Frêche statufié : le César des magouilles

Georges Frêche statufié par son successeur, c’est un camouflet pour le PS nordiste !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 744 Frêche - b

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Frêche statufié : le César des magouilles

Publié le 17 février 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Georges Frêche statufié par son successeur, c’est un camouflet pour le PS nordiste !

Hier après-midi, Christian Bourquin, l’actuel président du conseil régional du Languedoc Roussillon, a dévoilé une maquette en miniature d’une statue « plus vraie que nature » de son défunt prédécesseur Georges Frêche, un doigt docte pointé en avant et un petit sourire aux lèvres.

La statue monumentale, signée du sculpteur montpelliérain Olivier Thiery, a un coût d’environ 80 000 euros et mesurera 3,2 m en comptant la pierre du socle. Elle sera positionnée à l’entrée du lycée hôtelier Georges-Frêche.

Commentaire du sénateur socialiste Christian Bourquin.

Cette statue restitue un Georges Frêche plus vrai que nature. On retrouve la posture de l’homme de savoir et de l’homme politique qu’il était. On retrouve aussi ce sourire malicieux, voire coquin, qu’il avait parfois aux lèvres.

C’est vrai qu’il faisait le doigt à tout le monde.

 

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire de magouille, sans aucun élément de discussion ni d’explication ?

    Ça vous prend le matin de cracher sur les morts comme ça, pour rigoler un coup ?

    Et si au moins c’était drôle…

    De plus, les 80000 euros de sa statue sont la moindre des choses pour cet homme qui a fait de Montpellier la ‘surdouée’ qu’elle est devenue sous ses mandats, haut lieu de l’enseignement, de la cherche, de la médecine, du sport et ll’une des,démographies la plus dynamiques de France. Il a fait d’un village dormant un pole d’attraction pour toute la région, et son action serait la chance de toutes les villes qui meurent faute d’une gestion compétente. C’est cela, la magouille, un bilan politique qui n’est contesté par personne, et recouvert seulement par de pitoyables cris d’orfraies sur son prétendu racisme ?

    Et tout ce que vous voyez, ce sont les frais de sa statue et des ‘magouilles’ dont vous ne dites rien ? Alors que chaque viille de France pourrait rêver du bilan de GF à Montpellier…

    On peut ne pas aimer ses tatues de Lenine et autres fantaisies, mais cet ‘article’ est ridicule, digne du Petit Journal, ou des Guignols, mais pas de ce site, ou je croyais que l’on était plus attaché aux faits.

    • « … digne du Petit Journal, ou des Guignols »
      Ben oui, c’est assumé. C’est même clairement affiché : catégories « Humour », « Opinion ».

      Vous trouvez que c’est peu respectueux à l’égard de Frêche ? Pourquoi faudrait-il l’être alors que ce sinistre personnage traitait de « cons » ses propres électeurs et se vantait de les manipuler.

      http://www.contrepoints.org/2010/10/24/4963-deces-de-georges-freche

      • ‘Vous trouvez que c’est peu respectueux à l’égard de Frêche ?’
        Non, je trouve que c’est faux, calomnieux, et que cela consiste à ignorer la réalité de son action politique.

        Pour ce qui est du genre humoristique, tout d’abord on peut faire de l’humour de bien des façons, et par exemple, comme les Guignols ou où le Petit journal… En second lieu Pour ce qui est de cette phrase que vois mentionnez, il la disait chaque fois qu’il se mettait en campagne, publiquement, et surtout aux électeurs avec lesquels ils jouaient à la belote et que ça faisait rire. mais lui accompagnait ses blagues d’une action politique dont tout le monde aura eu à se féliciter, sauf ses adversaires, qui n’ont jamais trouve grand chose de substantiel à se mettre sous la dent.

        • « Son action politique »? 😀
          Voir plus bas le résultat au niveau chômage et impôts 😉

          • Tout à fait, il était l’un des meilleurs, il dépassait de la tête et des épaules les nains qui n’ont jamais eu contre lui que les médisances et les procès d’intentions.

            Et ce ne sont pas trois statistiques piochées à droite et à gauche qui permettent de dire le contraire. Trois chiffres balancés en vrac, deux smileys, et le compte est bon ?

            Je n’ai jamais à entendu aucun argumentaire sérieux contre le bilan de GF à la ville, entre 1977 et 2004. Meme ses adversaires reconnaissent le travail accompli, et en genetal, ils le critiquent sur tout sauf sur son bilan.

        • edburke,bon on sait que t’as un emploi fictif au conseil régional du languedoc,m’enfin?t’as aucune pudeur?j’ai vécu 20 ans a montpellier sous le régime de ce triste sire.je te rappelle sa privatisation du service des eaux contre une villa en grèce(le con).la ruine de tous ceux qui ont acheté au quartier antigone.la patinoire « olympique » dans un pays qui bat des records de chaleur.l’incapacité d’attirer des entreprises privée dans une région au chomage record..le manque de vision d’honneteté d’humanisme bref de tout:ce gars la était un shaddock cupide type des meilleurs spécimens.personne ne doit pleurer sur la décomposition de ce gros sac a merde

    • « De plus, les 80000 euros de sa statue sont la moindre des choses  »

      En gros il aurait (pour une fois chez un politique) fait son boulot et on devrait lui ériger une statue à 80’000 euro ?

      Vous avez une idée du nombre de gens sur terre qui font correctement leurs boulot et de ce que je pense qu’on me force à donner mon argent pour leurs ériger une statue alors que j’habite à des centaines de km ?

  • Après la statue de Carla, voilà la statue de Frèche… Il leur arrive quoi à nos gouvernants là ? En tant de crise en plus ? !

  • le bilan de georges freche : petites et grandes magouilles, region ruinee, dette colossale, clientelisme. un pur politicard.

    • Mais enfin, qu’elles magouilles ?

      Les magouilles qui ont transformé un village de province en un pôle éducatif, médical, et économique parmi les plus attractifs de France ? (
      Je relève sur Wikipédia, patce que la mauvaise foi et la rancoeur gratuites ne méritent pas d’autre sources: « Montpellier est classée, selon une étude de la DIACT, comme une des métropoles régionales intermédiaires les plus attractives. Le classement ECER-Banque Populaire a élu Montpellier, 5e ville française préférée des entrepreneurs en 2010, »

      Mais est classée, selon une étude de la DIACT, comme une des métropoles régionales intermédiaires les plus attractives. Le classement ECER-Banque Populaire a élu Montpellier, 5e ville française préférée des entrepreneurs en 201029.

  • Je laisse un dernier message, et je ne reviens plus sur cet article dont le contenu et les commentaires qui l’accompagnent me puent au nez.

    J’ai personnellement connu Georges Freche. C’était l’homme le plus intelligent que j’ai connu, le plus cultivé, le plus travailleur. Comme homme politique, il avait une vision, une compétence et une énergie que l.on souhaite à toutes les villes de France comparables à ce qu’était Montpellier en 1977, lorsqu’il l’a prise.

    Quant à son honnêteté, Je ne connais aucune affaire qui lui ait été reprochée, mis à part les pitoyables procès d’opinion qui lui ont été faits sur la fin. Pour ce qui est de son clientélisme, c’est un terme commode qui n’engage à rien, et généralement employé par les adversaires qu’il a laminés parce qu’il était meilleur qu’eux, à la fois comme tacticien politique, et à la fois dans l’exercice de ses fonctions.

    Que ceux qui l’accusent de magouilles aient au moins la décence de dire à quelles affaire précises ils font allusion, et de les dire toutes afin que le lecteur de bonne foi puisse se faire une idée, et aille regarder l’évolution de Montpellier entre 1977 et 2004, pour savoir quoi penser de son bilan.

    • « J’ai personnellement connu Georges Freche. C’était l’homme le plus intelligent que j’ai connu, le plus cultivé, le plus travailleur. Comme homme politique, il avait une vision, une compétence et une énergie… »

      En même temps, c’est ce que doivent se dire la plupart des proches d’hommes politiques.
      Les proches d’Hitler, de Staline, de Ceaucescu, de Mitterrand, de Chirac, etc devaient penser la même chose.

      Bref, vous n’êtes pas objectif.

      Si Ségo était ma tante, j’en dirais probablement le plus grand bien.

    • Mais on s’en tape grave de Frêche étant donné que la plupart des internautes habitent à des centaines de km et n’ont rien à faire ni de prêt ni de loin avec lui.

      C’est vous qui voulez nous racketter !

      Faites votre statue ou 10’000 on s’en moque mais payez la vous même ! Si il était si formidable que ça vous aurez vos 80’000 euro en deux jours de collecte à l’amicale du coin.

    • Ce concours était probablement truqué, comme les autres. Connaissez-vous d’autres sculptures publiques réalisées par ce sculpteur ? Il a été montré que le concours pour les sculptures d’Odysseum était pipé et il s’agissait de 1,8 M d’euro, il en est probablement de même cette fois !
      Frêche était intelligent, tellement qu’il nommait des gens à différents postes qui lui devaient tout et votaient ce qu’ils leur demandaient de voter.

  • Quleques petites citations de l’ami Georges:

    « Quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %, il y en a 3 % avec moi et 3 % contre, je change rien du tout. Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse. »

    « Les cons sont majoritaires, et moi j’ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les « engraner », « j’engrane » les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul, etc… ça un succès de fou, ça a un succès fou. iIs disent, merde, il est marrant, c’est un intellectuel mais il est comme nous, quand les gens disent « il est comme nous », c’est gagné, ils votent pour vous. »

    « Là, les catalans me font chier, mais je leur tape dessus parce qu’ils m’emmerdent, mais dans deux ans, je vais me mettre à les aimer je vais y revenir je vais leur dire, mon Dieu, je me suis trompé, je vous demande pardon, ils diront : qu’il est intelligent, ils me pardonneront, ils en reprendront pour 6 ans. C’est un jeu, qu’est ce que vous voulez il faut bien en rire. Avant je faisais ça sérieusement, maintenant j’ai tellement l’habitude de la manœuvre que ça me fait marrer. »

    « […] vous faites des trucs, vous vous faites élire, 6 ans. Les 2 premières années vous devenez maximum impopulaire, vous leur tapez sur le claque bec, etc… ah salop le peuple aura t’a peau, on t’aura, moi je dis cause toujours, je vous emmerde. Ensuite 2 ans vous laissez reposer le flan, vous faites des trucs plus calmes. Et les deux dernières années, plus rien du tout, des fontaines, des fleurs, et des bonnes paroles, je vous aime, oh catalans, je vous aime, oh occitans mes frères, je vous aime […] »

    En voilà un qui avait tout compris à la politique! 🙂

    Quant à son bilan: « Le niveau du chômage en Languedoc-Roussillon est largement supérieur à la moyenne nationale : 12,7% contre 9,1% (France métropolitaine). » (le plus élevé en France métropolitaine) et « 13,4% dans l’Hérault (le plus haut taux de chômage départemental en France métropolitaine) ».
    Sources:
    http://www.sdtefp-languedocroussillon.travail.gouv.fr/Article.aspx?ArticleID=630
    http://www.inegalites.fr/spip.php?article653

    Niveau impôts locaux, Montpellier est la ville où la taxe d’habitation est la plus chère, et la taxe d’habitation est la deuxiéme plus chère de France. (source: http://www.lefigaro.fr/impots/2011/09/19/05003-20110919ARTFIG00630-stabilisation-des-impots-locaux-a-l-approche-des-elections.php )

    • Je rajoute le PIB par habitant de la région L-R (de 2007, si vous avez plus récent…): 21300€ / hab, soit le deuxième lpus faible de France métropolitaine, derrière la Corse et à égalité avec la Picardie… Source: http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=STAT/10/25&format=PDF&aged=0&language=FR&guiLanguage=fr

      • Bon, on va aller vite et quitterce trou.

        Premièrement, votre post est largement consacré à de bons mots, qui encore une fois étaient publics, connus de tous, et qui n’ont jamais empêché quiconque de voter pour lui. Peut-être parce que les gens sont tous les cons dans le LR, ou peut-être parce qu’ils voyaient aussi autre chose de plus important dans ce qu’il faisait. Si c’est cela que vous nommez des ‘magouilles’, il y a tromperie sur la marchandise.

        Deuxièmement, le taux de chômage est lié à l’attractivité de la ville (cf. Classement du DIACT) et du département, dont le solde démographique et migratoire et très positif, voire l’un des plus hauts de France. La preuve, c’est que ce taux de chômage est accompagné d’un taux record de création d’emplois (le plus fort de France jusqu’à il y a quelques années devant Toulouse, je crois). Vous ne trouvez pas que votre bilan est à sens unique ? Si vous voulez jugez équitablement cet homme, essayez de tout prendre en compte s’il vous plaît. Vous trouvez cela probant de dresser un bilan en brandissant deux Ou trois chiffres tous nus, sans explication, et sans rien considérer d’autre ? Alors même en admettant que la pression fiscale est élevée, il faut essayer d’être un peu juste. Et expliquer enfin ce que seraient les fameuses ‘magouilles’ qui font le titre cet article.

        • Et j’ajoute que votre histoire de PIB par habitant découle aussi du solde démographique, et de la forte proportion de travail illégal lié à cette situation. Pour ces données, voir par exemple ici :

          http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/le-paradoxe-montpellierain_506563.html

        • Vous parlez de Montpellier, mais il a été président de la région languedoc-Roussillon, pas maire de Montpellier. Et avec ce bref aperçu de l’INSEE, le Languedoc de Frêcghe ne fait pas rêver:

          Le Languedoc-Roussillon reste une région structurellement moins active que la moyenne. En 2005, seulement 73,2 % des hommes de 15 à 64 ans et 62,6 % des femmes sont en activité. C’est 4,5 points de moins que la moyenne des régions métropolitaines. Moins d’actifs, mais aussi moins d’emplois, puisque la région regroupe 4,1 % de la population métropolitaine, et seulement 3,6 % des emplois.
          Les trois fonctions publiques emploient à la fin 2005 près de 200 000 agents civils et militaires en Languedoc-Roussillon. La fonction publique territoriale est légèrement surreprésentée, 4,4 % des agents territoriaux métropolitains sont languedociens, pour une population de
          4,1 %. Le taux de chômage reste élevé dans la région (11,2 % en 2007 pour 7,9 % sur l’ensemble de la France métropolitaine). C’est ainsi qu’en Languedoc-Roussillon, le revenu disponible par habitant est inférieur de 10,8 % à celui de la France métropolitaine et de 6,9 % à celui de l’ensemble des régions de province. Sur la période 2001-2005, le revenu disponible brut des ménages a crû, en moyenne, de 2,8 % par an en Languedoc-Roussillon, contre 3,0 % pour l’ensemble de la Province. L’écart se creuse donc un peu avec les autres régions, le revenu médian est inférieur de 10,6 % à celui de la France métropolitaine et de 7,8 % à celui de l’ensemble des régions de province.
          Entre 2003 et 2005, les dépenses d’aide sociale versées par les conseils généraux ont augmenté de 1,8 % par an en Languedoc-Roussillon.
          Avec un taux de criminalité de 71 pour 1 000 habitants, la région occupe le 3 ème rang parmi les régions françaises métropolitaines, après Provence-Alpes-Côte d’Azur et Île-de-France. Malgré une baisse sensible dans tous les départements, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales affichent encore un taux supérieur à 75 crimes et délits pour 1 000 habitants. Le nombre de crimes et délits contre les personnes progresse dans la région de 11 % par an.
          Le ratio du PIB rapporté au nombre d’habitants s’élève à 23 507 euros en 2007. Il est inférieur de près de 6 633 euros à celui de la France (30 140 euros).La forte croissance du PIB régional n’a pas permis de réduire cet écart du PIB par habitant avec la moyenne de la France. Ainsi, la région occupe le dernier rang des régions pour le PIB par habitant.
          En 2007 au budget primitif, les dépenses s’élevaient par habitant à 393 euros pour le Conseil régional, plus de 1 150 euros pour les Départements et 1 339 euros pour les communes. Avec un budget primitif 2007 qui s’élevait à 393 euros par habitant en équilibre dépenses-recettes, le Conseil régional se situe à un niveau proche des régions de la France de province qui était de 395 euros par habitant. Mais la région Languedoc-Roussillon se distingue par des dépenses d’investissement de 181 euros par habitant supérieures à celle de la France de province.

          • « il a été président de la région languedoc-Roussillon, pas maire de Montpellier. »

            Ça c’est très intéressant, et très instructif. Je suppose que de 1977 à 2004, c’était un homonyme alors, à la mairie jusqu’en 2002, puis à la communauté d’agglomération.

            Je vois que Georges Freche déchaîne les commentaires bien informés…

        • « Premièrement, votre post est largement consacré à de bons mots, qui encore une fois étaient publics, connus de tous, et qui n’ont jamais empêché quiconque de voter pour lui. »

          C’est ce que je dis: il a tout compris à la politique. Ça marche très bien cette façon de procéder. Mais lui au moins a l’honnêteté de dire ce que les autres font sans l’avouer.

          « Peut-être parce que les gens sont tous les cons dans le LR, ou peut-être parce qu’ils voyaient aussi autre chose de plus important dans ce qu’il faisait. Si c’est cela que vous nommez des ‘magouilles’, il y a tromperie sur la marchandise. »

          Ai-je parlé de magouilles moi? Vous m’avez confondu avec l’auteur de l’article je crois (ou kelevra peut-être?). Astuce: le pseudo de celui qui poste apparaît en tête du commentaire. Cela permet de distinguer qui dit quoi.

          Au passage, je suis Montpelliérain de naissance et de coeur, bien que j’ai dû quitter ma merveilleuse région malgré son « immense attractivité », parce-qu’il n’y a justement pas beaucoup de boulot.

          « Deuxièmement, le taux de chômage est lié à « l’attractivité » de la ville (cf. Classement du DIACT) et du département ». Donc plus une ville ou un département sont attractifs, plus le chômage est important… Intéressant. Si c’est ça, je préférerais que ma région ne soit pas attractive…

          « La preuve, c’est que ce taux de chômage est accompagné d’un taux record de création d’emplois (le plus fort de France jusqu’à il y a quelques années devant Toulouse, je crois). »

          Si au final le chômage reste très elevé, ça nous fait une belle jambe…

          « Vous ne trouvez pas que votre bilan est à sens unique ? Si vous voulez jugez équitablement cet homme, essayez de tout prendre en compte s’il vous plaît. Vous trouvez cela probant de dresser un bilan en brandissant deux Ou trois chiffres tous nus, sans explication, et sans rien considérer d’autre ? Alors même en admettant que la pression fiscale est élevée, il faut essayer d’être un peu juste »

          Je suis juste allé consulter les chiffres qui m’intéressent le plus, les choses que je considère les plus importantes dans le domaine économique pour une ville, un département, une région ou un pays: chômage, richesse/hab. et impôts. Et ils se trouvent que sur ces 3 paramètres là Montpellier et le L-R sont très mal lotis.
          Je vous crois tout à fait si vous me dîtes que sur d’autres paramètres Montpell ou le L-R s’en sortent beaucoup mieux. Mais pour moi ça reste secondaire par rapport aux 3 choses que j’ai citées.

          PS: je croyais que que vous ne deviez plus revenir sur ce post? 😉

          • ‘Je suis juste allé consulter les chiffres qui m’intéressent le plus, les choses que je considère les plus importantes dans le domaine économique pour une ville’

            Alors, vous avez certainement raison, puisque c’est ce qui vous interesse le llus. Vous avez une superbe méthode qui permet, aevc trois chiffres, même pas sur la durée, sans aucune compataison, de contester ce que, encore une fois, personne ne conteste : sous le mandat de Georges Freche, la ville est passe de la treizième à la huitième place en termes de démographie, parce que’elle est devenue l’un des lieux les plus attractifs en termes économiques, mais aussi en termes de qualité de vie, de travail, de culture etc. Et vous y trouvez du travail si vous voulez travailler.

            Comme dans bien des endroits dynamiques et attrayants, cela attire le travail au noir et les chômeurs etc. D’ou ce chiffre qui obnubile votre jugement. Vous avez les lumières et les bas-fonds, c’est souvent le lot des endroits ouverts et dynamiques. Mais si vous préférerez un environnements plus austère pour ne pas avoir les inconvénients du développement, vous êtes mur pour la décroissance, c’est très bien. Ne créons rien, restons entre nous, mettons des habits qui puent ou des clôtures électriques…

            Une derniere fois, parceque c’est ce qui importe : les trois chiffres qui vous intéressent de façon apparemment exclusive sont tout à fait insuffisants pour fonder le jugement si tranché et sans nuance que vous émettez. Jugement qui est donc sans pertinence – meme si c’est ce qui vous intéresse le plus, qui est votre droit le plus absolu, mais dont vous admettrez que cela n’a pas grand poids dans la discussion

            Alors, oui, GF fut un excellent maire, dont il n’y a pas beaucoup d’équivalents en France ces dernières années.

            Et en effet, je me suis laissé entraîner à revenir ici, mais c’est fini. Je vous laisse discuter avec ceux qui brandissent des magouilles introuvables ceux qui pensent que GF n’a pas été maire de Montpellier. Eux sont sans doute sensible à vos trois chiffres…

  • Éviddemment que le L-R et Montpellier sont attractifs: c’est une des plus belles régions de France, son climat est exceptionnel, il y fait bon vivre, les loyer restent modérés par rapport à la région méditerranéenne d’à côté, la région et la ville sont jeunes et donc dynamiques sur les plans des activités de loisir, leur localisation est un gros atout (proximité de l’Espagne et notamment de Barcelone, de Marseille, de Lyon, de Toulouse, et même de Paris qui est à 3h20 en TGV, de la montagne, de la mer bien sûr etc.). Avec tout ça, il serait très étonnant qu’elles ne soient PAS attractives…

    « Et vous y trouvez du travail si vous voulez travailler. »
    Ah vous savez donc ce que je fais comme travail? Et bein je peux vous affirmer que dans mon domaine il n’y a vraiment pas grand chose. Et quand il y a, c’est pour un salaire bien inférieur à ce que l’on peut trouver ailleurs. J’aimerais énormément « viure al pais ».

    « Alors, vous avez certainement raison, puisque c’est ce qui vous interesse le llus. Vous avez une superbe méthode qui permet, aevc trois chiffres, même pas sur la durée, sans aucune compataison, de contester »
    1. J’ai pris les 3 plus importants au niveau économique, pas seulement pour moi, mais pour beaucoup de gens. Avouez que le chômage, le niveau de vie et les impôts sont des questions centrales. Ce ne sont pas des « trucs pris au pif ».

    « Jugement qui est donc sans pertinence – meme si c’est ce qui vous intéresse le plus, qui est votre droit le plus absolu, mais dont vous admettrez que cela n’a pas grand poids dans la discussion »
    Oui ça doit être ça, la question du chômage, du niveau de vie ou des impôts, ça n’a pas grande importance et pas grand poids dans la discussion du bilan de GF…

    Ah mais c’est vrai, j’oubliais, « personne », ne conteste le bilan de GF…

    « Mais si vous préférerez un environnements plus austère pour ne pas avoir les inconvénients du développement, vous êtes mur pour la décroissance, c’est très bien. Ne créons rien, restons entre nous, mettons des habits qui puent ou des clôtures électriques… »

    Oh le bel homme de paille! Oui ça doit être ça, je suis un décroissant…

    • Et j’oubliais le point 2: je n’ai ni le temps ni l’envie d’écrire un article complet et d’aller à la pêche aux statistiques et de chercher l’intégralité de celles permettant de dresser un bilan hypothétiquement complet. J’ai pris les plus celles qui me paraissent les plus importantes…

      • tu n’as pas à te justifier. Un type comme Frèche, populiste et magouillard, c’est l’illustration de tant de politiciens vérolés jusqu’au trognon. La France en a des brouettés, et apparemment pas mal de mignons derrière qui profitent des miettes qu’ils laissent.

  • si on commence a ériger des statues a l’effigie de freche!prochaine statue:julien dray?eric woerth?papon?????putain on a bien d’autres moyens de dépenser les budgets

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Xavier Chambolle.

Passionné d'histoire, je trouve ces déboulonnages de statues très préoccupants.

Nous cédons à une vision binaire et passionnée de l'histoire, parfois à une sorte de révisionnisme. Personne n'en sortira grandi.

Il est essentiel de toujours replacer un monument dans son contexte. Et même lorsque le verdict est négatif, il y a moyen de le garder en place et de le transformer.

Pas d'apologie de l'esclavage

L'esclavage a été la norme dans presque toutes les sociétés et à presque toutes les époques... Poursuivre la lecture

Par Francis Richard.

Un photographe, Niels Ackermann, et un journaliste, Sébastien Gobert, apprennent, le 8 décembre 2013, que la statue de Vladimir Illitch Lénine de la place Bessarabska à Kiev a été jetée à terre par une poignée de manifestants, pour la plupart liés au parti nationaliste Svoboda.

L'un se trouve à Kiev - Niels est en train de manger une pizza -, l'autre à Barcelone, sur une plage : dès le lendemain, [Sébastien] est dans l'avion de retour pour Kiev. Un jour, ces deux Occidentaux fascinés par l'Ukraine discutent... Poursuivre la lecture

Par Roseline Letteron

[caption id="attachment_207501" align="aligncenter" width="480"] Statue de Jean Paul II à Ploërmel - Photo : Titem via Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)[/caption]

 

Dans un jugement du 30 avril 2015, le tribunal administratif (TA) de Rennes annule le refus du maire de Ploërmel de "faire disparaître de tout emplacement public le monument consacré au pape Jean-Paul II, érigé Place Jean-Paul II à Ploërmel". Il prononce également une injonction ordonnant à l'élu de procéder, dans un délai de six mois, au ret... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles