Joe Rogan est l’homme dont l’Amérique a besoin en ce moment

Le podcaster américain Joe Rogan défend la liberté d'expression.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 5
Screenshot_2021-05-17 Joe Rogan Clarifies His Vaccine Comments

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Joe Rogan est l’homme dont l’Amérique a besoin en ce moment

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 14 janvier 2022
- A +

Joe Rogan est un humoriste, podcaster, commentateur dans l’Ultimate Fighting Championship, et l’une des figures les plus importantes de l’Amérique d’aujourd’hui.

Beaucoup connaissent Rogan comme l’hôte du podcast populaire, le « Joe Rogan Experience », une émission qui attire des millions d’auditeurs chaque mois et présente des invités comme Kanye West et le boxeur américain Mike Tyson.

Mais en plus des rappeurs et des lutteurs, Rogan conduit également des interviews avec des experts médicaux en désaccord avec les points de vue validés par la communauté médicale à propos du Covid-19. Pour avoir donné à ces hérétiques une plateforme pour s’exprimer, Rogan est maintenant sous le feu des critiques.

Le cas de Robert Malone

Le soir du Nouvel An 2021, Rogan a publié une interview du Dr. Robert Malone, un virologue et immunologiste spécialisé dans le type de technologie ARNm actuellement utilisée pour certains vaccins contre le Covid-19, et qui a critiqué les mandats et les restrictions imposés par les gouvernements et les responsables de la santé.

La vidéo de l’interview est devenue virale sur YouTube. Elle a accumulé des millions de vues avant d’être retirée par les modérateurs. Bien que Malone soit un médecin diplômé spécialisé dans les vaccins discutés au cours de l’émission, YouTube a déclaré que la vidéo violait les règles de la communauté. Le site n’a pas précisé de quelle infraction il s’agissait.

Malone n’est pas étranger à la censure – il a été banni de Twitter après la diffusion d’un sujet relatif à la « désinformation » liée au Covid-19, l’occupation préférée de la gauche étant d’interdire ceux qu’elle n’aime pas.

C’est pourquoi il était si important pour quelqu’un comme Rogan d’échanger avec Malone. Dans une Amérique où la gauche se sent de plus en plus à l’aise pour étouffer la dissidence, il doit exister des plateformes où les gens peuvent entendre des opinions sanctionnées par la gauche radicale.

Joe Rogan vs Spotify

Et tandis que l’interview de Malone sur le Covid-19 est l’épouvantail le plus récent à attirer la colère de l’abominable union du gouvernement et des médias, Rogan attire lui aussi des critiques négatives.

En juillet 2020, juste deux mois après avoir signé un accord d’exclusivité avec Spotify, Rogan a interviewé Abigail Shrier, auteur de Irreversible Damage : The Transgender Craze Seducing Our Daughters, sur la montée du dogme transgenre, et sa nocivité pour les enfants.

L’interview a immédiatement déclenché une tempête de la part des gauchistes. Les employés de Spotify, surestimant leur influence, ont exigé que l’épisode soit supprimé de la plate-forme, et que Rogan en soit banni.

Selon Vice News, le PDG de Spotify, Daniel Ek, a déclaré :

« Dans le cas de Joe Rogan, 10 réunions se sont tenues avec divers groupes et individus pour entendre leurs préoccupations respectives. Et certains d’entre eux veulent que Rogan soit censuré à cause de ce qu’il a dit dans le passé. »

Heureusement, l’épisode reste sur Spotify, et Rogan semble renforcé par toutes les critiques. Mais le combat continue.

Rogan est une voix indépendante dont on a désespérément besoin pour repousser l’orthodoxie suffocante de la gauche radicale. Nous les conservateurs disons jour après jour qu’un monde où un seul point de vue est autorisé conduit au désastre.

Les conservateurs ont montré plusieurs fois que la censure par les acteurs d’État et privés est un anathème pour une république en bonne santé, et que le débat ouvert est nécessaire pour que la civilisation avance et s’épanouisse.

Joe Rogan, un défenseur de la liberté d’expression

Hé bien Rogan ne se contente pas d’interviewer des voix calomniées. Au cours de la campagne présidentielle américaine de 2020, Bernie Sanders et l’ancienne représentante congressionnelle démocrate d’Hawaï Tulsi Gabbard étaient invités dans son émission.

En tant que citoyens d’une société libre et ouverte, il est important de disposer d’un lieu où des personnalité de gauche comme Sanders et aussi de droite comme Jordan Peterson puissent exprimer leurs opinions.

Il est clair que Rogan considère qu son métier d’animateur consiste à exposer au public une multitude d’idées et lui permettre ainsi de tirer ses propres conclusions, contrairement à l’opinion de beaucoup dans les plus hautes sphères du pouvoir qui considèrent que leur rôle est de lutter contre la « désinformation » et censurer les soi-disant idées fausses.

Alors que le covid est actuellement au centre des débats, un autre problème polarisant surgira pour prendre sa place. Inévitablement, de nouvelles lignes de bataille seront tracées alors que droite et gauche jalonnent leurs positions et se bousculent pour le soutien du peuple américain.

Si Dieu le veut, nous avons des voix comme Joe Rogan pour nous assurer que les deux parties sont entendues.

Originellement en anglais du Daily Signal: https://www.dailysignal.com/2022/01/11/joe-rogan-is-the-media-figure-america-needs-right-now/

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • « Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l’auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.  » Il serait bon que Contrepoints évite ce genre de placards hypocrites à la facebook. La responsabilité d’une publication incombe à son éditeur, non à son auteur.

  • Bravo. J’ai vu l’interview de Malone par Rogan (merci h 16) et elle est excellente. Il s’agit quand même, accessoirement, du créateur de la technologie ARN messager !
    Qu’il ait été banni de Twitter et que YouTube ait censuré son itw en dit long, très long, sur la mentalité des GAFAM, qui penche dangereusement vers le totalitarisme. En même temps, ce n’est pas la première fois.
    On dira : oui, mais les entreprises privées font ce qu’elles veulent chez elles. OK, à condition qu’elles ne trompent pas leurs clients + à condition que ces entreprises soient totalement indépendantes de l’État et des politiciens, ce qui semble de moins en moins être le cas.
    PS : merci à l’auteur de rappeler que les gens « des plus hautes sphères du pouvoir qui considèrent que leur rôle est de lutter contre la « désinformation » et censurer les soi-disant idées fausses » sont aux antipodes de M. Rogan et de tous ceux qui défendent vraiment la liberté d’expression. Le gouvernement français, qui finance des médias et leurs services de « fact-checking », prépare clairement le terrain à des lois de censure, il faut que cela soit dit et il serait souhaitable que ceux se prétendant libéraux en soient conscients..

    • le problème du fact checking n’est pas de vérifier la véracité de faits..

      le fact checking pratiqué est la vérification de faits utilisés pas les médias dits alternatifs ou suspects….

      les médias en place commettent des erreurs, les médias alternatifs trompent.. voila l’idée..
      en outre, un des problèmes actuels n’ets pas le mensonge c’est l’enfumage.. l’utilisation d’expressions ambiguës..

      tiens le réchauffement climatique est..le réchauffement du climat observé..
      le réchauffement attribué à l’homme et la théorisation ..

      donc quand on lit voila une preuve du réchauffement climatique ….on a le choix..

      on suggère, on « narre » en effet..

    • Les GAFAM capitalistes se moquaient totalement de censurer leurs clients avant que les politiques ne les menacent de mille maux que ce soit par des projets de loi ou par des campagnes « médiatiques » en plus de « réguler » les choses (dès ~2010).
      Pour savoir qui les a menacé et transformé en relais propagandiste des deepstate, il suffit de regarder ce qui est censuré et bizarrement depuis qu’ils donnent des gages « du bien », les volontés de démantèlement et les campagnes anti-GAFAM ont énormément diminuées dans la presse de gauche mainstream .
      .
      Malheureusement votre discours qui peut séduire même à droite mène à l’évidence a plus d’interventions des états, donc encore plus de poison.
      L’ennemi ce sont les états, pas les entreprises privées qui ont un pistolet sur la tempe (on peut dénoncer leur parti-pris et corruption par contre).

  • joe rogan est aussi la preuve..qu’on peut..

    ce sont pour le moment des tigres de papiers..

  • La gauche qui a instauré la censure sous prétexte de lutter contre la « haine » déverse depuis 60 ans des torrents de haine pure sur tout ce qui n’est pas elle. Les accusations « d’extrême droite » ou de « fascisme » en sont des concentrés, un « nazi » étant moins qu’un être humain on peut l’éliminer sans procès ce qui est exactement ce qu’ils font.
    .
    La sinistre ironie est qu’ils sont très exactement ces « fascistes » qu’ils prétendent craindre. La devise de Mussolini « tout dans l’état… » est la leur et ce qui se passe depuis des années ne fait que le confirmer.
    95% des dictatures étant de gauche au XXème siècle, rien de vraiment nouveau sous le soleil.

  • Point de vue intéressant qui me faitdécouvrircet animateur. Les démocrates, la gauche radicale? On voit bien que l’auteur est américain !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il en va des chiffres du covid comme de ceux du chômage ou des comptes publics. Non seulement il est impossible de se fier au discours gouvernemental qui accompagne les différentes publications – mais cela, on le savait ; c’est une donnée pour ainsi dire structurelle du discours politique. Mais surtout, impossible d’en tirer une image adéquate de la situation sanitaire sans chercher d’abord à savoir ce que les chiffres indiqués signifient réellement.

On se rappellera par exemple que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire qualifiait d... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Si la question de l’origine du Covid-19 a occupé un espace réduit dans le débat public par rapport aux restrictions de libertés que nous avons connues depuis mars 2020, elle reste d’une importance capitale pour le futur. Comprendre l’origine de la pandémie est vital pour une orientation correcte des futures politiques de santé publique au niveau mondial.

Le débat semblait pourtant clos depuis un long moment. La thèse généralement admise est que le virus a muté depuis une souche de virus impactant les chauves-souris via l’intermédiaire ... Poursuivre la lecture

Le terme de « wokisme » s’est imposé dans l’espace public pour décrire, du point de vue de leurs détracteurs, un ensemble de comportements et de mouvements militants d’une certaine gauche, laquelle se réclame fermement de l’anti-racisme, l’anti-sexisme, la lutte contre les discriminations, préjugés, etc. Un texte récemment publié par le collectif RogueESR (l’acronyme ESR signifie : Enseignement Supérieur et Recherche) ambitionne de trancher dans le vif en plaçant l’usage du terme dans son contexte. D’après ledit texte, le « wokisme » est un «... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles