La vie en « vert », c’est… la vie à l’envers !

Ce à quoi nous mènent les illuminés de la « décroissance » et les fanatiques de la « démondialisation », c’est la décivilisation

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints392 - verts

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La vie en « vert », c’est… la vie à l’envers !

Publié le 28 novembre 2011
- A +

Ce à quoi nous mènent les illuminés de la « décroissance » et les fanatiques de la « démondialisation », c’est la civilisation – une régression délibérée sans précédent vers les sociétés tribales closes dénoncées par Karl Popper et Hayek.

Un billet d’humeur d’Alain Laurent
Article publié en collaboration avec l’Institut Coppet

Grand retour aux conditions « spartiates » de vie courante sous l’Occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale en 1940/44 : tel serait logiquement et concrètement le résultat le plus clair du triomphe du programme écomaniaque et sadomasochiste des « Verts ». Privés d’électricité abondante et bon marché et de voitures personnelles, les gens seraient condamnés à demeurer parqués dans leurs éco-quartiers et y végéter, l’hiver venu, dans le froid et l’obscurité – chez eux ou dehors.

De toute façon, se déplacer dans un espace urbain ou rural massivement envahi par des éoliennes et des panneaux solaires relèverait presque de la mission impossible, et l’on risquerait fort de s’asphyxier à le faire tant l’atmosphère serait polluée par les émissions de CO2 des centrales thermiques à charbon, à gaz ou à biomasse appelées en renfort pour les innombrables jours sans vent ou sans soleil. Il ne faudrait surtout pas compter sur un bon repas pour se remonter le moral puisque comme thé, café et chocolat, les fruits et légumes exotiques (bananes, oranges, kiwis, avocats – mais aussi tomates ou raisins produits outremer pendant nos hivers…) auraient disparu de la circulation pour crimes d’empreinte carbone et d’infraction au dogme du « local ». Et, principe de précaution sacralisé et prohibition de la libre concurrence aidant, il n’y aurait plus rien à espérer d’innovations technologiques compétitives : plongée dans le sous-développement durable ! Mais ce ne serait pas tout. Sous le joug de la « charia » verte, une éco-police politique et des comités « citoyens » de vigilance s’emploieraient à traquer les réfractaires au nouvel « idéal ascétique » (Nietzsche) en faisant des descentes chez les gens pour vérifier excès de consommation énergétique, état des composts et des tris sélectifs, gaspillages ou présence de produits interdits obtenus sur le marché noir. Peut-être même les élèves des écoles, collèges et lycées seraient chaque matin rassemblés pour entonner des hymnes célébrant la Terre-mère et la sainte Nature…

Que ce soit bien de tout cela que nous soyons menacés, l’actuelle hystérie nucléophobe orchestrée par les lobbies idéologiques écolâtriques le prouve amplement, relayée qu’elle est par des médias dans lesquels la seule question qui se pose désormais est « Quand et comment sortir du nucléaire ? » Face à cette déferlante irrationnelle, rien ne sert d’arguer que les deux seules catastrophes alléguées pour diaboliser le nucléaire ne sont pas intrinsèquement provoquées par ce dernier. Tchernobyl est le produit du soviétisme totalement insoucieux de sécurité civile, et Fukushima résulte des caprices de la… nature (séismes et tsunamis) dont on ne sache pas qu’ils aient une origine anthropique. Mais ça marche. Et c’est bien joué. Quoi de mieux pour faire revenir les sociétés occidentales au stade préindustriel – le véritable objectif des « verts » – que les frapper au cœur en les privant de leurs sources d’énergie les plus sûres ?

Après que les communistes aient exploité les problèmes bien réels du prolétariat puis les lepénistes ceux de l’islamisation et de l’immigration incontrôlée de masse à de tout autres fins (idéologico-politiques) que les résoudre, les « verts » en font actuellement autant avec le dérèglement climatique en l’instrumentalisant. Ce qui les intéresse n’est pas en effet de trouver des solutions réalistes (offertes par la créativité technologique et les ressources du libre marché) mais d’en profiter, sur fond de catastrophisme apocalyptique, pour imposer un collectivisme autoritaire. Car la réalisation de leur projet ne peut aller sans la mise en œuvre aussi d’un régime policier restreignant de manière draconienne les libertés individuelles de choix dans la consommation et les genres de vie. Et impliquant la résidence forcée dans un « local » communautarisé et truffé de « collectifs » (l’écologisme : de nouveaux « soviets » moins l’électricité !).

Ce à quoi nous mènent les illuminés de la « décroissance » et les fanatiques de la « démondialisation », c’est la civilisation – une régression délibérée sans précédent vers les sociétés tribales closes dénoncées par Karl Popper et Hayek. La vie en « vert » : ni plus ni moins qu’une vie à l’envers. Á l’envers de l’évolution jusqu’alors tant bien que mal en cours vers davantage de prospérité et de mobilité, et des aspirations naturelles qui la nourrissent : l’écologisme est en réalité contre-nature. Cette perspective criminelle d’involution est d’ailleurs parfaitement illustrée par les prestations à la fois burlesques et cauchemardesques de la candidate éco-stalinienne, cette « peste verte » aux lunettes rouges drapée dans sa burqa  dogmatique et inquisitoriale…

—-
Sur le web

Une chronique du Nouvel 1dividualiste, n°4.

—-

Réduire l’empreinte écologique, ou réduire l’empreinte des écologistes ?

Les sceptiques à la noyade.

Un écologie finement pensée.

Voir les commentaires (59)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (59)
  • « Peut-être même les élèves des écoles, collèges et lycées seraient chaque matin rassemblés pour entonner des hymnes célébrant la Terre-mère et la sainte Nature… »

    Nous n’en sommes pas très loin: premiers cours de sciences à l’école de mon fils cette année? Les éco-gestes.

    Et tout le monde trouve ça normal …

  • « Peut-être même les élèves des écoles, collèges et lycées seraient chaque matin rassemblés pour entonner des hymnes célébrant la Terre-mère et la sainte Nature… » et dénoncer leurs parents.

  • Alors je viens mettre mon nez là dedans mais quel article pourri. Il arrive que je ne comprenne pas Contre point. Source d’informations normalement libérale, donc sans idéologie autre que la liberté des individus. Et là qu’est ce que je vois? Une raillerie en bonne et due forme. un article ne servant à rien par un auteur qui a lu Pascal Brukner et a compris que l’écologie allait contre la sacro-sainte autonomie des hommes… mais vous croyez quoi que l’économie aujourd’hui va dans le sens de l’autonomie des hommes. Quelle création humaine ne s’est pas retournée contre lui pour l’asservir. L’automobile, l’ordinateur, le feu? on peut trouver à tout progrès de l’homme une dizaine de raisons qui font que nous devrions nous en passer, rien que pour nous rappeler un peu notre instinct de survie et nous préparer au cas où…
    Mais ce qui me choque le plus dan cette article qui ne comprend rien au principes écologiques, (mais alors rien du tout, mais j’en parlerais si l’auteur daigne sortir de sa tour d’argent pour parler avec la plèbe et mettre ses idées face au débat), ce qui me choque donc est cette mauvaise foi caractérisée qui associe décroissance et démondialisation à la régression. Que vous soyez saoulé par la recrudescence des pensés écologistes soit c’est vrai que nous en avons eu beaucoup ces derniers… mais c’est peut être pour une raison, non? Vous parlez des causes de Fukushima, mais avant la nature, il y a la bêtise humaine d’avoir construit une centrale en zone sismique. Et encore vous ne citez pas Jancovici pour dire que le nucléaire dans l’histoire des hommes c’est 78 morts, alors que pour pouvoir sortir des chiffres sur le nucléaire l’OMS doit se referer à l’AIEA (qui si elle n’est pas un lobby de l’industrie nucléaire, doit être une créche pour enfants post moderne).
    Je me rend compte que les sorties des libéraux depuis la fin du mur de Berlin et la victoire de la pensée unique, se perd dans ses contratictions. De n’avoir plus d’ennemis vous rend supérieur et suffisant qui sont les deux causes qui amènent à la perte.
    Et parlons du progrès, ce que vous citez comme progrès n’en sont pas. Le progrès est que demain soit meilleur qu’aujourd’hui. Et la perspective d’un cataclysme est effectivement de plus en plus certaine, et demain s’annonce bien moins propice au progrès car on a rarement vu des sociétés démocratiques naitre lors d’exode et guerre…
    Le déplacement plus loin, plus vite, à plusieurs endroit en même temps… ce sont les atouts du divin, si le progrès est de devenir Dieu, il ne nous manquera plus bientôt que la vie éternelle et nous y serons. Nous sommes et restons des êtres biologiques, alors pourquoi le nier. Nous sommes influencés par notre environnement, qu’il soit psychologique, social ou naturel et ce n’est pas en faisant tout pour oublier que nous sommes des animaux que les instincts animaux ne ressortiront pas. Ça me fait penser à la fable de la grenouille qui voulait devenir un taureau… Nous sommes des grenouilles et jusqu’ici l’humilité nous a plutôt évité la casse.
    J’en conclurai donc ARTICLE POURRI.

    • Eh bien dites donc, vous en aviez gros sur la patate, vous. Je ne suis pas persuadé que M. Laurent ait avancé que nous ne sommes pas des êtres biologiques, ni que votre critique soit très bien servie par toutes les directions où elle part, mais en tout cas, j’espère que ça vous a fait du bien. C’est aussi ça, Contrepoints.

    • Pepito Well « Et là qu’est ce que je vois? Une raillerie en bonne et due forme. »

      Oui. Dans la presse, on appelle ça un « billet d’humeur ». Et ici, il se trouve que c’est explicitement précisé en début d’article.

    • « ce qui me choque donc est cette mauvaise foi caractérisée qui associe décroissance et démondialisation à la régression. »

      Prouvez-le au lieu de sortir des abstractions intellectuelles !

      Et dites nous en quoi consistent les politiques décroissantistes ! Dites nous comment vous allez les faire durer dans le temps.

    • Perdre autant de temps et d’énergie pour pondre cette bouse qui ne nous chauffera même pas cet hiver, ce n’est pas très écologique.

  • Pepito Well : « pour pouvoir sortir des chiffres sur le nucléaire l’OMS doit se referer à l’AIEA »
    ——————
    Affirmation mensongère typique d’un escrologiste, bref, poubelle, comme tout le reste de sa litanie obscurantiste (le coup de « l’invention du feu qui se retourne contre l’Homme », bravo, à quand votre prochaine greffe de neurones ? )

  • Pépito, cet article est très mesuré, moi je serais pour qu’on parque les écolos immédiatement dans des goulags autarciques où l’électricité leur serait fournie par leur pédalage sur des vélos et par deux-trois moulins à vent, ils feraient leur potager bio et tout ce qu’ils aiment.
    Et nous réserverions l’électricité nucléaire bon marché et sûre aux non-écologistes, qui seraient débarrassés de toute loi écologique coercitive, de tout bilan énergétique abusif, qui verraient leur pouvoir d’achat grimper et pourraient s’offrir ces beaux 4×4 dont ils rêvent.

  • @ Nord (# 28 novembre 2011 – 10 h 32 min)
    « premiers cours de sciences à l’école de mon fils cette année? Les éco-gestes. »

    Nos enfants ou petits-enfants pourraient ne plus savoir lire correctement mais resteront imbattables sur la pratique du tri sélectif.

    Qui a dit « Mieux vaut un peuple conduit plutôt qu’un peuple instruit » ?

  • Et c’est alors que l’on voit débouler l’éco-négationniste de service avec ses arguments en béton précontraints…. les connivences AIEA/OMS sont établies et dénoncées depuis belle lurette. Prouvez le contraire si vous en avez les moyens, ce dont je doute.

    Le nucléaire, c’est 6-7 % de l’énergie mondiale produite. Imaginons à quoi le monde ressemblerait avec la même densité qu’en france.

    Ce papier papier est au « billet d’humeur » ce que Jean Pierre Pernault est au journalisme: Carricatural populiste, mensonger, condescendant.
    Si on avait investi dans les « nouvelles énergies » en générale ce qu’on à mis dans le nucléaire depuis 60 ans, on en serait pas là. Et je ne parle même pas du coût du démentellement à venir.(Brennilis)
    Mais bon, quitter le nucléaire ça fait tellement peur aux archi-libéraux qui se demande comment en pédalant, ils vont pouvoir faire fonctionner leur domotique de merde ainsi que leur écran plat de 3 mètres de large.

    • Tiens, et si on en parlait un peu, justement, de démantèlement, avant de foutre en l’air tout la nature ?

      http://toryaardvark.com/2011/11/17/14000-abandoned-wind-turbines-in-the-usa/

    • booshead : « les connivences AIEA/OMS sont établies et dénoncées depuis belle lurette. Prouvez le contraire si vous en avez les moyens, ce dont je doute. »
      ————–
      « établi et dénoncé » par les menteurs escrologistes, bref, des brèves de comptoirs conspirationnistes typique de la propagande verte qui ne valent même pas un pet de lapin. Quand à « prouver le contraire », faut vous mettre la tête à l’endroit mon gars, c’est au colporteur de rumeur prouver ses accusations, pas aux autres de les réfuter, sans quoi une vie ne suffirait pas. Pour l’instant, vous avez apporté quoi comme preuve, source crédible (je dis bien crédible), références, chiffres, noms, faits… à vos fantasmes ??? Que dalle, donc jusqu’à preuve du contraire, vous n’êtes qu’un affabulateur. Venant d’un escrologistes, quelle surprise !

      booshead : « Je ne possède pas 36 télévisions, je ne mange pas de légumes hors saison, je privilégie les productions locales, je ne n’achète que des voitures d’occasions. j’écrase ma purée à la main, je cuisine et n’achète aucun plat surgelé, je met un pull quand j’ai froid, je n’e change pas de téléphone tout les 6 mois, je tri mes déchets, je prends le bus, j’éteins la lumière quand je ne suis pas dans une pièce…. »
      ——————–
      Oui, et ???? Ce que vous ne dites pas, c’est que malgré vos rituels de merde pour expier l’éco-culpabilité dont la religion verte vous a bourré le mou, vous consommez toujours 5X plus que le terrien moyen. Vous n’êtes donc qu’un éco-tartuffe et ce n’est certainement pas vos pathétiques bravades qui changeront quoi que ce soit à votre niveau de consommation de gros porc occidental.
      Et pour la réplique « je ne possède pas 36 télévisions », bravo champion, vous avez gagné la palme académique de l’hypocrisie ou de la stupidité, au choix. Au cas où ça vous a échappé, 99,999% des Français ne possèdent pas non plus 36 télévisions, mais contrairement aux tartuffes dans votre genre, ils ne brandissent ça pas comme preuve d’éco-conscience, ils ont au moins un minimum de décence, eux.

      Au passage, l’argent que vous avez, prétendument, économisé avec vos rituels de merde, d’après vous, il serait mis où, sous un matelas ? Ah, non, VOTRE argent, on me murmure qu’il est injecté dans… l’économie pour faire consommer toujours plus les gros porcs de kapitalistes, c’est balot !

      • Minitax,
        Par ton opposition bornée, par la mise en doute systématique des arguments et des sources avancés, tu passes pour un intégriste religieux avec les méthodes pédagogiques du front national, ce qui te donne la même crédibilité intellectuelle qu’un pissenlit.
        Contrairement à ce que tu peux penser, je ne suis ni anticapitaliste, ni UltraLibéral et pas forcément écolo, mais ma devise n’est pas: « j’encule mon prochain pour faire du pognon et après moi le déluge »

        Ce qui me sidère, c’est l’opposition systématique et stupide aux alternatives chez les libéraux dans ton genre, alors que dans une logique marchande, dans une logique de progrès et d’innovation, on devrait vous voir étudier de manière objective toute forme de solutions à un problème donné…
        Hors tes réactions face au débat on le même pouvoir de conviction que celle d’un fonctionnaire zélé du NKVD.

    • booshead: « Si on avait investi dans les « nouvelles énergies » en générale ce qu’on à mis dans le nucléaire depuis 60 ans, on en serait pas là. »

      Oui, un peu comme les Espagnols: http://www.contrepoints.org/2010/10/21/4699-le-desastre-photovoltaique-espagnol

      « … archi-libéraux qui se demande comment en pédalant, ils vont pouvoir faire fonctionner leur domotique de merde »

      Tu mets du biogaz dans l’ordinateur depuis lequel tu postes ou tu pédales pour faire tourner sa dynamo ?

      • Je n’ai écrit nulle part que le photovoltaïque était la clé.

        « Tu mets du biogaz dans l’ordinateur depuis lequel tu postes ou tu pédales pour faire tourner sa dynamo ? »

        Non de l’uranium.

  • Il serait instructif de connaître l’équipement électrique des adeptes de la décroissance comme bosshead , de savoir leurs moyens de transports , où ils passent leurs vacances , d’où viennent leurs vêtements , electro ménager ….et comment ils se chaufferaient , cuiraient leurs aliments si il n’y avait plus que du photovolta et des moulins à vent ( arrêt du nucléiare , du gaz , du charbon ) pour produire l’énergie …

  • Dialogue de sourds habituel…

  • Pour ma part, un échantillon:
    Je ne possède pas 36 télévisions, je ne mange pas de légumes hors saison, je privilégie les productions locales, je ne n’achète que des voitures d’occasions. j’écrase ma purée à la main, je cuisine et n’achète aucun plat surgelé, je met un pull quand j’ai froid, je n’e change pas de téléphone tout les 6 mois, je tri mes déchets, je prends le bus, j’éteins la lumière quand je ne suis pas dans une pièce….pour ce qui est des fringues les 3/4 viennent d’Asie sous des marques Européennes, le reste USA (peu d’alternatives).

    Pour ce qui est des énergies de substitution au nucléaire et pour dépasser la caricature que font les libéraux des écolos:
    -Un des enjeux est l’efficacité énergétique. Par exemple, si l’on assure des logements avec une isolation moderne et efficace, on arrive à un coût énergétique proche de zero, certaine construction individuelle pouvant même être parfaitement autonome.
    -On parle souvent d’un retour au charbon, et donc d’une autre source de polution: c’est sans compter sur la modernisation en terme de rendement et de norme antipollution des centrales thermiques.
    -La R&D sur la geothermie verticale à été abandonnée en France au profit du Nucléaire dans les annees 60. L’amélioration des techniques de forage, notamment issues de l’industrie pétrolière, permet si l’on s’en donne les moyens (à hauteur de ce que l’on à investit pour le nucléaire… par exemple…) de maitriser une énergie sure et non polluante (l’indonésie à privilégier cette voie à hauteur de 50% de sa production énergétique).. -Idem pour l’énergie marée motrice moderne….
    Etc etc.

    • Je ne veux pas être méchant, mais 50% de prod d’électricité par géothermie, pour un pays qui est, quoi, le 4ème du monde en population (pas vérifié mais c’est dans ces eaux là), ça se voit tout de suite que c’est faux, si on a la moindre notion de la réalité la plus élémentaire du monde.

      Surtout que de nos jours, un coup de Google et on a l’info en 2″ avant de lancer son commentaire en public.
      http://www.eia.gov/countries/country-data.cfm?fips=ID

      Sinon, les maisons passives ou neutres, 1° c’est pas bon pour la santé et 2° c’est cher. Vous faites ce que vous voulez mais les gens feront le calcul coût de la maison + coût du chauffage et prendront la bonne décision pour eux.

      Sauf si on les force, comme ce minable petit morveux de Cameron (d’ici 2016).

    • « Par exemple, si l’on assure des logements avec une isolation moderne et efficace, on arrive à un coût énergétique proche de zero »

      Isolation et maison qui viendront à pied par la chine, on connait.

      Une maison de 100m2 c’est entre 200 à 280 tonnes de matériaux qui ont nécessité des monceaux d’énergie à être produit alors votre cout énergétique zéro vous vous le mettez bien profond.

      • « Une maison de 100m2 c’est entre 200 à 280 tonnes de matériaux qui ont nécessité des monceaux d’énergie à être produit alors votre cout énergétique zéro vous vous le mettez bien profond. »

        Ah bon, et une maison lambda c’est combien?

        • Toujours quelques dizaines de milliers de huttes on n’est pas au chiffre près.

          C’est comme toi, malgré tes petits shampoings bio-equitable et ta seule télé (quel courage) t’es toujours dans les 4.5 tep/an à quelques poils de panda prêt.

          Et t’as aucune envie de changer hein mon cochon !? Tu te gave, tu t’empiffre et en plus tu te paie une bonne conscience à un très bon prix.

    • « Je ne possède pas 36 télévisions, je ne mange pas de légumes hors saison, je privilégie les productions locales, je ne n’achète que des voitures d’occasions. »

      Tu n’utilise pas non plus les routes, les hôpitaux, les écoles, le chauffage, l’électricité et tu n’a qu’une télé et un ordinateur. Enfin bref, t’es rendu à seulement 200 fois la consommation énergétique d’un type qui vit en forêt ce qui te permet de donner des leçons du haut de ta magnifique vertu.

    • @ booshead
      Question : vous devez économiser du fric avec votre style de vie, qu’en faites-vous ?

      • J’achète ce que je veux cash. Pas de Crédit.

        • Bravo, vous faites bien comme vous voulez. Mais ne nous imposez pas vos choix purement personnels.

        • Super booshead
          Donc, on sait maintenant que la totalité de vos revenues servent à acheter des produits et des services exactement comme tout le monde. Si vous n’avez qu’une TV et un vieux téléphone portable, il vous reste assez pour acheter un autre produit venu du bout du monde, ou alors vous voyagez, etc…
          Quoi que vous fassiez, et même si vous brulez des billets de banque, cela ajoute de l’entropie, du CO2 et de la pollution.
          On sait déjà que vous avez un grand logement si vous arrivez à trier vos déchets. Moi, je n’ai pas la place pour 5 poubelles.

          • Si booshead travaille moins, gagne moins d’argent, et en dépense moins grâce à son style de vie, il n’y a pas d’effet rebond.

            A savoir aussi si booshead a des enfants (je pense que non). C’est un tout autre challenge que de réduire son empreinte écolo quand on a plusieurs enfants. Mais ça n’est pas une raison pour renoncer. Sans eux, la vie n’a pas grand sens ..

  • Indonésie >> 40% des réserves mondiale (27 gigawatts). Autant pour moi.
    En même temps d’après votre source:

    « Although Indonesia generates 86 percent of its electricity from conventional thermal sources (coal, gas, and oil), it was the third-largest generator of geothermal power in 2009. »
    Merci de m’apporter la preuve vous même. lol.

    «  »Sinon, les maisons passives ou neutres, 1° c’est pas bon pour la santé et 2° c’est cher. Vous faites ce que vous voulez mais les gens feront le calcul coût de la maison + coût du chauffage et prendront la bonne décision pour eux. » »

    Faux archi faux. vous êtes vous simplement interressé au sujet???

    • booshead : « Indonésie >> 40% des réserves mondiale (27 gigawatts). Autant pour moi. »
      ———————-
      Indonésie, 40% des ***réserves*** mondiales de géothermie, transformé par notre escrologiste de service en « Indonésie 50% de sa ***production*** énergétique par la géothermie », pouahhh, même pas peur le mec !

      Mais rassurez-vous, supermenteur, ça ne nous choque plus vu que toutes vos autres affirmations, c’est du même acabit.

  • Bon, et si on mettait tout le monde d’accord:
    – on laisse les écolos trier les déchets et manger bio
    -… et les gens qui ne veulent pas trier sont libre de ne pas le faire.

    En réfléchissant un peu tout le monde a raison.
    – Les écolos car le nucléaire est mort sans les finances publiques (et sont dangereuses de part leur gestion soviétisée).
    – Les libéraux car l’individu garderait sa liberté d’user de n’importe quelle énergie et de manger comme il l’entend.

    Bref, liberté, responsabilité, prospérité

  • C’est rigolo, ça me rappelle certains débats d’il y a maintenant ..oula.. 40ans sur les dangers de l’idéologie enseignée dans les milieux gauchistes français à ceux qui allaient devenir les khmers rouges.
    L’Histoire peut-elle se répeter ? rhoooo nooonn quand mêêêêême paaaas !!!
    (ben ça commence exactement pareil en tout cas…)

  • bosshead ,

    Joli tour de passe passe ou de bonneteau pour justifier le remplacement du nucléaire par le charbon ou le pétrole …le charbon , par la grâce de la technique , sauve la planète Gaîa ( ce qui montre que vous n’avez pas grand chose à proposer pour remplacer le nucléaire et le pétrole ) et la géothermie ( je vis dans une ville ou une partie des immeubles est chauffée par ce moyen ) qui n’est surtout pas exploitable partout …

    Pour les maisons isolées , on oublie d’incorporer le surcout de l’isolation ou on le minimise et on oublie aussi de dire que ces isolants sont très polluants ( laines de verre ) , viennent par bateau d’autres pays ( on refile le CO2 et la pollution aux pays sous développés …)

    Vous remarquerez que des choix ont été faits en matière de chauffage ( qui rappelle aux gens qu’ils pourraient éviter tout ce bazar lié au nucléaire , aux isolations hors de prix ) s’ils consommaient local ( produit à moins de trente km de chez eux ou évitaient les cerises du Chili à contre saison ) , s’ils ne partaient pas en avion , en vacances pour un oui ou un non , s’ils mettaient un pullover ( on ne devrait pas dépasser 18 C dans les habitations …

  • Des projets de centrale géothermique en France et en suisse ont été abandonnée, à cause de tremblement de terre.
    http://www.tsr.ch/info/suisse/2822526-bale-le-projet-de-centrale-geothermique-sera-totalement-demantele-chantier-bloque-en-2006-apres-des-seismes.html

    Ne pas oublier, que les centrales géothermiques sont très grandes consommatrices d’eau, les sociétés gérant ces centrales en ont eut pour leurs frais,En 1987, c’est à cette époque qu’en puisant trop d’eau dans les nappes celles-ci se sont épuisées, fermant par la suite plusieurs centrales. Actuellement elles apportent de l’eau d’autres régions, mais n’est toujours pas revenu à sa production de 1987, de 1,8 millions de foyers à 1,1 millions actuellement
    http://www.nrel.gov/docs/fy04osti/36317.pdf

    • Le sale petit secret que les escrocs qui font la promo du géothermique ne vont pas avouer et que les incultes khmers verts ignorent, à l’insu de leur plein gré ou délibérément, c’est que le géothermique, c’est dégueulasse, soit ça bouche soit ça corrode les tuyaux, soit ça fuit partout et l’entretien de tuyaux pour qu’il y ait assez de débit et température coûte la peau des fesses, NOS fesses, sans compter, oh extrême ironie, que pour y arriver, il faut injecter une tonne de produits chimiques dans les fluides d’extraction (quelqu’un a dit gaz de schistes dans la salle ?).

      Même avec le géothermique de surface (en circuit fermé donc, càd théoriquement bien plus facile) qui suffit tout juste à chauffer le plancher d’une maison, c’est du loto. Selon l’endroit où vous forez, vous priez pour que votre mini-usine à gaz enterrée ne vieillisse pas trop mal, que les tuyaux ne se fendent pas, que la pompe ne lâche pas et que le tout fonctionnera l’hiver prochain sans que votre compte en banque ne soit pas vidé par votre plombier.

      Alors n’en parlons même pas pour la géothermie profonde, si malgré presque 40 ans « d’expérimentations » à Soultz (ils ont commencé cette vaste farce aux alentour du premier choc pétrolier, c’est dire !), ça continue toujours à produire que dalle alors même que le site est géothermiquement hyper-favorable, c’est qu’il y a bien une raison.

      Mais dans le monde merveilleux des escrologistes, où les billets verts poussent sur les arbres du contribuable, la volonté politique suffit à renverser les lois de l’économie et de la physique.

      • Je te retourne le compliment:
        enfumage!

        Refait moi la même sur le Nucléaire pour qu’on se marre un bon coup!

        • Le nucléaire produit massivement et régulièrement de l’énergie, contrairement à la géothermie. CQFD.

          • Le pire, c’est que l’énergie géothermique n’est autre que… l’énergie nucléaire, par la désintégration du thorium et de l’uranium dans le noyau terrestre.
            En clair, nos escrologistes incultes sont persuadés d’être « aware » en allant chercher à grand frais de l’énergie nucléaire à 1000 m sous terre au lieu d’en produire à portée de main. Venant des mêmes qui nous sermonnent qu’il faut faire des économies, ça ne manque pas de piquant.

            C’est vrai quoi, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, surtout quand c’est avec l’argent des autres. Sûrement parce que la fission de l’uranium sous nos pieds est naturelle alors que dans les centrales, c’est artificiel et que naturel, c’est bien, artificiel, c’est maaaal !
            L’ignorance des khmers verts serait drôle si elle n’était pas aussi pathétique.

    • Les centrales de dernière génération sont en circuit fermé, on arrête pas le progrès…

  • bosshead

    « Et c’est alors que l’on voit débouler l’éco-négationniste de service avec ses arguments en béton précontraints »

    Face aux éco-nazi, peut-on être éco-négationniste. Après tout Hitler a promu des lois très stricts en matière d’écologie, comme l’interdiction de manger du Homard, la cuisson de ce crustacé a été considérée comme inhumaine, les cuire vivant, quelle horreur!!

  • Mais justement cela ne mettre que les libéraux d’accords…

    Les écolos trient déjà eux mêmes, ce qu’ils veulent c’est que l’état vous mette le flingue sur la tempe pour que vous aussi vous triiez (accessoirement ils vont aussi vous taxer pour subventionner leurs autres lubies).

  • @ miniTACLE
    mais c’est sur le feu, et t’auras beau baratiner ton sempiternel discours de cours de maternelle, ça n’y changera rien.
    Les libéraux comme toi sont en fait plus archaïque et réactionnaire que le plus modéré des écolos.

    • c’est « sur le feu », ha, ha, ha ! Donc pour résumer, ton histoire de « centrales géothermiques de dernière génération en circuit fermé « , c’est de la pure affabulation, tu n’as pas pu montrer une seule centrale de la sorte, PAS UNE SEULE. Mensonge sur mensonge, c’est tout ce que tu as pour défendre ton éco-fascisme.
      Merci de fournir une preuve de plus qu’en bon escrologiste, tu es un serial menteur.

  • Alors voici un début de réponse à l’ecrologie de l’oms soumise à l’aiea.

    http://www.rue89.com/2011/04/06/fukushima-tchernobyl-loms-repete-les-chiffres-de-laiea-198646

    Ce que je disais est qu’une vision aussi sombre de l’écologie ne fait que rajouter un nouveau clivage inutile. Je ne soutiens pas une écologie d’ayatolah vert qui chercherait à imposer son dictakt au peuple. Je suis (mal)heureusement partisan d’une liberté individuelle lié à une responsabilité.
    Et je pense personnellement en mon fort intérieur que nous serions surement moins stressés et plus à l’aise dans notre tête si nous retrouvions un quelconque lien avec la nature. Et que la société actuelle ne nous propose pas.

    Mais parlons des théories décroissantes.
    La décroissance est un concept boulet de canon comme dirait Paul Ariès. C’est avant tout un concept philosophique et nullement un concept économique.
    Il s’oppose à une certaine forme de croissance. Celle qui par exemple fait qu’une explosion nucléaire ou une marrée noire sont bonnes pour l’économie de marché car elle fait croitre le PIB. C’est là dessus que les décroissants mettent le doigt. Pour l’histoire des politiques décroissantes, nous sommes déjà dans une économies en récession et pourtant la politique actuelle ne jure que par la sacrosainte croissante et le résultat… en est tout l’inverse. Je ne suis pas forcement un objecteur de croissance à tout va. Je pense juste qu’il est bon de revenir à une échelle de temps qui nous ressemble et là dessus je m’accorde avec les décroissants.

    Pour ce qui est de la démondialisation, les libre-échangistes estiment que cela signifie une sortie de la mondialisation. Mais cela ne signifie pas de devenir une nouvelle Corée du Nord. Il est clair que nous sommes interdépendants, mais je souhaiterai que le libre échange se fasse entre économie équivalentes et non pas entre des économies aussi opposées que celles européenne et chinoise. Car pour en revenir au principe de concurrence libre et non faussée, j’ai du mal à la voir lorsqu’un pays propose un dumping social qui va mettre en concurrence des travailleurs les uns contre les autres et ceux partout au travers du monde et j’ai du mal à croire que cela puisse faciliter les relations entre les peuples. Il faut lire List ou Maurice Allais si l’on veut faire du cocorico.

    Mais bon il n’est pas exclut que je me trompe, tout comme il n’est pas exclu que le dérèglement climatique soit une farce inventée par des horribles écologistes qui souhaitent gouverner la planète et faire disparaitre l’homme, ce petit parasite qui pullule à la surface de la Terre. Et comme il n’est pas exclut que les centrales nucléaires soient productrices d’une eau non chargée en nucléotides et que l’évolution des poissons de la Loire en poisson tropicaux soient aussi une pure affabulation de dangereux terroristes verts.

    Pour conclure je dirai que si nous sommes d’accord qu’un dérèglement du climat est en cours (et pas à venir), je ne vois pas pourquoi, on raille les propos de ceux qui se sentent concernés, et qui réfléchissent à des modes de gestion de la cité différent. Maintenant en bon ingénieur, je vous dirai que l’innovation nait de la contrainte et qu’elles ne sont sans doute pas encore assez fortes pour que les grands esprits de notre système se penchent dessus, l’aura des grandes firmes de la finance est encore trop brillant par rapport à ce qui nous attend. Et ça me désole…

    @ George Abitbol: « Monde de merde! »

    • Bien malin qui saurait dire quelles règles le climat doit suivre, la seule chose que nous pouvons observer c’est un changement par rapport à ce que l’on connait du climat.
      Si certains peuvent être d’accord sur un changement climatique pas grand monde ici ne crois à la cause antropique du changement. Donc toutes les histoires de gaz à effet de serre, tri des déchets et autre sont raillées car se basant sur un besoin fictif.
      Mais encore une fois, ce n’est pas votre « recherche de solution » qui est critiquée, mais cette manie de vouloir nous l’imposer.
      Comme vous le dite fort bien l’innovation nait de la contrainte, dans le domaine vert les innovations sont bien faibles, ceci montre peut être cela.

      Les différences de développement économique mondial sont un fait.
      Je suppose que par « économie équivalentes » vous voulez dire même richesse, dans ce cas la commercer uniquement avec des « économie équivalentes » revient à mettre la chine sur le banc de touche et leur interdire notre niveau de vie avant plusieurs générations tout en privant notre économie de leur dynamisme. Donc perdant/perdant, la qualité de vie du chinois n’augmente que lentement, la notre stagne.

    • Pepito Well : « Alors voici un début de réponse à l’ecrologie de l’oms soumise à l’aiea.
      http://www.rue89.com/2011/04/06/fukushima-tchernobyl-loms-repete-les-chiffres-de-laiea-198646  »
      66666666666666666666666666666666666666666
      J’ai demandé des sources sérieuses et des faits, et tout ce que vous citez, c’est rue89, un torchon altermondialiste qui cite un médecin anti-nucléaire qui n’y connait que dalle sur le sujet, pfff, non mais délire quoi…

      Mais soit, qu’est ce qu’on y trouve qui confirmerait la fable colportée par les antis, comme quoi
      l’OMS répète les chiffres de l’IAEA ? Juste ceci : « Pour fournir des chiffres, il faut faire des travaux et l’OMS n’en a pas fait. L’OMS ne peut que répéter les chiffres que lui donne l’AIEA. »
      Ce qui est bien sûr un mensonge grotesque.

      Il suffit de quelques secondes pour aller sur le site de l’OMS, voir ses FAQs et ses dizaines de « situation reports » sur Fukushima pour constater que l’OMS tire ses chiffres d’une foule de sources différentes et indépendantes, par la MEXT, par INFOSAN pour la surveillance des aliments, par le MAFF (ministère japonaise de l’agriculture, des forêts et de la pêche), par le MHLV (ministère de la santé et du travail), par les mesures propres des différentes préfectures japonaises, par le réseau international de plus de 60 stations de surveillance-détection de radioactivité atmosphérique (le CTBTO créé dans le cadre du désarmement nucléaire) et qu’elle est assistée par le REMPAN, un réseau international de plus de 40 institutions indépendantes spécialisée dans la médecine d’urgence pour les accidents nucléaires.

      Face à ces faits incontestable, qu’est ce que les anti ont trouvé comme rumeur à deux balles pour salir la réputation de l’OMS ? une fable invraisemblable, sur une soit-disant connivence avec l’AIEA (en sous-entendant d’office que l’AIEA, c’est rien que des menteurs selon les méthodes d’agit prop typiques des nucléophobes). Et hop, on balaie sous le tapis toutes les autres sources qui dérangent, ni vu ni connu que je t’embrouille. Et le pire, c’est qu’il y a des couillons comme vous qui gobent sans la moindre hésitation de telles foutaises. Eh oui, avec les escrologistes, la devise, c’est mentir et encore mentir, il restera toujours quelque chose.

      Quant à l’accusation du docteur propagandiste, comme quoi, l’OMS n’est pas sur place pour l’accident nucléaire, c’est carrément grotesque. Réfléchissez deux secondes, à supposer que c’est vrai, en quoi ça change ? l’accident nucléaire de Fukushima n’a pas fait un seul mort, pas une seule victime d’irradiation qui puisse représenter un quelconque danger pour la santé, pas un seul arbre couché, et l’OMS doit s’en préoccuper alors que les dizaines de milliers de morts et des centaines de sinistrés du tsunamis, eux, n’ont même pas droit à un seul mot de commisération du bon docteur. Ah, c’est super logique, de la logique escrologiste dans toute sa splendeur, plus c’est gros, mieux ça passe.

      ——————–
      « Pour conclure je dirai que si nous sommes d’accord qu’un dérèglement du climat est en cours (et pas à venir) »
      ———————-
      Le réchauffement, euh non, le changement, heu non, le dérèglement climatique, c’est un argument débile d’ignare scientifique (presque autant débile que votre histoire d’eau chargée en nucléotides, oui, « nucléotides » warf, warff). Le climat n’a jamais été « réglé » nulle part et à aucun moment, depuis la création de la terre, donc il n’y a pas plus de raison logique d’en être hystérique que pour l’arrivée de l’hiver ou pour un coucher de soleil. D’ailleurs, si c’était un argument qui soit autre chose que de la bouille pour chat, on se demande pourquoi ses promoteurs en changent tout le temps la dénomination, surtout vu tout le mal qu’ils ont mis pour brosser un marketing catastrophiste autour. Un slogan qui marche, on ne le change pas, et si on le change…

  • Que les écolos pensent ce qu’ils veulent et fassent ce qu’ils veulent : caca dans la sciure, se nourrir de tofu, se peler de froid, mais qu’ils cessent de vouloir IMPOSER aux autres leur vision apocalyptique.
    Nous ne voulons pas de leurs moulins à vent dans le paysage, nous ne voulons pas être obligés d’emballer nos maisons à grands frais, nous ne voulons plus de leur normes soviétiques, nous en avons assez de raquer pour leurs caprices de girouettes endoctrinées, qui ne croient même pas à leur propre propagande, mais ne veulent que des sièges de députés et autres fromages.
    Combien a encore coûté leur cirque autour de ce convoi de déchets nucléaires, pour lequel il a fallu mobiliser des forces de l’ordre dont on a cruellement besoin dans les banlieues, prévoir des itinéraires bis, sécuriser les conteneurs pour qu’ils résistent à leurs assauts de malveillance ?
    Nous payons, nos industries perdent de la compétitivité à cause des mises aux normes et taxes carbone, pendant que les autres, en Chine et en Inde, polluent et exportent.

    Plus con (cerné) qu’un écolo : ça n’existe pas. Quand on voit la tronche de mégère illuminée de Duflot, on se signe.

    • ouh le bon gros réac extrème droitier qui n’a peur de rien!

      • Reac ? extrème droite ? Précisez bon sang ! Conservateur, paléoconservateur ? reaganien ? liberal ? libertaire ? neo-conservateur ? neo liberale ? Derrière ces mots (« extrème », « ultra ») ce cache la bonne vielle tactique du salami de notre bon vieux staline, qui cherche à décrédibiliser ses opposants politiques, avant de les envoyer à une mort certaine, dans les goulag glacés de Sibérie.

  • Non, non, moi non plus je ne trouve pas cela normal … Les cours de SVT sur les méfaits des hommes sur l’environnement sont scandaleux . Ce sont des jeunesse hiltérienne version écologiste. Cet été je me suis rendu à une exposition sur les dinosaures à paris. Il y avait pleins d’enfants et de sculptures géantes de dinosaures. Et puis, il y avait une salle cinema 3D ! Avec un petit film, d’une dizaine de minutes, sur l’évolution des dinosaures. Et bien à la fin … le présentateur du film souhaitait nous dire quelque chose qui lui tenait « à coeur » … Durant près de cinq minute, il racontait comment l’homme avait « détruit la terre ». Il diffusait des images trompeuses des tremblements de terre, et d’incendie de forêt …. A la fin j’ai même entendu un petit enfant demander à ses parents « c’est qui le monstre qui a fait ça ? ».
    C’est tout simplement Dégueulasse.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article tiré de la note de février 2022 de Jacques Rigaudiat, conseiller maître honoraire à la cour de comptes« Réussir la transition électrique » (86 pages).

Suite à leur consommation, le tarissement inéluctable des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon), dans 20 ans, 50 ans ou dans plus d’un siècle, aura des conséquences plus graves que le réchauffement climatique dû au CO2 qu’elles émettent.

Il en résulte que la transition énergétique vers des sources d’énergies décarbonées (nucléaire, eau, vent, soleil…) est, ou sera, n... Poursuivre la lecture

Nous avons montré dans un précédent article que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le président de la République relance insuffisamment le nucléaire, et que décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (60 à 65 % du mix électrique).

EDF est en grande difficulté financière, à cause de la sous-évaluation du prix de vente de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique), fixé à 42 euro... Poursuivre la lecture

Par Saul Zimet.

Les chiffres de la croissance économique pour le premier trimestre de cette année sont tombés, et ils sont lamentables. Dans l'économie très réglementée des États-Unis, nous en sommes venus à nous attendre à des taux de croissance faibles. Mais une croissance négative est particulièrement mauvaise, ne se produisant que dans des conditions économiques terribles. Et pourtant, décroître est précisément ce qu'a fait l'économie américaine au cours des trois premiers mois de 2022.

Selon un communiqué du département du ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles