La liberté n’a pas de prix, mais elle a un coût : objectif 100 000 euros pour soutenir Contrepoints

Pour continuer à atteindre des millions de lecteurs en 2024, nous avons besoin de 100 000 euros avant le 31 décembre.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 4

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La liberté n’a pas de prix, mais elle a un coût : objectif 100 000 euros pour soutenir Contrepoints

Publié le 3 décembre 2023
- A +

Au nom de toute l’équipe de Contrepoints – rédaction salariée, auteurs contributeurs et bénévoles – j’ai le plaisir de vous annoncer le lancement de notre collecte de fonds annuelle pour nous permettre de continuer notre mission en 2024 !

Campagne de dons 2023 ContrepointsObjectif : 100 000 euros

Pour continuer à atteindre des millions de lecteurs en 2024, nous avons besoin de 100 000 euros avant le 31 décembre. C’est finalement bien peu au regard des centaines de millions d’euros de subventions dont l’État arrose chaque année la presse d’information avec votre argent.

À l’inverse, Contrepoints s’est donné pour éthique de ne jamais vivre d’un argent prélevé par la force. Notre rédaction continue régulièrement de se développer, et nous devons assurer une infrastructure solide et fiable. Et vous savez mieux que quiconque qu’il n’existe pas de repas gratuit, ni d’information de qualité sans un travail rigoureux et quotidien.

 

La liberté n’a pas de prix, mais elle a un coût

Contrepoints reste accessible gratuitement, car nombre de nos lecteurs – en particulier les plus jeunes – sont coincés entre le marteau fiscal et l’enclume de l’inflation.

Contrepoints est d’ailleurs le seul journal qui traite sérieusement des causes profondes de l’inflation : la création monétaire en roue libre ! Ce travail d’information, de pédagogie et d’analyse est laborieux, parfois répétitif, et il se heurte encore à des idées étatistes séduisantes. Ne vous y trompez pas, la réalité ne se plie pas aux désirs des adorateurs de l’État. Peut-être devrons-nous aller jusqu’à la faillite budgétaire et morale, mais le bon sens finira par l’emporter.

 

Soutenons la liberté, la guerre n’est pas une fatalité

Le climat social fracturé et une atmosphère de guerre imminente – intérieure comme extérieure – favorisent les extrémistes.

Leurs solutions simplistes ne résoudront rien mais vous ruineront à coup sûr : il ne tient qu’à vous de faire entendre la voix de la raison, de la paix et de la liberté sans laquelle la fraternité est un vain mot. Il faut convaincre nos concitoyens de compter sur l’individu libre et créatif plutôt que sur les administrations obèses et déshumanisées.

Nous le faisons sans relâche depuis bientôt 15 années, et c’est grâce à vous chers lecteurs.

Mais si Contrepoints s’est imposé dans le paysage médiatique, c’est aussi et surtout grâce à ceux d’entre vous qui ont fait un pas en avant et ont choisi de nous aider à les défendre contre le culte de l’État omnipotent. Notre structure repose presque entièrement sur les milliers de petits donateurs qui nous soutiennent déjà. Pourrons-nous également compter sur vous afin de poursuivre l’aventure en 2024 ? Nous aiderez-vous à être lus par tous ceux qui n’ont jamais connu de la tradition libérale que ce qu’en disent France Inter ou Alternatives Économiques ?

 

Comment donner ?

Rendez-vous sur la page dédiée. Tous les moyens de paiement sont acceptés, (même bitcoin, en suivant plutôt ce lien !), c’est le moment de soutenir vos valeurs en aidant Contrepoints à atteindre cet objectif de 100 000 euros avant le 31 décembre !

Pour les résidents fiscaux français, les dons faits à Contrepoints sont déductibles de vos impôts. Pour les personnes physiques, sur 100 euros de dons, vous n’en payez que 34 euros. Pour les personnes morales, sur 100 euros de dons, vous n’en payez que 40 euros. Fléchez votre impôt vers ce qui vous importe.

Votre dévoué,

Arnaud Le Vaillant De Charny

Président de l’association liberaux.org
Directeur de publication de Contrepoints

Arnaud Le Vaillant 2023

 

 

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Ce serait bien d’arrêter de publier des articles gauchistes et wokistes qui ont fleuri sur le site depuis un an environ, contrepoints a pour vocation de promouvoir le libéralisme…

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’enfer est souvent pavé de bonnes intentions. L’examen par le Parlement européen, dans la quasi-indifférence générale, du « European Media Freedom Act » (acte européen sur la liberté des médias) pensé par la Commission Von der Leyen apparaît comme une énième illustration de ce principe.

De prime abord, les intentions apparaissent fort louables. La révolution numérique ne cesse de bouleverser le secteur des médias, et donne à des problématiques vieilles comme le monde - ingérences des pouvoirs, déstabilisation provenant de puissances é... Poursuivre la lecture

« Il est à espérer que le temps où il aurait fallu défendre la « liberté de presse », comme l’une des sécurités contre un gouvernement corrompu ou tyrannique est révolu. On peut supposer qu’il est aujourd’hui inutile de défendre l’idée selon laquelle un législatif ou un exécutif, dont les intérêts ne seraient pas identifiés à ceux du peuple, n’est pas autorisé à lui prescrire des opinions, ni à déterminer pour lui les doctrines et les arguments à entendre ».

Ces mots sont ceux de John Stuart Mill, au début du deuxième chapitre de son c... Poursuivre la lecture

Il y a quelque temps, un certain nombre de magnats des médias ont pris le contrôle d’une revue connue pour ses articles parfois polémiques. La rédaction reprochait l’imposition d’une certaine vision du journal par des propriétaires nommant une nouvelle direction à la rédaction. Cette histoire, celle des Cahiers du Cinéma, ne vous fait penser à rien ?

L'arrivée mouvementée à la tête du JDD le 1er août de l'ancien directeur de rédaction de Valeurs actuelles, licencié pour complaisance idéologique, suscite des interrogations. Une partie d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles