Zéro covid en Chine. Source de désinformation ?

Il y a une coupure entre l’occident et le reste du monde.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2
Photo by Vladimir Fedotov on Unsplash https://unsplash.com/photos/IJ4WYjq1EaI

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Zéro covid en Chine. Source de désinformation ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 26 novembre 2022
- A +

Commenter des images de France 24, la voix de son maître gouvernemental s’il en est, qui montre, à travers des images choquantes, les effets néfastes de la politique du zéro covid en Chine.

Pourquoi ?

Par exemple, la photo de droite montre le dos d’un travailleur qui escalade une clôture. Il s’agit du recadrage sur un travailleur d’un groupe de travailleurs de Foxconn, entreprise taïwanaise, filiale d’Apple, dont l’immense usine est située à Zhengzhou en Chine. Elle fabrique 70 % des iPhone de ce groupe (500 000 par jour). La légende de la série de photos dont celle où le recadrage a été effectué dit ceci : « Le véritable voyage de retour : les employés de Foxconn à Zhengzhou ont escaladé la clôture pour retourner à pied dans leur ville natale. Les villageois se sont pris en charge et se sont entraidés » (le texte original est en mandarin). On voit plusieurs travailleurs quitter le parc industriel (clôturé comme chez nous) bouclé à cause du covid afin d’éviter les centres de quarantaine de mauvaises réputations.

Presque tous portent le masque. Après une traversée de champs, on les voit emprunter le bas côté de l’autoroute. Des personnes les attendent avec eau et nourriture. Leur but est d’être de retour chez eux pour les fêtes de fin d’année. Les photos viennent en appui d’un article où Apple s’attend à une diminution importante de la production de son produit phare, ce qui serait assez catastrophique à cette époque-ci de l’année, causée par ces départs inopinés dans un contexte de plaintes et troubles sociaux récurrents dans cette usine, notamment pour des salaires jugés trop faibles. Le manque de travailleurs s’élèverait déjà à 100 000. Les autorités chinoises ne semblent pas très empressées. Je pense que l’entreprise va reconstruire une clôture plus efficace…

Évidemment, le zéro covid est une politique liberticide qui touche temporairement de larges régions lors de la résurgence du virus, ce qui est actuellement le cas, notamment à Zhengzhou où se trouve l’usine iPhone qui compte entre 200 000 et 250 000 travailleurs. Politique qu’il faut par ailleurs résolument proscrire compte tenu de ses effets collatéraux sur les personnes qui la subissent. D’ailleurs, lors des réunions internationales, je n’ai vu nulle part leur dirigeant Xi Jinping porter un masque ou observer la distance réglementaire durant les discussions avec les dirigeants laowai (étrangers). De plus, cette politique semble être actuellement (très) timidement remise en cause par les autorités chinoises elles-mêmes.

Dans le même registre de réactions médiatiques à la mode, on voit fleurir dans nos médias énormément d’articles concernant le statut des femmes en Iran – et il est mauvais –, ou de troubles sociaux et autres images péjoratives de la politique des dirigeants iraniens. Je gage que si demain l’Iran se plie aux exigences de Washington sur le nucléaire et nous livre gaz et pétrole, tout ce fatras d’images larmoyantes sera balayé instantanément, nihil lacrima citius arescit : nous verrions les mollahs comme des héros ! Il y a pourtant là un véritable combat de fond qui touche aux libertés fondamentales, combat qui doit se soustraire aux effets de mode qui lui font, en réalité, du tort.

Ainsi vont les médias aux ordres dans nos pays occidentaux, surtout en France où la censure est très active. Moins en Belgique où, par exemple, il n’y a actuellement aucun problème pour accéder à Rumble ou d’autres médias passés à la trappe. Et c’est tant mieux : je me sens assez grand pour faire la part des choses et ne pas tomber dans le binaire imbécile du vrai et du faux (j’ai raison, donc tu as tort).

Alors pourquoi cette mode maintenant et pas avant ? Nous le savons : l’Ukraine. Car au temps du confinement ou même du passe sanitaire, que de louanges par ces mêmes médias de la politique musclée de contrôle social par la Chine sous prétexte de covid. Certaines de nos « élites » s’en pourléchaient d’ailleurs les babines.

Il y a du reste une coupure entre l’Occident et le reste du monde.

Une récente étude (octobre 2022) de l’Université de Cambridge en Angleterre « A World Divided: Russia, China and the West » montre cela, même si les auteurs de l’étude sont de l’Ouest. Bien que la Russie ait mauvaise presse en Occident, son image reste la meilleure au niveau des pays en développement, devant la Chine et les USA. Cela devrait nous alerter sur l’arrogante politique des « je sais tout mieux que vous » que nous projetons à l’extérieur.

Comprendre ce qui se passe en Chine concernant le zéro covid

N’habitant pas en Chine et ne connaissant pas le mandarin, mes sources d’information restent limitées. Les politiques et mesures prises sont en conséquence d’une population gigantesque.

Un texte émanant du Consulat de Chine à Durban, édité sur le site du ministère des Affaires étrangères en juillet 2022, déclare que la Chine, d’où le virus serait parti, est le pays avec le niveau de dégâts sanitaires directs causés par le covid le plus faible au monde.

Et d’expliquer le pourquoi/comment de ces mesures. Et ce n’est pas faux, si l’on ramène les chiffres publiés par worldometer par million d’habitants, tant en nombre de cas qu’en nombre de décès. Certains me diront que ces chiffres sont truqués. Peut-être, mais encore faut-il le démontrer. Pourquoi changeraient-ils une politique qui leur donne apparemment satisfaction, du moins sur le plan sanitaire ? Bien sûr il faut creuser plus avant sur le plan scientifique la réalité et les conséquences de telles mesures afin d’ajuster cette belle image.

Par ailleurs, il faut replacer cela dans un contexte plus général. La crise mondiale accélérée par la crise liée au covid, puis la crise ukrainienne, a modifié les rapports d’échanges entre pays.

La militarisation du dollar (et de l’euro) a comme conséquence ce qu’on appelle une « dédollarisation des échanges commerciaux ». Elle est en route. Elle s’accompagne pour la Chine d’un retrait lent mais déterminé de ses avoirs aux États-Unis : elle se défait progressivement de ses obligations sur le trésor américain.

Autre exemple sur le plan de la micro-électronique, elle semble avoir acquis la technologie de la miniaturisation sous 10 nanomètres des semi-conducteurs. La Russie, quant à elle, pourrait avoir réalisé de réels progrès avec notamment son elbrus 16C dans le domaine des microprocesseurs, mais peine toujours avec les semi-conducteurs où son retard apparaît conséquent. Quant à savoir exactement ce qu’il en est dans ce pays où le secret est un art… L’interdépendance des uns vis-à-vis des autres semble une évidence.

Ces quelques exemples montrent que sur un plan global les échanges commerciaux sont en train de se modifier ; les sanctions américaines prises à l’encontre de la Chine en sont un des puissants moteurs. Et là aussi, les bouleversements sont d’une ampleur difficilement imaginable.

Dans quelle mesure le zéro covid, qui semble contraindre la croissance chinoise, doit être vu selon un autre angle ?

Dans un contexte de ralentissement mondial de l’économie (et donc de celle de l’Occident principalement), le FMI (et non l’OMS) demande à la Chine de limiter la politique du zéro covid pour relancer son économie. Au-delà de l’aspect sanitaire, la vraie réponse est sans doute là. Peut-être qu’une croissance plus faible, mais malgré tout présente, aide le pays à opérer ce glissement à la fois vers des produits de qualité, c’est-à-dire possédant davantage de valeur ajoutée, mais également vers plus de diversité dans les partenariats commerciaux, ce qui implique moins d’Occident et plus du reste ? L’avenir nous le dira.

 

 

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Seul « petit » problème : liberté à ch… en Chine.
    Il faudrait le signaler au “libéral” Brouwer. À moins qu’il ne le soit pas ?

  • Nos Information sont certes probablement imparfaites, mais il y a une telle différence de liberté, de discussion, d’accès aux sources et de concurrence entre médias lorsque l’on compare l’Occident et le reste du monde, que ce sont quand même des informations occidentales qui sont de loin les plus crédibles !

    • Vous avez un VPN, pour nous poser prétentieusement en exemple d’accès aux sources ?

      • La différence, c’est qu’il est toujours possible en Occident de multiplier ses accès aux sources, éventuellement via un VPN, et d’éviter de se référer à tous les sites qui propagent la doxa officielle.

        Essayez seulement en Chine…

    • Les chiffres de l’Occident concernant le Covid sont aussi faux. Entre la prise en compte des décès d’autres maladies, en comorbidité ou seulement testé positif, et ça c’est un fait, mais c’était pour montrer que c’était un truc sérieux.
      Les chiffres de la Chine sont certainement faux, mais pas plus que les nôtres.
      J’attends avec impatience les mêmes graphiques de la Grippe de cette année pour comparer avec le Covid…
      Et comme écrit par @MichelO, il existe le VPN pour aller voir ce qu’il se passe dans les autres pays… Flemme journalistique ?

  • Les chinois ne sont pas vaccinés ?
    Quelle comédie genre War game, LA chine contre le monde ou plutôt contre les usa… Le dragon est très chatouilleux, l’ours aussi…..

  • Le niveau de manipulation de nos Merdias européen est tel, que seul, moins de 10 % des personnes ont encore une conscience d’une certaine « Réalité ». Pour prendre un autre exemple que l’Ukraine, Méme sur Cnews, Le professeur Peronne se fait insulter par Jakubowicz et Guibert, sans aucun arguments, ni connaissances des sujets.
    La Pourritude ambiante est des milliards de fois plus dangereuse que le CO2.

  • amusant de lire un article a la gloire de Xi, et ce dans un journal supposé etre liberal… On va rmettre les pendule a l heure. Si on ne peut reprocher aux chinois l apparition du virus (on admet ici que c est pas un incident de labo), on peut leur reprocher leur tentative d etouffer l affaire jusqu au moment ou c etait plus escamotable.
    Quant a la politique 0 covid, elle a ete un echec partout ou elle a ete tente (cf en oceanie). donc rien d etonnant qu elle echoue en chine. Le probleme etant que le pouvoir en chine peut perserverer dans l erreur car il se moque de ce que pense la population et Xi ne veut pas perdre la face en reconnaissant son erreur

    PS: les chiffres en chine sont TOUS truqués (et je parle pas ici que du covid, c est aussi vrai pour l economie). A partir du moment ou votre promotion/sanction depend des chivres que vous allez remonter au niveau superieur, il faut pas s etonner que tous les niveaux trichent

    • Plutôt d’accord. A ceci près qu’il va falloir arrêter de véhiculer la fable de la génération spontanée de ce virus et de sa propagation due au hasard. Il y a à ce jour suffisamment de preuves ou si vous préférez de lourdes présomptions d’une création/manipulation de ce virus avec gains de fonctions en laboratoire. Et ensuite, une diffusion suite à une « erreur humaine » (restant encore à prouver).

      • Le rasoir de Hanlon peut être utile pour ceux qui n’ont pas vu que la malice était une espèce en voie de disparition de toute façon.

  • Je ne suis pas sûr d’avoir très bien compris où l’auteur veut en venir avec la politique 0 COVID chinoise, mais je sais de source directe par la partie de ma famille qui y vit que ce qu’on peut en lire en France est largement en-dessous de la réalité.
    Des villes y sont confinées du jour au lendemain, des personnes envoyées dans des camps au confort plus que sommaire parce-qu’ils ont été identifiés « cas contact »… ou parce-qu’ils ont déplu à une personne bien placée…
    Quant à voir la situation évoluer, ça n’arrivera pas tant que Xi aura peur de perdre la face s’il change son fusil d’épaule.

  • Oh boy…les politiques de confinement ont partout prouvé leur inefficacité. Je gagerais qu’il n’en va pas différemment pour la Chine, même si leur politique est sur une tout autre échelle qui confine à la folie furieuse.
    Les raisons? Il faut montrer au reste du monde la supériorité du système communiste même si cela est totalement contre productif. On ajoute à ceci une mentalité asiatique qui fera tout pour sauver la face et on a ici l’explication.
    Une chose est certaine; les autorités chinoises mentent sur tout, absolument tout. Cela a été prouvé maintes fois. Une autre chose est sûr: le pays est en train de se fermer. Les étrangers sont “encouragés” à partir. L’influence occidentale est purgée. Le problème c’est que maintenant les usines suivent aussi…et qu’elles ne reviendront pas pour la bonne et simple raison que la main d’œuvre chinoise est maintenant parmi la plus chère d’Asie. La Chine n’étant pas un état de droit, les investisseurs ne s’y risqueront plus. Ça veut dire une chose: effondrement économique à plus ou moins long terme.
    On pourrait me rétorquer que cela fait parti d’un plan bien huilé, que les chinois voient à très long termes…bof…avec Xi aux manettes, je ne pense pas. Il a tous les traits des pires dictateurs du XXe siècle et a institué un culte de la personnalité que Mao aurait adoré. Le gros problème avec ça, c’est que ça affecte de manière rédhibitoire le processus décisionnel. Quand les porteurs de mauvaises nouvelles se sont faits descendre à des multiples occasions, plus personne ne veut être l’oiseau de mauvais augures. On l’a vu lors de la crise énergétique. Le pouvoir centrale n’a été informé des coupures d’électricité que des mois après.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Il y a des jours où l’actualité se répond à elle-même. Une des informations qui tourne actuellement est que les Français veulent de moins en moins travailler et davantage se concentrer sur leur vie personnelle. Mais en même temps, circule aussi le fait que l’horloge de l’Apocalypse n’a jamais été aussi proche de la fin du monde. En apparence, deux informations distinctes mais qui peuvent se rejoindre.

Le discours apocalyptique sous toutes ses formes, reposant sur une dramatisation des problèmes de la société sape le moral de certains e... Poursuivre la lecture

la Chine
10
Sauvegarder cet article

Si l’Histoire nous enseigne quelque chose, c’est qu’un empire ne peut tenir dans la durée que grâce à deux éléments clés : son armée et sa monnaie.

Son armée, car l’empire doit être capable de protéger son territoire et de conquérir de nouvelles terres pour s’étendre ; et sa monnaie car c’est avec elle qu’il paye ses militaires et c’est par elle qu'il entendra échanger des richesses avec ses vassaux. Dans ces deux domaines, un empire voulant durer doit mettre en place des mesures pour maintenir la stabilité à la fois militaire et écono... Poursuivre la lecture

Bombe médiatique contre Joe Biden : au 15 janvier on a trouvé quatre sites où il avait stocké des documents top-secret. Toutefois, l’intérêt dans cette histoire est plutôt son déroulement que les cachotteries des hautes sphères gouvernementales.

Tout d’abord, on raconte que les documents classifiés ont été découverts le 2 novembre, quelques jours avant l’élection. Ça a commencé au Penn-Biden Center à Washington, un centre de recherche inauguré en l’honneur du président en 2018. Dès l’annonce de sa création en 2017, des donateurs chinoi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles