Baromètre Contrepoints 2022 : le tassement d’Eric Zemmour se confirme

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Baromètre Contrepoints 2022 : le tassement d’Eric Zemmour se confirme

Publié le 13 décembre 2021
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Un ensemble de sondages réalisés par BVA, Cluster 17 et Odoxa nous permet de mettre à jour le Baromètre Contrepoints 2022 de la probabilité d’être au second tour de la présidentielle.

Cette première phase des élections présidentielles est principalement marquée par les luttes entre les différentes tendances de la droite pour l’emporter auprès de son électorat.

La position de Valérie Pécresse s’affirme

Valérie Pécresse, dont vous pouvez lire l’interview ici, est le premier candidat à passer devant Marine Le Pen depuis plusieurs années, en termes de probabilité d’accès au second tour. Si le premier tour des présidentielles avait lieu aujourd’hui, la deuxième place du second tour se jouerait à pile ou face entre les deux candidates.

Ce phénomène n’est pas une surprise absolue, dans la mesure où les vainqueurs de primaires bénéficient toujours d’une embellie sondagière.

https://twitter.com/mathieugallard/status/1468325495762731020

Le tassement d’Éric Zemmour se confirme

Comme nous l’avions prévu dans notre précédent article, les bons sondages d’Éric Zemmour du mois de novembre disparaissent progressivement du calcul de notre indicateur. Dans l’état actuel de l’opinion, le candidat n’a plus qu’une chance minime, à 2,7 %, d’accéder au second tour.

La gauche toujours hors-jeu

Tandis que le combat à droite fait rage, aucune candidature de gauche ne réussit réellement à s’imposer dans le paysage politique. Fictivement, aucun candidat de gauche ne serait qualifié pour le second tour si l’élection avait lieu aujourd’hui.

Les prochaines mises à jour des instituts de sondages seront l’occasion de vérifier si Valérie Pécresse réussit à maintenir sa lancée, et l’impact sur le Rassemblement National de sondages qui suivent une mauvaise tendance depuis septembre.

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • Pécresse, Macron, quelle différence ?

    • Actuellement, aucune. Mais si Macron est réélu, il sera conforté qu’il a fait un bon boulot. Et Macron conforté, c’est Macron sans plus aucune retenue.

    • C’est pour cela qu’elle a toutes les chances de passer le 1er tour. Les français, dans leur majorité, ne veulent pas de candidat radical. Ils veulent un candidat « ventre mou ». Depuis le temps que les présidents s’enchaînent, cette constante est restée.

      • Ce n’est pas seulement les Français, c’est le paradoxe de la démocratie:

        Le candidat qui l’emporte est systématiquement celui qui est considéré comme étant le moins pire par la majorité des gens. Il n’est jamais le premier choix de la majorité.

  • Pecresse, quand on en aura bouffé quelques discours, risque de chuter.
    Elle a le phrasé de Marie-Chantal, bourge de Neuilly ! Tout sonne faux chez elle.
    A tel point qu’on a pu croire qu’elle plaçait Oradour-sur-Glane en Corrèze.

    • Le coup d’Oradour sur Glane en Corrèze est bien la preuve de son insincérité.
      Elle qui se vante d’être une corrézienne de coeur n’a même pas la moindre idée de la géographie de ce département.
      La ficelle corrézienne est un peu grosse et n’est destinée qu’à récupérer les chiraquiens historiques.

      • Le délire de la Corrèze va se tasser. C’est incompréhensible on dirait qu’ils prennent les français (et les corréziens) pour des jambons.

    • La Corrèze n’est pas très loin une centaine de km

  • Nous avons bien compris qu’après Emmanuel Macron, Valérie Pécresse est maintenant la candidate des médias.
    Je n’oublie pas qu’elle s’est prononcée pour l’enfermement des non vaccinés.
    Bien qu’étant vacciné, je ne pourrai pas donner ma voix à quelqu’un qui pense de la sorte.

    • « Je n’oublie pas qu’elle s’est prononcée pour l’enfermement des non vaccinés. »

      Tous les candidats ont prôné des mesures liberticides en matière sanitaire, à l’exception de Marine Le Pen.

  • Mais non, les médias sont sentimentalement pour les sympathiques petits candidats de gauche, où c’est tellement dommage qu’ils soient si bas dans les sondages.

    Ensuite, les médias sont pour leur candidat réaliste par défaut: EM. Un président courageux et brillant, qui a su prendre les bonnes décisions face à l’épidémie, qui a su préserver l’économie française, et qui a enfin supprimé la liberté intolérable de l’école à la maison, celle qui permettait aux intégristes (qui ne sont pas les mahométans…) de soustraire leur progéniture aux 16 ans de propagande marxiste distillés par l’éducation nationale.

    Puis, les médias pourront éventuellement tolérer VP, mais seulement parce que c’est une femme pas trop moche, et puis, elle représente le vote utile pour les gens de gauche qui ne supportent plus Macron, dixit Montebourg.

    Par contre, MLP reste le diable historique et EZ, le diable moderne. Le cauchemar chiraquien des médias serait qu’ils finissent les deux au second au tour…

  • On est dans une république bananière donc tout cela est insignifiant sera élu celui choisit par le système.

  • je dois dire que transposer le résultats de sondages déclaratifs..en intentions de vote d’élections imaginaires ( si les élections avaient lieu maintenant)…

    macron a donc 100% de chance d’etre au second tour..
    mais quelle est la probabilité d’un homme comme macron de décéder d’ici là? 0%?

    quelle est la probabilité qu’une affaire surgisse? pensons à fillon?

    non dites juste, pif ,pouf, voila ce que donne les sondages des DECLARATIONS d’ intentions de votes sans doute corrigées d’ailleurs.

  • J’ai voulu monter un p’tit bizness de fraude électorale pour 2022, mais mes contacts m’ont fait savoir que les résultats sont déjà fixés…

    • Par qui exactement ?
      J’attends avec impatience le prochain article expliquant que le complotisme n’existe pas, que c’est juste un moyen de discréditer les idées qu’on ne partage pas.

  • C’est curieux qu’il y en ait encore qui n’ont pas compris que Macron était un socialiste. Pécresse a son mari qui est bien compromis dans le scandale des éoliennes en France…avec l’enfermement des non vaccinés ce sont deux choses rédhibitoires. Il ne reste que EZ.

  • EZ est au fond le plus honnête et le plus libéral. Le pen est aussi mauvaise que Melenchon. EZ place l’intérêt bien compris des français pragmatiquement au dessus des dogmes libéraux et vouloir un état fort au sens regalien n’est pas contradictoire avec un bon libéralisme, l’immigration abondante non contrôlée et non qualifiée pour ne pas dire plus n’est pas vraiment une chance pour la France…. Concomitament Le départ à l’étranger de nos elites instruites à grand frais pour les contribuables ne constitue pas un renforcement de l’économie.
    Plusieurs fois des journalistes de BFM ont interrogé Z sur des entreprises presque en faillite et celui-ci a répondu qu’il n’est pas dans le rôle de l’état de voler au secours d’entreprises en difficulté ou mal gérées.
    Ajoutez-y le parti LR qui n’a cessé de trahir et de faire le lit de l’idéologie de gauche socialiste écologique et islamophile, et je ne vois qui d’autre que Z peut changer titaniqueste de la France

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
4
Sauvegarder cet article

Décidément, la campagne électorale de Valérie Pécresse a bien du mal à décoller : le pachydermique parti Les Républicains semble être à la peine pour déclencher la moindre ferveur pour sa candidate. Il faut dire que ses prestations sont assez ternes et au contraire d'autres candidats comme Mélenchon ou Zemmour qui ont une certaine verve de tribuns, ses discours et ses blagounettes tombent plus souvent à plat qu'il ne le faudrait.

Oui, certes, tout est bien préparé mais tout cela sent le laborieux, aussi peu rigolo qu'une rédaction de T... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Lors de chaque élection présidentielle, quelques libéraux optimistes devinent dans les propos d’un candidat un impensé libéral ou des bribes de libéralisme qui témoigneraient de solides convictions cachées pour des motifs tactiques. Par ailleurs, des journalistes plus ou moins orientés ne manquent pas de qualifier de libérale une personne qu’ils veulent ainsi marquer du sceau de l’infamie.

La présente élection ne fait pas exception à la règle et c’est Valérie Pécresse, candidate de la droite, qui se retrouve en première ligne. Plutôt q... Poursuivre la lecture

Non, Monsieur Zemmour, un remake de l’école d’avant ne relèvera pas la France économiquement et n’apportera aucune solution à la situation actuelle que vous n’êtes pas le seul à déplorer ! La bataille se joue en effet à l’école : la France s’est fourvoyée, mais pas comme vous l’entendez !

Oui, la France doit viser l’excellence et son école, l’éclosion d’intelligences multiples.

Sachez que vos propositions qui rappellent les incantations sur le « lire, écrire, compter » de certains ministres de l’Éducation – issus du sérail - , q... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles