Pourquoi la France est-elle la 1ère cible des terroristes islamistes ?

Publié Par Charles Boyer, le dans Terrorisme

Par Charles Boyer.

L’attentat de Nice du 14 juillet 2016 fait suite à une série d’autres attaques, sur le site du marché de Noël de Nantes en 2014, puis contre la rédaction de Charlie Hebdo, l’Hyper Cacher, le Bataclan, les terrasses parisiennes. Jeudi soir, ce fut l’abomination de l’attaque au camion sur la Promenade des Anglais. Ce n’est pas tout. Rappelons que les terroristes de Bruxelles préparaient en fait des attentats à Paris et ont soudain changé de plan devant la vitesse de progression de l’enquête qui les visait.

La France, 1ère cible des terroristes islamistes car c’est une cible facile

Terrible conclusion qui s’impose à nous : hormis la Syrie et l’Irak, pays en guerre, la France est désormais le pays le plus frappé au monde par le terrorisme islamiste. Ceci soulève inévitablement la question de savoir si la France est devenue une « soft target », c’est-à-dire une cible que l’on frappe préférentiellement parce que c’est relativement facile. Plus facile qu’ailleurs.

Ne nous méprenons pas : il reste vrai que ces attaques peuvent frapper partout, et les exemples, tristement, ne manquent pas et le confirment. Cependant la répétition régulière d’attentats qui frappent notre pays est notable et exige une réflexion et des réponses.

Sans nous aventurer trop loin sur ce nécessaire chemin, voici quelques pistes qui paraissent évidentes.

Pourquoi tant d’attentats et comment les éviter ?

L’une des pistes est celle de la stratégie OpEx / OpIn. C’est-à-dire la combinaison d’attaques françaises loin de son sol, comme au Sahel, en Syrie et en Irak, et de présence militaire sur son sol, de type Sentinelle, combinaison qui serait la plus efficace pour lutter contre l’EI. Le bilan chiffré de nos morts ne le confirme pas.

Une autre réside dans le profil, semble-t-il étroit, des coupables. Dans presque tous les cas, nous avons à faire à de petits délinquants beurs (c’est un fait, qu’on me jette la pierre — pour être clair, cette description ne vise pas les beurs, il s’agit d’un sous-ensemble qui ne les représente en rien), violents, minables récidivistes pris d’envies de gloire. Il y a comme un lugubre côté Star Ac’ dans leur désir d’être célèbres et craints (une fois morts, ce qui leur fait un belle jambe). Leurs attentats sont revendiqués islamistes alors que, paradoxalement, ils ne sont guère calés en religion ni adeptes d’une vie pieuse.

La criminologie au secours de la sécurité ?

Ne sommes-nous pas là devant une opportunité en criminologie, sachant que ce profil, tout de même étroit, permettrait de mieux les identifier ? Mais est-ce réalisable, compte tenu de l’existence de nombreux minables petits délinquants beurs récidivistes ? Là encore cependant, quelles pourraient être les pistes d’actions à suggérer aux professionnels face à l’existence d’une si vaste population ? Bien que je m’autorise à soulever la question, il convient d’admettre que ce sujet délicat ne se prête pas aisément à un débat sur la place publique. Ce qui ne signifie pas qu’il ne relève pas de la sphère régalienne (police, justice, défense), qui aurait des réponses à y apporter s’il lui était permis de s’y consacrer professionnellement, avec pour seul souci l’efficacité et le résultat.

Ensuite, une question naïve se pose en ces termes : dans un pays devenu la cible d’une série d’attentats très meurtriers, parfois à l’aide de véhicules, comment est-il possible qu’une route, large, potentiellement à grande vitesse, où sont regroupées des centaines de milliers de personnes, ne puisse être effectivement fermée aux véhicules, inclus les poids lourds ? Combattre les terroristes doit signifier « penser comme un terroriste », et dans les cas de rassemblements géants, d’établir une pré-évaluation débutant par la question : « quel serait le pire qui pourrait se produire ? ». Ceci semble un préalable fondamental. Qu’une telle catastrophe ait été rendue possible interpelle fortement sur l’effort réel d’anticipation, de prévention et de préparation fourni en France en ces temps d’état d’urgence. Précisons aussi que la date du 14 juillet est tout de même emblématique pour frapper la France, ce qui devait logiquement alerter plus fortement.

La solution face aux terroristes est-elle individuelle ?

Enfin, il semble que le terroriste de Nice a été freiné par un héros anonyme ayant réussi à s’introduire dans la cabine, armé de son seul courage. Imaginons un instant cet homme dans la foule, en possession d’un outil adapté, de l’entraînement suffisant, et de l’autorisation nécessaire pour neutraliser l’adversaire ? L’attaque n’aurait bien sûr pas pu être évitée mais aurait-elle pu être écourtée ? Combien de vies auraient pu être sauvées ? Pour chacune de ces attaques, deux questions peuvent se poser : comment les éviter entièrement ? Mais aussi, deuxièmement, comment les écourter pour en diminuer au maximum les tragiques conséquences ?

Dans un tel contexte, il est lourd de conséquence de proférer des accusations à l’encontre de qui que ce soit, et il convient d’en mesurer la justesse. En l’état actuel de la situation, il semble tout de même que l’atroce série noire, non clôturée jusqu’à preuve du contraire, appelle immédiatement à abandonner toute approche désordonnée pour un effort concerté procédant avec méthode, sans éluder en aucun cas les questions essentielles qui doivent être posées, quand bien même elles n’auraient pas l’heur d’être plaisantes. Il ne s’agit pas ici de satisfaire au politiquement correct, mais de sauver des vies.

Par contraste, l’approche actuellement adoptée de surveillance massive de la population ne va-t-elle pas nuire par dilution inefficace de moyens ?

Les expressions d’horreur et de compassion ont un temps. Tristement, nous devons dépasser cela et nous tourner désormais résolument vers l’État pour qu’il mette tout en œuvre rationnellement, afin que le pays cesse rapidement d’être la soft target qu’il semble être devenu. Nous sommes en droit d’attendre que l’État assume ses missions régaliennes, loin de tout débat politique.

  1. La Coupe Est Pleine

    Nous sommes en droit d’attendre que les petites frappes soient réellement derrière les barreaux quand elles sont reconnues coupable.
    Nous sommes en droit d’attendre que l’état construise plus de prisons adaptées.
    Nous sommes en droit d’attendre de ne plus croiser des multi-recidivistes en liberté.
    Nous sommes en droit d’avoir une police qui combat la délinquance, toute le délinquance, pas uniquement routière.
    À partir de là, on pourrait envisager une amélioration de la situation.

    1. Oula, doucement, régalien ou pas, pour ça va falloir un paquet de fonctionnaire.

    2. +1 ! Il est extrêmement dommageable que les forces de sécurité dans leur ensemble soit plus utilisées à traquer les contrevenants routiers sources de revenus fiscaux que les terroristes ou même les trafiquants de drogue dont l’activité crée des zones de non-droit sous couvert de « paix sociale » et a servi dans le passé à financer des attentats.
      Si tout ce beau monde était en prison, cela limiterait quand même sérieusement les capacités de recrutement et d’actions des groupes terroristes.
      Mais évidemment, ça ne fait rien rentrer dans les caisses et n’a aucun impact électoral.

      1. Il était Tunisien (et non franco-tunisien comme lu ici ou là) et aurait dû être expulsé au premier délit.
        Et là il n’y a même pas d’histoire de déchéance de nationalité : quand vous êtes dans un pays étranger vous vous tenez peinard.
        Fin de l’histoire.

        1. Oui mais il était marié à une française, donc non expulsable, ce qui est normal à moins d’expulser tte la famille… qui est française.

          1. Divorcé

            1. Et son ex-femme est franco-tunisienne donc aucun souci pour l’expulsion…

          2. Dans un pays voisin de la France, il ne suffit pas d’avoir des enfants ayant la nationalité locale pour être inexpulsable.
            Si vous êtes entre 4 murs rapprochés, vous ne pouvez vous occuper de vos chiards, à la charge des autres. Donc, vous dégagez…

            Certains ont encore des neurones, ce qui ne semble pas être le cas de tous.

        2. C’est vraiment nul de débattre dessus, parce que tout et la faute de l’europe et des états unis!!! Au lieu de jouer les héros bidons a exécuté des dictateurs étrangé, ils devraient plutôt s’occupé de leurs politique de merde.
          C’est n’importequoi la france devrai rappelé tout ses soldats en irak, au sahel …ect
          Que font leurs soldats la bas encore entrain de violé des enfants comme en afrique puis on le film et on met ça sur le net!

          QUI SEMENT LE VENT, RÉCOLTE LA TEMPÊTE

  2. On répète tout le temps « la cible de l’Etat Islamique ».
    Non, le Califat réclame sa responsabilité pour prouver son existence !
    L’ennemi est intérieur, flatté par nos élites, il nous hait … nous les Croisés !
    Si chaque musulman avait un minimum de respect pour le peuple de France …. et de crainte.

    1. il nous hait … nous les Croisés !

      Mais je ne suis pas chrétien… Ils m’en veulent pour cette raison, ou parce que je veux pas les laisser me priver de liberté ❓

      Si chaque musulman avait un minimum de respect pour le peuple de France …. et de crainte.

      Pas de crainte mais l’amour de la liberté ❗ Je préfèrerais 🙂

    2. Outre le fait qu’on a l’impression que vous finissez aucune de vos phrases…
      L’ennemi de l’intérieur existe, oui, il haie la France, oui,… mais se fou des croisés… ils n’en connaissent meme pas l’histoire, vouloir a tout prix rendre religieux un problème plutot bien expliqué dans cet article, qui n’est pas religieux pour un sou, c’est beau… mais c’est faux.
      Vous connaissez combien de musulmans ? concretement ? Pour dire que « chaque musulmans devraient craindre le peuple de France » ? Et ne font-ils pas parti de ce peuple, ces musulmans ? Si non, alors les juifs (autre religion donc) n’en font pas parti non plus ? A moins que cela soit que les musulmans, et a ce moment qu’est-ce qui distingue un musulman d’un juif par exemple ? son intégration vous allez me répondre, et donc je vous re poserais ma premiere question, combien de musulmans vous connaissez ? Sérieusement ? Et surtout question fondamentale que je pose à tous les gens comme vous, qui pensez que ce sont « les musulmans » le problème, vous proposez quoi ? les virer tous (a la Trump) ? vous faites comment, vu que c’est une religion, pas un fait établi sur des papiers ? Sérieux, vous proposez quoi, car je n’ai jamais eu de réponse a cette question…

  3. on nous parle des attentats car cela fait beaucoup de victimes et que cela ne peut être cachés ; mais les médias ne ralaient pas toutes les agréssions qui ont lieu 365 jours par ans en france , perpétrées par des délinquants qui jouissent d’une impunité totale puisque relachés quelques heures aprés avoir été arrétés ; le gouvernement achète la paix sociale via un laxisme révoltant et au détriment de la polulation française et ce pour des raisons électorales ; on voit le résultat ;

    1. Exact et cela constitue non plus un boulevard amis une autoroute à 20 bandes pour l’extrème droite de Madame le Pen

  4. On peut même dire qu’elle est pratiquement le seul pays en Europe – de l’aveu des djihadistes impliqués, les attentats de Bruxelles n’étaient qu’un plan B faute de temps pour réaliser les attentats prévus en France suite aux progrès des enquêtes – a-t-on vu des attentats islamistes en Allemagne, Italie ou Espagne. N’y-a-t’il pas dans le chef de l’auteur de l’article une inversion entre causes et effets, les attentats étant les effets des interventions militaires extérieures et non leur cause !

  5. pourquoi… sans doute que nous sommes un des rares pays où l’attentat est payant pour le pouvoir en place, un pays où la justice fait de la morale à la place du droit , un pays à l’abandon .où des bandes d’illuminés sont capables de bloquer un projet d’aéroport ou empêcher tout développement rural , bruler des champs ou empêcher d’irriguer des terres , s’opposer a tout progrès sans que l’état n’intervienne et pour cause , il habite un château et le châtelain n’est même pas capable de se donner un coup de peigne le matin !

    1. « … le châtelain n’est même pas capable de se donner un coup de peigne le matin « 

      Tellement vrai.

    2. il habite un château et le châtelain n’est même pas capable de se donner un coup de peigne le matin !

      Il craint peut-être d’arracher les implants faits par Cahuzac ❓

  6. La France doit être un des seuls pays du monde où des délinquants multi-récidivistes courent librement les rues.

    Foutre en taule pour de bon ces bons à rien serait sans doute la solution la plus efficace. On pourra reprendre en priorité les « three-strike law » et « castle doctrine » américaines afin de les appliquer en France.

    1. On pourrait peut-être aussi réhabiliter les prisonniers à travailler. Ils pourraient ainsi financer leur incarcération, ne plus être une charge pour le contribuable, et se sentir enfin utiles et à leur place dans la société. Je parle pour les délits mineurs (hors crimes).
      Pour les criminels, isolement avec pain et eau (pour être le moins cher possible).
      Enfin, libérer les énergies du travail (flat tax à 15% et code du travail suisse+abandon de toutes les subjventions) et autoriser le marché de la drogue et de la prostitution (majeure bien sûr).

      Après j’avoue que ça fait très « bisounours » mais je pense qu’il y a eu des systèmes similaires dans d’autres pays.

  7. Il y a du vrai, mais ces propos me semblent très réducteurs, dans les faits, c’est un poil plus compliqué qu’un cliché de français râleur ou d’hippies bobo/rsa-écolos.

  8. « Leurs attentats sont revendiqués islamistes alors que, paradoxalement, ils ne sont guère calés en religion ni adeptes d’une vie pieuse. »

    Faux paradoxe : D’abord il suffit d’avoir la foi et d’être soumis. Puis, ne pas avoir eu une vie pieuse n’empêche pas la volonté de rédemption, qui pousse à une pratique exacerbée et démonstrative.

  9. L’attaque n’aurait bien sûr pas pu être évitée mais aurait-elle pu être écourtée ?

    Avec des policiers équipés d’armes plus puissantes que les pistolets de décoration dont ils sont dotés. Genre 357 magnum.
    Quitte à ce que certains soit en civils pour ne pas être identifiés.

    On veut des policiers entrainés au tir, pas des poulets se faisant abattre…

    1. Un revolver n’est pas vraiment adapté. Mieux vaut un Glock 21 (en .45ACP) ou un Glock 22 (en .40SW) si on n’aime pas le 9mm.

      1. J’ai entendu dire que les Israéliens avaient un peu d’expérience en matière d’attentat à la voiture bélier. Qu’en est il exactement et ne pourrions nous pas nous en inspirer ?

      2. La police est dotée de Sig Sauer automatique 9mm.

  10. « comment est-il possible qu’une route, large, potentiellement à grande vitesse, où sont regroupées à ces bords des centaines de milliers de personnes, ne puisse être effectivement fermée aux véhicules, inclus les poids lourds ?  »
    En fait, on est en état d’urgence, le rassemblement en question était interdit. Tout comme les manifestations anti loi travail et leurs lots de casseurs. Tout comme les fanzones lors de l’Euro.
    Dès lors où les bases de sécurité décrétées par les Pouvoirs Publics ne sont pas mises en application au prétexte qu’on ne peut pas interdire une manif, une fête, un rassemblement pacifique, comment peut-on envisager une quelconque sécurité absolue ?
    Je le répète, les façons de tuer des personnes en grande quantité, simples à mettre en œuvre et globalement peu risquées sont innombrables : in malheureux jeu comme GTA en atteste. Faites une recherche Google avec « GTA écraser piétons », les résultats et vidéos sont nombreux.
    Il n’y a pas de solution réaliste, AMHA…

    1. Pierre Kirool (émigré)

      « le rassemblement en question était interdit. Tout comme les manifestations anti loi travail et leurs lots de casseurs. Tout comme les fanzones lors de l’Euro. »

      Les évènements et manifestations ne sont pas interdits du seul fait d’avoir voté l’état d’urgence. L’état d’urgence permet aux préfèts de les interdire sur simple arrêté.

      1. Je suis d’accord, c’est bien le probleme : quand il y a des pyromanes en liberté (du moins quand c’est ce qui se dit) on ne laisse pas des boîtes d’allumettes pleines un peu partout…

  11. Et vous vous demandez pourquoi la France est la première cible des islamistes radicaux ? Demandez donc à Sarkozy et Hollande qui bombardent les pays, provoquent des guerres et manipulent les factions islamistes, dans les pas de Bush et des néoconservateurs américains. « Qui sème le vent récolte la tempête ». Contrairement au bon temps de la colonisation, la communication actuelle va très vite, pour accomplir des vengeances destructrices.
    Suite à ces drames et à la désespérance des familles des victimes, nos chefs d’état guerriers auront des comptes à rendre à l’Histoire, depuis que la France n’est plus la France, comme membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU et acteur majeur de la paix dans le monde, de De Gaulle à Chirac.
    NB : malgré la revendication de l’état islamique qui saisit peut-être un effet d’aubaine, on ne sait quelles sont les motivations réelles du criminel au camion de Nice.

  12. Pierre Kirool (émigré)

    Une autre raison non évoquée par l’auteur et qui est selon moi la plus importante, est que personne parmi les Français et les responsables eux-même de notre sécurité ne se sentent en fait responsables.

    On en est à combien de morts? Y a t-il eu la démission ne serait-ce d’au moins un sous-fifre? Avez vous entendu des appels à démissions des politiques qui nous gouvernent, de policiers qui soit disant nous protègent ou de juges qui soit-disant envoient les délinquants en prison? Que disent les médias et les journaux? Non.

    On garde les mêmes alors qu’ils sont responsables du m3rdier et ont montré à plusieurs reprises leur incompétences. On garde un système et ses rouages qui ont échoué et on espère que ça change!

    Et depuis deux ans, la France se révolte…pour aller casser du chauffeur uber ou du CRS et en beuglant à qui veut l’entendre que tous les maux de la France viennent de l’ultralibéralisme symbolisé par la Loi Macron.

    Vous n’avez pas fini de compter vos morts.

  13. Article très intéressant, avec lequel je ne suis que partiellement en accord, mais reste qu’il pose, ENFIN, la bonne question et s’intéresse enfin à la bonne cible.

    1) POURQUOI :
    Tout d’abord, dans le « pourquoi nous sommes attaqués » vous n’abordez pas l’essentiel (pour moi) du problème, revendiqué par l’Etat Islamique (oui car en France quand l’EI dit qu’il frappe la France à cause de notre intervention là bas, il ne faut pas le croire, par contre quand il revendique un attentat et dit le faire au nom de l’islam, il faut le croire)… oui la première raison, et meme la raison à l’origine de tout cela, reste l’intervention occidentale dans des pays arabo-musulmans…. Bien sur Bush en 2002 en Irak, suivi de Sarkozy en 2012 en Lybie, suivi de celle d’Hollande plus récement en Syrie. Ces multiples interventions ont créé un chaos sans nom, dans le chaos prospère le populisme. Pourquoi les partis « dit d’extreme droite » et les partis « dit d’extreme gauche » prospèrent-ils ? Non pas, du a l’affaiblissement de la parole politique ou que sais-je, mais le résultat de la politique des partis traditionnels, donc catastrophique. Quand un pays va mal, les « populistes » désignent une cible « le grand capital » à ma gauche, « les musulmans et les étrangers » à ma droite, cela évite au bon souchien de ne pas se remettre en question (c’est donc le principe du populisme, trouvé une cible facile et unique responsable de tous nos maux).
    Bref tout cela pour dire, que l’Etat Islamique est à la base un « parti » populiste comme un autre, le méchant étant l’ « occidental » responsable de tous leurs maux, depuis nos interventions multiples. Un pays destabilisé créé ces populismes, et les laisse se propager, tant que le pays ne revient pas économiquement.

    2) QUI :
    Vous avez raison, le vrai problème, n’est pas du tout les musulmans ou l’islam, comme dit par beaucoup, mais un problème plus récurent, les délinquants. Avant c’était l’extreme gauche qui recrutait les délinquants pour établir des attentats, aujourd’hui l’Etat islamique.
    Si on reste a penser que c’est l’islam le problème, c’est que l’on ne veut pas sortir de ce probleme. Si on regarde les profils de TOUS les terroristes qui ont frappés sur notre territoire, ils étaient tous du meme profil, des Français (sauf celui de nice, mais qui a un profil différent, les services de renseignements pensent aujourd’hui qu’il n’avait aucun lien avec l’Etat Islamique, et que ce dernier n’est qu’un opportuniste) ayant connus la prison mais surtout la délinquance, et s’étant intéressé à l’islam de 2 jours a 2 mois avant, pas plus. Je ne rentrerais pas dans le détail, mais les motivations de chacun étaient bien différentes.
    Bref tout cela pour dire que nous n’avons jamais gérer la racaille, ni meme nettoyé « la racaille au karcher » comme le mec qui vient donner les bons conseils à la télé Sarko premier, l’avait prétendu… Donc oui la majorité absolu (avant Nice) des attentats étaient commis par des Francais, d’origine maghrébines, pratiquant depuis moins de 3 mois, et ayant connu la délinquance. Bref on est très loin du religieux pratiquant.

    3) Comment éviter :
    Vous dites, en gros qu’on aurait pu éviter en pensant comme un terroriste, pardonnez-moi, mais vu que l’on a mis des policiers au sol, plus que la normale, les terroristes ne vont pas venir a pieds, donc ils viennent en camion, si on met des gros blocs de bétons, ils braqueront un hélicoptère (comme ils l’ont souvent fait pour faire évader des prisonniers à l’age d’or de l’évasion par les airs), bref… rien n’arretera des mecs qui veulent tuer, de tuer… et surtout personne, aucun policier ne pourrait prévoir qu’un mec a juste un flingue cacher dans son blouson, et par conséquent de tuer au moins 10 personnes facilement, lui suffisant d’aller dans n’importe quelle rue isolé et de tirer sur un dizaine de passants, ou au contraire d’aller dans un centre commercial, ou sur une plage… rien ne pourra l’empecher, au mieux le ralentir, mais pas l’empecher….

    Donc pour ma part, le problème n’est pas du tout sécuritaire, il faut tout d’abord que l’on retire nos forces armés de tous les territoires qui ne sont pas les notre, en communiquant massivement dessus (le contraire de ce que le gouvernement vient de déclarer donc). Car tout le monde croit que l’on vaincra le terrorisme en tuant tous les membres de l’Etat Islamique, sauf que… en tuant Ben Laden, nous avons presque neutraliser AlQaida, mais nous avons créer l’Etat Islamique, en tuant l’Etat Islamique, nous créerons encore un paquet de victimes collatérales (donc d’innocents) qui transformeront leurs pères, leurs maris, leurs enfants… en futur terroriste…. et la boucle ne s’arretera pas.
    Donc arretons notre interventionnisme et de nous croire les gendarmes du monde. Ensuite traiter la délinquance comme elle se doit, c’est a dire que la multirécidive entraine de véritable peine de prison, mais avant la récidive, faisons tout pour qu’un jeune qui a commis un acte de délinquance, ne retombe pas dedans… donc oui cela peut couter de l’argent, mais cela coutera moins cher que des années de prison a le nourir et le loger, moins cher qu’un braquage de bijoutier, moins cher qu’un attentat,…. si nous faisons tout pour réinsérer nos jeunes, meme délinquants, nous aurons par définition, moins de délinquant. Et çà, ce n’est certainement pas aux politiques de le faire, mais aux entrepreneurs, en donnant une chance plus importante aux jeunes des quartiers (pas forcément délinquant, l’idée n’est pas de les faire passer en priorité un enfant délinquant par rapport a un bon enfant), mais de se dire qu’un enfant qui grandi au milieu de la délinquance à plus de chance de tomber dedans, comme un enfant qui grandi dans une banlieu de classe moyenne va faire du skate et fumer des joints, ou comme un enfant de riche va faire de hautes études… bref on évolu en fonction de notre contexte, pas autrement, et on nait pas délinquant on le devient. Je pourrais vous raconter la vie de nombreux jeunes nés en banlieu mais dont les parents ont voulu et pu les sortir de la, pour les faire vivre en province, et qui n’ont jamais connu la délinquance…

    Bref nous devons résoudre le problème de délinquance avant tout, et surtout faire en sorte que l’économie reparte, que notre pays ne soit plus le pays le plus ariéré qui ponctionne plus de la moitié de la valeur crée par l’entreprise… car ce qui va se passer dans les mois a venir, en réalité, certains le veulent, mais je pense que personne ne le souhaite vraiment, un conflit entre ultra-droite et musulmans… et la, croyez moi tout le mondre le paiera…. et pas juste l’extreme droite et les musulmans… ca petera comme jamais en France et il faudra assumer de n’avoir rien fait.

    Désolé pour le roman.

    1. Bref tout cela pour dire, que l’Etat Islamique est à la base un « parti » populiste comme un autre

      Approximation grave de votre part : on peut être populiste sans être criminel totalitaire. Vous classeriez les proxbrexit avec les Daeschiens

    2. en tuant Ben Laden, nous avons presque neutraliser AlQaida, mais nous avons créer l’Etat Islamique

      Non, rien à voir, ne sautez pas les étapes : ce sont les âneries des USA qui ont créé EI. Les néocons bushiens (de gauche à l’origine) portent une part de responsabilité tout comme Obama avec son retrait au mauvais moment.

Les commentaires sont fermés.