Charlie Hebdo : qui sème le vent récolte la tempête

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Charlie Hebdo : qui sème le vent récolte la tempête

Publié le 4 novembre 2011
- A +

En déclenchant les foudres d’une de leurs cibles favorites, Charlie Hebdo « l’a bien cherché » et s’est assuré une relance des ventes.

Par Aurélien Véron

L’acte de vandalisme qui a ravagé les bureaux du canard satirique est insupportable. La liberté de la presse devrait être totale dans un pays comme le nôtre. Ces deux cocktails molotov nous rappellent qu’à côté de la surenchère de lois mémorielles et du principe détourné de « protection de la vie privée » (qui interdit notamment aux journalistes d’aller creuser des affaires mettant en cause des personnalités politiques comme peuvent le faire les tabloïds anglo-saxons, etc.), d’autres dangers menacent toujours l’indépendance de la presse.

Mais en l’occurrence, l’incendie criminel répond à la stratégie sulfureuse de la victime. Le journal n’a pas pour objet l’investigation ou l’information. Son fonds de commerce, c’est le sarcasme et l’insulte – qui ne justifient certes en rien le moindre acte de violence – ainsi que l’attaque d’autres droits aussi fondamentaux que le droit de propriété. C’est le cas quand ils réagissent aux actions de faucheurs volontaires qui détruisent des laboratoires de recherche privés, en rigolant et en criant « encore ! ». Ou quand ils glapissent de joie devant l’occupation par des associations de squatteurs de bâtiments temporairement inoccupés au détriment des propriétaires. Et quand les manifestations altermondialistes dégénèrent, c’est le système « qui l’a cherché ». Aujourd’hui, c’est un peu Charlie Hebdo « qui l’a cherché » à son tour.

Charlie Hebdo est un clown affreux qui prospère dans la tempête et le chaos. La tempête l’a rattrapé. Heureusement, rien de très grave. L’événement offre une publicité démesurée à la revue, d’une valeur probablement supérieure au coût des dégâts. Son chroniqueur Patrick Pelloux bénéficie d’une tribune opportune pour s’afficher la larme à l’œil et l’indignation soignée devant les caméras qu’il affectionne tant. Et il permet également à Libé (seul à avoir eu de la pub dans Charlie) de se livrer un à joli coup de marketing en accueillant généreusement son tumultueux petit frère.

Les conséquences immédiates de cet acte odieux sont bien moins graves que les écoutes téléphoniques que subissent les journalistes d’investigation, par exemple du Monde ou de Mediapart. Quelques subventions publiques et une levée de fonds plus tard, le canard repartira plus gras qu’il n’était. Une fois de plus, Charlie Hebdo confirme la justesse de son « business model » fort rentable. En 2006, l’éditeur était bénéficiaire de 968.501 euros dont 85 % ont été distribués en dividendes ! Les chiffres de diffusion ont un peu baissé depuis lors. En déclenchant les foudres d’une de leurs cibles favorites (s’assurant même le soutien de l’extrême droite), ils se sont assurés une relance des ventes.

La justice doit retrouver et punir les auteurs de ce lâche attentat. Mais jouer les vierges effarouchées, ce sera sans moi.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (65)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (65)
  • il faut trouver les coupables c;est tout

  • cible préféré vous me faites bien rire l’islam est bien trop épargné à mon avis , voila bien un article de conservateur coincé…un journal va trop loin ? la justice est la pas les coktail molotov.
    Nous sommes dans un pays laic , la plupart des francais sont athée ou agnostique arretons de baisser notre froc devant les intégristes (catho ,islamiste ,juif )

  • « Ces deux cocktails molotov nous rappellent.. »

    Bizarre, seule la police est au courant qu’il y a eu DEUX cocktails molotov !…
    Euh.. à moins que..
    M.Veron, où étiez-vous dans la nuit du forfait ?!?

  • Qu’est-ce qu’on en a à foutre de Charlie Hebdo, sans déconner ? Non, parce que si c’est ça la presse libre, je suis le Pape.

  • Bizarre votre article …. Vous ne semblez pas lire CH dont les articles ne font pas état d’insultes. CH n’appelle pas à la haine mais dénonce les dérives obscurantistes de façon argumentée et documentée. Seuls les dessins sont un peu acides. Mais pour ceux, trop nombreux et tous bords, qui ne s’en sont pas apercus, c’est un journal satyrique.

  • J’aime bien la presse libre et je n’ai rien à foutre d’Alain ni du pape.

  • Lors de la precedente affaire des caricatures de Mahomet Charlie Hebdo avait multiplié ses ventes par 5 inspiré par les caricatures danoises qui avaient exp^losé le compteur …. Depuis les affaires vont mal très mal même, Charlie Hebdo a un gros déficit , les rentrées ne se font plus, alors faute de talent on organise soi même l’incendie on met ça sur le dos des islamistes et on relance ( un peu ) les ventes…Tout ceci reste affligeant et personne n ‘est dupe !

    • Et la diffamation, est-ce permis ? Avancer et fonder ce qu’on dit, plutôt que laisser à entendre.Ou les limites du net et de « l’expressionnisme » tous azimuts lorsqu’il ne s’oblige un tant soi peu à la charge de la preuve.

  • Journal bidon ou non, stratégie commerciale ou non, c’est une grave atteinte à la liberté d’expression. Je ne vois pas en quoi Charlie Hebdo « l’aurait bien cherché », c’est une blague ou quoi ? Vous balanceriez un cocktail molotov sur un collègue de travail parce qu’il se moque de vous ? Et il l’aurait bien cherché j’imagine ? Non mais c’est une blague…

    Vous qualifiez le journal de « clown affreux », une attaque directe des idées politiques et morales des journalistes qui y publient leurs articles. Selon vos propres critères, vous auriez bien cherché qu’un ou deux journalistes de Charlie Hebdo mettent votre maison en cendres.

    • Allez Aurélien, on le sait , t’as le sang chaud ! bin fait pour ta gu… « va voir ta gueule à la récré… » Tu serais pas du « neuf-trois » par hasard ?

    • Si c’était autorisé de mettre le feu aux locaux de libération ou du nouvel observateur,je ne me gênerais pas !

      • Oui mais, et les pure players ?

        Sinon, sans déc’, on est pour la liberté d’expression ici, pas pour se la rejouer bûchers de publications qu’on n’aime pas.

    • @eDok
      Charlie Hebdo n’a pas cherché, comme vous écrivez, en publiant des caricatures, mais en soutenant dans le passé que la violence et l’illégalité étaient soutenables.
      En effet, quand CH soutient les facheurs volontaires, il soutient le droit de certaines personnes à rentrer sur la propriété privée des autres et à détruire ce qui ne leur appartient pas.

      Quant aux caricatures sur les religions, elles ne me dérangent pas. Chacun doit être libre d’attaquer une idée, une philosophie, un concept.

  • Des preuves?Quelles sources?…..Ou des affirmations sans fondements? Personne n’est dupe!

  • Nous avons mis des siècles à nous débarrasser des carcans étouffants et abrutissants de la religion catholique, avec son cortège de répression, d’inquisition, de souffrances et de morts… Ce n’est certes pas pour y replonger avec d’autres religions !

    Il faut que les intégristes de tout bord qui veulent y vivre acceptent la France comme une démocratie où l’expression est libre et contradictoire, notamment celle de la presse qui en constitue l’un des pilier.

    Sinon, qu’ils aillent vivre dans une dictature ! Mais il y en a de moins en moins…

    VIVE LA LIBERTE !

    P.S. : Je n’achète jamais Charlie Hebdo -je lui préfère Médiapart ou le Canard enchaîné-, mais j’achèterai le dernier et le prochain.

  • « …principe détourné de « protection de la vie privée » (qui interdit notamment aux journalistes d’aller creuser des affaires mettant en cause des personnalités politiques comme peuvent le faire les tabloïds anglo-saxons, etc.) » (Aurélien Véron)

    Les médias, unanimes, ont crié à l’assassin de la liberté d’expression pour les anodines fadettes. Mais personne pour se scandaliser quand «protection de la vie privée» et «présomption d’innocence» permettent de mettre le couvercle sur les pulsions ancillaires de DSK, ainsi que sur toutes les affaires douteuses de nos élus.
    D’un autre côté, le perv walk et l’abandon des poursuites dans la foulée nous ont tout de même semblé des mœurs exotiques un peu rudes pour nos habitudes plus policées et indulgentes.

    Oui, le fonds de commerce de CH, c’est le sarcasme et l’insulte : et alors ? Plutôt que clown affreux, je dirais affreux jojos dépassés dans le grandiose par plus affreux qu’eux.

  • Je pense que le titre est très bien choisi!

    En effet, il faut vraiment être pervers lorsqu’on provoque une religion et qu’on s’étonne des conséquences désastreuses.
    Il faut tout de même rétablir une vérité: l’origine des tensions c’est bien Charlie
    Hebdo en se foutant , voire en méprisant les musulmans.
    Franchement, cela aurait été plus intelligent de faire un truc plus soft et non
    pas rebaptiser l’hebdomadaire entier CHARIA HEBDO, avec Mahomet en rédacteur; c’est là qu’on provoque au maximum. OUi, il est très clair qu’il y a une volonté délibérer de nuire. Quand j’entends que les rédacteurs ne pouvaient pas imaginer que cela puisse être une provocation dangereuse, je dis Halte à la connerie!!
    Que cela plaise ou non , c’est bien Charlie Hebdo qui a foutu la merde au départ: il faut avoir un minimum d’honnêteté intellectuelle tout de même et le
    reconnaître!.

    • JUJU: « CHARIA HEBDO –> provoque »

      Pourquoi ? « Charia » est un gros mot ?

    • Vous dites HALDE à la connerie, mais qu’appelez-vous « un truc plus soft » ? Tout les offense, les musulmans qui ont la bombe un peu facile dès que quelque chose n’est pas à leur goût.
      Charlie Hebdo les bouscule dans leurs habitudes d’obtenir toujours plus d’accommodements raisonnables ?
      Parfait, faut qu’ils s’y fassent, chez nous, c’est ainsi.

      • Dans ce cas la, faut plutôt attaquer ces personnes précisément et non pas toute la communauté musulmane. En faisant ça, ils insultent plus d’un milliard de personnes! Tous les musulmans de France ou ailleurs se sentent offensés par cette caricature et je les comprends!

        • Et donc… ? On va forcer les femmes à porter le voile parce que c’est la tradition musulmane aussi non ? « Ne pas être offensé » n’est PAS un droit. En revanche dire ce que l’on pense, c’est une liberté fondamentale. Qui ne doit surtout pas être remise en cause, que ce soit par les musulmans ou d’autres.

          • « On va forcer les femmes à porter le voile » :Quel rapport avec le débat? je ne comprends pas très bien la. Chacun sa liberté. Si une femme veut porter le voile, je ne vois pas pourquoi je lui interdirais.
            Le voile ne me choque pas plus qu’un string qui dépasse ou des piercing sur tout le visage. Bref,je pense que tu t’égare et tu amènes le débat sur un autre terrain.
            Ce que je suis entrain de dire c’est qu’au lieu de choisir une photo de Mahomet, pourquoi n’ont ils pas mis une photo de terroriste? C’est aussi simple que çà!
            Au jour d’aujourd’hui, on ne sait pas qui a commis l’incendie! alors arrêtez un peu d’accuser à tout va!
            Pour en revenir à la liberté d’expression, je suis d’accord que c’est un droit indéniable. Dans ce cas,faut taper sur tout le monde et non pas seulement les musulmans. D’autres communautés sont intouchables et le fait de prononcer un mot peut vous mettre au fond d’un trou et ruiner votre carrière!
            Bref!

        • toto: « Tous les musulmans de France ou ailleurs se sentent offensés par cette caricature et je les comprends! »

          Franchement, Charlie Hebdo n’oblige personne à acheter son « journal ».
          Personnellement si quelque chose ne me plait pas, je ne vais pas l’acheter pour ensuite le lire puis crier au scandale car je suis offensé.

          Quand Eric et Ramzi font leur sketch où ils se moquent des Chinois (http://www.youtube.com/watch?v=nCmeT0-uSro), je ne vais pas les voir, c’est aussi simple.
          Ni Jamel vis à vis d’un Chinois uniquement parce qu’il est Chinois: http://www.youtube.com/watch?v=cwI6IWYjM0Q

          • « Franchement, Charlie Hebdo n’oblige personne à acheter son « journal ».
            Personnellement si quelque chose ne me plait pas, je ne vais pas l’acheter pour ensuite le lire puis crier au scandale car je suis offensé. ».
            Pour info, la page est parue sur internet avant la sortie sur papier. C’est le bouche à oreille qui fait que ça s’enflamme vite sur le net.
            « Quand Eric et Ramzi font leur sketch où ils se moquent des Chinois »
            Etre chinois n’est pas une religion que je sache. Mais c’est un détail. Quand Dieudo critique les arabes ou que d’autres prennent l’accent maghrébin, çà me fait marrer et je ne « crie pas au scandale ».

        • @ Toto
          Quel drôle de raisonnement!
          Entendre quelqu’un qui ne partage pas vos idées (religion, philosophie, opinions politiques etc..)c’est vous « offensez ».
          Heureusement que Voltaire est mort depuis longtemps…
          Comment justifier la violence pour combattre une idée.

          • @librexavier : je crois que vous n’avez pas du tout suivi la conversation d’où vos propos hors sujets.
            Que quelqu’un ne soit pas en accord avec moi, je le conçois et l’accepte. J’accepte également le débat lorsque la critique est constructive.
            De mon point de vue, aucune violence n’est acceptable pour défendre une idée. Cependant, je comprends que des personnes aient été offensé! Quel est l’intérêt de mettre en une le prophète de l’islam si ce n’est pour provoquer et insulter plus d’un milliard de personnes? Si le but était de critiquer les extrémistes ou les plus violents, pourquoi ne pas avoir mis une caricature d’un mollah ou taliban? Dans ce cas, on cible les personnes! Et n’allez pas me parler de la liberté d’expression, parce qu’il y en a à dire en France sur cette pseudo liberté unilatérale. Si vous voulez des exemples, j’en ai à la pelle.
            J’espère cette fois ci avoir « justifié » mon raisonnement puisqu’il faut toujours le faire pour éviter de passer pour un extrémiste!
            PS : vous qui me « paraissez » instruit en citant Voltaire, je vous conseille l’essai sur les mœurs de Voltaire, vous en apprendriez de bien bonnes. 😉

    • Mais on s’en tape de qui a f… la merde au départ. Il y a que même si l’on est en désaccord, il y a un socle incontournable qu’il ne peut être loisible de transgresser. En l’occurrence répondre à des sarcasmes, certains fort bien vus tout de même par l’incendie, n’est en rien pas grave.

    • Non et non.
      Dans un pays libre, il ne peut exister de menaces quand quelqu’un attaque une idée, un concept,une religion, une philosophie.
      Oui Charlie Hebdo est excessif, Oui Charlie Hebdo est de mauvaise foi,Oui Charlie Hebdo est anti-libéral, mais rien ne justifie qu’il ne puisse pas s’exprimer.
      En tant que libéral, je ne peux admettre que les cocktails molotov répondent aux idées.

  • Bien fait pour leur gueule! Heureusement qu’ils n’ont pas brûlé Charb.

  • « Il faut tout de même rétablir une vérité: l’origine des tensions c’est bien Charlie
    Hebdo en se foutant , voire en méprisant les musulmans. »
    ——————————
    Euh, les tensions existent même sans Charlie Hebdo hein, il n’y a qu’à voir les cockteils molotov dont sont victimes les synagogues ou les écoles juives dans l’indifférence générale.

    L’origine des tensions, s’il y en avait une unique, c’est moins CH lui-même que le fait que CH soit le seul média en Franchouillie à ne pas se coucher devant le politiquement correct islamophile. Si tous les médias, au lieu de nous jouer au deux poids deux mesures avec la foutaise du « l’Islam est tolérance, l’Islam est l’amour », osaient banaliser la caricature de l’Islam au même titre qu’ils ont banalisé la caricature de tout colle pas à leur idéologie gauchiste, qui va de la religion chrétienne au lepenisme, en passant par les patrons, le libéralisme ou le capitalisme, soit CH ne serait pas incendié, soit CH serait incendié et on n’en aurait pas fait une montagne, en tout cas, pas plus qu’un incendie de synagogue ou de poste de police.

    • Oui c’est vrai ca…Alors que la religion juive, que vous semblez epargner dans votre diatribe, n est elle qu’amour et vertu. Y a qua voir comment ca se passe, n oubliez pas non plus les actions du BETAR et autres groupuscules extremistes de la religion juive….A mais la par contre non c est pas pareil, Soral et autres consorts l ont bien cherche….

  • « En effet, il faut vraiment être pervers lorsqu’on provoque une religion et qu’on s’étonne des conséquences désastreuses. »

    Déjà une, personne ne « provoque » une religion.
    Au pire, on provoque ceux qui croient en cette religion.
    Deux, rien n’est sacré ici bas, sinon la vie de chaque être humain.
    En mettant le feu dans un batiment quel qu’il soit, on prend le risque de tuer quelqu’un.

    La démocratie c’est défendre les opinions des autres quelles qu’elles soient, même si elles sont contraires aux miennes. Je suis du côté de CH sur ce coup, même quand je perds mon monocle en voyant le portrait de Staline à côté du bureau du rédacteur en chef…

  • Viendra le jour ou les pays occidentaux paierons de leur imprudance la france ou plutot les français joue avec un feux dur a étindre car quand la nervositer la rage d’un musulman atteint son paroxysme plus rien ne peut l’arreter et je suis pret a parier que charlie hebdo subiera une attaque terroriste qui menera a la cession definitive de son activité pour servire de leçon au prochain con qui essaiera de jouer avec les musulman leurs patience ont une limite qu’il ne faut pas atteindre alors arreter de nous embeter se sera gentille de votre part

  • Malheureusement toute ces conneries donne des voix au FN . Ici on à droit à la liberté d’expression respectons là quand le FN seras au pouvoir et ça ne saurais tarder personne sortiras gagnant de cette sitution ni les journeaux et encore moins les islamiste intégriste comme modérer à réfléchir trés sérieusement.

    • C’est marrant, vous mettez des S là où il y en a pas , et vous n’en mettez pas là où il devrait y en avoir. C’est risqué parce que le FN interdira certainement les fautes d’orthographe quand il sera au pouvoir, vous terminerez dans un camp à recopier le Bescherelle.

  • Notre pays, laïque, est un modèle que les islamistes veulent vampiriser pour le réduire à la sauce iranienne… sauf qu’en Iran, ceux qui subissent les foudres des barbus lorgnent vers notre pays de liberté !
    Je n’apprécie pas spécialement Charlie Hebdo (je dirais même le contraire) pour autant, nous avons le devoir du respecter de la liberté d’expression !
    Les islamistes obscurantistes sont tellement hermétiques à tout progrès humain qu’ils vont jusqu’à faire de la pub pour Charlie Hebdo : c’est un comble !

    • « même l’État français n’est pas laïc, dès lors qu’il viole, par exemple, les libertés de pensée, d’expression, de culte de personnes qu’il emploie ou d’autres qui ont recours à ses services. »
      Rien que ça, l’état français vous interdit de penser maintenant. Il est plus fort que l’état de la Corée du Nord, c’est fou.
      Ensuite l’administration a bien le droit d’imposer un dress code, ou un uniforme à ses employés. Tout comme n’importe quel employeur.
      (en revanche, on peut bien regretter que l’Etat soit un si gros employeur, mais bon.)

      • « Interdire le port d’une croix, d’une kippa, d’un turban ou d’un voile, ce n’est pas un dress code, c’est une violation des droits fondamentaux d’une partie de la population. »
        Ces choses ne sont interdites que dans des espaces spécifiés, comme ils pouraient l’être dans un espace spécifié privé. La seule chose qui peut être dérangeante c’est lorsqu’il n’y a pas d’alternative à ces espaces. Vous pouvez encore vous promener avec tous ces attributs les uns sur les autres dans la rue, aux dernières nouvelles.
        La bienséance d’un dress code peut bien interdire la casquette comme le voile. Tout ne devient pas magiquement une violation de liberté parce que l’objet porte le sceau d’une religion. Et ça n’a rien de fondamental.

        Quitte à parler de violation de droits, je m’attendais à des developpements là où c’est plus légitime, comme dans les aspects très inquisitoriaux de la lutte contre les sectes.

      • Moi, ma religion ne me permet de ne manger que des insectes, donc j’exige des insectes à la cantine pour mes gosses sinon je balance des cocktails molotov de partout et je crame les bagnoles !

    • Comment font les Belges ?

  • je crois aussi que charlie avait besoin de se refaire une pub apres la reparution de siné hebdo.et puis les deux(charlie,islamisme)se nourissent l’un de l’autre

  • tu n enculeras point
    4 novembre 2011 at 19 h 10 min

    charlie me fait penser aux gros con qui crame sa bagniole pour toucher l assurance en ce qui conserne les francais musulmans ils sont devenu comme tous bon francais qui se respectes hypocrites menteurs vixieux et rasistes

  • L’incendie criminel de CH n’est qu’un point de détail (oui,je sais,Le Pen, tout ça). Pour l’instant, ce n’est l’oeuvre que de deux délinquants. Le vrai problème, c’est le vote d’une majorité d’électeurs tunisiens qui ont clairement opté en faveur de la charia dans leur pays, alors qu’ils vivent dans une société laïque républicaine (oui, je sais, Lucio), en dehors de toute pression politique, ou des sévices d’une police politique.. Dans des conditions similaires, les Algériens avaient voté pour le FIS. Ces majorités d’électeurs indiquent clairement le rejet du type de société occidentale qui leur est proposée. C’est là je fond du problème, dont les gags conformistes de CH ne doivent pas nous distraire.

  • ces populations se sont certainemen égarées, il faudrait les remettre dans leur pays

  • La france oublie que pour plus de 50 % de la population la liberte d’expression peut aussi se pratiquer par des actes ceux qui on incendier les locaux de charlie hebdo on exprimer leur colere par un acte de vengance mouhahaha bien fait dommage que les chinoi ne vende pas de lance roquette low cost

    • Ce serait pas mal que les intervenants en dessous de 10 ans d’âge mental soient filtrés d’une façon ou d’une autre.

    • Bonjour Amoura,
      Renseignez-vous pour savoir s’il existe des compagnies aériennes low-cost qui desservent l’Iran.

      Ensuite offrez-vous un aller simple et profitez du temps de vol pour potasser le « Bescherelle » et le « Bled » (sans jeu de mots).

      Bon voyage.

  • Il faut plutot parler de liberté d’expression avec des gens civilisé et intelligent juqu’à present j’avoue qu’ils se sont tous fait descendre,Gandhi, Martin luther king, Kennedy, John lennon ect ect….Le probléme c’est que des gar comme Hitler par exemple on à du mal a les zigouiller parceque les gens en face justement sont pour la paix mais le bien détruit toujours le mal et c’est la discussion entre gens intelligent qui feras avancer le monde de demain et non la haine entre religion qui fait et continue de détruire le monde. Les exemples sont multiple Irlande ,Israel, Palestine, Afghanistan, Pakistan,et également Chine et Russie car je considére aussi le comunisme comme une religion le principe et le méme rallier des fidéles les endoctriner et les préparer à une future guerre contre ceux qui n’on pas les mémes convictions. Qu’est ce qui vas rester à nos enfants à part la haine. Pauvre monde.

  • C’est comme ces libraires, qui pourraient mettre Charlie Hebdo de façon trop visible, s’ils brulaient, ce serait quand même un peu de leur faute, qui sème le vent récolte la tempête.

    Et cette fille assez vulgaire et fringuée comme une pute, qui s’est faite violer, c’est un peu de sa faute quand même, qui sème le vent récolte la tempête.

    Bon ce journal, je l’ai acheté, il n’y a rien dedans, ils n’ont rien semé du tout.
    J’espère que ces terroristes auront le max, il y aurait pu y avoir des morts.

  • Sans compter que parmi les femmes qui se font violer en réponse à leurs tenues provocantes il doit y avoir une part non négligeable d’entre elles qui soutiennent les socialistes, les faucheurs d’OGM ou les squats d’immeubles. Donc finalement elles l’ont bien cherché.

    C’est funny de commenter cet évènement par un réquisitoire contre la victime. L’Etat n’est pas l’unique ennemi de la liberté et le geste de ces détraqués mentaux est le symptôme d’une menace à prendre en compte. Au risque pour un politicien de froisser une partie de son électorat potentiel.

  • Commentaire sur blog Aurélien suite à captation sur twitter d’un texte sur Contrepoints
    http://www.aurelien-veron.fr/?p=840

    « Heureusement rien de très grave » écris-tu Aurélien ?
    Mais, quel que soit notre avis sur le sujet, et je peux partager ta critique fondé sur les outrances et les parti-pris de Charlie hebdo ; le fonds de commerce sur lequel il surfe étant nauséeux et ne prétend donc que mal à un réel humour, lorsqu’il foule aux pieds les valeurs constitutives qui seraient censées nous unir, comme un socle tangible, respectable et à défendre, mais quel que soit cet avis, il n’y a strictement rien d’acceptable à bruler un journal, ou un cinéma, ou quoi que ce soit d’autre ou bien pire qui que ce soit d’autre.
    Cette phrase extraite de ton post, pose problème tout de même. Evidemment que cela est grâve, d’autant qu’en l’occurrence, l’attaque de Charlie, outrancière à son habitude n’en est pas moins fondée sur des réalités, qui si elles ne dominent complètement, son prégnantes et devraient être préoccupantes, à savoir le coté archaïque et nazi–islamiste de certaines tendances dans l’Islam, lesquelles qi elles ne sont partout dominantes, sont néanmoins à l’oeuvre, et ne s’embarrassent pas d’user des méthodes inquisitrices trop bien connues.
    Alors si cela est très grave, quel que puisse être notre jugement sur la feuille de choux satyrique en question. Je te renvoie, entres autres réactions, à celle, dan Le Monde de Caroline Fourest, http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/04/les-nouveaux-inquisiteurs_1598994_3232.html
    qui me semble sur ce point pointer ce qu’il faut.
    Il y a là un crime, et vent ou tempête peu importe, il n’y a pas d’excuse à trouver à une telle action.
    Quant à ton calcul, il me semble tout de même spécieux, puisqu’il supposerait que ceux de Charlie-Hebdo (lesquels me font parfois rire, mais je n’achète pas, hormis ce numéro exposé à la vindicte islamiste) aient sciemment subodoré l’incendie de leurs locaux… Perversion qu’ils auraient eu ou que tu leur prêtes et que tu produis toit même ?
    J’attends d’une parole politique, une certaine hauteur et sens de l’ethos que je ne trouve là, en cette remarque tout du moins. En toute amitié et estime par ailleurs.

  • Corrections et précision

    « Heureusement rien de très grave » écris-tu Aurélien ?
    Mais, quel que soit notre avis sur le sujet, et je peux partager ta critique fondée sur les outrances et les partis-pris de Charlie hebdo ; le fonds de commerce sur lequel il surfe est nauséeux et ne prétend donc que mal à un réel humour, lorsqu’il foule aux pieds les valeurs constitutives qui seraient censées nous unir, comme un socle tangible, respectable et à défendre. Mais quel que soit cet avis, il n’y a strictement rien d’acceptable à bruler un journal, ou un cinéma, ou quoi que ce soit d’autre ou bien pire qui que ce soit d’autre. Je ne dis pas que c’est ce que tu dis non plus, mais qu’on ne peut pas de ce fait écrire à ce sujet, « heureusement rien de très grave ».
    Cette phrase extraite de ton post, pose donc problème tout de même. Evidemment que cela est grave, d’autant qu’en l’occurrence, l’attaque de Charlie, outrancière à son habitude n’en est pas moins fondée sur des réalités, qui si elles ne dominent complètement, son prégnantes et devraient être préoccupantes, à savoir le coté archaïque et nazi–islamiste de certaines tendances dans l’Islam, lesquelles si elles ne sont partout dominantes, sont néanmoins à l’oeuvre, et ne s’embarrassent pas d’user des méthodes inquisitrices trop bien connues.
    Alors, si, cela est très grave, quel que puisse être notre jugement sur la feuille de choux satyrique en question. Je te renvoie, entres autres réactions, à celle, dans Le Monde de Caroline Fourest, http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/04/les-nouveaux-inquisiteurs_1598994_3232.html
    qui me semble sur ce point pointer ce qu’il faut.
    Il y a là un crime, et vent ou tempête peu importe, il n’y a pas d’excuse à trouver à une telle action.
    Quant à ton calcul, il me semble tout de même spécieux, puisqu’il supposerait que ceux de Charlie-Hebdo (lesquels me font parfois rire, mais je n’achète pas, hormis ce numéro exposé à la vindicte islamiste) aient sciemment subodoré l’incendie de leurs locaux… Perversion qu’ils auraient eu ou que tu leur prêtes et que tu produis toi même ?
    J’attends d’une parole politique, une certaine hauteur et sens de l’ethos que je ne trouve là, en cette remarque tout du moins. En toute amitié et estime par ailleurs.

  • Bien vu. J’ai entendu ça le matin même, et ne l’ai revu ensuite. Donc cette assertion ne repose pas sur des faits confirmés.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Chloé Froissart. Un article de The Conversation.

Les élections législatives qui ont eu lieu le 19 décembre à Hong Kong ont parachevé l’alignement du système politique hongkongais sur celui de la Chine.

Pékin célèbre ce scrutin comme une victoire de la démocratie, en dépit du fait que les Hongkongais ont voté Non avec leurs pieds.

Ces élections, marquées par un taux d’abstention record (la participation n’a été que d’environ 30 %), ont vu les candidats pro-Pékin rafler 89 des 90 sièges du Parlement.

L’orchestration... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Ça y est, ça le reprend ! Comme lors de son hommage à Samuel Paty, cet enseignant décapité pour avoir utilisé des caricatures du prophète Mahomet lors d'un cours sur la liberté d’expression, Emmanuel Macron nous refait le coup du grand Président de la République totalement commis à la promotion de l'esprit des Lumières et à la défense de la liberté qu'il place volontiers "au-dessus de tout" dans ses discours :

"C'est notre choix, depuis plusieurs siècles, de mettre la dignité humaine, la paix, le respect d... Poursuivre la lecture

Nouvelles bien désolantes en provenance de Hong Kong, où l’on apprend que les journalistes de Citizen News ont mis fin à leur activité, face aux menaces que fait peser sur eux le pouvoir chinois au vu des arrestations et perquisitions qui ont frappé quelques jours auparavant le journal Stand News, jugé subversif.

Liberté de la presse et information « sûre » à Hong Kong

La « loi sur la sécurité nationale » impose désormais aux médias de ne publier que des informations « sûres ». Avec l’assentiment des nouveaux élus de Hong Kong, qui se ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles