François Hollande et l’impôt à 75 % sur les riches

La proposition de François Hollande de taxer davantage les riches est démagogique

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 798 Hollande

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande et l’impôt à 75 % sur les riches

Publié le 1 mars 2012
- A +

La proposition de François Hollande de taxer davantage les riches est démagogique. Le candidat socialiste prétend qu’à une crise exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles. Pourtant, fondée sur des motivations idéologiques, cette proposition n’est même pas pragmatique.

Par Vladimir Vodarevski

Le candidat socialiste à la présidence de la République Française, François Hollande, a proposé d’imposer les revenus de plus d’un million d’euros à 75 %. L’objectif de cette mesure étant sans doute de montrer que la dépense publique peut être financée, et de se placer en défenseur de la solidarité. Le candidat socialiste ajoute qu’à une crise exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles.

Cependant, ces objectifs de financement du modèle français, et de solidarité, ne seront pas remplis par cette proposition. Cette taxation à 75 % apparaît surtout comme de la poudre aux yeux, car elle ne concernerait que très peu de redevables, et les ferait fuir. C’est une vision idéologique des prélèvements obligatoires, au détriment d’un pragmatisme qui permettrait d’augmenter le rendement de ces prélèvements, et donc le financement du modèle français. Enfin, si le candidat socialiste voulait défendre la solidarité, il devrait d’abord faire le ménage dans sa caste.

François Hollande alimente l’idée qu’il y a de forts revenus concentrés chez un petit nombre de personnes, et qu’il suffirait de taxer ces dernières pour réduire les déficits. Or, comme cela est montré dans un précédent article, La dépense publique nous concerne tous, la structure des revenus en France, et le niveau de la dépense publique, ont pour conséquence qu’il faut bien ponctionner largement toute la population. La dépense publique est largement une mutualisation de moyens, et moins une redistribution.

D’autre part, qui paiera cette taxe à 75 % ? Il existe de multiples moyens d’échapper à l’impôt pour les riches, assurance vie, PEA, déficits fonciers, etc. Tout un ensemble de mesures qui sera encore augmenté par la fiscalité verte, que l’alliance des socialistes et des écologistes amènera. Et, sinon, les riches ont toujours la faculté de quitter le territoire, si leurs revenus sont des revenus financiers. Cela fait un rendement très faible. Les estimations, optimistes, des médias parlent de 200 à 300 millions d’euros seulement.

Cette mesure est logique dans le cadre idéologique du PS. Ce qui montre que la gauche française n’est toujours pas sociale-démocrate d’ailleurs, puisqu’elle refuse le pragmatisme qui permettrait d’augmenter le rendement des prélèvements. La justification du candidat socialiste est qu’il n’est pas normal de gagner autant. C’est donc bien une taxation idéologique.

Une taxation pragmatique consisterait à faire en sorte que les gens aisés restent en France, pour que leurs revenus financent le « modèle français ». Ce serait par exemple la suppression de toutes les niches fiscales, et même la limitation du déficit foncier, en échange d’une baisse du taux marginal maximum d’impôt sur les revenus, à 30% peut-être. Le taux d’imposition serait plus bas, mais taxerait une base plus large de revenus, puisqu’aucun n’y échapperait. Le rendement de l’impôt serait augmenté, mais ce ne serait pas vécu comme excessif (du moins, pas par tout le monde). Retenir les gens aisés permettrait également une hausse des recettes de TVA par leurs dépenses. De plus, ce sont les riches qui financent les start up, qui créent les emplois de demain.

Ce pragmatisme est contraire à l’idéologie dominante en France. Pour deux raisons. D’abord, il faut punir ceux qui gagnent trop. Ensuite, l’ingénierie dirigiste des prélèvements obligatoires est censée mettre l’économie sur de bons rails pour soutenir la croissance. Malgré l’échec de cette ingénierie, ainsi que les inégalités qu’elle provoque au niveau des prélèvements, cette politique est toujours prisée en France.

Enfin, si le candidat socialiste veut se montrer solidaire, qu’il commence par s’attaquer aux excès de sa caste, la classe politique française. Le paysage institutionnel français est un mille-feuilles de communes, intercommunalités, départements, régions, et autres comités théodules. Une économie conséquente serait faite en diminuant le nombre d’élus, ainsi que par la rationalisation de la gestion des communes, par la suppression des conseils généraux. Il y a un gisement d’économie.

Ce serait par ailleurs une réponse exceptionnelle, et durable, à une crise exceptionnelle, qui est une crise d’endettement public, et donc de dépense publique. Mais une réforme de ce mille-feuilles administratif toucherait les places, et le pouvoir, de nos chers politiciens. La solidarité s’arrête à la porte de leurs intérêts !

En ce moment ont lieu les primaires républicaines aux USA. L’occasion en France de critiquer l’extrémisme des républicains américains. Mais au moins ces derniers ont-ils le choix, entre un gestionnaire, un libertarien, et deux chrétiens conservateurs. En France, le débat présidentiel n’est qu’imprécations, promesses et populisme. Avec un parti socialiste toujours marxisant, qui refuse l’efficacité sociale au profit de l’idéologie. À quand un parti social démocrate en France ? Quant à un parti libéral, n’en parlons même pas !

—-
Sur le web

Lire aussi les différents articles de Contrepoints sur la prédation taxatoire contre des riches.

Voir les commentaires (75)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (75)
  • Les revenus supérieurs à 1 million d’euro, s’ils représentent 5 000 contribuables, pèsent toute de même près 16 milliards. Si imposer à 75% ces revenus ne rapporte que 200 à 300 millions d’euro à l’état, c’est vraiment que la fiscalité française est pourrie et totalement inégalitaire ! Le fisc devrait en retirer au moins 10 fois plus.
    Il n’est pas là le problème ?

    • Hollande, qui n’est pas aussi bête que ses propositions, met en place un rideau de fumée bien utile et qui lui assurera quoi qu’il en soit la faveur des partageux.
      Derrière ce rideau, il essaye de cacher à la grande majorité de la population qu’elle va être assommée de nouveaux prélèvements par l’état, les régions, les départements, les communautés de communes pour que les politiques cumulards et leurs fonctionnaires puissent continuer à se goberger, pendant que la France coule.

  • Le plus marrant dans cette histoire est que ce qui inquiète « les gens » est le fait que les footballeux vont se barrer et que les équipes de foot français (clubs) vont être encore plus minables.
    C’est la chose qui fait peur « aux gens »…
    Triste pays.

  • François Hollande, est un fou furieux et un fou dangereux, pas un homme modéré et raisonnable, comme on pouvait le croire. C ‘ est un amateur-improvisateur, complètement irresponsable et incapable de gouverner la France, qui a fait connaitre son intention d ‘ imposer à hauteur de 75 % les revenus qui dépassent les 1 million d ‘ euros par an ( 83.000 euros par mois ) . Il faudra y ajouter l ‘ ISF et les prélèvements sociaux, ce qui fera au total bien plus de 75 % d ‘ imposition. Il passera donc des 41 % , qui correspondent à la plus haute tranche actuelle de l ‘ impôt sur le revenu, à 75 % . 34 % de plus ! D ‘ un coup ! Dans aucun pays du monde une telle fiscalité n ‘ existe ! Cette mesure fiscale concernerait donc, entre autres, l ‘ ensemble des chefs d ‘ entreprises cotées en Bourse ( CAC 40 ), qui gagnent entre 3 et 10 millions d ‘ euros par an en salaires. Les contribuables visés quitteraient tous instantanément la France, et ils auraient raison. Organiser un racket fiscal, appliquer des mesures  » punitives  » ( gagner de l ‘ argent est un crime pour la pensée marxiste et socialiste ) et confiscatoires est le summum de la bêtise socialiste, aveuglée par sa haine de classe. Les gens  » riches  » consomment énormément, payent plus d ‘ impôts que n ‘ importe qui, dépensent plus d ‘ argent que n ‘ importe qui, produisent de la richesse, de la croissance et de l ‘ emploi, par leurs dépenses et leurs investissements. Les pénaliser serait contre-productif et désastreux pour notre économie, qui subirait une  » évasion fiscale  » de grande ampleur. François Hollande improvise chaque jour, fait une annonce par jour, chacune étant plus démagogique, plus illusoire, plus irresponsable, plus inconséquente, plus scandaleuse que la précédente, pour flatter les classes modestes, les classes populaires, dans le seul but d ‘ obtenir leurs suffrages électoraux. Même dans la Chine communiste, ce type de confiscation fiscale n ‘ existe pas ! Il y a désormais des milliardaires en Chine et qui vivent en Chine ! Il y en a d ‘ ailleurs de plus en plus ! Ils font tourner la machine économique chinoise, ils créent de l ‘ emploi, de la richesse et de la croissance, ils sont un moteur, une locomotive, ils participent au développement économique et social de leur pays, et l ‘ état les soutient, au lieu de les racketter et de les faire fuir à l ‘ étranger ! Faire maigrir les riches n ‘ a jamais fait grossir les pauvres ! Cela tue les pauvres ! La différence majeure entre Sarkozy et Hollande ? Sarkozy veut moins de pauvres en France. Hollande veut moins de riches en France. Pour quel résultat ? Un appauvrissement général de notre pays.

    • Les salaires dans le football sont-ils justifiés ?

      Le débat sur les très gros salaires des joueurs-stars du football français et européen est non-seulement aberrant, mais infiniment grotesque. Il témoigne d ‘ abord d ‘ une ignorance de leur mode de rétribution, mais aussi d ‘ une calamiteuse jalousie de classe, d ‘ essence marxiste et socialiste, typiquement et tristement spécifique à la France au sein de l ‘ Europe et de l ‘ Occident. Leurs clubs les rémunèrent en proportion de ce qu ‘ ils rapportent ( abonnements, droits TV, ventes de maillots, d ‘ équipements, de produits dérivés etc … ) à travers un pourcentage de redistribution et de répartition des bénéfices.

      Par exemple, si les meilleurs joueurs européens rapportent 500 millions d ‘ euros par an à leurs clubs et à leurs sponsors ( vente de maillots, d ‘ équipements, de produits dérivés, d ‘ abonnements, de droits TV, de publicités ) , leurs clubs et leurs sponsors leur reversent un pourcentage de la somme qu ‘ ils rapportent. Ils  » méritent  » donc entièrement ce qu ‘ ils gagnent, puisqu ‘ ils rapportent chaque année bien plus qu ‘ ils ne touchent en salaires ! Refuser la loi du marché, la loi de l ‘ offre et de la demande, c ‘ est refuser de système de l ‘ économie de marché, refuser le capitalisme en lui-même, en tant que principe de fonctionnement économique, or c ‘ est le moins injuste de tous et le plus redistributif de tous ceux qui ont été mis en place dans l ‘ histoire. Vouloir une  » égalité  » entre les individus, c ‘ est vouloir l ‘ instauration du collectivisme communiste destructeur de la propriété privée et de la liberté individuelle. On a vu le résultat concret de cette idéologie : 100 millions de morts à travers le monde, de 1917 à la chute du mur de Berlin, en 1989. La misère, l ‘ asservissement, l ‘ oppression, le désespoir et la mort.

      • On pourrait aussi remarquer que ces footballeurs ne sont que des ESCLAVES (puisqu’ils valent une certaine somme, plus de 40 M€ pour PASTORE au PSG).
        L’importance de la somme ne change rien à l’affaire, d’autant qu’elle peut varier beaucoup plus rapidement que pour celle des esclaves historiques.
        Le milieu du foot professionnel (comme celui des conseils d’administrations d’ailleurs) est un milieu de NEGRIERS qui rémunèrent grassement les esclaves tant qu’ils leur rapportent, avant de les jeter comme de vieilles chaussettes. C’est de système que monsieur T. Guillaume aimerait bien voir se généraliser.

        C’est effectivement parfaitement son droit, mais il faut expliquer comment il concilie ce système avec l’humanisme d’un vrai « libéralisme ».

        • Ahaha n’importe quoi.

          Les clubs n’achètent pas des joueurs, ils rachètent leurs contrats aux clubs dans lesquels ils sont déjà engagés. Un joueur qui n’a pas de contrat dans un club, il signe un nouveau contrat librement. Ouais un contrat. Dingue !

          Et si un club veut se débarrasser d’un de ses joueurs (ou un entraîneur), il faut encore qu’il lui verse une indemnité. Dingue ! Ca alors, c’est de l’esclavage comme au temps des négriers. Des contrats et des indemnités, carrément, mais dans quel monde vit-on !

          Troll de combat le bernaddo !

        • Bernarddo, vous ne semblez pas avoir compris ce qu’est le libéralisme…

          « On pourrait aussi remarquer que ces footballeurs ne sont que des ESCLAVES (puisqu’ils valent une certaine somme, plus de 40 M€ pour PASTORE au PSG). »
          >> Ces « 42 millions » ont été versés à son club précédent sur la base :
          1. D’un libre-accord entre le PSG et le club italien
          2. D’un libre-accord de Pastore, qui a pleinement accepté ce transfert, en négociant pour lui-même une très forte hausse de son salaire et de son variable
          3. Il faut donc ne rien avoir compris à la liberté de contracter des individus pour dire que « Pastore est un esclave »…

          « L’importance de la somme ne change rien à l’affaire, d’autant qu’elle peut varier beaucoup plus rapidement que pour celle des esclaves historiques. »
          >> Comme dit plus haut, cela n’est en RIEN de l’esclavage, sa liberté de contracter étant pleine et entière. Il pouvait aussi finir la durée de son contrat avec le club italien, et, ensuite, prendre sa retraite à 26 ans : il était pleinement LIBRE, tant de rester dans le club précédent que d’aller au PSG…

          « Le milieu du foot professionnel (comme celui des conseils d’administrations d’ailleurs) est un milieu de NEGRIERS qui rémunèrent grassement les esclaves tant qu’ils leur rapportent, avant de les jeter comme de vieilles chaussettes. C’est de système que monsieur T. Guillaume aimerait bien voir se généraliser.
          C’est effectivement parfaitement son droit, mais il faut expliquer comment il concilie ce système avec l’humanisme d’un vrai « libéralisme ». »
          >> Comme dit avant, c’est parfaitement concilié : Pastore est extrêmement bien payé pour ce qu’il apporte (prix du marché), et cela n’est nullement opposé à son « droit naturel » : il contracte librement avec le PSG, comme il avait contracté avec ses clubs précédents, et comme vous pouvez contracter vous-même vis-à-vis d’une entreprise, en tant qu’employé. Cela n’est EVIDEMMENT PAS DU TOUT égale à de la « traite négrière », c’est même assez indécent de dire cela vis-à-vis des gens déportés pour les faire travailler à l’insu du Droit Naturel il y a plusieurs siècles…

          • « Bernarddo, vous ne semblez pas avoir compris ce qu’est le libéralisme… »

            Attend, Bernarddo c’est fait virer du forum des trolls pour trolling. Même Hollande comprend mieux l’économie que lui.

          • Il n’y a pas guère de différence entre un Kapo de camp de concentration moderne et Pastore: (le Kapo est encore mieux payé que Pastore, il a la vie sauve), et en tant que marchandise il a deux avantages:

            – il est extrêmement rentable en calmant les prétentions de ceux qui pourraient occuper la vacance de leur cerveau à réfléchir quelque peu.
            – il est parfaitement interchangeable puisque l’important n’est pas la prestation (le spectacle) mais la fonction saturer la télé.

            D’ailleurs T. Guillaume,au moins, avoue ingénument son idéal de libéralisme

            « Pour Bernardo, gagner 300.000 euros par mois, prendre sa retraite à 30 ans et pouvoir vivre jusqu ‘ à la fin de ses jours sans être obligé de bosser, c ‘ est être un » esclave » .

            Je confirme, c’est bien être un esclave, ou un « libéral » qui a réussi.

            Je signe tout de suite pour être un » esclave » .

          • « mais la fonction saturer la télé. »

            Encore quelques efforts et tu vas trouver les autres chaines sur ton poste de télévision.

            « c’est bien être un esclave, ou un « libéral » qui a réussi. »

            C’est pas une pilule par semaine mais trois par jour, relis ton ordonnance !

          • Ahaha le troll bernarddo sévit encore ! On passe des négriers aux kapos !

            Et sinon, le monde réel il vous intéresse des fois ?

  • Pourquoi se limiter à 75%? Autant aller plus loin en taxant à 100% non? Puisqu’il s’agit de punir les riches.

    La gauche, pervertie par les marxistes, a définitivement oublié son idéal d’émancipation des plus pauvres au profit d’un mirage où les riches sont les nouveaux ennemis désignés.

    L’émotion a vaincu la raison, et ce n’est pas une bonne nouvelle.

  • Pas sûr qu’une telle mesure rapporte 1 centime au budget de l’Etat…http://tinyurl.com/7nnt2pl

    • + 10 pour Aurélien.

      • + 10 pour Laurent.

        • Ne prononcez surtout pas le mot  » libéralisme  » !

          C ‘ est un gros mot en France ! Une horreur absolue ! Même Marine Le Pen, représentant soit-disant  » l ‘ extrême droite  » , fustige  » l ‘ ultra-libéralisme  » , comme l ‘ extrême gauche anarchiste ou trotskiste.

          • Pour Bernardo, gagner 300.000 euros par mois, prendre sa retraite à 30 ans et pouvoir vivre jusqu ‘ à la fin de ses jours sans être obligé de bosser, c ‘ est être un  » esclave  » .

            Je signe tout de suite pour être un  » esclave  » .

          • + 10 pour Maleypart.

          • 75 % + 8 % de prélèvements sociaux = 83 % + l ‘ ISF.

          • Ce qu ‘ il nous faudrait en France, pour la remettre à l ‘ endroit et en ordre de marche ?

            Un Ronald Reagan ou une Margaret Thatcher.

          • « Un Ronald Reagan ou une Margaret Thatcher »

            Ne changerait rien, Thatcher avait une partie du peuple et de l’intteligentisia avec elle. En France y a que des socialo-étatiste.

          • En Allemagne, un président de club de football de 1 ière division paye 1,9 % de charges patronales. En France, un président de club de football de 1 ière division paye 31 % de charges patronales.

            Cherchez l ‘ erreur.

            Entre 120 et 150 joueurs de Ligue 1 sont concernés par la  » mesure Hollande  » des 75 %. Ils vont tous partir à l ‘ étranger et le championnat de France sera au niveau du championnat albanais.

            Même Elie Cohen, économiste de gauche et PRO-HOLLANDE, a totalement désapprouvé la proposition Hollande des 75 % d ‘ impôts, dans l ‘ émission  » C dans l ‘ air  » , sur France 5 !

          •  » Ne changerait rien, Thatcher avait une partie du peuple et de l’intteligentisia avec elle. En France y a que des socialo-étatiste.  »

            Non, il y a quand même un certain nombre de personnes qui pensent comme nous.

          • Il y a une majorité écrasante qui ne pense pas du tout comme nous et ils ont tout les leviers, médiatiques, politiques et idéologiques.

            C’est pour cela que je suis pro-hollande, quitte à crever au moins que ce soit rapide et avec la bonne étiquette, le bon coupable, de manière à, si ce n’est en vacciner la France, au moins susciter quelques saines interrogations.

          • C’est normal, l’extrême-droite est de « gauche » (le FN a été fondé par des anciens communistes, faut-il le rappeler ?). Elle n’a rien à voir avec la droite.

  • @Ilmryn
    Ne vous inquiétez pas, même si Poutou (ou Le Pen) appliquait son programme, ce serait encore la faute de l' »ultralibéralisme ».

    C’est comme la relance keynésienne: si elle ne marche jamais, c’est parce qu’elle n’est jamais assez forte 🙂

    Et au final, peu importe qui sera élu, n’ayez pas peur de Hollande: ils ont TOUS les mêmes racines marxiste/socialiste/conservateur (c’est juste le dosage qui change), et au mieux rien ne changera, au pire une ou 2 mesures feront exploser l’économie Française…

    • « Ne vous inquiétez pas, même si Poutou (ou Le Pen) appliquait son programme, ce serait encore la faute de l’ »ultralibéralisme » »

      Ce serait au moins marrant de les voir ce traiter de vendu et de sociaux-traitre et puis lire les « analyses » de plus en plus soviébuesque des idéologues pour expliquer les résultats.

      Mais je ne crois pas que ce serait totalement inutile, je pense en fait qu’une partie de la population fait du libéralisme comme Jourdain faisait de la prose. Ils en ont marre des impôts, de l’oligarchie étatiste et de la férule de l’état.

      La question à laquelle je n’ai pas de réponse c’est quel part de facteur culturel rentre dans cette idéologie Française et est-ce réformable ? Les peuples et les civilisations disparaissent aussi.

      • Il n’y a pas de doctrine ultrabérale, il n’y a qu’une mesure technique ultralibérale pour permettre à ceux qui n’ont comme talent que leur pognon (et encore ne l’ont-ils pas vraiment, mais prétendent-ils seulement l’avoir, voir le taux des réserves obligatoires), de pouvoir vivre mieux que l’idéal énoncé ici même par T. Guillaume:

        « gagner 300.000 euros par mois, prendre sa retraite à 30 ans et pouvoir vivre jusqu ‘ à la fin de ses jours sans être obligé de bosser »

        puisque, quand on peut vivre sans bosser, on n’a même pas besoin de prendre sa retraire

        « Faire travailler plus son argent pour gagner plus sans travailler soi-même ».

        Voilà la clé de tous les …ismes que vous défendez ici, celle qui est techniquement incontournable actuellement.

        Et l’Etat avait la possibilité de permettre à des entrepreneurs d’emprunter pour pouvoir créer leur entreprise sans payer des intérêts et même de faire travailler lui-même des gens qui n’avaient pas à emprunter pour travailler!

        Situation intolérable, à laquelle il a été mis fin en 73.

        • Non, 73 c’est l’année ou tu as cessé de réfléchir.

          L’état n’a pas de richesses gratuite, ce qu’il donnerait aux entrepreneurs « gratuitement » viendrait des gens donc aussi des entrepreneurs.

          Le reste c’est encore du bernarddo: délires & imbécillités.

          • N’insistez pas, c’est la pensée magique.

            L’Etat prête du papier frais à des entrepreneurs, et pouf, comme par magie, le papier se transforme en biens de capitaux ! Badaboum ! Personne n’est lésé ! C’est juste magique !

          • Mais si ! C’est gratuit puisque c’est l’argent des autres !!!!! 😀

            Selon un dicton bien connu : »Le socialisme prend fin lorsque l’argent des autres est épuisé ».

          • Quand on n’a plus d’argumentaire, on passe aux sarcasmes, la chose est assez connue.
            Encore un fil où le « libéralisme » signe sa défaite.

        • Tu es totalement, complètement, absolument imperméable aux arguments. C’est pas comme si on n’avait pas passé des heures à t’expliquer le concept -pourtant simple- d’argent gratuit.

          Tu n’écoute que tes névroses comme tout les trolls.

  • Comme l’a si bien dit , le problème de la gauche française est qu’elle « déteste plus les riches qu’elle n’aime les pauvres ».

  • Je pense que Hollande perdra l’élection sur cette proposition.

    • Je ne sais pas si ça peut suffire à le faire perdre, mais c’est sûr que la mesure et la façon dont il en a gérer la communication vont lui faire perdre des points au centre. Et à gauche il ne gagnera rien, les gens à qui ça plait était déjà ses électeurs.

    •  » Je pense que Hollande perdra l’élection sur cette proposition.  »

      Je pense aussi que Hollande a commis l ‘ erreur fatale.

  • Je suis atterré (je suis aussi économiste …) par certains commentaires à cet article.
    Les libéraux ont encore du mal à comprendre qu’il faut absolument que Hollande gagne les présidentielles :
    – Si Sarkozy gagne, rien ne changera et la France continuera à s’enfoncer tout doucement.
    – Si Hollande gagne et met en oeuvre son programme, la France sera très vite en faillite et sera mise sous tutelle par le FMI (ou par Bruxelles, peu importe), Hollande et ses amis apparatchiks seront éjectés et le pays aura un nouveau gouvernement type Mario Monti qui prendra les mesures nécessaires à la libéralisation de l’économie et au redressement des finances publiques.

    IL FAUT VOTER HOLLANDE !!

    • Je suis entièrement d’accord sur ce vote utile mais je n’ai pas le droit de vote rapport aux enfants que j’ai mangé comme tout bon libéral. (on en fait tout un plat…)

      Je plaisante évidemment, je suis Suisse et je viens de voter encore. Ce coup ci c’était sur les manifestations, les vacances, les horaires d’écoles, les résidences secondaires, la fiscalité de l’épargne logement et le prix unique du livre.

      Quel plaisir et quel défoulement ! Je vous plains sincèrement avec votre cadavre de démocratie, quel pitié !

    • Mmmh. Vous oubliez l’autre possibilité : Hollande élu, il ne fait plus rien, bricole un peu à la marge, et la France continuera à s’enfoncer tout doucement. Comme Sarko.
      Finalement, autant ne pas prendre de risque et aller à la pêche.

  • Les prélèvements sociaux sont aujourd\’hui à 13,5%.
    Ils étaient effectivement à 8% en début de quinquennat.

    Le taux confiscatoire proposé par le Fromage est donc de 88,5%

    • En effet, Rocou.

      13,5 % de prélèvements sociaux, qui viennent d ‘ être montés à 15,5 %.
      Le PFL ( prélèvement fortaitaire libératoire ) vient d ‘ être monté de 19 % à 24 %.

      Je sais de quoi je parle. Je suis concerné par ces hausses de prélèvements sur les revenus  » mobiliers  » ( intérêts bancaires ) . Et je paye 5.000 euros par an d ‘ ISF.

      • Vous allez me dire  » pourquoi 5.000 euros par an d ‘ ISF  » ?

        Parce qu ‘ avec un patrimoine bancaire d ‘ un peu plus de 2 millions d ‘ euros, je suis dans la tranche à 0,25 % ( entre 1.300.000 et 3 millions, on est dans la tranche à 0,25 % ) . A partir de 3 millions d ‘ euros, on passe à 0,50 % .

        Le calcul est : 2.000.000 x 0,25 = 500.000 divisé par 100 = 5.000 euros par an ( à payer en une seule fois, en fin de saison fiscale ) .

        • David Beckham a gagné 33 millions d’ euros en 2011. Le Français moyen va hurler au scandale ! Sans réfléchir que s ‘ il a reçu 33 millions d ‘ euros en 2011, de son club et de ses sponsors, c ‘ est qu ‘ il leur a rapporté au moins 3 fois plus.

          • Je vais expliquer à ceux qui se fourvoient dans leur approbation de la taxation à 75 % annoncée par Hollande, pensant qu ‘ il s ‘ agit de  » justice sociale  » ( en fait de revanche à leur jalousie sociale ) , que le simple fait d’ imposer un revenu à 75 % ( + les prélèvements sociaux + l ‘ ISF ) est une injustice, car au-delà de 50 % de prélèvements fiscaux et sociaux, nous sommes dans la  » punition  » , dans la confiscation, dans le racket fiscal, dans  » l ‘ impôt révolutionnaire  » . Il est par définition scandaleux de prendre 75 % à un contribuable, quel que soit son revenu, même s ‘ il gagne 1 million d ‘ euros par mois. C ‘ est le principe même qui est révoltant et inacceptable. Les arriérés mentaux qui approuvent cette mesure ( qui n ‘ existe dans aucun pays au monde ) devraient savoir que plus on gagne d ‘ argent, plus on paye d ‘ impôts ( en pourcentage et en proportion de ses revenus ), ce qui est bien sûr normal, et que rien ne justifie que l ‘ on confisque son argent à un contribuable qui le gagne honnêtement et légalement.

            Je précise que je ne suis pas concerné par cette mesure, car je gagne nettement moins d ‘ un million d ‘ euros par an. En revanche, je suis concerné par l ‘ ISF, en plus de l ‘ impôt sur le revenu, du PFL et des prélèvements sociaux, et que je m ‘ inquiète de ce que ce fou furieux et fou dangereux nous prépare. Il a annoncé qu ‘ il allait monter la tranche supérieure de l ‘ impôt sur le revenu ( 41 % ) à 45 % ! Qu ‘ il allait conserver le seuil d ‘ entrée dans l ‘ ISF ( 1.300.000 euros ), mais qu ‘ il allait en augmenter les taux pour les tranches supérieures !

            Cela dit, avec Sarkozy, la fiscalité a beaucoup augmenté : le PFL ( prélèvement forfaitaire libératoire ) vient de passer de 19 % à 24 % et les prélèvements sociaux de 13,5 % à 15,5 % . Ces chiffres concernent la taxation des  » valeurs mobilières  » ( revenus du capital bancaire, à travers les intérêts bancaires ) .

  • A quand un candidat qui décidera de foutre la paix aux gens et qui remplacera les impôts « usine à gaz » par une flat tax indépendante du type de revenu, travail ou financier, où l’on s’en foutra que le contribuable soit footballeur, chercheur ou gagnant du loto…

    • J ‘ ai constaté, en parcourant le fil d ‘ actualités sur Facebook des 3 derniers jours, que personne parmi les sympathisants ou adhérents du FN, n ‘ avait attaqué Hollande sur son imposture des 75 % d ‘ impôts sur les revenus supérieurs à 1 million d ‘ euros annuels. Les gauchos sont partout, y compris au FN, qui est passé d ‘ un national-libéralisme à la Reagan/Thatcher/Pinochet à un socialisme étatiste anti-libéral à la Chevènement. Infect à ingurgiter.

    • Il faut un libéralisme national. Pas un libéralisme mondialiste. Il faut appliquer la réciprocité dans les échanges et les normes commerciales, et un protectionnisme bien dosé, comme le font les USA, la Chine, l ‘ Allemagne, la Russie, etc …

      On doit procéder de la manière suivante : réduire les dépenses publiques pour réduire notre dette, relancer la croissance et l ‘ emploi par des mesures incitatives.

      C ‘ est avant tout la reprise de la croissance qui permettra de revenir à l ‘ équilibre de nos finances, puis de rembourser notre dette, dans 20 ou 30 ans.

      Pour que la croissance revienne, il faut réindustrialiser la France, autant qu ‘ on le pourra, pour pouvoir exporter plus que l ‘ on importe, et rétablir une balance commerciale bénéficiaire. Pour l ‘ année 2011, elle est déficitaire de – 75 milliards, alors que l ‘ Allemagne a une balance commerciale exédentaire de 150 milliards.

      • Votre concept de réciprocité des échanges est incompatible avec le libéralisme qui dit: « même si votre partenaire commercial pratique le protectionisme, et que vous pratiquez le libre échange dans votre commerce avec lui (pas de barrière) votre pospérité est meilleure que si vous appliquiez la rétorsion ».

        Et qui dit surtout : de quel droit empêchez vous deux personnes de conclure un contrat ?

        Bref, votre « libéralisme mais pas mondialiste », ça n’existe pas. Ce dont vous voulez parler c’est le conservatisme fiscal associé au protectionisme (mais votre soutien à l’industrie va bousiller votre conservatisme fiscal, et va vous priver de prospérité et vous faire replonger dans le déficit, la dette, et le règne des groupes de pression). Bref une simple variation de ce qu’on a déjà essayé avec les magnifiques résultats constatables.

        Merci.

        • Nick, tu caricatures mes écrits, c ‘ est très malhonnête.

          • On évite les ad hominem et on explique en quoi on se croit caricaturé. Vu le nombre de thèmes abordés dans votre post, auquel je répondais, il est bien possible que je n’en ai pas parfaitement saisi un. Surtout que vous parlez en termes très vagues et mal définis. Bref, si c’est pour me traiter, je ne vais pas insister, si c’est pour m’expliquer, je suis toute ouïe.

  • F.Hollande et les 75%, un canular:
    –>

    • Merci Kuing pour ton excellent lien vidéo.

      Je le diffuse.

    • François Hollande pense que s ‘ il n ‘ y avait plus de riches en France, il n ‘ y aurait plus de pauvres en France. C ‘ est exactement l ‘ inverse qui se produirait.

      • Attendez, les riches qui partent à l’étranger, l’ « évasion fiscale » c’est un mythe. Les riches quand ils veulent payer moins, ils le font et partent à l’étranger, qu’on les taxe ou non. J’en veux pour preuve que Sarkozy a favoriser les riches pendant son mandat et que plus de riches qu’avant sont partis à l’étranger. Qu’on arrête de nous faire croire ces bobards, l’élargissement de l’éventail social est la cause d’énormément de problème en France et taxer les riches est une solution importante. Concernant le canular, je pense que certain médias de droite ne se serait pas gêné de divulguer l’information, et le gars peut raconter ce qu’il veut…Franchement voter Sarkozy alors que le mec il a rien fait pour nous, il faisait le contraire de ce qu’il disait, racontait des aberrations qu’un collégien aurait pu souligner, c’est imcompréhensible. Quant a Le Pen elle a des solutions complétement en dehors de la réalité. Hollande est un gros pourri oui, mais avouons que c’est le meilleur des pourris de notre politique actuel (mél j’en parle même pas).

        • « J’en veux pour preuve que Sarkozy a favoriser les riches pendant son manda »

          Avec 51 nouvelles taxes et les autres qui ont hurlé pendant 5 ans contre les « salauds de riches » ? Quel ambiance, ça donne envie de rester c’est vrai.

          Moi je m’en tape hein, les milliards de vos riches viennent chez nous, on fait 3% de chômage et on a pas de dettes.

          Et pour finir personne chez les libéraux ne veux voter sarkosy ni hollande d’ailleurs, ton pays il est foutu vous êtes en voie de grécisation et c’est pas ces guignols qui vont changer la donne.

          Parce que ton pays pendant TRENTE-HUIT ANS n’a pas signé UN SEUL budget positif. 38 ans à dépenser 20% de plus qu’il ne gagnait, t’imagine ça toi ?

          Vivre pendant 38 ans à crédit et dire que c’est la faute des préteurs si t’as plus un rond ?

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France

          Nan mais LOL quoi !

          • Je vais condenser mon argumentation :

            Prélever 75 % ( sans compter les prélèvements sociaux et l ‘ ISF ) à partir de 1 million d ‘ euros de revenus annuels ( 83.000 euros mensuels ) est non-seulement un scandale moral dans son principe et dans son esprit même, puisqu ‘ il s ‘ agit d ‘ une mesure  » punitive  » et confiscatoire contre les gens qui ont réussi et qui gagnent de l ‘ argent, mais ce serait totalement contre-productif, car les contribuables visés quitteraient tous la France, n ‘ étant pas masochistes et refusant ce racket fiscal. Cette mesure, qui n ‘ existe dans aucun pays au monde à part dans l ‘ esprit malade de gens comme Hollande et de ses amis socialo-marxistes, coûterait beaucoup plus cher ( évasion fiscale, fuite des capitaux ) qu ‘ elle ne rapporterait en recettes fiscales, car les  » riches  » payent énormément d ‘ impôts et de TVA, qu ‘ ils ne paieraient plus, ce qui ferait un gros manque à gagner pour les caisses de l ‘ état. Pour moi, ce n ‘ est pas une question de revenus, mais de principe : imposer un revenu à 75 %, même sur un contribuable qui gagne 1 million d ‘ euros PAR MOIS, est scandaleux et inacceptable, car cela revient à PLAFONNER les salaires et les revenus, à considérer que certains  » gagnent trop « , ont  » trop bien réussi  » , et doivent par conséquent être  » punis  » de leur ( insolente ) réussite, qui est pourtant bénéfique pour le pays et pour tout le monde, car productrice de richesses, de croissance, d ‘ emplois et de recettes fiscales. François Hollande pense que s ‘ il n ‘ y avait plus de  » riches  » en France, il n ‘ y aurait plus de pauvres. C ‘ est l ‘ exact inverse qui se produirait.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Danny Duchamp.

 

Dans le discours politique moderne, "corporation" est presque une injure.

En 2021, le sénateur américain du Vermont Bernie Sanders, répondant aux critiques de sa proposition fiscale, a publié une vidéo intitulée "Yeah, we're going to TAX BILLIONAIRES & CORPORATIONS" (traduction : "Oui, nous allons taxer les milliardaires et les sociétés") dans laquelle il nous assure que les nouveaux impôts seraient prélevés exclusivement sur les grandes sociétés et leurs riches propriétaires, comme si (même ... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles