Bruno Le Maire sur l’inflation et le prix du gaz : toujours aussi lunaire

Bruno Le Maire s’exprimait face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, lundi 13 décembre. Il prétend nous protéger de tout, y compris de l’inflation que lui et ses compères ont provoquée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bruno Le Maire by EU2017EE Estonian Presidency (CC BY 2.0)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Bruno Le Maire sur l’inflation et le prix du gaz : toujours aussi lunaire

Publié le 14 décembre 2021
- A +

Par Simone Wapler.

Le mot protéger était dans une phrase sur deux prononcées par Bruno Le Maire lors de cette interview. Après le Koikilenkoute, nous allons basculer dans le Kaparka, une variante bien plus ciblée de toutes les aides dont nous bénéficions et payées avec notre propre argent.

Parmi les nombreux plans de Bruno Le Maire pour nous protéger de tout, le plus lunaire concerne son plan de lutte contre l’inflation exposé à partir de la dixième minute.

Le Maire contre l’inflation

Après avoir enfoncé une porte ouverte, « l’inflation pèse aujourd’hui sur le pouvoir d’achat des Français », il a annoncé sa priorité : « protéger le pouvoir d’achat des Français contre l’augmentation des prix ».

Selon son analyse lumineuse, la moitié de l’inflation (qu’il ne sait pas chiffrer comme il l’a indiqué la minute précédente) proviendrait de la hausse des prix de l’énergie. Sa solution est donc très simple. D’abord le gel du prix du gaz « qui nous coûte plus d’un milliard d’euros », comme si ce ministre produisait et vendait du gaz. Ensuite plafonnement de l’augmentation des prix de l’électricité à 4 % « alors que si on suit les prix de marché, ce serait sans doute plus de 15% ».

Par la suite, Bruno Le Maire développe le plan. Le gel du prix du gaz est obtenu par la baisse de la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité. C’est de là que vient le milliard évoqué. Hé oui, voyez-vous, lorsqu’un impôt baisse, ça coûte à monsieur Koikilenkoute.

Un robinet magique d’énergie à prix cassé

« Et si cela ne suffisait pas, nous augmenterons le volume de l’Accès Régulé à l’Énergie Nucléaire Historique. […] L’ARENH, c’est le volume d’électricité qui est vendue à un tarif de 42 euros le MW au lieu de 200 euros le MWh aujourd’hui qui permet ensuite d’avoir pour les consommateurs un prix d’électricité moins cher. Ce volume est de 100 TWh, il pourrait ne pas suffire. Nous augmenterons à 150 TWh le volume de l’accès régulé à l’énergie nucléaire historique à 42 euros le MWh pour que les Français soient garantis que les prix de l’électricité n’augmentent pas de plus de 4 % ».

Et voilà, roule ma poule…

Récapitulons. Bruno Le Maire a un robinet qui nous permet d’avoir de l’électricité à gogo 5 fois en dessous du prix du marché de gros. Évidemment, c’est de la vilaine méchante électricité nucléaire financée à grands frais par les contribuables d’il y a cinquante ans, la glorieuse époque des chocs pétroliers, époque où on n’avait pas de pétrole mais où on avait des idées, pour reprendre le slogan d’alors.

Depuis, les contribuables ont oublié qu’ils avaient mis la main à la poche pour la filière nucléaire française tant militaire que civile : CEA, Alstom, Framatome, Areva, etc. On nous confisque notre retour sur investissement de contribuable, pour une fois qu’il y en avait… !

Sournoisement, on bride le robinet TWh-ARENH ce qui permet :

  1. De faire plaisir à l’électorat pastèque (vert à l’extérieur, rouge dedans)
  2. De se vautrer dans le capitalisme de connivence avec de l’électricité dite renouvelable (mais plus exactement intermittente) très coûteuse (éolien, solaire)
  3. De déchirer à nouveau les contribuables par une gigantesque pompe taxations- subventions dirigées vers de l’électricité ultra-coûteuse et improductive.

Que Monsieur Le Maire ouvre plutôt en grand son robinet TWh ARENH. Il y a de la marge puisque ledit robinet peut débiter 400 TWh. Qu’il nous laisse profiter de ce que nous et nos parents avons déjà payé en tant que contribuable. Qu’il relance le nucléaire puisqu’il est aussi ministre de la Relance. Qu’il médite sur l’échec de l’empereur Dioclétien qui prétendait, avec son édit du maximum, bloquer les prix au temps de l’inflation de l’empire romain (comme je le rappelle dans mon livre Du sumérien au bitcoin : dettes et crises monétaires).

Sans rire, M. Le Maire prétend nous « protéger ». Quand quelqu’un prétend vous protéger d’un risque dont il est à l’origine en vous soutirant de l’argent, en bon français, cela s’appelle du racket.

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • Bruno Le Maire n’a aucune compétence, il l’avait déjà démontré en tant que ministre de l’agriculture, quand il ne savait même pas convertir un ha en m² ou reconnaitre un enjambeur sur une photo.
    En côtoyant Macron, il a fini par « prendre un peu trop la confiance » et s’enivre de ses propres paroles, comme son maître.

  • Je n’ai écouté que le début de l’interview, mais ça démarre très fort! J’hésite à poursuivre tant c’est effrayant ce degré d’incompétence, et toutes ces promesses d’indemniser tout le monde avec l’argent des autres ( enfin plutôt le nôtre!)! CPEF

    • Quand il parle Lemaire est vertigineux. Il est ministre de l’économie depuis plusieurs années et il n’y a jamais rien compris. Il ne semble pas particulièrement avoir fait des efforts pour comprendre d’ailleurs. Il est juste indécrottable en fait. Avoir ça comme ministre de l’économie, ça fout le vertige.

      • @Mitch- Oui, mais lui il vient de publier son 3e bouquin cette année et de gagner son débat contre E Zemmour avec la complicité des journalistes

        • Le pire c’est que, sur ce sujet comme d’autres, Zemmour était bien parti pour mettre K.O. le BLM, mais comme les journaleux n’avaient pas l’intention de laisser faire…

  • « Quand quelqu’un prétend vous protéger d’un risque dont il est à l’origine en vous soutirant de l’argent, cela s’appelle, en bon français, du racket. »
    Comme disait Al Capone, « on obtient beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver qu’avec un mot gentil tout seul! »

  • Et il fonctionne en binôme: A Le Maire les mots gentils et les belles promesses, à Macron le revolver!

  • Et le passage de pommade de Bourdin est écœurant! On l’a connu beaucoup plus incisif avec certains interviewés! Même si parfois passe dans son regard l’ombre d’un doute sur ce qu’il entend!

  • Epoque où on « n’avait pas de pétrole mais où on avait des idées ».
    On n’a toujours pas de pétrole mais à la place des idées, on a une réglementation ubuesque et des impôts…

  • Dans la famille tuyau de poêle, je vous présente le bon Bruno……. Il faudrait commencer à songer à laisser voler de leurs propres ailes ces pseudo fournisseurs d’énergie alternatifs, mon EDF, c’est à moi, je ne partage pas avec les affreux joueurs de poker..

  • Et qu’il ait pour une fois du courage en tapant du poing sur la table de son collègue allemand qui augmente le prix du gaz en bloquant NorthSream 2 pour sanctionner la Russie en mettant l’Europe à genoux !!!

  • Toujours aussi lunaire même après avoir été mis K.O. par ses supérieurs à Bruxelles : https://www.lopinion.fr/international/marche-de-lenergie-bruxelles-renvoie-bruno-le-maire-dans-ses-cordes

  • n’oublions pas la loi du grand maximum sous la révolution française, qui a été une autre catastrophe ! et il y a encore des gens qui passent à la télé et qui osent parler de blocage de prix …

  • – tu me prête 200 euros ?
    – tu m’en doit déjà cent !
    – justement, si tu me prête 200 euros, je te rembourse.

    Vous n’avez pas déjà vu ça cent fois dans des films comiques ?

    • Ouh brillantissime idée Nasredim Edjah! Mais pour ce second prêt, pour le rembourser que feras tu? Feras tu un 3 ieme prêt ? -Ecoute, je n’ai pas le temps de te décrire mes plans dans les détails.

  • Bruno Lemaire est un phénoméne remarquable, Il est la preuve que : Intelligence , Bon sens, et Honneteté intellectuelle sont des notions absolument disjointes et sans aucun rapport entre elles.
    Merci pour ce rappel.

  • Et l’OCDE, organisme public, qui le lendemain déclare que les finances sont dans un état déplorable n’est pas d’accord avec BLM qui a une fâcheuse tendance à l’arrogance. Ecarter Macron, c’est aussi virer tous ces incompétents, cela devient une priorité …

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le service des douanes vient de faire connaître le résultat de notre commerce extérieur pour 2023 : à nouveau un solde négatif important de 99,6 milliards d’euros. Certes, c’est mieux que l’année précédente où le déficit avait été supérieur à cause de l’envolée des prix de l’énergie causée par la guerre en Ukraine, mais le solde est négatif, une fois de plus.

La balance du commerce extérieur français est donc régulièrement déficitaire depuis 2005, c'est-à-dire depuis maintenant une vingtaine d’années. Ce solde négatif a plutôt tendance... Poursuivre la lecture

La nécessité de décarboner à terme notre économie, qui dépend encore à 58 % des énergies fossiles pour sa consommation d’énergie, est incontestable, pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique, et pour des raisons géopolitiques et de souveraineté liées à notre dépendance aux importations de pétrole et de gaz, la consommation de charbon étant devenue marginale en France.

Cependant, la voie à emprunter doit être pragmatique et ne doit pas mettre en danger la politique de réindustrialisation de la France, qui suppose une... Poursuivre la lecture

3
Sauvegarder cet article

Un article de Ryan McMaken

Selon l'indice Case-Shiller, les prix des logements ont augmenté de 44 % depuis février 2020. Il ne s'agit bien sûr que d'une moyenne, et certains marchés ont connu des augmentations de prix bien plus importantes. Toutefois, même sur les marchés immobiliers de l'Amérique moyenne, où les prix sont censés être plus raisonnables que sur les côtes, les prix ont grimpé en flèche.

À Cleveland, par exemple, l'indice a augmenté de 40 % depuis le début de 2020. Au cours de la même période, l'indice a augmenté ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles