Étude choc : les jeunes Allemands ne veulent pas changer pour le climat

Une étude générationnelle exhaustive montre que la protection du climat ne semble pas être une priorité parmi les jeunes.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Climate Strike Glasgow BY Osama Bhutta

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Étude choc : les jeunes Allemands ne veulent pas changer pour le climat

Publié le 22 mars 2021
- A +

Par Pierre L. Gosselin.
Un article de NoTricksZone

Frustrée par les confinements et les restrictions, la jeunesse allemande pourrait commencer à manifester des signes de rebellion. Une étude générationnelle exhaustive de la Banque européenne d’investissement montre que la protection du climat ne semble pas être une priorité parmi les jeunes.

Les journalistes Daniel Wetzel et Karsten Seibert du journal de référence allemand Die Welt, ont fait un reportage sur la jeunesse allemande, laquelle ne considère pas la question du climat comme les activistes du mouvement Friday for Future inspiré par Greta Thunberg, et reprise par l’activiste allemande Luisa Neubauer.

Les médias et les activistes aiment donner l’impression que de nos jours les plus jeunes générations s’inquiètent pour le climat tandis que les plus âgées ne s’en préoccupent pas.

En fait, ces dernières sont considérées par certains comme tellement irresponsables que :

« Certains commentaires relevés dans des quotidiens tels le Tagezeitung suggèrent de supprimer le droit de vote aux seniors et de laisser les enfants voter à leur place. »

D’autres ont même suggéré de saisir l’opportunité de la Covid-19 pour supprimer les anciens s’ils n’entrent pas dans le rang à propos du climat.

La jeunesse allemande n’est pas disposée à abandonner son confort

Mais les résultats d’une importante étude sur le climat de la Banque européenne d’investissement ne suggèrent pas une telle différence générationnelle.

Par exemple, sur le sujet des activités générant les plus fortes émissions de gaz à effet de serre, 47 % des personnes de plus de 65 ans pourraient imaginer l’interdiction des vols intérieurs courts, contre seulement 27 % des 15 – 29 ans.

Il est évident que la jeunesse allemande d’aujourd’hui ne se laisse pas entraîner dans les prophéties apocalyptiques de Greta Thunberg.

Faible priorité à la protection du climat

Wetzel et Seibel observent :

« La protection du climat ne semble pas représenter une priorité parmi les jeunes, contrairement à ce que suggèrent les images d’enfants participant aux manifestations Friday for Future. »

Les deux journalistes du Welt révèlent :

« Seulement 26 % des jeunes pensent que nous devrions utiliser moins d’énergies fossiles afin de protéger le climat […] Seuls 12 % seraient d’accord pour une limitation de vitesse – dans le groupe des plus de 65 ans, le chiffre est de 26 %.»

Autre résultat étonnant :

« Seuls 20 % des Allemands de moins de 30 ans sont favorables à la subvention des voitures électriques […] 22 % de cette classe d’âge donneraient la priorité à la technologie dans la protection du climat. »

À comparer avec environ 35 % en Chine et aux États-Unis.

Peu sont prêts à un changement radical de comportement

Wetzel et Seibel notent :

« Seulement 15 % des jeunes Allemands sont prêts à changer radicalement leur comportement pour s’adapter aux objectifs climatiques des Accords de Paris […]  42% admettent qu’un changement de comportement est nécessaire. »

La Banque européenne d’investissement a sondé 30 000 jeunes dans 30 pays à l’automne 2020.

Traduction Charles Boyer – mis à jour le 22/03/1 à 9h58

Voir les commentaires (25)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (25)
  • On constate donc qu’aucun chiffre de ce sondage multiple n’atteint la majorité de 50% ! Y compris dans les classes d’âge les plus conciliantes.
    Rassurant mais la démocratie pourrait elle s’exprimer ?
    (Toujours en référence le référendum. de 2005 en France et aux Pays-bas…)

  • jacques lemiere
    22 mars 2021 at 7 h 37 min

    Un sondage faut regarder sa méthodologie…
    C’est un sondage déclaratif,
    Avec théoriquement un bais dans les résultats en faveur de la « vertu »…autrement dit , sans doute » pire » que cela…

    Et ça ne sert à rien en plus de questionner sur « des » gestes, ils ont raison…
    Rouler en vélo ou en VE, aller moins vite sur l’autoroute, n’ a pas nécessairement d’effets sur les émissions de CO2 fossile… et c’est bien simple vous regardez les emissions de CO2 des détenteurs actuels de VE….

    Le sondage pertinent serait un truc du genre « acceptez vous de vivre avec l’équivalent actuel de disons 400 euros par mois pour peut être changer le climat ».. sachant en plus qu’on n’a aucun moyen de savoir si les autres en font autant…

    Alors il faut dissimuler et enfumer brouiller..

    Par exemple, es verts vendent le monde nouveaux aux jeunes en leur présentant un monde où pour des raisons de culpabilité les jeunes auraient quelques privilèges… novethic..

    Par ailleurs, on convainc les mouflets que c’est faisable en leur disant qu’il « suffit de couper l’eau quand on se brosse les dents de ne pas jeter de saucisses à la poubelle , de trier ses déchets ou se passer de viande une journée par semaine…

    A quelques centaines d’euros par mois …tu n’auras pas le choix et je doute qu’on puisse s’amuser à trier les déchets ce qui est gaspiller de l’énergie.

    alors évidemment quand leonardo ou thomas pesquet t’explique que c’est necessaire.. tu peux t’identifer à ces types là… sauf que…

    • Le pire, c’est que même si le monde entier voulait vivre avec 400€/mois, la température du globe continuerait à monter ou descendre comme elle l’a toujours fait.

  • Le même. Sondage en France donnerait le même résultat, vous croyez que les jeunes rêvent de rouler en vélo au lieu de la BMW de grand père ou d’un bon bigmac avec des frites ?

  • jacques lemiere
    22 mars 2021 at 8 h 16 min

    l’homme non, l’humanité peut sans doute influencer le climat. et sans doute même changer la longueur du jour.. façon si l’humanité allait vivre aux poles ou à l’equateur…

    quand on est DEUX c’est toi d’abord..quand on est plusieurs milliards c’est plusieurs milliards de milliards de eux d’abord .

  • Les jeunes seraient-ils plus sages ou plus réalistes ? En tout cas, leur esprit n’est pas pollué par ce désir frénétique de séduire certaines minorités écolo jusqu’au boutistes, désir frénétique qui dicte en permanence les actions de nos politiques et de nos médias.

  • les écolos sont de grands rêveurs ….et des gros emmerdeurs…..

    • Et des petits c…s

      • Petits, petits ? J’aurai bien repris les adjectifs de Véra.

        • Ce qui est terrible dans nos sociétés d’aujourd’hui, c’est que malgré des sondages avec de tels résultats les gouvernants continuent à prendre des décisions qui ne conviennent qu’à peu de personnes. C’est eux, hélas, qui se voient le plus: ils ont le soutien des médias pour « faire bien ».

  • En tous cas je ne connais pas d’ado qui rêve de rouler en scooter électrique !

    Même si j’admet que ce serait la SEULE bonne idée dans tous ce fatras, pour nos oreilles…

  • C’est marrant comment une minorité de gamin à couettes peut autant influencer le monde entier… Mais les gauchos progressistes vont nous sortir que ce genre de sondage n’est pas représentatif 🙂

    • @maniaco
      Il faut remettre les choses à l’endroit. Le « réchaufmique » constitue un magnifique prétexte pour les hommes et les femmes de pouvoir pour augmenter leur emprise sur la population, poursuivre son asservissement (comme le Covid). Ces gamins ne sont que des marionnettes, victimes de ceux qui les manipulent (parents, enseignants, médias, pseudo-scientifiques, politiques). Imaginez Greta avec le même discours alarmiste mais prônant la libération des individus pour venir à bout du prétendu fléau. Vous n’en auriez jamais entendu parler.

  • FrancoisCarmignola
    22 mars 2021 at 10 h 36 min

    Intéressant. Il faut donc abaisser le droit de vote à 16 ans et pratiquer l’euthanasie massivement. Ah oui, déconfiner à mort et profiter du covid pour se débarrasser des vieux cons qui nous ont fait tant de mal.

  • Intéressant sondage qui doit faire rager les écolos.
    Reste à rétablir l’énergie nucléaire en Allemagne.
    Mais les allemands sensés savent résister à la bêtise dogmatique: Mercedes sort par ex des véhicules hybrides diesel soit l’idéal: électrique en ville pour protéger leurs têtes blondes de toute pollution réelle ou supposée et diesel sur la route et autoroute pour économiser du carburant avec un minimum de rejet dit polluant.

    • Mais ils ne liront même pas. Ils feront lire faire des études par………. des écolos.

    • Vous êtes très mal informé sur la rationalité de ce peuple-là.

      A titre d’exemple, mais il en a des milliers, ils ont mis le chef d’Audi en prison pendant plus d’un an -en raison du scandaleux scandal diesel- alors que cet homme avait fabriqué depuis les années qu’il était à la tête de cette opération, les voitures les plus sûres du monde et les moins polluantes, sauvant ainsi des milliers de vies humaines!

      Mais, bon, si le sondage se confirme, cela donne de l’espoir.

  • Par contre on constate que les écolos radicaux rêvent toujours de génocide pour sauver soi-disant la planète! Soit pour réduire la population mondiale, soit pour éradiquer les vieux qui gênent leur politique nazie. On revient aux heures sombres du XXe siècle comme le dit si bien la gauche!

    • Et on est vraiment sur le chemin: en Belgique, des écolos veulent acheter des terrains pour les faire cultiver par des volontaires et certain veut trier les gens dans les trains( les familles, les énervés, les calmes et ceux qui finissent leur boulot dans le train. Sur les quais, pas encore de tri. Ca rappelle une autre époque.

      • C’est ce que préconisent par exemple, Dominique Méda, Dominique Bourg, sans réfléchir une demi seconde sur la faisabilité de la chose.
        L’objectif d’une amélioration de la productivité leur semble totalement étrangère.
        ça va être difficile de convaincre les jeunes et moins jeunes d’aller désherber manuellement des champs. Avec ce qu’ils gagneront péniblement, ce sera compliqué de s’acheter le moindre smartphone.

  • L’homme certainement pas, sauf quelques climats locaux, les politiques encore moins. Car c’est bien de ça qu’il s’agit. Des gens incapables d’avoir le moindre succès sur leurs objectifs affichés seraient capables de modifier « le climat », notion absurde indéfinissable, d’une manière qui soit favorable à tous, à coup de taxes et d’interdictions. Ridicule !

  • Peut-être que les vagues de froid et tempêtes de neige des 2 ou 3 derniers hivers ont refroidi quelques ardeurs. ?

  • Rassurant

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Emilio Raimondo.

Les opposants au nucléaire avancent souvent les deux arguments suivants « le nucléaire est dangereux » et « les déchets peuvent durer des milliers d’années ». Mais ces deux affirmations n’informent pas sur les risques encourus.

Ce sont les risques provoqués par les activités dangereuses qui posent un problème et non les dangers eux-mêmes s’ils sont contrôlés.

Un danger est caractérisé par deux critères : sa probabilité d’occurrence (fréquence) et sa gravité.

Ainsi le soleil est dangereux à rega... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay.

Une écologie politique dogmatique abuse les Français en voulant leur faire croire qu’ils pourront vivre de vent et de soleil. Mais sa volonté impérieuse d’imposer rapidement des règles contraignantes et de formater la pensée pour atteindre le nirvana écologique se heurte aux réalités physiques, économiques et humaines.

Un nouvel obscurantisme vert

Une nouvelle forme pernicieuse d'obscurantisme vert s’insinue dans les esprits au nom d'une valeur supérieure qui serait la Nature ou Gaïa.

Dans ce monde idéalis... Poursuivre la lecture

Par Armand Paquereau.

Après le gel du printemps et les pluies diluviennes de l’été qui ont retardé, compliqué voire ruiné les récoltes de céréales et le mildiou qui a sévi dans les vignobles et les cultures de pommes de terre, la tavelure dans les vergers, il a bien compris que les agriculteurs avaient besoin que l’on s’occupe de leur moral.

Il a annoncé une enveloppe de 600 millions d’euros par an pour indemniser les agriculteurs victimes de catastrophes climatiques et les aider à s’assurer contre les risques moyens. Ces fonds... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles