Les dirigeants européens vont nous appauvrir

Des choses que nous trouvons aujourd’hui essentielles ne seront peut-être plus accessibles qu’à une élite. Les commissaires européens et nos ministres verts en feront partie, bien sûr.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 7
Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les dirigeants européens vont nous appauvrir

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 11 juillet 2022
- A +

Le risque d’un appauvrissement quasi généralisé en Occident, et spécialement dans l’Union européenne, est aujourd’hui très important.

Les politiques menées en Occident, et surtout celle de la Commission européenne, conduisent inévitablement à une grave diminution du niveau de vie.

Il ne s’agit pas, aujourd’hui, de parler de l’inflation qui accable notamment la zone euro.

Elle est certes un danger réel et important, surtout pour ceux qui possèdent des liquidités, des emprunts d’État ou autres obligations à long terme. Les États et les autorités monétaires ont choisi leurs victimes, et ce sont les épargnants.

Mais le pire est ailleurs. Beaucoup se rendent sans doute compte, comme l’ont déjà suggéré de talentueux éditorialistes, que posséder une voiture sera sans doute bientôt un luxe réservé à une catégorie de nantis.

Quoi qu’on fasse, l’interdiction des voitures neuves à combustion en 2035, décidée par la Commission européenne, augmentera sensiblement les coûts de déplacement en voiture individuelle.

Quand elles ne seront plus subsidiées, le prix des voitures électriques sera sensiblement plus élevé que les voitures à essence ou diesel. Et le prix des batteries, qui dépendent des métaux rares que l’on trouve surtout en Chine, ne peut qu’augmenter dans une très large mesure, vu l’accroissement de la demande et la limitation de la production due à la rareté de certains composants.

L’utilisation de ces voitures coûtera elle aussi de plus en plus cher.

Pour les rendre simplement aussi performantes que nos véhicules d’aujourd’hui, il faudra notamment, du point de vue de leur autonomie, de leur temps de charge, de la création de dispositifs de chargement en suffisance, une technologie à améliorer sérieusement, et de très lourds investissements qu’il faudra bien rentabiliser, en en répercutant le coût, comme toujours, sur les consommateurs.

 

Un écart entre les riches et les pauvres accru du fait des politiques des dirigeants européens

Le résultat à craindre est que seuls les riches devraient encore profiter des avantages du transport individuel. Un risque majeur que les partisans d’une politique écologique de gauche s’abstiennent bien de révéler.

Même chose pour les vacances. La guerre contre l’avion, réputé pollueur, est lancée.

On commence par taxer à l’embarquement, en plus des nombreuses autres taxes déjà existantes dans l’aviation, puis on limitera aussi les vols de courte distance, et on taxera le kérosène.

Les tickets d’avion vont devenir plus cher. D’aucuns, du côté vert, se félicitent déjà d’annoncer que les billets des compagnies low cost, « c’est fini », et que ce n’est d’ailleurs « pas normal ».

Il faudra donc payer plus cher pour voyager en avion, ou en train, déjà beaucoup plus cher aujourd’hui, et géré comme un prétendu « service public », c’est-à-dire mal, et sans égard pour les clients.

Des décennies de capitalisme plus ou moins libéral ont réussi à démocratiser les transports, à donner à la plupart d’entre nous la possibilité effective de circuler assez rapidement et confortablement et en peu de temps, pour des trajets quotidiens comme pour les vacances.

Et ce sont des politiques écologiques voulues par les partis de gauche qui vont porter atteinte à ce véritable progrès social et économique. En accroissant le coût de la voiture et de l’avion, en le portant à un niveau inaccessible pour une grande partie de la population qui pouvait, jusqu’ici, en bénéficier.

Le pire est qu’il ne s’agit là que d’exemples.

À force de réglementer aussi l’alimentation et l’agriculture, nous verrons sans doute bientôt une augmentation du prix de la viande, parce que l’on va réduire le nombre de bovins dans les élevages. La loi de l’offre et de la demande est incontournable : si l’offre diminue et que la demande est constante, le prix monte inexorablement.

À cela s’ajoute un risque, bien réel dans certains pays, de taxation des bovins ou la viande elle-même.

Quand il ne s’agit pas de mesures encore plus ruineuses. Le Sri Lanka a récemment obligé ses agriculteurs à produire tout bio, sans pesticides, notamment. Après un an, faute de débouchés et avec une production en forte baisse, les agriculteurs sont ruinés et la famine guette la population.

Mon propos n’est pas de faire peur mais de tirer les conclusions logiques des politiques menées, surtout dans l’Union européenne.

Nos politiciens veulent un Green deal. Un contrat dont ils ont beaucoup insisté sur ce qu’il apporte : une petite contribution à une planète un peu plus verte, à supposer que les Chinois n’augmentent pas trop leurs propres émissions de CO2.

Mais ce contrat a un prix, comme tout contrat. Et ce prix sera payé par les consommateurs, nous tous, par une forte diminution de notre niveau de vie.

Au point que des choses que nous trouvons aujourd’hui essentielles ne seront peut-être plus accessibles qu’à une élite. Les commissaires européens et nos ministres verts en feront partie, bien sûr.

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • oui, mais ce qui est surprenant est que c’est le programme… on voit mal commet se passer de fossiles sans s’appauvrir!!!

    j’attends toujours la montée d’un parti qui dit non à un programme d’appauvrissement… ou au moins qui « défende » les pauvres des pays riches..

    eh: les amoureux des arbres ou autre..le petrole ou le charbon c’est de la biomasse fossile.. si on cesse des les utiliser il est plus que probable que ce soit la biomasse qui soit utilisée à la place!!! et comme le « prouvent les calculs de consommation de planete.. c’est comme si un européen utilisait plusieurs fois la biomasse existante dans son pays..

    sauf si…on mange moins, on roule moins, etc etc.. et manger ou rouler « differemment »…ne va pas changer la donne…

    la variable d’ajustement de dame nature c’est la population humaine..

    on sait pas faire sans fossile..

  • Bettino Craxi en 1997 avait déclaré que l’UE dans le meilleures des cas se serait les limbes comme elles sont aux portes de l’enfer

    • Quelle référence, cet homme politique corrompu qui fut condamné à 27 ans de prison. Il a fui en Tunisie ou il est mort.
      Il a été le mentor de Berlusconi……..🤣🤣🤣

  • Et l’interdiction des chaudières a fuel qui va faire que le cout de remplacement va passer de 6000 à 7000 € à près de 20000 pour une pompe à chaleur, peut-être 18000 ou 17000 avec les aides, sans parler bien sur de la place pour les échangeurs extérieurs, et le cout de l’électricité additionnelle lorsque le froid rend la pompe à chaleur inefficace

  • L’UE est un ramassis d’élus plus ou moins à gauche qui n’aiment pas les pauvres.
    Il suffit d’observer l’évolution des contrôles techniques automobiles qui sont de plus en plus contraignants et qui vont mettre hors circuit des milliers de véhicules qui appartiennent à des gens modestes qui n’ont que cela pour aller travailler.
    Dans le même temps, on peut rouler dans une Bugatti de collection qui consomme 30 litres/100 km. C’est un vrai scandale !
    L’interdiction des chaudières à fioul répond à la même logique, la haine des pauvres.
    La gauche, qui se croit seule détentrice de la vertu et de la vérité, passe son temps à nous donner des leçons et est devenue l’ennemie n°1 des classes populaires !

    14
    • Ben non, réfléchissez, c’est du second degré. Les dirigeants adorent les pauvres : ces derniers ne connaissent rien à l’arithmétique et les soutiennent dans la haine des riches « normaux », ceux qui réussissent dans le business plutôt que le copinage. Il est donc essentiel pour eux de multiplier les pauvres…

  • Entièrement d’accord avec cet article.

  • Ouais mais c’est déjà comme ça, y a des pauvres des moins pauvres et des riches et des extrêmement riches… C’est la vie et il faut se battre pour être au sommet ! Et pour être au sommet, il faut bosser un peu plus que 35 h….. Et virer les parasites qui organisent notre esclavage.

  • Je pense que les politiques européens ont en arrière-pensée la volonté de sortir l’Europe de sa dépendance au pétrole et gaz étranger, sous le masque de l’écologisme.
    On gagnera, certes, l’indépendance, mais aussi la précarité. Mais la précarité du petit peuple les indiffèrent.

    • Sachant que la plupart des matériaux indispensables aux voitures électriques sont en provenance d’Asie en général et de Chine en particulier, je vois vraiment pas en quoi on gagnerait en indépendance.

  • Petite anecdote : un ami doit changer son véhicule d’entreprise . Il ne lui est plus possible de prendre une thermique. Il va donc avoir une hybride . Elle ne peut faire plus de 40 km en électrique ce qui ne lui assure même pas un aller retour domicile/travail , pèse une fois et 1/2 le poids de son ancienne thermique . Il va donc avoir un véhicule qui consomme (bcp bcp) plus de carburant que la précédente …. bref un véhicule anti écolo de l’usine à la décharge , ils ne sont pas mignons ces écolos ? C’est du Bourdieu appliqué à l’industrie . On déclare un objectif et on arrive exactement à l’inverse.

    12
  • J’ai une question, existe-t-il une procédure « d’impeachment » pour la présidente de la commission ?
    J’ai l’opinion que ses initiatives en matière de santé (covid) et en matière de politique extérieure (Ukraine) ne font pas partie de ses compétences et qu’il y a là matière à la révoquer

    • Êtes vous bien sur de ce vous avancez sur la présidente de la commission européenne ??? Car elle peut très bien prendre ces décisions avec l appui du conseil européen soit les 27 chefs d état !!!!!….😁😁😁

  • Les responsables de l’UE tuent l’Europe et à terme de plus en plus rapproché la ruinent.
    La présidence tchèque a un boulevard pour remettre en cause leurs déviances pour laquelle elle et les deniers adhérents n’ont pas opté.
    Retour à l’économie libérale, mise au placard des écolos mortifères, des lgbt, des anti chrétiens…….
    Peu importe que ça déplaise à Ursula et ses complices!

    • Mis au placard de nombreux populistes réactionnaires qui se prennent pour des libéraux…….🤩🤩🤩
      Quelle schizophrénie !!!

  • La gauche et ses écolos, sous couvert d’égalité, veut recréer le stalinisme :
    – tous les travailleurs payés le même salaire dans des entreprises d’état qui ne font ni bénéfice, ni investissements
    – tous les travailleurs dans les mêmes HLM
    – tous les travailleurs dans les transports en commun ou à vélo
    – tous les travailleurs partent en vacances en train pour mieux les surveiller (en voiture c’est plus difficile)
    – selon E. Piole et S. Rousseau, tous les travailleurs doivent aller travailler 4 semaines dans les champs (méthode maoïste)
    – tous les travailleurs ne mangent que ce qui est décidé par les dirigeants…
    Naturellement pour les dirigeants politiques c’est l’opposé : gros salaires, maisons individuelles (datcha), voitures personnelles, vacances à l’autre bout du monde, et homards à volonté.

    • Bah, c’est partout pareil, démocratie ou pas ! Il n’y a qu’un syteme et une seule loi, celle du plus fort. OK, certains laissent tranquille leur population d’autres la tuent a petit feu. Pour l’instant l’Europe a mis le gros braquet, ça va être un carnage..

    • Que les travailleurs aillent travailler un mois dans les champs est une excellente idée. Je vous prédis 95% de revirements politico-syndicaux chez ceux qui y seront allés !

      • Dans les champs, la plupart des activités sont mécanisées et les besoins en main d oeuvre assez faibles essentiellement pour les récoltes ( fruits, asperges…).
        Que notre populiste bon tain aille aussi faire un petit tour dans les champs, ça lui fera le plus grand bien. Les maoïstes ont essaimé aussi chez l extrême droite …….😜😜😜

  • Exactement ! Et c’est tout simplement scandaleux ! Quand arrêter ce gaspillage éhonté et qui pour oser le faire?

  • Ce n’est pas un appauvrissement à proprement parler, c’est en fait les produits low et mid costs qui vont disparaître ce qui permettra de ligoter de plus en plus la population à des prestations étatiques et de faciliter le contrôle social à la chinoise

  • 3Les dirigeants européens vont nous appauvrir »
    Erreur ça fait déja 40 ans que ça dure !!!!

  • Le cas de la voiture électrique est intéressant. Les hybrides rechargeables sont une aberration taxatoire monstrueuse en même temps qu’une solution technologique douteuse, mais voyons une pure électrique :
    – la très faible autonomie fait que les vacances à l’étranger, c’est fini pour ceux qui ne peuvent pas se payer une très haut de gamme (et même alors) ; l’équivalent de la Lada électrique coûte moins de 20.000 euros mais dispose d’une autonomie (sur papier) de 100 km…
    – si vous garez votre voiture dans la rue, c’est fichu ; l’Etat distribue les stations de recharge à son gré et peut donc décider souverainement du nombre de voitures « autorisées » à rouler ; par contre, si vous disposez d’un garage, vous n’êtes pas sorti de l’auberge, car Engie rechigne à installer des points d’accès de plus de 22 kW
    – le tarif CAPTAR valable en Flandre sera certainement généralisé très rapidement. Or, il alourdit considérablement les tarifs d’électricité pour les pics de consommation (comme… quand on effectue une recharge rapide…)
    – bien sûr, c’est l’adieu aux caravanes et camping cars (ce que seuls les utilisateurs regretteront… mais voilà, ils voulaient faire des économies, maintenant ils en feront d’autant plus !)
    – cela dit, la Belgique est un si beau pays ! Pourquoi vouloir aller ailleurs ? Et de votre chambre d’hôtel à La Panne ou à Rochefort, vous pourrez voir les routes peu encombrées (sauf par des camions) où roulent quelques puissantes Méga kW rouler silencieusement vers Paris, Venise, Bilbao, Madrid, Berlin… Comme au début du XXe siècle, quoi ! La route aux nantis, les prolos, à vélo !

    • Il y a aussi la solution pour faire taire les sceptiques : véhicules de secours électriques, ne se déplaçant qu’avec la certitude de trouver à destination une prise de recharge pour le retour.

  • La paupérisation de l Europe est sûr les rails.
    Quand certaines personnes ne sont pas autorisées à pénétrer dans des agglomérations pour travailler car leur véhicule est trop vieux et impossible de changer d automobile même d occasion vu les revenus.
    Quand les personnes ont de plus en plus recours aux associations de charité pour finir les fins de mois
    Quand certaines personnes ne peuvent se soigner correctement
    La ségrégation est là malheureusement.

  • pardon mais l’interdiction des véhicules thermiques en2035 sera mise en place par les gouvernements de 2035… me trompè-je?

    la vraie question est comment diable macron peut il simplement DIRE que les véhicules thermiques seront interdits alors.. et mieux pourquoi personne ne lui pose cette simple question???

    même si il ya des accords qui encartent ils peuvent être dénoncés..
    et l’ue on en sort..

    mais je pense que nous ne sommes enfin pas loi de la création d’un parti ‘ qui va oser poser la question de la curieuse inéluctabilité des politiques « climatiques »..

    oui discutons des politiques d’émission … et non climatique..et tiens discutons des « objectifs » ..

    sinon on va accepter ces trucs qui tombe du ciel..

  • Le Sri Lanka est un exemple à suivre, au contraire. Au bout de six mois, les mesures écolo ont toutes été supprimées, et les risques de famine écartés.Si seulement les dirigeants européens pouvaient comprendre aussi vite…

  • Article pauvre en informations et riche en approximations voire en ‘fake news’, quelques éléments :
    ‘Le prix des batteries va augmenter’ : Malgré la fluctuation des matières premières le prix des batteries baisse constamment depuis 15 ans (https://www.avere-france.org/le-prix-des-batteries-de-vehicules-electriques-en-baisse-de-6-en-2021/) même si ça risque de se stabiliser en 2022, la tendance va continuer.
    ‘le prix des batteries, qui dépendent des métaux rares que l’on trouve surtout en Chine’ : non les métaux utilisés : principalement lithium, nickel, graphite, cobalt, manganèse ne sont pas ‘surtout en Chine’ : le lithium, qui est le plus important, se trouve partout dans le monde (y compris en France) le nickel et le manganèse sont bien distribués aussi (Indonésie, Canada, Nlle Calédonie, Australie, Gabon…) le cobalt est principalement produit au Congo, le graphite est produit partout. A aucun moment la Chine est un producteur majoritaire d’aucun de ces métaux, par contre ce pays a mis en place une politique ambitieuse d’approvisionnement et de transformation, dont l’Europe peut s’inspirer.
    En 2035 les véhicules neufs seront majoritairement électriques, la question c’est plutôt quelle politique énergétique (nucléaire ? gaz ? renouvelable ?) on met en face.

    • Il est possible que le prix individuel des batteries n’augmente pas, mais il est clair qu’avec les règles européennes, les dépenses pour acheter des batteries ne peuvent qu’atteindre une proportion inégalée et déraisonnable. Et si en 2035 les véhicules neufs sont en Europe majoritairement électriques, alors l’Europe sera un pays de famine et de sous-développement. Laissez les citoyens choisir, sans interdictions ni subventions. Et facilitez leur un peu la vie en aménageant une infrastructure routière qui évite les surconsommations de bouchons et ralentisseurs. Et sortez de votre rêve, allez voir sur une route de campagne, comptez (et respirez) les camions, les fourgons d’artisans, les engins agricoles : c’est là qu’il y a gros à gagner, et certainement pas en passant à l’électrique…

    • Exact, c’est toujours dommage quand un expert s’aventure dans un domaine auquel il ne comprend pas grand’chose… Pourtant, la question des matières premières reste importante.
      Où je diffère d’opinion, c’est sur le prix des batteries. Si les batteries actuelles ont probablement atteint un plancher, elles sont assez riquiqui, et on travaille sur de nouvelles technologies comme les SSB, qui risquent de coûter bien plus – tout en étant plus puissantes (et plus sures, au moins je l’espère).

      • C est toujours dommage quand un expert auto proclamé s aventure dans un domaine ou il n a aucune compétence 😅😅😅 on se croirait au cafe du commerce. La production de masse fera baisser les prix comme toujiurs pour tous les nouveaux produits come cela a été le cas pour les véhicules thermiques, les TV, les smartphones, mes micro ordinateurs……
        L idéologie populiste comme celle écologique enfume les esprits de théories reactionnaires ou utopiques
        Soyons pragmatiques et rationnels….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
richesses salaire minimum
2
Sauvegarder cet article

Il a été décidé récemment en France d’augmenter le salaire minimum. Après avoir connu une augmentation de 0,9 % début 2022, le Smic est désormais porté à hauteur de 1603,12 euros brut par mois, contre 1589,47 euros brut en 2021. Ce que l’on appelle un salaire minimum est évidemment le montant minimum de salaire imposé par les gouvernants à toutes les entreprises.

On considère en général cette mesure comme souhaitable car on estime que les entrepreneurs auraient tendance à imposer des salaires trop faibles, ce qui génèrerait évidemment ... Poursuivre la lecture

Par Walter Block, depuis les États-Unis.

Toutes sortes de pénuries apparaissent actuellement dans notre économie.

En tête de liste se trouve sans aucun doute le lait maternisé, mais il existe littéralement des dizaines d'autres articles en pénurie. Ils sont si nombreux que je me sens obligé de les mentionner par ordre alphabétique, de peur d'en oublier un par inadvertance ou de faire un double comptage.

 

De nombreuses pénuries

Les voici, dans la mesure où je peux les énumérer : aluminium, avocats, bicyclettes... Poursuivre la lecture

Le destin économique d'un pays est principalement déterminé par sa démographie, sa puissance technologique, sa géographie et le degré de liberté économique que ses institutions garantissent aux citoyens. Le rôle des hommes consiste à jongler avec ces éléments dans un creuset que l'on appelle communément l'histoire économique.

Le décès tragique de Shinzo Abe le 8 juillet 2022 est l'occasion de revenir sur l'héritage économique de celui qui détient le record de longévité dans la fonction de Premier ministre au Japon (un an en 2006-7 et 8... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles