Insulté par un élève, lâché par sa hiérarchie

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Insulté par un élève, lâché par sa hiérarchie

Publié le 26 mars 2012
- A +

Combien faudra-t-il encore de professeurs insultés, méprisés, pour que l’Éducation nationale se décide à avoir une position ferme ?

Un article de SOS Éducation.

Victime d’insultes à caractère raciste de la part d’un lycéen, Augustin Legrand, assistant d’éducation dans un lycée professionnel du Loir-et-Cher n’a reçu aucun soutien de la part de sa hiérarchie. L’élève a simplement été exclu trois  jours.

Pas de conseil de discipline, pas de réaction du rectorat. En revanche, il est devenu la bête noire de sa hiérarchie, qui le juge trop « susceptible ». Pire : après avoir alerté le rectorat, l’inspection académique et le médiateur de l’Éducation nationale, il s’entend répondre que « c’est comme ça dans tous les lycées de France ».

Aujourd’hui, la direction du lycée a pris position… contre Augustin Legrand : « puisque tu soulèves des problèmes que nous ne sommes pas en mesure de régler ou que nous ne pouvons pas régler, tu n’as qu’à démissionner. »

Ce dernier est maintenant en arrêt maladie et a décidé de porter plainte contre le jeune homme de 18 ans.

Combien faudra-t-il encore de professeurs insultés, méprisés, pour que l’Éducation nationale se décide à avoir une position ferme ? Combien de temps les professeurs devront-ils se laisser humilier avant que les chefs d’établissement ne décident de réagir ? Faut-il vraiment attendre que plus personne ne veuille ni enseigner, ni surveiller ces élèves pour faire quelque chose ?

—-
Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ah vraiment, pendant les vacances de Noël, Jean-Michel de l'Éducation nationale a fait des étincelles : il nous a concocté un protocole sanitaire de derrière les fagots qu'il a très finement fourni aux établissements scolaires au dernier moment et dont la mise en application, aussi précise que bien pensée, a immédiatement remporté un franc succès tant chez les enseignants que chez les élèves et surtout leurs parents.

Manque de bol : après quelques jours d'application studieuse du magnifique ouvrage de Jean-Michel Blanquer et poussé par... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Arlin[1. Alexandre Arlin est chef de cabinet au Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (Hcéres). Ses propos sont tenus à titre personnel et n'engagent pas l'institution.].

La recherche de la vérité et son lot d’interrogations ont permis l’émergence de principes basés sur l’égalité des droits pour tout homme, femme ou enfant. La vérité permet au peuple d’argumenter face à des dirigeants qui voudraient le duper. La difficulté intervient lorsque dans un flux continu d’informations coexist... Poursuivre la lecture

Par Nathalie Mp Meyer.

Quel parent n’a jamais eu à subir le « syndrome » du professeur absent non remplacé ? Au fil des rentrées scolaires, notre presse régionale égrène la complainte de familles désespérées par les heures d’enseignement que leurs enfants n’auront pas (par exemple en 2019, ou en 2021). Suivent des pétitions en ligne puis des articles dans les grands médias nationaux lorsque la situation devient franchement intenable.

Le rapport de la Cour des comptes épingle les profs absents de courtes durées

Comme le souligne ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles