L’impact économique de l’étatisme de la Corée du Nord

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Kim Jong-il

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’impact économique de l’étatisme de la Corée du Nord

Publié le 20 décembre 2011
- A +

Par Daniel J. Mitchell, depuis Washington D.C., États-Unis.
Un article du Cato Institute.

On espère que le dictateur de la Corée du Nord a beaucoup souffert avant de mourir. Après tout, ses politiques totalitaires et communistes (pardonnez la redondance) sont la cause de morts et de misère indicibles.

Mais nous allons essayer d’en tirer une leçon d’économie. Dans un article récent, je comparais les croissances à long terme de Hong Kong et de l’Argentine pour montrer la différence entre le capitalisme et le clientélisme.

Mais pour une comparaison beaucoup plus dramatique, regardez la différence entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Les leçons de la Corée du Nord: extrême étatisme = extrême pauvreté

Hmmm … Je me demande si nous pouvons en conclure quant à la supériorité des marchés sur l’étatisme ?

Et si vous aimez ce type de comparaison, voici un billet montrant comment Singapour a rattrapé les États-Unis. Et voici un autre comparant ce qui s’est passé durant les 30 dernières années au Chili, en Argentine et au Venezuela.

—-
Article originellement titré The Brutal Impact of North Korean Statism et publié le 19.12.2011 sur Cato@Liberty, reproduit avec l’aimable autorisation du Cato Institute.

 

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Certains en France ne pensent pas comme vous:
    –>

  • 2014 World Cup Format Soccer
    23 juin 2014 at 1 h 14 min

    Officially, the tickets for most games of that will soon be World Cup are
    long out of print. On the Web, even so, proper cards
    are supplied at numerous web sites Format Of The Football World Cup continue.
    It is not authorized sellers, thus clearly violating the FIFA Statutes.
    There, it is stipulated that cards can only be bought on the
    ticket side of the world football association and redistribute it under particular situations even there.

    19:47 clock: Vice World Champion France fears prior to his second
    group match of the World Cup on Thursday in Polokwane against Mexico (20.30 clock / reside on ZDF and Sky) to
    defender William Gallas The 32-year-old, his fourth
    main tournament plays right now had to quit because of muscle discomfort education.
    16:48. Clock: The 4- the DFB team against Australia have followed on Sunday night Format Of FIFA World
    Cup 2014 on average almost 28 million viewers at ZDF on the screen, this corresponded to a
    market share of 74.four percent. The visitor numbers to the numerous
    public viewing events in Germany had been not recorded.
    The former Qatari FIFA official Mohamed bin Hammam (left) and Fifa president Sepp Blatter (archive)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Lawrence W. Reed.

La plupart des amoureux de la liberté et des marchés libres défendent la séparation de l'État (politique et politiciens) de beaucoup de choses - l'église, la famille, les affaires, l'éducation, etc. Peut-être que si la Constitution des États-Unis avait expressément interdit la création par le gouvernement fédéral d'une banque nationale, les Américains auraient été épargnés des méfaits sans fin de ses diverses itérations dans notre histoire.

Peut-être que si la création monétaire de la Réserve fédérale conti... Poursuivre la lecture

S’il est bien une chose qui frappe l’opinion publique française avec la violence d’une charge de nitroglycérine, ce sont les révélations de privilèges dont jouiraient ceux qui nous dirigent. Ça ne manque jamais. Jean Castex pris en flagrant délit de masque dans la poche, Jean-Michel Blanquer surpris à Ibiza, Olivier Véran testé positif ou plus anciennement, les costumes sur mesure offerts à un ancien Premier ministre candidat à l’élection présidentielle.

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais.

Dès qu’une personnalité... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Le crédit d’impôt a été créé afin de corriger des excès d’impositions ou de soutenir certaines activités, principalement non lucratives, auxquelles un individu ou une société adhère et désire soutenir son action.

Notre administration attachée au principe « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » a utilisé cette occasion pour en faire un instrument de pouvoir et de pression ou de récompense au peuple soumis.

Comme souvent le système a dérivé et n’apporte pas les effets souhaités.

Le crédit d’impôt : un principe... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles