Non-vaccinés : de la ségrégation sociale à la ségrégation sanitaire

Les non-vaccinés attaqués par Macron sont souvent issus des minorités venant des régions pauvres.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3
discours Macron 09112021 source Elysée

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non-vaccinés : de la ségrégation sociale à la ségrégation sanitaire

Publié le 12 janvier 2022
- A +

À l’heure où la Guadeloupe connait de nouvelles restrictions sanitaires, on peut se demander si ses habitants ne sont pas perçus par le gouvernement comme des citoyens de seconde zone. Les propos de Macron de la semaine dernière mettent en avant la volonté d’une société discriminant les non-vaccinés qui ne seraient plus des citoyens. Une discrimination qui se veut sanitaire. Mais quand on regarde qui sont les populations non-vaccinées, on s’aperçoit que le discours du président Macron va avoir un impact sur des catégories de populations bien précises.

Les départements les moins vaccinés sont ceux ayant une forte population de pauvres et de minorités

Le site Ameli fournit une carte du taux de vaccination par département. On peut rapidement constater que les territoires d’outre-mer sont très en deçà de la moyenne française (76 % de personnes complètement vaccinées). Ainsi la Martinique et Guadeloupe ont un taux de vaccination de 36 % tandis que la Guyane est à 27 %. En Métropole, le département le moins vacciné est la Seine-Saint-Denis avec 64 %. Ces territoires partagent plusieurs points communs : ils sont les départements les plus pauvres de France, mais aussi là où se vit une forte proportion de minorités.

Ainsi, les non-vaccinés sont pour beaucoup déjà en situation d’exclusion sociale. Les propos du président Macron risquent d’ajouter de l’huile sur le feu.

 

Une cartographie bien comprise par Mélenchon et la France Insoumise

Ces territoires majoritairement non-vaccinés sont aussi des zones ayant voté Mélenchon en 2017. Cette cartographie contribue à expliquer le positionnement politique de la France Insoumise face aux mesures sanitaires. De la même manière, LREM sait certainement qu’elle s’attaque à des territoires qui ne font pas partie de son électorat.

Mais sans le savoir, en déclarant qu’il voulait emmerder les non-vaccinés qu’il ne considérait pas comme des citoyens, Macron s’attaque en fait aux classes populaires. La vision bureaucratique des autorités a pris le dessus sur des réalités sociologiques, et humaines et pousse à des propos aux  conséquences nauséabondes.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Très bonne remarques. On ne mesure pas à quel point la géographie est importante pour comprendre les points de vue et les rapports de force. Un illustration pleine d’humour sur l’opposition citadins-ruraux:
    http://hbscxris.over-blog.com/2021/06/les-rurbains-1-une-espece-hautement-invasive-en-progression-dans-les-campagnes-francaise.a-la-recherche-du-reel.html

  • Laurent Lenormand
    12 janvier 2022 at 8 h 34 min

    Macron sait parfaitement ce qu’il fait. Sa stratégie de clivage vise à flatter un électorat âgé et CSP+ (la « France d’en haut »), et par effet miroir à designer comme bouc émissaire les gens qui sont à l’autre bout du spectre social.

    • « Macron sait parfaitement ce qu’il fait. »
      Sans doute, vu la grande intelligence dont ses aficionados le parent, mais l’intelligence ne suffit pas quand les informations qu’elle traite sont erronées!
      Et tous les experts dont il s’entoure pour s’informer étant tous plus ou moins hors sol, ou en conflits d’intérêts, complètement déconnectés des réalités du français moyen, le résultat ne peut être que ce que chacun constate jour après jour de la dégradation du climat et des relations sociales, de l’économie et des libertés.
      De là à penser que sa stratégie lui attire les votes des seniors et des CSP+, il y a un abîme à franchir!

      • C’est un peu facile d’expliquer que c’est la faute de ses collaborateurs. Je ne pense pas que Macron, avec son intelligence complexe soit quelqu’un de manipulable aussi facilement…

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

C’est le 9 octobre 2021 qu’Édouard Philippe a officiellement lancé son propre parti, Horizons. L’ancien Premier ministre a présenté celui-ci comme étant destiné à favoriser la réélection d’Emmanuel Macron. Mais il semble que les critiques qu’il a émises concernant « la gestion de la dette et le probable report de la réforme des retraites » n’aient pas été appréciées par le président. Ainsi, Horizons a très vite été perçu comme une menace potentielle pour LREM.

La sanction ne s’est pas fait attendre : la récente proposition de Philippe ... Poursuivre la lecture

Ce 19 janvier, Emmanuel Macron a pris la parole au parlement européen pour faire un discours dans le cadre de la présidence européenne de la France.

Arrivé de Macron au parlement... pic.twitter.com/rBEkIdJfG6

— Esposito Corinne (@coconuts1315) January 19, 2022

Le propos s’est concentré sur les valeurs qu'il souhaite défendre. Il a été critiqué par les représentants français des groupes européens de l’opposition comme Jordan Bardella du RN, Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, François-Xa... Poursuivre la lecture

Le président Macron a reconnu ce mois-ci avoir bien envie d’emmerder les non-vaccinés. Et déjà en juillet 2021, il assumait d’ailleurs pleinement de leur accorder moins de droits qu’au reste de la population française :

Partout nous aurons la même démarche : reconnaitre le civisme et faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous.

Nous ne nous étonnerons donc pas que l’instillation pernicieuse de ce poison idéologique fasse des émules, et que l’on lise de ci de là des incitations à faire payer leurs soins... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles