Montelibero : un refuge pour les amoureux de la liberté

Ce projet a été lancé par des libertariens de l’est de l’Europe.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 5
Photo by Faruk Kaymak on Unsplash

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Montelibero : un refuge pour les amoureux de la liberté

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 novembre 2022
- A +

Par Gilles Laurent.

Le Projet Montelibero consiste à regrouper un maximum de libéraux et libertariens au Monténégro afin d’y obtenir une influence grandissante puis d’y faire appliquer les principes de liberté et de non-agression.

Ce projet a été lancé par des libertariens de l’est de l’Europe. Une première famille s’y est installée en décembre 2020, puis un premier terrain a été acheté en avril 2021. Ils y construisent de petits immeubles dans la ville de Bar, qui est le plus grand port de marchandises du pays. Ils sont désormais une centaine sur place. Des rencontres breakfast y sont organisées chaque semaine. Ils ont également lancé un fonds en crypto afin d’y financer diverses activités sur place : immobilier, minage de bitcoins, location de voiture, concours entrepreneurial, etc. Ce fonds est désormais supérieur à 450 000 euros et plus de 260 personnes y participent.

Quels sont les atouts du Monténégro ?

Le Monténégro est un petit pays de moins de 700 000 habitants où le niveau de vie est bien moins élevé que dans les pays de l’ouest de l’Europe. Par exemple, on peut y trouver des petits studios à partir de 30 000 euros et des villas en bord de mer à partir de 2000 euros du m². Les produits de consommation courante sont en moyenne 35 à 60 % moins chers.

Il y a la mer et ses nombreuses plages sur la côte adriatique en face de l’Italie, mais il y a aussi la montagne et ses pistes de ski. Le tourisme est l’une des principales activités du pays. Monténégro peut se traduire littéralement par « Montagne Noire » – son nom est issu de son ancienne appartenance à la république de Venise. Dans les bouches de Kotor se trouve une des plus grandes marinas du sud de l’Europe (port pour les yachts). Le Monténégro pourrait devenir le nouveau Monaco. En effet, les bouches de Kotor sont des fjords magnifiques.

La fiscalité y est plus douce que bon nombre de pays : maximum 15 % pour l’impôt sur le revenu, idem pour l’impôt sur les sociétés.

Côté emploi, le mieux est de créer sa propre activité ou d’être digital nomad.

Je suis venu au Monténégro en octobre 2021 après avoir entendu parler de cette communauté. Je l’ai fait dès que possible et je ne le regrette pas. Je suis fier de participer à ce grand projet ambitieux et d’aider à le développer. À chaque fois que je lis des infos en provenance de Russie je suis convaincu d’avoir fait le bon choix. J’aimerais voir davantage de mes compagnons libertariens déménager au Monténégro et rejoindre notre communauté amicale. Construisons notre futur ensemble !

Et s’y vous rejoigniez l’aventure ?

Chacun d’entre vous peut s’impliquer dans ce projet en choisissant son niveau d’engagement.

Niveau 1

– Le moyen le plus facile et direct de soutenir cette entreprise de libération, c’est de devenir investisseur du fonds MTL. Il est également possible d’investir directement en bitcoin.

– Faire la promotion du projet autour de vous.

– Il est également possible de faire un voyage touristique au Monténégro et d’y rencontrer les pionniers déjà sur place.

Niveau 2

– Acheter une résidence secondaire pour les vacances.

– En tant que digital nomad, s’installer au Monténégro pour 6 mois.

Niveau 3

Faire du Monténégro sa résidence principale en y achetant un bien immobilier ou en créant une société sur place. S’intégrer à la société en respectant le principe de non-agression.

 

Pour les personnes intéressées, il est possible de rejoindre le canal Telegram en français :

t.me/Montelibero_fr
Nous répondrons à toutes vos questions.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Être libéral est un style de vie, fait de symboles et d’éléments culturels. Notre chroniqueur Olivier Palettu vous en fournit les clefs pour vivre votre libéralisme au quotidien.

Remis au goût du jour par Édouard Balladur, un maître en matière de style français, le mocassin à pampilles (ou à glands), fit florès dans les années 1980 quand, au milieu du mitterrandisme triomphant, les libéraux espéraient renverser la vapeur et se montraient volontiers plus Thatcher que Bérégovoy. Si certaines illusions furent dissipées, le mocassin à pam... Poursuivre la lecture

Être libéral est un style de vie, fait de symboles et d’éléments culturels. Notre chroniqueur Olivier Palettu vous en fournit les clefs pour vivre votre libéralisme au quotidien.

Rendue célèbre par la chanson de Metallica, Dont’t tread on me (« ne me marche pas dessus », « ne me foule pas aux pieds »), l’expression est devenue la devise du mouvement libertarien.

Il s’agit du fameux Gadsgen Flag, avec le serpent à sonnette, qui trouve ses origines dans la Révolution américaine.

Ce serpent est dessiné par Benjamin ... Poursuivre la lecture

Dans les années 1970, les États-Unis étaient en proie à un nombre croissant de problèmes, dont la plupart résultaient d'une intervention excessive de l'État dans l'économie et de la prolifération des programmes d'aide sociale, ce qui contredisait l'image populaire européenne des États-Unis comme exemple type d'une économie de marché libre de tout programme ou institution d'aide sociale. Corrigées de l'inflation et de la croissance démographique, les dépenses fédérales par habitant pour les programmes sociaux ont presque doublé, passant de 129... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles