Star Wars : ce que deux scènes coupées révèlent de l’Empire

Deux scènes coupées issues de la trilogie originale nous en apprennent plus sur le régime de l’Empire galactique, l’antagoniste de la Saga.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Star Wars The Digital Movie Collection TV Spot youtube https://www.youtube.com/watch?v=HxUr8Z4iDpk

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Star Wars : ce que deux scènes coupées révèlent de l’Empire

Publié le 23 janvier 2022
- A +

L’univers de Star Wars est de nouveau d’actualité avec la série le Livre de Boba Fett sur Disney+. Si elle met en avant le célèbre chasseur de prime de la trilogie originale de George Lucas, il est intéressant de revenir et de s’intéresser aux films. Plus précisément, les deux scènes coupées issues de la trilogie originale nous en apprennent davantage sur le régime de l’Empire galactique, l’antagoniste de la Saga.

En effet, au-delà de l’aspect divertissement et des prouesses techniques, Georges Lucas avait abordé un certain nombre de thèmes dans ses films. Mais ces scènes coupées donnent des éléments intéressants et inconnus du grand public qui complètent et donnent de la profondeur à l’univers.

L’Empire galactique : une politique économique collectiviste

Les films n’ont jamais abordé la politique interne de l’Empire galactique. Seules la dimension militaire et les manipulations de l’Empereur Palpatine sont mises en avant. Néanmoins, une scène supprimée de l’épisode 4, un nouvel Espoir (et donc le premier film sorti) nous en apprend plus.

Dans cette scène on voit Luke Skywalker sur Tatooine discuter avec son ami Biggs. Ce dernier souhaite rejoindre l’Alliance rebelle contre l’Empire. Luke quant à lui préfère rester travailler dans la ferme de son oncle.

Biggs l’informe que l’Empire est en train de nationaliser les commerces dans plusieurs systèmes planétaires. Il l’avertit que la ferme des Skywalker pourrait bientôt être dans le même cas et que l’oncle de Luke serait asservi par l’Empire.

Cette scène est très révélatrice. L’Empire a souvent été présenté comme une référence aux régimes fascistes. Mais cette scène coupée montre que la politique économique de l’Empire (du moins dans l’esprit de Lucas à l’époque) est stalinienne. En effet, il est difficile de ne pas penser à la collectivisation soviétique.

Ce n’est d’ailleurs pas la seule fois que les penchants économiquement interventionnistes de Palpatine sont mentionnés. L’épisode 1 s’ouvrait sur le fait que le futur empereur (alors sénateur) souhaitait taxer les routes commerciales des guildes marchandes, cette politique ayant pour objectif de semer le chaos dans la République, Palpatine contrôlant les guildes marchandes en tant que Dark Sidious.

Cette scène coupée nous montre ainsi qu’à côté de la dimension militariste, Georges Lucas voulait donner à L’Empire une vraie politique interne totalitaire.

Des officiers impériaux plus humains qu’on ne le pense

Qu’il s’agisse du Grand Moff Tarkin dans l’épisode 4, de Dark Vador ou de l’Empereur Palpatine, on ne peut pas dire que les dirigeants impériaux soient présentés comme débordants de compassion.

Pourtant une autre scène coupée révèle que les officiers impériaux peuvent être plus humains.

Dans l’épisode 6, l’empereur Palpatine demande au Moff Jerjerrod, le commandant de la seconde étoile de la mort, de détruire la lune forestière d’Endor si le bouclier de la station de combat était détruit. Le Moff, mal à l’aise, fait remarquer à l’empereur que des forces impériales sont présentes sur la planète. Une autre scène coupée se passe juste après la destruction du bouclier et montre le Moff et les hommes sous ses ordres hésiter largement avant d’ordonner la destruction.

Ces scènes témoignent des choix moraux que doivent accomplir des officiers impériaux : être fidèle à l’empereur ou éviter des abus (contre leurs propres troupes). Des dilemmes auxquels doivent répondre les forces militaires d’un régime despotique. Ce passage permettait d’humaniser les impériaux, trop souvent réduits au duo maléfique Vador/Palpatine.

Ces différentes scènes coupées, qui auraient mérité d’être maintenues dans les films, donnent une profondeur aux antagonistes de la trilogie originale. On peut regretter que Disney n’ait pas cherché à suivre cette voie dans les films de la postologie (7-8-9).

 

 

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • nationalisé? impérialisé vous voulez dire?

  • Avatar
    Laurent Lenormand
    23 janvier 2022 at 9 h 52 min

    Merci pour cette découverte. Ça fait bien plaisir de retrouver les acteurs de la première trilogie – qui n’a jamais été égalée, loin s’en faut.

  • « Cette scène est très révélatrice. L’Empire a souvent été présenté comme une référence aux régimes fascistes. Mais cette scène coupée montre que la politique économique de l’Empire (du moins dans l’esprit de Lucas à l’époque) est stalinienne. »
    C’est bien beau tout ça, mais où est la différence?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
L’Amérique Empire
1
Sauvegarder cet article

Quiconque s’intéresse aux affaires internationales ne peut rester indifférent au rôle des États-Unis dans le monde. Certains voient la politique étrangère américaine comme une aubaine, les États-Unis ont assuré une paix globale, une pax americana, depuis 1945 et de surcroît depuis 1991. D’autres voient plutôt la politique étrangère américaine comme néfaste pour le monde et pour les Américains eux-mêmes, comme un véritable obstacle à la paix et à l’harmonie entre les nations.

Nikola Mirković, analyste en géopolitique, appartient clairem... Poursuivre la lecture

l'espoir
1
Sauvegarder cet article

Par Stephen Kent.

Chacun donne à l'espoir une signification différente. Certains disent que l'espoir est inhérent à la façon dont une personne se comporte face à l'adversité. D'autres considèrent l'espoir comme une forme de superstition, une croyance infondée que tout finira par s'arranger. Les plus cyniques qualifient l'espoir de pure folie ou de naïveté. Au cours de la pandémie de Covid-19, notre capacité à trouver l'espoir a été régulièrement mise à l'épreuve par les lockdowns, les fausses promesses des bureaucrates et de l'establis... Poursuivre la lecture

Par Sean W. Malone. Un article de la Foundation of Economic Education

Tous ceux qui connaissent Star Wars savent que l'Empire galactique est mauvais et que la Rébellion est bonne.

Mais pourquoi l’Empire serait mauvais ?

Sérieusement. Qu'est-ce qui rend si insupportable la vie sous l'Empereur Palpatine, et qu'est-ce qui rendrait la vie sous la Nouvelle République tellement meilleure pour les citoyens ordinaires de la galaxie ? Les films de Lucas offrent étonnamment peu d'informations sur ce qui ne va pas avec le régime im... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles