Emma Morano, doyenne de l’Humanité, 3 œufs par jour

Publié Par Auteur invité, le dans Santé

Par Pierre Gosselin.

Rappelez-vous comment, depuis ces dernières décennies, existe un large consensus parmi les médecins et toute la profession scientifique sur le fait que les nourritures riches en graisses saturées, comme le beurre, le poulet avec sa peau, ainsi que les œufs, font grimper le cholestérol et, donc, augmentent le risque de maladies cardiaques dangereuses. Au lieu de cela, nous disent-ils, nous devrions nous concentrer sur une alimentation pauvre en graisses et riche en glucides. Évitez les œufs, nous conseillent-ils.

Cette période a correspondu a une hausse des crises cardiaques, par dizaines de millions, de morts précoces et aussi de dizaines de millions de cas de diabète de type 2. Il semble que nous assistions à l’une des plus grandes erreurs scientifiques de l’Histoire.

Heureusement, le monde médical est enfin en passe de revenir sur cette recommandation d’éviter les œufs.

La dernière anecdote en date démontrant que la diète pauvre en graisses et riche en glucides est fausse nous vient d’Emma Morano, qui a fêté son 117ème anniversaire mardi 29 novembre 2016. Elle est sans doute la doyenne de l’humanité. Comme clé de sa longévité, nous rapporte la BBC, elle confie qu’elle mange quotidiennement 3 œufs, et ce depuis toujours.

La longévité de Mme Morano, admet-elle, est partiellement due à la génétique, sa mère a atteint 91 ans et quelques unes de ses sœurs ont aussi été centenaires, et en partie aussi, dit-elle, au fait inhabituel de manger trois œufs tous les jours, dont deux crus, et ce depuis 90 ans.

Elle a mangé 100 000 œufs dans sa vie

Trois œufs par jour pendant 90 ans, cela fait 98 550 œufs. Ajoutez quelques milliers d’œufs pour les années précédentes, et vous parvenez facilement au chiffre de 100 000 œufs consommés tout au long de sa vie.

Cela en fait du cholestérol. Cholestérol dont les docteurs, dans un même élan, nous ont conseillé de le consommer avec modération. De toute évidence, la santé de Mme Morano n’a eu que faire d’eux et de leur consensus scientifique médical, et elle ne s’en est portée que largement mieux.

Vegans négligents

Et puis nous avons les vegans, des fanatiques affirmant avec véhémence que nous ne devrions pas du tout consommer de produit animaux, et font donc un tabou de la consommation d’oeufs. Heureusement, Emma Morano n’est pas la seule à ignorer le consensus médical, car certains politiciens italiens prennent aussi cela au sérieux. Par exemple, sur le site Treehugger, la député italienne Elvira Savino propose d’incarcérer les parents obligeant leurs enfants à suivre un régime vegan. Savino pense qu’ils devraient être poursuivis pour avoir « imposé à des enfants de moins de 16 ans un régime si risqué et dangereux ».

Pourquoi ? Treehugger explique

« Savino a proposé cette nouvelle loi après avoir été informée de certains incidents récents et dérangeants, mettant en cause des parents négligents et une nutrition inadaptée à de jeunes enfants. Dans un des cas, à Milan, un garçonnet de un an, élevé avec un régime vegan strict, ne pesait que 5 kilos quand il a été retiré à ses parents et a dû subir une intervention chirurgicale cardiaque urgente ; sa calcémie était à la limite la plus basse. À Gênes, un autre bébé a été hospitalisé plusieurs jours pour des carences en vitamines résultant d’un régime vegan. L’année dernière, une mère a reçu injonction d’un tribunal de cuisiner de la viande pour son fils de 12 ans, à la suite d’une plainte de son père, dénonçant un régime vegan qui entravait sa croissance ».

Nous sommes nombreux à avoir adopté la théorie darwinienne, mais n’en faisons pas subir les conséquences aux enfants ! Si vous pensez agir pour votre santé et sauver la planète en vous rendant malade, grand bien vous fasse. Mais n’imposez pas ce dangereux non sens à d’autres !

À titre personnel, j’ai modifié mon alimentation il y a une paire d’années, et les œufs sont maintenant devenus une part majeure de mon alimentation. J’en mange, en gros, 10 à 15 par semaine. Mon bilan sanguin et ma santé générale se sont énormément améliorés.

Et maintenant je pourrais bien en consommer davantage, étant donné la bonne santé constatée d’ Emma Morano.

Traduction Contrepoints.

Sur le web.

 

  1. je suis toujours étonné quand je lis ce genre d’article, j’ai beaucoup de mal à accepter l’idée qu’il puisse exister un régime alimentaire permettant une santé optimum pour tous les individus, ça me rend dubitatif vis à vis des gens qui bannissent les œufs, mais ça me rend dubitatif vis à vis de ceux qui en font la promotion..
    Il faut admettre pour commencer que ce qui est bon pour vous est bon pour moi…il y a du vrai, mais il y a du faux là dedans… vous trouverez des centenaires qui fument , qui boivent, qui se sont vaccinés! ( oh les vilains)..ça prouve quoi? que je dois fumer et boire pour vivre « plus » vieux?
    fumer combien? au fait quelle marque? des cigares des cigarillos? boire quoi? combien?

    bon…d’un autre coté comme en général les nutritionnistes qui vous donne des conseils se basent sur des études montrant des corrélations floues mais positives vous ne risquez pas grand chose à mettre en pratique ce qu’ils vous conseillent mais comme vous n’êtes m^me pas certain de gagner sur le plan individuel, si les sacrifices que cela implique vous coûtent , vous pouvez vous en passer.

    Dire que les gens qui mangent trois œufs par jours vivent plus longtemps que les gens qui n’en magnet jamais ( à calorie et tout ce qu’on peut imaginer pouvant jouer un rôle sur la santé! similaires ?!!) ..

    diaboliser les œufs est excessif, donner une quantité maximale d’œufs à manger par semaine ne doit pas reposer sur grand chose et je crois que les recommandations par pays sont différentes…

  2. ça vaut la peine quand on ne mange pas du tout de viande , ce qui est mon cas .

  3. Je partage le point de vus de Jacques Lemierre et de grace, je souhaite que les auteurs des articles maintiennent un certain niveau de rigueur scientifique quand ils publient à Contrepoints:
    il n’y a aucune preuve que ce soit son régime à base d’oeufs qui a permis sa longévité!!! le seule conclusion que l’on peut en tirer est que son alimentation à base d’oeufs ne l’a pas empecher de vivre jusqu’à 117 ans: un point c’est tout!!!!

    Quant à généraliser à partir d’un seul exemple….. OUH LA LA ca me fait mal à ma rigueur scientifique…..

  4. « Au lieu de cela, nous disent-ils, nous devrions nous concentrer sur une alimentation pauvre en graisses et riche en glucides. »

    Quels médecins vous ont dit cela? C’était le paradigme d’après-guerre, jusqu’à il y a 30 ans environ. Le consensus n’est plus du tout à ce niveau là depuis longtemps.

    On ne peut pas tirer de conclusion sur des cas isolés. Il y a eu respectivement des grands centenaires / doyens de l’humanité, qui ont eu pour secret le porridge (pas mauvais selon moi, mais riche en glucides que vous combattez), le chocolat, le cognac, le whisky, les sushis et l’abstinence sexuelle ! Allez-vous en faire un article?

  5. Encore une fois, Contrepoints fait des généralisations grossières. Comment pouvez-vous vous rendre ridicules à ce point? Vous passez votre temps à attaquer les théories scientifiques qui vous dérangent sous prétexte que leurs preuves ne sont pas fiables, par exemple d’un point de vue statistique, puis vous érigez un cas unique et totalement anecdotique en modèle absolu. C’est absolument ridicule.

  6. Pour rejoindre les précédents commentaires, ce genre d’articles discréditent Contrepoint : Argumenter que manger des oeufs n’est pas un problème, pourquoi pas, mais pitié pas avec ce genre d’argument, qui est typiquement un biais du survivant (https://en.wikipedia.org/wiki/Survivorship_bias). Argmentaire par ailleurs souvent dénoncé sur ce site lorsqu’il est question d’obsolescence programmée (à juste titre).

  7. Cet article n’a guère de sens de nos jours : ça fait pas mal de temps que la théorie dénoncée est en berne (voyez wikipedia : hypercholestérolémie, cholestérol), c’est à dire qu’on sait que
    a) manger « trop » d’œufs a un impact a peu près nul sur le taux de cholestérol de la plupart des gens ; et réciproquement, d’ailleurs : si vous ne mangez pas d’œufs, vous fabriquerez le cholestérol manquant, et votre taux restera le même. Pas étonnant donc qu’une vieille centenaire soit comme la plupart des gens … Par contre, il y a des gens pour qui c’est important quand même, parce que leur régulation ne fonctionne plus très bien, et donc, dans le doute, les médecins continuent à préconiser d’éviter les œufs si vous avez trop de cholestérol.
    b) le taux de cholestérol est lui-même un très mauvais indicateur de risques cardiovasculaire.

  8. les commentaires sont rudes.

    Évidemment que cet article n’est pas dans la catégorie scientifique mais anecdotique divertissante.
    Toutes ces réactions, faciles pour ceux qui ont un minimum de culture scientifique, sont à coté de la plaque.

Les commentaires sont fermés.