IVG aux États-Unis : la fuite de la Cour suprême qui arrive au bon moment

Démocrates comme Républicains instrumentalisent la fuite de la Cour Suprême concernant l’arrêt Roe v. Wade pour avancer leurs propre pions dans la bataille politicienne pour le pouvoir.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1
roe v wade source https://unsplash.com/photos/OvRmyFbRqFE

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

IVG aux États-Unis : la fuite de la Cour suprême qui arrive au bon moment

Publié le 10 mai 2022
- A +

Dans notre monde moderne de nouvelles instantanées et en continu, tout et n’importe quoi peut distraire notre attention d’un problème à l’autre. C’est exactement ce qui s’est passé la semaine dernière quand une ou des personnes inconnues ont fait fuiter que la Cour suprême du pays se dirigeait vers un rejet de l’arrêté Roe vs Wade, qui a légalisé l’avortement dans tout le pays pour le premier trimestre de grossesse.

Alors que les Démocrates et leurs laquais des médias célèbrent le « courage » des fuiteurs, il semble que personne ou presque ne se questionne au sujet de ladite fuite. Car n’en déplaise à certains, elle constitue une trahison grave de la confiance envers la Cour. Selon cette commentatrice qui y a travaillé, la première chose dite au premier jour de travail : « Si vous révélez quoi que ce soit des délibérations de cette cour, c’en est fait de votre carrière en droit. »

Et comme la fuite et les documents révélés sont authentiques, une enquête interne a été lancée.

Saisir la balle au bond

Une fois de plus, cette fuite montre l’aveuglement partisan des deux principaux camps politiques américains. Du côté Républicain, on cherche à savoir qui a donné l’info alors que les fuites nuisant aux Démocrates ont fait leurs choux gras. Et vice-versa du côté Démocrate.

Néanmoins, on peut se demander si cette fuite n’a pas été stratégique. Dans les heures suivant les révélations, des manifestants se sont présentés devant l’édifice de la Cour. Et dès le lendemain, les gants sont tombés du côté des Démocrates.

La moins pire des réactions fut sans doute des appels à codifier les lois sur l’avortement plutôt que de laisser les États le faire, comme le rejet de Roe vs Wade aurait fait. En fait, une démocrate, morte en 2020, avait toujours questionné l’arrêté malgré son soutien inébranlable à l’avortement. L’encadrement par des lois plus formelles aurait donc eu son soutien.

Toutefois, comme à chaque fois qu’ils n’ont pas gain de cause, les Démocrates y vont de menaces pour changer le système. D’une abolition de l’obstruction systématique à une volonté d’ajouter des juges à la Cour suprême, le parti de Joe Biden semble croire que la démocratie ne fonctionne que s’il a gain de cause.

Mais en plus de faire face à de la résistance interne (encore une fois), les Démocrates semblent oublier qu’ils ne seront pas éternellement au pouvoir. Donc, même s’ils nommaient des juges supplémentaires à la Cour, les Républicains finiraient par le faire aussi. Et si l’obstruction est abolie, ils pourront nommer des juges conservateurs comme ils l’ont fait sous la gouvernance de Trump.

Obstruction populaire

Et à l’instar des Démocrates au Congrès, leurs électeurs font savoir bruyamment que la décision de la Cour suprême n’est pas la bonne.

En effet, les adresses des juges conservateurs ont été affichées publiquement – sans que, étrangement, cela ne viole les règles internes des médias sociaux. Les gens protestent devant leurs domiciles sans que les médias ne sourcillent ou même parlent de harcèlement. Imaginez si des conservateurs avaient fait la même chose si la décision était allée dans l’autre sens…

Mais peu importe : droite = mal incarné. D’ailleurs, saviez-vous que ces protestations sont causées par Trump ? Et qu’il faut surtout se soucier de l’extrême droite dans ses réactions face à la décision ? Ce sont donc sûrement eux qui ont vandalisé une église au Colorado, posté des adresses privées et harcelé ses résidents, et blessé un policier à Los Angeles… Ça doit expliquer l’attitude indifférente de la Maison Blanche à ce sujet.

Par ailleurs, selon les tendances actuelles, l’avortement n’est même pas une priorité chez les électeurs, et la possible décision de la Cour reçoit l’approbation de la majorité. C’est plutôt l’économie qui occupe les sujets de discussions, et les actions des Démocrates risquent de leur coûter le Congrès à l’automne.

À moins que les Républicains les plus conservateurs ne continuent de couler leur parti en condamnant des alternatives à l’avortement, auquel cas les électeurs démocrates seront encore plus motivés à voter.

Bref, les réactions face à la fuite de Roe vs Wade montrent une fois de plus à quel point la polarisation tue les États-Unis. Chez les Démocrates, on veut changer les règles du jeu et considérer l’avortement comme une méthode banale de contraception. On sort des hypothèses rocambolesques au sujet d’autres arrêtés pouvant être annulés, et soudainement on semble être capable de définir ce qu’est une femme.

Quant aux Républicains, ils confirment les craintes de plusieurs en voulant s’attaquer à d’autres décisions de la Cour suprême comme le mariage de personnes du même sexe. Et soudainement, « mon corps, mon choix » n’est plus qu’un slogan vide de sens, tout comme pour les Démocrates.

La Statue de la Liberté devrait descendre de son socle et se laisser dériver tranquillement.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anthony P. Mueller.

Un excès de dépenses publiques et une politique monétaire laxiste entraînent une hausse des prix associée à une baisse des taux de croissance économique. Tous les chemins keynésiens mènent à la stagflation. C'est le résultat d'une mauvaise gestion économique.

La croyance selon laquelle les banquiers centraux pouvaient garantir la soi-disant stabilité des prix et que la politique budgétaire pouvait empêcher les ralentissements économiques s'est révélée fausse à maintes reprises. La crise actuelle est une p... Poursuivre la lecture

L'Ukraine connaît des combats limités depuis 2014 et une guerre inédite en 2022. Comment expliquer ce scénario tragique ukrainien? Quels sont les multiples enjeux du conflit russo-ukrainien?

L'Ukraine champ d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis

L'aspect global du conflit est perceptible à travers l'affrontement indirect que se livrent d'un côté les USA et de l'autre la Russie. Les Etats-Unis, chefs de file du camp occidental, ont les premiers violé le droit international avec d'abord la guerre du Kosovo en 1998 puis la guerr... Poursuivre la lecture

Le 2 mai dernier, Politico publiait en exclusivité un article traitant de la fuite d'un projet de jugement de la Cour suprême américaine relatif à la remise en cause d'un précédent jugement de cette même cour, Roe vs Wade.

Ce précédent arrêt avait posé les bases rendant légal l'avortement dans tous les États américains et limitant l'intervention de l'État dans la décision d'interruption de grossesse, considérée alors du domaine de la vie privée. Le projet actuellement en discussion et dont le contenu a fuité vers Politico renverrait à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles