle est diverse est la négation de ce fantasme de pureté, de même que toute idéologie conduit à une purification de la société, par éradication des différences religieuses, culturelles, sociales et politiques. Rappelons que les terroristes français de 1793 et les bolchéviques de 1917 exterminèrent tous ceux qui avaient les mains blanches, supposés aristocrates et bourgeois. Les massacres de Montauban et Toulouse nous alertent ou devraient nous remémorer cette continuité historique : si le crime s’inscrit dans un contexte national et international contemporain, il participe aussi de réflexes et de modes opératoires très archaïques.

Ce qui est nouveau, en revanche, et mérite toute notre attention aura été la réaction instantanée, collective et globalement consensuelle de la société française. La réponse au massacre, ce fut non seulement une minute de silence collective qui a éteint toutes les discussions intérieures, mais plus encore le débat qui s’est tenu dans toutes les écoles de France sur l’événement et sa signification. Sous la conduite de leurs professeurs, les enfants ont discuté ensemble du racisme, de l’antisémitisme, de la diversité et de la tolérance. Tous les élèves, m’a-t-on rapporté et ai-je constaté, dans les classes les plus « diverses » des villes et de leurs banlieues, se sont regardés les uns les autres, autrement, plus attentivement que naguère. Beaucoup ont découvert que l’autre était différent mais tout aussi français que lui, fut-ce de fraîche date et que tous sans exception auraient pu être victimes de l’idéologie meurtrière.

Il est, dans l’histoire des sociétés, de ces instants fondateurs qui définissent une génération. N’excluons pas que, non pas la tuerie de Montauban et Toulouse, mais le débat qui s’en est suivi dans les écoles de France définira pour l’avenir une génération plus tolérante que jamais par le passé nous n’en avons connue. Et qui, peut-être, admettra que la France est une société diverse où, sous l’auvent de la République et de la laïcité, cohabitent des peuples désormais très variés, dont les ancêtres ne furent pas nécessairement gaulois.


Sur le web

Lire le reste de nos articles sur la tuerie de Toulouse et Mohamed Merah.

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • « En vain, les candidats à l’élection présidentielle française tentent de récupérer le massacre de sept Français d’origine musulmane, africaine et juive à Montauban et Toulouse »

    C’est bizarre, mais tout le monde oublie que l’un des militaires tués était un kabyle catholique. À rectifier.

  • Je n’ai jamais pris en défaut la cécité de GS en matière d’islam.

    L’islamisme consiste à revendiquer le pouvoir par et pour l’islam.
    L’islam, comme le judaïsme et contrairement au christianisme, est de transmission héréditaire, par le père.
    Il a donc cela de commun avec les traits physiques, ce qui est nouveau en France.

    D’où les problématiques nouvelles de lien entre religion et apparence physique, qui surprennent dans un pays de culture chrétienne.
    C’est une manifestation de l’islamisation de la France, de la progression de la charia dans les mentalités.
    Nos enfants trouveront cela naturel.
    La refoulement de notre culture chrétienne suit son cours.

  • Le bobo-libéral Sorman a faux, les militaires n’ont pas étés tués en tant qu’Africain ou autre, mais en tant que militaires. L’annonce de la vente de la moto précisait que le vendeur était militaire, pas qu’il était de telle origine.
    Cet élément factuel, qui était la base de l’article de Sorman, étant rectifié, on peut donc mettre l’article à la poubelle.

    • je partage ton point de vue sur sorman:je propose qu’on le surnome « sa discourtoise suffisance »

  • « L’islamisme exprime un désir de purification tribale, ethnique, religieuse  »

    Religieuse oui, mais ethnique et tribale non.
    Les islamistes , qu’ils soient considérés terroristes ou non, mettent l’islam au dessus de l’ethnie ou de la nationalité.

    « C’est la France en tant que telle et pas une communauté singulière qui a été agressée »

    Ah? 3 militaires d’origine maghrébine(des traitres donc), 1 antillais et une école juive?
    On peut encore discuter à propos des militaires, quoiqu’il est assez troublant qu’ils soient tous d’origine « Africaine » (même si il y a un antillais), mais pour l’école juive il n’y a aucun doute, c’est Israël qui a été ciblé, d’ailleurs Merah la dit, et les autorité Israéliennes on vite réag avec leur disproportion habituelle.

    « Tous les élèves, m’a-t-on rapporté et ai-je constaté, dans les classes les plus « diverses » des villes et de leurs banlieues, se sont regardés les uns les autres, autrement, plus attentivement que naguère. Beaucoup ont découvert que l’autre était différent mais tout aussi français que lui, fut-ce de fraîche date et que tous sans exception auraient pu être victimes de l’idéologie meurtrière. »

    Manque plus que le violon. . . . J’ai grandi en Banlieue dans le 94 et je suis algérien, et personne ne se considère français, même plus les français qui vont s’inventer des origines italio-polono-espagnoles. Sortez un peu du 6ème arrondissement de Paris, ca vous fera du bien !

  • La diversité de la France constitue un bouclier contre une idiologie qui tend à impliquer une purification de la société, par éradication des différences religieuses, culturelles, sociales et politiques.

  • Il faudrait expliquer une chose.

    D`un coté, des organisation juives militantes font depuis 80 ans un lobbying incessant aupres des gouvernements et par la presse judaique pour faire la promotion de la fin des frontieres, des nations, pour un monde cosmopolite et pour encadrer les pays occidentaux de lois antiracistes – voir le role du Bnai Brith de l`anti-defamation league – voir l`action du CRIF, et autres lobbys. Il y a aussi des auteurs juifs qui en font la promotion.

    On peut dire que l`islamisation est aussi un résultat de ces pressions. Le font-ils expres ou est-ce le résultat e leur conditionnement religieux talmudique?

    L`islam étant anti-juif et anti-chrétien en doctrine faut-il se surprendre de la violence de cette religion?

    Le judaisme lui est dans sa version talmudique et orthodoxe est anti-goy donc -chrétien et anti-musulman – le goy étant le non-juif considérer comme moindre que le juif.

    Il m`est difficile de croire que les juifs ne savent rien de l`islam – au contraire ils en sont les plus grands spécialistes – alors je demande – a quel jeux jouent t`ils en occident?

    Pour Israel, pas d`immigration des non-juifs, pas de mondialisme et pas de religion étrangere. Israel est pour les juifs et une nation.

    Pour l`occident les juifs veulent la désintégration nationale, la fin des frontieres et des religions, l`immigration massive, la dilution des nations.

    Quand ont connait le but final du Talmud de Babylone – il me semble que cela n`est pas accidentel – la fin des nations et des frontieres est voulue dans le Talmud.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Aster.

[caption id="attachment_181183" align="aligncenter" width="640"] grenade terrorisme credits Israel defense forces (licence creative commons)[/caption]

N'entrons pas dans les théories du/des complots.

Sous le prétexte de la sécurité, certains États s'autorisent à infiltrer des groupes pour y favoriser l'extrémisme sous couvert de vérifier si ils présentent un terreau fertile. Au motif d'un amour sélectif des droits de l'homme, d'autres États les autorisent à intervenir au-delà de leur frontière, à armer les uns ... Poursuivre la lecture

Par Roseline Letteron.

L'Assemblée nationale a commencé, le 15 septembre 2014, à débattre du projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, projet présenté par le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve. Observons qu'il n'y aura qu'un seul débat et un seul vote, puisque ce projet fait l'objet d'une procédure accélérée.

Comme souvent en matière de terrorisme, le projet de texte est avant tout réactif. Il vise à adapter la législation aux nouvelles menaces, c'est-à-dire aux nouvelle... Poursuivre la lecture

Pour permettre à nos lecteurs de mieux comprendre le contexte de la tuerie de Toulouse menée par Mohamed Merah, Contrepoints a interviewé Philippe Simonnot, auteur en 2010 d’une « Enquête sur l’antisémitisme musulman. De ses origines à nos jours » (Michalon). Voici la seconde partie de cet entretien.

Propos recueillis par PLG  & Benjamin Guyot. (1ère partie en ligne ici).

[caption id="attachment_73598" align="alignleft" width="300"] Philippe Simonnot[/caption]

CP : Mais comment expliquer que ce type de tuerie ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles