Le pass sanitaire, temporaire ? Laissez-moi rire

Certains sont surpris de la prolongation du pass sanitaire. En fait, le projet industriel derrière est trop coûteux pour être arrêté si tôt !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le pass sanitaire, temporaire ? Laissez-moi rire

Publié le 20 octobre 2021
- A +

par h16

Et c’est donc à la surprise générale, complète et totale de tout le monde en France que le gouvernement a décidé, pas du tout autoritairement , de prolonger le pass sanitaire en étendant sa période d’utilisation jusqu’au mois de juillet 2022. Vraiment, quelle stupéfaction ! On ne s’y attendait absolument pas !

En effet, qui aurait pu imaginer que ce gouvernement finirait par imposer ce pass dans les activités quotidiennes alors que le chef de l’État lui-même avait promis le contraire quelques mois avant ? Qui aurait pu imaginer un Olivier Véran faire ainsi volte-face complet après ses discours mielleux nous assurant que ce pass serait limité à la fois dans le temps et dans ses applications à la plus stricte nécessité ?

Vraiment, c’est complètement inouï et totalement inattendu : de la part d’un gouvernement jusqu’ici exemplaire, et de politiciens ayant toujours su respecter leurs promesses avec une ponctualité et une régularité phénoménales, il est presque choquant de découvrir ainsi la prolongation inopinée de ce pass qui sépare les Français entre lépreux irrationnels et obéissants raisonnables auxquels il convient d’attribuer quelques menus privilèges.

pass sanitaire temporaireEn plus, distribués à la population soumise, ces pass/privilèges sont forts commodes tant ils sont, une fois numérisés, faciles à révoquer à chaque fois qu’on en aura besoin : l’épidémie repart ? Hop, on empêche en quelques minutes l’accès aux restaurants, aux cafés, aux boîtes de nuit. Il reste de gros stocks de vaccins à écouler ? Hop, on invalide le pass/privilège tant qu’une piqûre supplémentaire n’a pas été faite. Etc.

Et ensuite, le pass pourra facilement être relié, sous une forme ou une autre, à tout aspect de la vie sociale ou administrative que l’État et ses politiciens malins auront jugé indispensable d’encadrer fermement : un matin, le pass vous autorisera à dépenser votre argent comme vous l’entendez, un matin suivant, pouf, ce ne sera plus le cas parce que vous n’aurez pas fait ce qu’il faut, parce que vous aurez fait ce qu’il ne fallait pas ou parce que, collectivement et avec tous les individus de votre sexe, de votre âge ou de votre classe, l’État en aura ainsi décidé.

Ah, que c’est bon de voir ainsi se profiler ce Monde d’À Peu Près qui va devenir de moins en moins flou et de plus en plus dystopique !

Certains trouveront que j’exagère et je leur confirmerai qu’évidemment, tout ceci n’est qu’une simple fiction… Qui anticipe de quelques mois, de quelques années tout au plus ce qui est en train de se mettre en place directement sous le nez des cohortes :

  • De syndicats purement et simplement collaborateurs et complètement à la botte des politiciens, comme d’habitude incapables de protéger les droits fondamentaux de ceux qu’ils prétendent représenter.
  • De naïfs qui refusent de croire qu’un gouvernement démocratique puisse imposer ceci à toute une population.
  • D’idiots utiles qui persistent à voir dans ce pass une formidable opportunité de brandir leur téléphone dernier cri pour montrer à quel point ils savent ramper en ne laissant qu’une petite trace de bave.
  • D’industriels trop heureux de se remplir les poches grâce à ce capitalisme de connivence sans plus aucun frein ni aucune limite.

Eh non, le pass n’est pas temporaire et absolument tout sera fait pour qu’il perdure bien au-delà de ses enjeux sanitaires : il y a trop d’investissements industriels derrière pour qu’il soit mis au placard aussi vite.

J’en veux pour preuve l’explication directement fournie par certains de ces industriels qui entendent jouer un rôle actif, profond et évidemment très lucratif pour installer enfin ce pistage complet, permanent et universel des Français (et probablement de pas mal d’Occidentaux tant la tendance se met obstinément en place). L’exemple de Thales, groupe spécialisé notamment dans la sécurité et la défense, vient immédiatement à l’esprit d’autant que le groupe français ne se cache même pas de ses ambitions de voir un jour un tel pass multi-usages déployé partout : une traduction de leur marketing, disponible en ligne, donne l’image ci-dessous.

Pass sanitaire étendu via Thales temporaire

Et c’est logique du reste : à partir du moment où le passeport vaccinal numérique européen était déjà dans les tuyaux depuis 2018, que la crise sanitaire du Covid-19 n’a fait qu’accélérer (grandement) les efforts envisagés pour le déployer, il était logique que les acteurs qui, à la suite de la Commission en 2018, s’était déjà engagés dans des développements à ce sujet, profitent à présent de l’occasion pour pousser leurs petits projets lucratifs.

Il faut comprendre qu’en réalité, la prolongation du pass sanitaire et son extension à tous les domaines possibles n’a rien de surprenant, tant il s’inscrit dans un projet industriel qui recouvre à la fois le suivi médical complet des individus, leur identité numérique complète (avec un remplacement des passeports et des cartes d’identité par exemple), puis de leur portefeuille voire (ne soyons pas fous) leurs diplômes, leurs feuilles de paie, leurs documents essentiels qui définissent absolument toute leur vie familiale, professionnelle et sanitaire… Puis politique ?

L’avantage pour les industriels est absolument énorme puisque cela leur donnera accès à des marchés publics aussi gigantesques que juteux (on parle d’un demi-milliard d’individus juste pour l’Europe), sans parler même des retombées en termes d’analyse de données que cette numérisation forcenée va amener.

Et si c’est un trésor dodu pour les industriels, il va de soi que c’est une méthode de pistage et de contrôle absolument écrasante, terrifiante et ultime pour les États qui auront absolument toutes les peines du monde à ne pas céder aux sirènes alléchantes que les lobbyistes des industriels précités leur jetteront dans les bras.

Est-ce surprenant alors que l’histoire récente et passée fourmille d’exemple de telles collusions ouvertes et profondes ?

Est-ce inimaginable de voir se mettre en place de tels plans qui vont réduire les libertés des Européens à un vague souvenir sépia alors que la crise a déjà illustré quelques magnifiques exemples de collusions et de corruption profonde ? Par exemple, l’Union européenne ne s’est-elle pas ainsi fendue d’un milliard d’euros pour un remdesivir finalement nocif ?

Plus proche de nous, en France, il faut se souvenir du niveau de collusion entre État et entreprises privées bien introduites lorsqu’il s’est agi d’installer des portiques éco-taxe : le lobbying intense de certains industriels avait permis la mise en place, au frais du contribuable, de portiques qui allaient taxer d’abord les camions puis les voitures sur toutes les grandes routes de France… Les connivences étaient nombreuses et on pourra se reporter à un intéressant résumé ici.

Pour ce pass, nous sommes clairement dans le cas d’un problème créé de toutes pièces par l’État dont seul lui pourra apporter la solution qui lui aura été soufflée de bout en bout par des industriels à l’éthique globale assez souple puisque la mise en coupe réglée de tout un peuple ne semble pas trop les soucier.

On peut ainsi imaginer qu’après cette prolongation du pass, les prochaines étapes inclueront la découverte – ô surprise – que le pass est parfois contrefait ou inefficace puisqu’on ne lui a pas adjoint l’identité réelle du porteur. Il conviendra donc de rendre tout ceci biométrique (par exemple). La numérisation de l’identité sera une formalité.

Comme un cheptel de vaches et de moutons, nous sommes progressivement numérotés et pucés, avant la tonte et l’abattoir. Cependant, rappelez-vous : le projet des portiques écotax a finalement été abandonné et cet abandon n’a pas été demandé poliment.

Si l’on veut que le pass et ses avatars suivants disparaissent, il ne saura en être différemment.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (70)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (70)
  • Sommes-nous capable d’y RÉ_FLÉ_CHIR et d’en tirer les conséquences ?
    Oui : l’espoir fait vivre !
    Non : CPEF !
    En tant que personne à risque (personnellement), et dangereuse (pour mon entourage) soumis (non, fortement incité pour l’instant) officiellement à un rappel (lettre reçue de la caisse nationale de sécurité sociale), j’attends la prochaine annonce du gouvernement : mon pass[e] sanitaire ne sera plus valable en l’absence du dit-rappel : fin de ma vie sociale, peut-être Rivotril… vu mon âge !

  • A part ça, ça vous arrive de vivre pleinement votre vie sans vous sentir « bigbrotherisé » ? H16 doit passer sa journée à essayer de voir le mal partout où il se trouve ! je suis vacciné , j’emm. personne et la vie est redevenue pour moi comme avant le covid ! ce qui est différent aujourd’hui, c’est la quantité incroyable de personnes devenues cinglées, qui ne s’en rendent même pas compte et qui continuent de nous parler d’atteinte aux libertés : leur vie doit être d’un tristesse incommensurable !

    • Hum…
      Pourtant, sur Ecomouv, H16 a raison. Il était bien prévu, ensuite, de soumettre les automobilistes aux portiques.
      Idem pour le pass. On traitait de complotistes tous ceux qui anticipaient sa généralisation aux actes de la vie courante ou sa prolongation ad nauseam…
      Plus généralement, oui, il y a un fort tropisme de l’administration à utiliser tous les moyens technologiques existants pour étendre son pouvoir de contrôle. Que ce soit sur les routes (radars), dans les rues (videosurveillance), sur le plan fiscal (croisement de tous les fichiers y compris google earth pour dénombrer les piscines par ex), sur le plan médical (on est en plein dedans) etc.
      Pour l’instant seule la reconnaissance faciale est interdite, ça nous ferait trop ressembler à la Chine, que l’occident a pris l’habitude de critiquer… mais aussi de copier… Schizophrénie du « en même temps »…

      • @Jeremy Lapuree
        Bonsoir,
        La loi française interdit le tripatouillage du génome humain.
        Les OGM ont été combattus ardemment. Les aliments doivent porter la mention avec ou sans ogm.

    • Mais, le mal est partout autour de nous, il suffit d’ouvrir les yeux.
      Vous êtes vaccine, c’est bien, mais bientôt 3 ème dose obligatoire pour le pass, à chaque fois, vous vous êtes pris votre dose de caillots, à chaque fois vous augmentez vos risques , comme au loto plus vous jouez plus vous avez de chance de gagner… Ma sœur et mon beauf sont aussi vaccinés , Moderna, tous les 2, irm…. Et bientôt une 3 ème piqure. Bonne chance à vous.

      • Désolé, mais à vous lire Baby-foot, j’ai l’ompression que vous faites parties de la troupe des « angoissés chroniques  » !

        • Pas du tout je ne me fais pas de cheveux blancs à cause du stress ni de l’âge, je suis zen, arrivera ce qu’il arrivera, je ne peux rien pour changer mon destin, trop tard.

        • J’ai plutôt l’impression que vous refusez de voir l’évidence que vous avez sous le nez! C’est votre droit, mais abstenez vous de traiter les autres de paranoïaques!

    • La vie comme avant à montrer son pass pour aller au resto ou au cinoche ! Evidemment ! C’est toujours plus simple pour les invertébrés.

      C’est bien de se soumettre aux autorités, au moins, ça ne couinera pas trop lorsque ça se fera déposséder de ce qui lui reste de vie dans les prochaines étapes. Le plus important, la dignité, a été retirée depuis longtemps.

      • La dignité, en effet, mais aussi le secret médical, le consentement éclairé, la liberté de prescription des médecins, le droit à la vie privée (sur le net comme dans la vraie vie), l’école à la maison à partir de l’an prochain, la liberté de se déplacer librement, le droit de manifestation (désormais conditionné à validation du préfet)…
        Il y a un sacré paquet de valeurs, de principes moraux, de droits fondamentaux qui ne seront bientôt plus que des mentions dans les livres d’histoire. Tout ça en deux années à peine, quasiment sans violence ni blessés. La vache…

    • Quand il y a de l’écho, ça sonne creux.

    • A echo
      Vous devez être bien jeune ou mener une vie bien terne si vous ne voyez pas l’évolution de notre société avec de plus en plus de contrôle sur vos activités et maintenant sur votre façon de penser.

    • Elle n’est pas redevenue comme avant, vous devez présenter votre pass pour monter dans le TGV (mais pas dans le TER), pour vous installer à une terrasse (où vous pourrez respirer la cigarette de la table d’à-côté), pour faire du sport en amateur (mais pas en professionnel), etc.
      Attention : pour monter dans l’avion, on vous prendra quand même la température, si vous avez un début d’angine, anticipez bien un Doliprane 2h avant, sait-on jamais, ce serait dommage de ne pas partir en vacances alors que vous avez obéi.
      Rien que les incohérences de ces situations devraient vous faire réfléchir. Mais bon, il est vrai que nombre de personnes préfèrent obéir et ne surtout pas réfléchir, ça évite de se faire du mouron et des cheveux blancs avant l’âge.

    • J’avoue que ma vie de citoyen français devient d’une tristesse de plus en plus « incommensurable », et j’aurais bien besoin de vos lumières, mon ami.
      Pourriez-vous m’indiquer où trouver la substance hallucinogène que vous prenez pour avoir l’impression que la vie est comme avant ? J’ai demandé à mon médecin, mais il m’a dit qu’au niveau légal il n’y avait rien d’assez fort…

      • Faites-vous prescrire de la lamaline (opium). Si c’est pour le pass sanitaire, oubliez la voie orale, prenez le chemin « obscur ». 3 cachets par jour et vous devriez commencer à planer.

    • on parle du pass sanitaire pas de la vaccination moi aussi je suis vacciné et contre le pass sanitaire.
      en premier expliquez moi pourquoi..et en second ..ça me regarde..

    • Vous pensez que le mal arrive d’un seul coup, du jour au lendemain ? Qu’il est visible avec une grosse étiquette ? Que les médias comprennent et vont intervenir ? Qu’il existe à contrario une « force du bien » qui va dire ça c’est mal ?

      La réalité n’est pas comme dans les films. Ce n’est pas manichéen. L’action ne se déroule pas en deux heures de temps avec des personnages caricaturaux concentrés sur quelques actions. La réalité est bien plus complexe.

      • C’est exactement ça, la situation actuelle est le résultat de plein de petits pas successifs. Chaque fois, les gens se sont dit « oui en effet, c’est ce qu’il faut ». Mais quand, au final (et c’est le cas de le dire, car où est le Covid au final, qui pourtant devait flamber de nouveau à la rentrée des classes) on a la vue d’ensemble de la situation, on se demande comment on a pu en arriver aussi loin.
        D’un autre côté, notre représentation nationale est la 1ère responsable, leur présence dans l’hémicycle pour toutes les discussions et tous les votes devrait être obligatoire.

        • Le problème de la « représentation nationale », c’est que la majorité doit tout à l’exécutif. Comme la soupe est bonne, il suffit qu’un ministre fronce les sourcils pour qu’ils votent conforme.
          Un système à l’américaine, où le Président ne peut pas dissoudre l’Assemblée, et où les élections sont décalées, serait peut-être un moyen de s’en protéger…

          • Le premier problème de la représentation nationale, c’est que beaucoup de votes de lois importantes ont lieu de nuit, avec un manque d’assiduité terrifiant de nos députés ( on al’impression lors de ces séances que les mites ont bouffé les 3/4 des sièges de l’assemblée)! Alors parler de représentation? je me gausse comme aurait dit Desproges!

      • Juste l’expérience de la grenouille que l’on amadoue dans une casserolle remplie d’eau chauffée à feu doux d’abord…
        Puis…on connaît la suite…

    • Et moi, je ne suis pas vacciné , j’emm. personne et la vie est devenue pour moi comme un avant-goût de « 1984 » : je suis un sous-citoyen dans mon propre pays.
      Quand on sait la passoire qu’est la vaccination s’agissant de stopper la contamination (la bonne blague), il n’y a que deux explications possibles : ou nos dirigeants sont d’une incompétence effrayante et ils doivent démissionner immédiatement, ou ils savent ce qu’ils font et c’est encore pire : ils nous conduisent vers un contrôle social à la chinoise.
      Quant à vous, soit vous êtes au même niveau de compétence que mon neveu de 16 mois, soit vous trollez purement et simplement. Dans les deux cas, ce n’est pas glorieux.

    • Vous êtes vacciné, vous vous croyez à l’abri, je vous conseille de vous reporter à l’article ici même sur Contrepoints, ce jour: Covid-19 : pas de lien entre taux de vaccinations et baisse des cas

      • Je vous conseille de regarder plutôt s’il y a corrélation entre taux de vaccination et taux de nouvelles hospitalisations.

        • Là aussi il semblerait que ce n’est pas si net. En GB les vaccinés sont plus de 70% chez les hospitalisé sur le mois de septembre. Et c’est vrai pour toutes les tranches d’âge.

        • Sachant qu’il doit y avoir au moins une demi-douzaine d’autres variables qui influencent les nouvelles hospitalisations, je vous souhaite bien du plaisir pour nous le confirmez.

    • les personnes devenues cinglées qui continuent de nous parler d’atteintes aux libertés ? Vous ne vous rendez pas compte que l’Etat a fabriqué un apartheid et vous êtes fier de vous en foutre royalement ?

    • C’est déjà plus une personne qui nous écrit, juste un écho d’une personne. On le lira encore peut être un peu, de moins en moins, jusqu’à temps qu’il aie totalement disparu.

    • Redevenue comme avant ? Avec obligation de montrer votre laisser passer pour aller boire 1 verre, prendre 1 TGV ? Je vous conseille 1 lecture, une seule. Le livre a depuis été traduit en français même si je saurais trop vous conseiller de lire la version originale en anglais : « Covid19 : The Great Reset » écrit par Klaus Schwab et Thierry Malleret. Vous pourrez y lire dès l’introduction que le retour à la vie comme avant le covid faut pas y compter : « At the time of writing (June 2020), the pandemic continues to worsen globally. Many of us are pondering when things will return to normal. The short response is: never. Nothing will ever return to the “broken” sense of normalcy that prevailed prior to the crisis because the coronavirus pandemic marks a fundamental inflection point in our global trajectory.  »
      Et quelques paragraphes plus loin, le même auteur donne une dimension biblique à cet évènement : « Radical changes of such consequence are coming that some pundits have referred to a “before coronavirus” (BC) and “after coronavirus” (AC) era.  »
      Bienvenue dans le nouveau monde post covid !

    • « je suis vacciné , j’emm. personne et la vie est redevenue pour moi comme avant le covid !  »
      vous avez jeté votre masque à la poubelle? Sans que la police ne vous contrôle? Chapeau…

    • Seuls les paranoïaques survivent

      Andy Grove

      Vous ne faites manifestement pas partie des élus…

  • Les Bonnets rouges…
    Les Gilets jaunes…
    Couleur et forme du prochain vêtement ?…

  • Ça ne va pas durer, juste le temps de fabrication des puces sous cutané. Il faudra au moins ça pour contrôler 400 millions de « sans dents » sans travail, sans avenir. Avec une petite charge explosive 5g…..

    • Oui comme le collet au cou qui explose si vous quittez le champ dans le film dystopique Running Man avec Shwarzie…
      Il va y en avoir de la cervelle sanguignolante dans les rues…

  • Ca commence à donner vraiment la haine ce truc. Ha non pardon, on a plus le droit de haïr c’est mal parait-il.. Mais a-t-on encore le droit d’émettre une critique envers ce gouvernement qui fait exactement et systématiquement le contraire de ce qu’il a dit ? Qui dilapide des milliards d’argent magique juste avant les élections, tout en expliquant qu’il a sauvé la France et les français, que sa stratégie anti covid était parfaite et qui si ça continue c’est juste de la faute des non vaccinés ? Comment peut-on aimer ce président, qui s’enfonce chaque jour de plus en plus dans la tyrannie et qui est en train de déclasser la France comme on avait jamais vu avant ?? Il est peut être temps effectivement que ça pète une fois pur toute.

    • Malheureusement le président est loin d’avoir l’influence qu’on lui prête. Ce n’est que la marionnette agitée par toute une administration prête à le remplacer s’il ne va pas dans son sens. C’est cette administration qu’il faut non pas modifier mais détruire.

  • le pire c est que la majorité de la population approuve
    Les francais sont des veaux, c est confirmé

    • Tandis que vous, vous seriez un éleveur éclairé ?

      • Vous voulez bien m’expliquer, MichelO, l’intérêt du pass sanitaire désormais que le vaccin est accessible à tous ?

        • Je crois que nous sommes d’accord que le pass sanitaire n’a pas le moindre intérêt.
          1. En revanche, nous ne sommes pas d’accord sur le vaccin accessible à tous. Une personne âgée, à la vue défaillante, peu habile ou pire avec internet, en campagne, qui ne conduit pas ou plus, avec un manque de médecins dans son coin, on ne peut pas considérer que le vaccin lui soit accessible. Il est ultra-probable que sa renonciation au vaccin soit plus involontaire que volontaire.
          2. En revanche aussi, si les choix spontanés ne sont pas respectés et rendus possibles et faciles, ceux qui veulent s’imposer comme éleveurs ont beau jeu de traiter de veaux ceux qui n’ont pas d’alternative à l’Etat pour obtenir de ne pas être envoyés à l’abattoir par caprice par les divers éleveurs.

          • On parle de la population qui approuve l’application d’un pass sanitaire pour des activités qui ciblent les jeunes, pas la personne âgée à la vue défaillante et qui ne conduit plus. Elle n’aura besoin du pass que le jour où elle devra faire un examen à l’hôpital, ce qui sera l’occasion de la vaccination. D’ailleurs, cette gentille dame ne craint pas trop le covid puisqu’elle ne sort pas de chez elle et ne voit que le camion-ravitailleur…
            Là où je suis d’accord avec cd, c’est que je ne comprends pas que la majorité de la population approuve la mise en place de ce pass, dont vous êtes d’accord qu’il n’a pas le moindre intérêt. Certains commencent à le réclamer dans les entreprises !
            Et quand j’en discute avec certains proches, j’admets que je vois une tête de veau se dessiner…

            • Le pass n’a pas le moindre intérêt. Mais bien qu’il soit difficile d’en être sûr, les sondés et la majeure partie de la population voient à mon humble avis dans le refus du pass autre chose que du désintérêt. Ils y voient un soutien à la mentalité égoïste arrogante « ôte toi de là que je m’y mette » de ceux qui profitent de leur immunité pour les écraser.

              • Permettez-moi d’en douter.
                Et quand bien même ce serait le cas, cela signifierait qu’ils ont une bien curieuse conception à la fois de la liberté, de la responsabilité, en plus d’une connaissance bien imparfaite de la situation sanitaire et de l’efficacité des vaccins dont on parle. Et cela, parce que mal informés et/ou peu soucieux de connaître le fond des choses, et peu soucieux du sort que le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines catégories réserve aux gens concernés ; ce qui s’appelle de façon certaine de l’égoïsme. Égoïsme sur fond de fainéantise (à s’informer) et comportement moutonnier. Veaux ou moutons, vous avez le choix.

                • Vous avez tout à fait le droit d’en douter. Avez-vous néanmoins interrogé vos connaissances rurales, celles au bon sens paysan et moins aptes que vous ou moi à décoder les publis scientifiques ?
                  Ceux que j’ai interrogés choisissent le moindre de deux maux : premier mal, se faire entuber par ceux qui affirment qu’ils ne risquent rien alors que manifestement ils ne savent pas évaluer leur risque, deuxième mal, se faire entuber par ceux qui proposent de les protéger des risques alors que manifestement ils ne savent pas évaluer leur risque. Et ne pas parvenir à obtenir une évaluation correcte de son risque n’a rien de condamnable dans la situation actuelle. Par contre accuser de fainéantise ceux qui y sont confrontés jette une grande suspicion, dans le bon sens paysan, sur celui qui se pose en accusateur.

                  • De nombreuses personnes, éduquées, cadres, urbaines, celles-là mêmes qui sont théoriquement capables de comprendre et confronter un minimum les publications scientifiques, se contentent pourtant de gober et régurgiter la doxa gouvernementale « le passe c’est bien » sans faire le moindre effort pour évaluer leur risque.

                    Le « bon sens paysan » ne semble donc pas en cause, mais plutôt l’absence d’esprit critique qui caractérise une grande partie de la population, quel que soit son niveau d’étude…

                  • Je n’ai pas fait de sondage représentatif digne de ce nom, et vous non plus, je pense.
                    Je crois donc que tantôt les gens ne croient pas ce que vous dites qu’ils croient, tantôt ils le croient mais sont alors, pour la plupart, des benêts doublés de lâches et d’égoïstes.
                    Interrogez beaucoup de jeunes, et vous verrez qu’ils jugent égoïstes les vieux qui réclament de tout fermer et de leur faire une vie et un avenir infernaux, juste parce qu’ils ont peur d’un virus qui est l’équivalent d’une grippe sévère et ne veulent pas trop se fouler à se protéger aux-mêmes.
                    La perception dépend beaucoup de la situation des gens. On ne peut pas fermer les yeux sur les erreurs, la fainéantise, l’égoïsme, quand on sait que d’autres pays ont adopté des politiques très différente, politiques soutenues par leur population. Le remède à la fainéantise et à l’égoïsme, c’est l’information et c’est d’arrêter d’encourager ces comportements pour encourager au contraire un comportement de vraie responsabilité individuelle.

          • Votre personne âgée présente-t-elle un risque ne serait-ce que microscopique d’être en contact avec ce fameux virus ? Le vaccin lui est-il accessible et surtout lui est-il utile ?

    • Pas tant que ça en fait. Beaucoup ne sont fait vaccinés que pour partir en vacances ou continuer le sport et les plus de 60 ans l’ont fait car ils sont à risque.

      Même dans les médias il y a eu un changement de discours depuis la rentrée. J’ai entendu hier ou avant hier sur France pravda des gens du camp du bien admettre qu’il y avait de l’abus.

  • Il faut bien comprendre que le Covid a disparu parce que ça gênerait les (ré)élections, mais qu’il est toujours là. (Et peut toujours servir).

    Comme disaient les Inconnus : « il ne faut pas prendre les consommateurs pour des c… , mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont » !

  • * Macron, 29 avril 2021 :
    « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis »
    * Véran, 11 mai 2021 :
    « Nous ne souhaitons pas utiliser un passe sanitaire pour des événements inférieurs à 1 000 personnes »
    * Véran, 17 mai 2021 :
    « Le pass sanitaire n’est pas autorisé par la loi pour rentrer au restaurant ou dans une salle de cinéma »
    * Attal, 9 juin 2021 :
    « Le pass sanitaire, c’est la liberté »
    * Véran, 24 juillet 2021
    « On y mettra fin à la minute où nous le pourrons. »
    * Darmanin, 19 août 2021 :
    Je constate que le pass sanitaire est accepté par une très grande majorité de la population
    * Attal, 30 août 2021 :
    « Dès qu’on pourra s’en débarrasser, on s’en débarrassera »
    * Blanquer, 4 septembre 2021
    « Ce n’est pas ma pente que d’aller vers un pass sanitaire à l’école »
    *Macron, 16 septembre 2021 :
    « Si on peut demain arrêter le pass sanitaire, je suis le plus heureux des hommes! »
    * Borne, 14 octobre 2021 :
    « [la perte du pass en cas de refus de 3ème dose] C’est quelque chose qu’on regarde mais ce n’est pas décidé aujourd’hui. On se donne la possibilité, si besoin. »

    Une belle alternance de chaud et froid, de mensonges rassurants et de fausse compassion nauséabonde, n’est-ce-pas ? 🙂
    En résumé :
    – ils ne voulaient pas nous la mettre,
    – mais ils ont été obligés de nous la mettre,
    – pourtant, ils aimeraient arrêter de nous la mettre,
    – cependant, ils vont continuer à nous la mettre, et de plus en plus profond.

  • Une autre connivence : l’éthylotest. Un cas d’école, lobbying d’un industriel auprès de nos chers députés trop heureux de nous imposer un truc de plus pour notre bien, suffisamment de normes pour qu’il n’y ait peu ou pas du tout de concurrence et un produit périssable.
    Bon c’était trop gros, ça s’est vu mais n’ayant pas pu l’imposer aux automobilistes, et bien le voilà de retour, refourgué aux magasins vendant de l’alcool, avec un stock minimal de 10 à 25 suivant la surface, avec contrôles et amendes, toussa toussa.

    https://www.largus.fr/actualite-automobile/la-vente-dethylotest-obligatoire-dans-les-commerces-et-en-ligne-10587391.html

    Les flics ne font pas que la police politique, ils font aussi les commerciaux, peut être des fois ils attrapent des criminels, mais bon… à quoi bon…

    • @Pouf
      Bonsoir,
      L’ethylotest est toujours légalement obligatoire dans les véhicules.
      La connivence atteignait le sommet de l’Etat vu que l’industriel était lié à Sarkozy.

      « peut-etre des fois ils attrapent des criminels »
      Criminels que la Justice sociale (donc politique) jugera, relâchera plus ou moins rapidement.. ou pas.
      Les flics ont aussi le rôle « d’encaisseurs ».

  • Gabriel Attal vient de confirmer qu’il n’est pas prévu d’alléger le pass, ni maintenant ni jamais.
    Il y aura toujours des « cas » quelque part en Europe.

    • En effet ! ou de gros rhumes et çà c’est pas bien ! Faut contrôler et sévir ! J’avoue que j’ai peur d’attraper ma bronchite annuelle ! pour peu que quelqu’un m’entende tousser (et je tousse très fort !) je risquerais plus que le pire des assassins !

  • Et oui, j’avais lu cela cet été, la fumeuse idée du porte monnaie électronique, facultatif au début, comme d’habitude et of course, mais rapidement obligatoire.
    Notre laisser-passer made in Véran ne servira qu’à faire la jonction entre les 2. Car ces matamores du dimanche pensent être élus tranquillement en avril 2022 (ils ne sont pas à 1 turpitude près) pour proroger le pass pas sanitaire jusqu’à ce qu’on leur dise « il ne sert plus à rien, on en a 1 bien meilleur ».
    Et c’est là que je me demande si une pénurie de terres rares ou de lithium ne serait pas salvatrice, histoire de ne plus pouvoir fabriquer de smartphone.

    • Attention, ils sont soutenus par les administrations et les médias. On peut donc supposer une « Biden » : même avec toutes les raisons d’être peu apprécié il est devenu « magiquement » le président US le mieux élu de l’histoire. Macron pourrait bien être « élu triomphalement dès le premier tour avec 59% des voix, absolument incontestable, circulez y’a rien à voir, sales complotistes populistes » et personne dans les milieux « autorisés » n’y trouvera à redire… Même si aux terrasses des troquets, après le scan du pass sanitaire, du pass écolo, du pass fiscal et du pass « bon comportement sur les réseaux sociaux », les gens diront « j’ai jamais voté pour lui, mais les autres sont des cons, ils l’ont réélu »… en cherchant désespérément les « autres en question ».

      Un peu comme la majorité qui apprécie et s’est approprié le pass. J’en ai pas rencontré beaucoup de cette majorité, bizarrement.

      • Le vote par correspondance arrive aussi au cas ou, dont la gestion sera surement donnée à la même boite qui devait distribuer les professions de foi pour élections régionales et départementales histoire de perdre quelques ballots ééé

  • « un gouvernement démocratique puisse imposer ceci à toute une population »
    Un gouvernement démocratique n’aurait pas des présidents « élus » avec moins de 51% des voix des citoyens inscrits.
    Un gouvernement démocratique ne passerait pas de loi, ni même n’en proposerait vu que ce n’est pas le rôle de sa branche.
    Un gouvernement démocratique n’applique pas une loi qui n’a même pas atteint 51% des votes de L’A.N.
    Dans une démocratie, un député est élu à 51% des voix des inscrits de sa circonscription, pas à 30 ni 44%. (Mea culpa, j’ai raté le score de 44% de Coralie Dubost, LREM).
    Ce gouvernement et l’A.N ne sont en rien démocratiques.

    Un gouvernement qui impose ceci à toute une population ne peut être surprenant vu qu’il n’a rien de démocratique.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Situation étonnante s’il en est, la mesure phare de l’autoritarisme sanitaire macronien, le pass sanitaire, a été rejetée grâce à une alliance de circonstances entre toutes les oppositions, de l’extrême gauche à l’extrême droite.

L’article 2 de la loi sanitaire présentée devant l’Assemblée nationale a été rejeté par 219 voix contre 195. Il permettait d’instaurer jusqu’en janvier un pass aux frontières et entre la Corse, les outre-mer et l’Hexagone au nom de la lutte contre le covid.

Le Premier ministre Élisabeth Borne s’en est p... Poursuivre la lecture

Le pass sanitaire est devenu à la politique française ce que le sparadrap est au capitaine Haddock. Malgré tous les efforts du monde pour s’en défaire, il revient sous d’autres formes, à croire que le gouvernement cherche à l’imposer, quoiqu’il en coûte.

Le projet de loi qui sera présenté le 11 juillet portant sur le maintien d’un dispositif de veille sanitaire contre le covid comporte deux grands axes. Le premier maintient jusqu’au 31 mars 2023 les traitements informatiques SI-DEP et Contact Covid, le second laisse la possibilité au g... Poursuivre la lecture

La prolongation du pass sanitaire européen (appelé Certificat COVID numérique de l’UE) a été acceptée par le Parlement européen ce jeudi 23 juin avec une large majorité : 453 pour et 119 contre (avant correction des votes). Il est toutefois possible de savoir comment ont voté les députés sur ce document (pages 44 et 45). Celui-ci est riche en enseignement sur leurs positions individuelles, mais aussi sur le positionnement des partis sur la question sanitaire.

 

Le Rassemblement national, la France Insoumise et François-Xavier ... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles