La mort verte

Eolienne en feu

Les accidents causés par les éoliennes et les dommages matériels ont bondi au cours de la dernière décennie

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume-Uni

Les accidents causés par les éoliennes et les dommages matériels ont bondi au cours de la dernière décennie, avec un pic en 2008 de 128 incidents dans le monde entier, selon le Forum d’information des fermes éoliennes de Caithness, via le Los Angeles Times. Depuis les années 1970, il y a eu 78 accidents mortels, dont environ la moitié aux États-Unis.

Le nombre d’incidents dus au solaire est plus difficile à évaluer, mais la plupart des travailleurs de l’industrie disent qu’il est en hausse. Les travailleurs du solaire exécutent des tâches semblables à celles opérées dans les professions les plus dangereuses : la toiture, les travaux électriques et la menuiserie.

En avril 2010, Hans Petersen faisait une pause dans ses études supérieures en théologie pour installer durant six mois des panneaux solaires, jusqu’au jour où il trébucha sur le toit en pente d’un complexe de logements publics de Californie du Nord et fit un plongeon de 15 mètres, ce qui le tua.

Même le public peut être dans l’insécurité, comme l’affirment des groupes de surveillance. Des incendies au sommet de tours éoliennes ont dispersé des débris brûlés, selon des témoignage de voisins, qui ont également décrit que des installations construites à la hâte s’effondrent dans les mois qui suivent et que des conditions météorologiques difficiles exacerbent l’usure.

Le câblage compliqué sous les panneaux solaires a laissé quelques pompiers déconcertés lorsque des toits résidentiels ont brûlé. Certains panneaux contiennent des matériaux tels que le cadmium et le sélénium, qui pourraient être explosifs, voire cancérigènes, selon la Silicon Valley Toxics Coalition.

Mais bon! Tout cela est de l’énergie verte, elle est donc bonne pour l’environnement. Ce sont des martyrs verts qui sont morts pour la cause. Chaque religion a besoin de telles personnes, et nous devrions être fiers d’avoir eu autant de serviteurs courageux pour ce noble sacrifice.

D’ailleurs je pense que nous devrions inviter les écolos à se poster sur le haut de leurs moulins à vent brûlants et se laisser cuire ainsi. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime (Jean, 15, 13).

—-
Sur le web.

—-
Lire aussi :
La vertu verte tue.