Guerre d’Ukraine : la déconnexion de nos élites

Cette crise qui ne fait que commencer va peut-être ramener les élites les pieds sur terre ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2
louis de funes - la folie des grandeurs

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Guerre d’Ukraine : la déconnexion de nos élites

Publié le 11 mars 2022
- A +

Il est effarant de constater le silence irresponsable des candidats à l’élection présidentielle sur les vraies valeurs de notre société et son avenir. En effet on continue de distribuer des promesses qu’on ne pourra pas tenir et de flatter les innombrables minorités qu’essayent de séduire nos hommes politiques bien installés dans leur petit pré carré pour assurer leur réélection. Je veux parler des wokes, LGTBI, genres, écolo-bobos et autres sauveurs de la planète.

Nos élites se rendent-elles vraiment compte ?

La guerre d’Ukraine va bouleverser tragiquement notre quotidien. Les prix des matières premières vont-ils doubler ou tripler ? L’énergie va faire exploser tous les compteurs ? Les coûts de transport vont subir des augmentations jamais vues. Le coût des emballages augmente de mois en mois.

De quelques centaines de millions de vrais pauvres aujourd’hui grâce à la mondialisation, nous allons à nouveau passer à plusieurs milliards d’individus qui vont crever de faim. Car les pays pauvres n’auront plus les moyens d’acheter les denrées hors de prix.

Et nous que faisons-nous ? Nous polémiquons sur le sexe des anges et nos boîtes mails sont inondées de webinaires, de séminaires de formation, d’audits et de controlite aiguë… jusqu’à tuer les petites entreprises qui n’ont pas les moyens de satisfaire à cette avalanche de normes et de contraintes.

Nouveau : à partir de 2023 au Luxembourg les entreprises seront priées de désigner un salarié en charge des droits de l’Homme ! Et voici les avantages promis :

  • meilleure gestion des risques,
  • plus grande compréhension et transparence de la chaîne de valeur,
  • amélioration de la gouvernance,
  • résilience, gestion de la réputation et avantage compétitif.

 

Cela ne va pas nous faire manger….

L’affaire est sérieuse !

L’Ukraine cesse d’exporter 100 millions de tonnes de céréales et surtout ne pratique pas les semis en vue de la prochaine récolte. La Russie n’exporte plus d’engrais ce qui va poser de vrais problèmes à notre propre agriculture. Le tournesol est déjà maintenant introuvable sur le marché ce qui ne manquera pas de provoquer une rupture de l’huile tellement nécessaire dans nos cuisines.

Nos forces de défense ! L’Allemagne en 1980 entretenait 14 divisions de militaires et possédait 2800 chars Léopard. Aujourd’hui il ne reste plus que quelques bataillons et 300 chars ! Ils ont envoyé au Ukrainiens 5000 casques et de vieux lance-roquettes datant de l’ex RDA. Il est significatif de voir le déblocage de 100 milliards d’euros pour essayer de remonter la pente…

La France résiste un peu mieux mais n’a pas non plus les moyens d’affronter la plus puissante armée du monde. Quant à l’Europe madame Von der Leyen décrète à elle toute seule que l’Ukraine serait intégrée à l’Europe et monseur Macron-la poisse est absorbé par les tentatives ratées de convaincre Poutine de mettre fin à cette terrible guerre…

Nos sociétés modernes, capricieuses et gâtées ont oublié les trois valeurs fondamentales qui assurent le bien-être et la survie d’une société : l’alimentation, l’énergie et la défense. Elles ont été remplacées par l’État social, l’égalité hommes-femmes et la dévalorisation du travail. Le médical fait naufrage mais il faut sauver la planète. Et non, le digital ne va assurer notre survie.

Significatif : LCI interviewe cette semaine tous les candidats sur la place de femmes dans notre société. Un problème fondamental…

Cette crise qui ne fait que commencer va peut-être nous ramener les pieds sur terre ? Peut-être….

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • « La place des femmes dans la société » ?
    On ferait mieux de se préoccuper de la place des meilleurs (hommes ou femmes peu importe) qui sont confinés au placard ou partis exercer leurs talents sous de meilleurs cieux.

    15
  • Il n’y a pas de raison d’être confiant. Avec le covid, on a très vite vu que nous n avions pas de masque, pas d’équipement de réanimation et qu’une grande partie des médicaments venaient d’ailleurs. On voit également que nous sommes dépendant d’autres pays pour fabriquer des sémi conducteurs.
    On a alors proclamé le made in France et la reindustialisation.
    Dans toute la France des ateliers se sont créés pour fabriquer des masques. Peu de temps après, les masques artisanaux ont été interdits et très vite aussi une réglementation tres stricte sur les masques pour qu ils soient agréés.
    Au final, sans doute à cause des coûts, l’Etat a continué à se fournir en Chine!
    Alors pourquoi être positif quand l Etat fait l’inverse de ce qu’il dit?

    La défense n’est pas qu’une question d’homme ou d’équipements. Il faut penser à toute la chaîne de construction. Même les vêtements des soldats est fabrique ailleurs qu’en Europe !

    • « Même les vêtements des soldats est fabrique ailleurs qu’en Europe ! »
      Les uniformes militaires, je ne sais pas, mais le béret, lui, militaire ou pas, reste une spécialité française reconnue, appréciée et commercialisée dans le monde entier ! 😉
      Cf : L’entreprise béarnaise Laulhere (dernier fabricant en France, dont plus de la moitié de ses ventes sont des bérets militaires ou paramilitaires).

  • il faut bien voir que pour nos medias, le woke est le mode de fonctionnement normal. donc on va interroger nos candidats sur des themes MLF mais pas leur demander comment ils comptent financer le rearmement (en plus c est pour embaucher surtout des males blancs, quelle horreur !)

    Nos candidats jouent aussi dessus. Car annoncer un programme fait de sang et de larmes, c est pas porteur. il vaut mieux parler de supprimer la redevance TV (sans supprimer france television qu elle finance bien sur !)

  • J’aime la photo d’illustration de « La folie des grandeurs ».

    Pour ceux qui auraient oubliés et ont un peu de mal à suivre les ministres et les médias, revoyez le monologue de fin de Don Sallustre » au bagne, qui explique son plan pour reconquérir le pouvoir.

    • Surtout revoir cette merveilleuse réplique : « Que vais-je devenir ? Je suis Ministre : je ne sais rien faire »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 6 août 2014, je publiais un article sur La neutralité de la Suisse et la guerre en Ukraine. J'y rappelais que la neutralité de la Suisse trouvait son origine dans la défaite de Marignan (1515) à partir de laquelle fut mis fin à la politique d'expansion des Confédérés.

Après une courte période, entre 1798 et 1815, la neutralité de la Suisse a toujours été effective, jusqu'en 1989. Elle est devenue de plus en plus relative notamment à la suite de son adhésion à l'ONU en 2002, bien que deux articles de la Constitution suisse énoncent q... Poursuivre la lecture

J’ai eu l’occasion d’aller à l’European Liberty forum, dirigé par l’Atlas Network, qui a eu lieu la semaine dernière à Varsovie. Ce congrès a réuni de nombreux think tanks libéraux et prolibertés européens et nord-américains.

Ce forum a montré un point : le libéralisme n’est pas mort en Europe, il est bien vivant et bien actif. Malgré la guerre dans le pays voisin, la détermination des organisations défendant la liberté était bien présente.

En cela, l’European liberty forum a été une expérience rafraîchissante et très inspirante... Poursuivre la lecture

« La Commission européenne envisage un nouvel emprunt pour reconstruire l'Ukraine, dévastée par bientôt trois mois de guerre. » indique TF1 info qui précise « une éventuelle levée de fonds suscite toutefois des réticences dans les pays du nord de l'Union. »

Après 750 milliards d'euros de dette commune émise pour le plan européen de relance post-covid, Bruxelles se sent pousser des ailes et propose maintenant d’aider à la reconstruction de l’Ukraine.

Signalons à tout hasard à Bruxelles que l’Ukraine est encore en démolition, aucu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles