Pourquoi les loyers sont-ils si élevés ?

Résultat : les propriétaires entretiennent de moins en moins leur bien et le parc immobilier se dégrade.

Par Jean Rochn.

Savez-vous ce que vous financez lorsque vous payez votre loyer ?

Je vais prendre en exemple le loyer d’un studio à Nice.

Le loyer d’un studio à Nice s’élève à environ 600 euros hors charges s’il est situé dans un quartier correct. Le calcul qui suit va vous donner une indication sur qui, du propriétaire ou de l’État est un gros profiteur.

  • Au titre de la CSG/CRDS, l’État prélève sur ce loyer 17,2 %.
  • Si le propriétaire est assujetti à l’impôt sur le revenu (par exemple 15 %), l’État prélève 15 % sur le loyer (hors CSG de 9,2 %).
  • La taxe foncière pour des dépenses à 60 % inutiles s’élève à 785 euros.

Faisons le calcul :

  • CSG/CRDS (17,2 % x 600 euros)………………………………  103,20 euros
  • Impôts sur le revenu (15 % x (1-0,092) x 600 euros)…..    81,72 euros
  • Taxe foncière mensualisée (785 /12)…………………………    65,42 euros
  • Part totale du loyer prélevé par l’État………………………..  250,34 euros

Donc, lorsque vous payez un loyer 600 euros, l’État en prélève d’office 250,34 euros, soit 41,7 %. Pas mal pour n’avoir rien investi et ne s’occuper de rien !

Si d’aventure, le propriétaire souhaite installer un lave-linge pour le confort de son locataire, le plombier lui facture 300 euros HT soit 330 euros TTC pour tirer une vidange et mettre un robinet d’arrêt si les servitudes sont faciles d’accès (devis 2019).

Ce mois-là, il reste donc 19,66 euros au propriétaire (600 euros – 250,34 euros – 330 euros).

L’État aura perçu 430,34 euros (250,34 euros + 30 euros de TVA + 150 euros de taxes diverses sur l’intervention de plomberie, URSSAF…)

Ça ne fait que 72 % du loyer en taxe.

Naturellement, n’ont pas été prises en considération les charges de copropriété que le propriétaire doit payer et défalquer de ses revenus fonciers. Pour donner un ordre de grandeur, ces charges s’élèvent à environ 50 euros par mois (assurances, eau, gaz, taxe foncière du bâti… le tout taxé comme il se doit).

Alors, camarade, c’est qui le gros capitaliste qui s’en met plein les poches sans rien faire ?

Mais selon nos élus des grandes villes, les loyers sont trop élevés à cause des propriétaires avides. Ils vont donc être plafonnés. Enfin une bonne nouvelle pour les locataires.

Comme, évidemment, les tarifs des plombiers, électriciens, des ravaleurs de façades, des désinsectiseurs, des syndics, etc. ne sont pas bloqués, la part du loyer qui reste aux propriétaires diminue d’année en année.

Les investisseurs institutionnels (AXA, BNP…) n’investissent plus dans la pierre en France mais à l’étranger, ce qui finance le BTP (la construction de logements neufs) à l’étranger. Et le nombre de chantiers diminue en France.

Les propriétaires entretiennent de moins en moins leur bien et le parc immobilier se dégrade.

Rien ne vaut un matraquage fiscal pour que ça fonctionne !

Demandez donc des comptes à l’État plutôt qu’à votre propriétaire.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.