Cour suprême : des décisions importantes de la discrimination aux lois électorales

La Cour suprême va se prononcer sur plusieurs excès de Washington, de la discrimination aux lois électorales.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
US Supreme Court by Craig Fildes (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cour suprême : des décisions importantes de la discrimination aux lois électorales

Publié le 11 octobre 2022
- A +

Qu’on l’aime ou non, la Cour suprême des États-Unis est une partie intégrante de la vie politique du pays. De décisions très controversées à d’autres qui divisent, y compris sur l’avortement, la plus haute instance judiciaire du pays s’apprête à passer d’autres décisions d’ici la fin du mois, certaines de faire capoter la gauche américaine si elles ne vont pas dans le bon sens.

La première concerne la discrimination dite positive, qui favorise des minorités « historiquement lésées » dans plusieurs domaines, notamment l’admission à l’université. Comme les wokes attribuent généralement une performance moindre de minorités chouchou à un racisme systémique, on tente de trouver d’autres moyens pour que ces minorités puissent faire des études supérieures, notamment en calculant secrètement un « score d’oppression. »

En d’autres termes, un étudiant asiatique au score presque parfait pourrait se faire devancer par un étudiant noir juste parce que celui-ci vient d’un milieu défavorisé. Ce n’est pas hypothétique : les étudiants noirs acceptés en médecine sont généralement admis avec des scores à l’école secondaire (GPA) inférieurs de 8,35 % en moyenne comparé aux Asiatiques.

Si cela se produit dans une institution entièrement privée comme Harvard, le gouvernement ne devrait pas avoir son mot à dire bien qu’elle soit sous la juridiction de la loi fédérale anti-discrimination. Mais quand il s’agit d’une université publique – le présent cas à la Cour suprême inclut de telles universités en Caroline du Nord – alors une quelconque discrimination est inacceptable. Ce sont d’ailleurs des étudiants d’origine chinoise qui crient à la discrimination dans ce cas-ci.

Étant moi-même une minorité (sexuelle) historiquement lésée, je trouve ces politiques franchement infantilisantes et condescendantes. Il y aura toujours de la discrimination envers des personnes « différentes » de nous. Mais en tentant de « corriger » ces erreurs par la force, on affirme ainsi que la seule façon pour une minorité de progresser dans la vie est d’abaisser les autres personnes.

J’ose espérer que mon présent emploi m’a été offert à cause de mes compétences linguistiques et culturelles en français plutôt que pour remplir un quelconque quota.

Toujours à ce sujet, la Cour pourrait également se prononcer sur la liberté de certaines entreprises dites créatives (genre pâtissier) de « pouvoir » refuser d’offrir des services sur une base religieuse.

Naturellement, l’article de 20 minutes cité plus haut sort le croquemitaine habituel : « un blanc pourrait discriminer une famille noire » si une telle décision passait. Par contre, on ne semble jamais s’attarder aux commerçants musulmans qui refuseraient de cuire un gâteau avec le visage de Mahomet…

Même si la discrimination est « permise », j’ose croire que ce serait une infime minorité de personnes assez stupides pour refuser une opportunité d’affaire. De toute façon, dans notre monde hyper connecté, un commerce faisant si ouvertement de la discrimination serait vite exposé (même si, oui, les abus sont possibles).

Alors la plupart des gens – j’en ferais partie, même hétéro – feront affaire ailleurs ou trolleront ledit commerce de façon délicieuse.

 

Division partisane des districts électoraux

Par ailleurs, une autre cause présentée devant la Cour suprême saura créer de la controverse.

Le cas Merrill vs Melligan affirme qu’une nouvelle division des districts électoraux en Alabama est une violation de la Loi des droits civils de 1965 parce qu’elle dilue le pouvoir électoral des Noirs en les agglomérant dans un seul district, diminuant ainsi leur représentativité. On affirme qu’un politicien noir n’a jamais été élu dans un district à majorité blanche.

Malgré la volonté libérale de « ne pas prêter attention aux couleurs », les divisions raciales sont encore profondes aux États-Unis. La pratique du gerrymandering, qui semble bien décrire la situation présente en Alabama, est une véritable plaie. D’un simple coup de crayon, les politiciens peuvent redessiner des districts électoraux afin d’avantager les leurs pour qu’ils gagnent facilement le pouvoir et y restent durablement. Cela donne des cartes électorales à l’imagination débridée.

N’allez toutefois pas croire que c’est un problème uniquement républicain. Dans les États à majorité démocrate, la même chose se passe. Cette année, le Maryland a dû retourner aux planches à dessin afin de redessiner des districts qui désavantageaient clairement les républicains par rapport à des comtés de taille semblable dans d’autres États.

Malgré tout, le découpage avantage encore outrageusement les démocrates, d’après une étude de l’université de Princeton Il en va de même pour l’Illinois, qui a aussi obtenu une note d’échec.

Bref, tous les yeux seront rivés sur la Cour suprême cette semaine pour des décisions qui auront un impact durable sur la vie politique. Voyons voir si les démocrates prépareront une autre « insurrection » – si on suit leur logique – si jamais la Cour prend les « mauvaises » décisions.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Dans une démocratie où la construction considère tous les individus égaux, la discrimination positive est anticonstitutionnelle. Et nombre de nos lois actuelles le sont avec la complicité des députés.

    • « avec la complicité des députés » … et du conseil constitutionnel. La nomination de personnalités politiques – de tous bords – à ce conseil devrait être purement et simplement interdite. Cependant, quand on voit la gangrène politique qui s’est instillée dans les universités et les instances judiciaires, le choix ne sera pas aisé.

  • Dans une démocratie où la construction considère tous les individus égaux, la discrimination positive est anticonstitutionnelle. Et nombre de nos lois actuelles le sont avec la complicité des députés.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Durant une campagne électorale, un politicien et son parti crieront leurs réussites sur tous les toits. À défaut d’accomplissements, ils utiliseront l’énergie du désespoir pour détourner l’attention. Les démocrates, aux prises avec une inflation galopante, une augmentation vertigineuse de la criminalité et de l’immigration irrégulière, ont choisi la seconde voie.

Le tout commence au sommet avec Joe Biden. Ayant malheureusement tenu sa promesse de détruire l’industrie de l’énergie, il cherche maintenant à diminuer les prix de l’essence ... Poursuivre la lecture

Le 22 octobre 2022, trente élus de l'aile gauche du parti démocrate américain ont publié une lettre dans laquelle ils ont appelé le président Joe Biden à faire des efforts pour « chercher un cadre réaliste pour un cessez-le-feu ». Cela a eu un grand retentissement aux États-Unis car jusqu’à présent, de telles suggestions n’avaient pas été entendues ouvertement, surtout venant du parti démocrate au pouvoir.

Est-ce que cela veut dire qu’une pression politique est lentement en train de prendre forme à Washington, pression qui permettrait ... Poursuivre la lecture

Lors d’une récente entrevue, une ancienne secrétaire à la Maison Blanche a candidement avoué la stratégie des démocrates lors des élections du mois prochain : se concentrer sur « l’extrémisme » républicain. Car si ces mêmes élections sont un référendum sur les deux dernières années au pouvoir des démocrates, particulièrement au sujet de l’augmentation vertigineuse de la violence, il y aura effectivement un raz-de-marée rouge.

 

Les médias et les démocrates

Il semble que les alliés des démocrates dans les médias avaient comp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles