Chiffres du Covid : positivons un peu !

Photo by Macau Photo Agency on Unsplash — Macau Photo Agency,

Les chiffres du Covid sont plutôt stables, voire même en amélioration si on regarde les taux de positivité, d’incidence et le R0 qui sont tous sur une tendance baissière.

Par Gérard Maudrux.

Depuis plusieurs jours, on nous donne une vision apocalyptique d’une épidémie hors de contrôle. Nous sommes passés d’un rythme de 40 000 nouveaux cas à 60 000 et même 80 000. Normal, puisque avec les nouveaux tests, on teste deux fois plus qu’il y a 8-10 jours.

C’est donc plutôt stable, voire même en amélioration si on regarde les taux de positivité, d’incidence et le R0 qui sont tous sur une tendance baissière.

 

Nous sommes peut-être sur le sommet voire le début de descente d’une cloche qui a amorcé cette tendance juste avant le confinement. Toutefois comme une hirondelle ne fait pas le printemps, le/la Covid peut encore nous jouer des tours, ce ne sera pas la première fois. À suivre pour confirmation, mais je préfère un message optimiste.

Un autre indicateur est tout aussi sinon plus intéressant, car concernant les cas positifs annoncés quotidiennement, il s’agit d’un décompte de tests positifs, pas d’un décompte de malades. Le nombre de malades est peut-être en train de diminuer.

On vous a expliqué que le problème actuel est le nombre de places en réanimation, qui a justifié le confinement. On vous donne le nombre d’entrées en réanimation chaque jour, mais moins le nombre de sorties.

Par exemple hier, 394 patients ont été admis en réanimation, mais 315 en sont sortis, le solde est donc de 79 lits supplémentaires occupés.

Il n’est pas question de minimiser le flux tendu d’occupation en raison du manque de lits, mais d’essayer de prévoir ce qui va se passer dans les jours, les semaines à venir (avec le/la Covid qui déjoue les pronostics).

Or le solde journalier, voire les entrées, ont des courbes depuis 15 jours qui sont franchement en forme de cloche (nb : les ronds sont le total, voir les barres)

Sur la période du 26 octobre au 7 novembre, pour les 5 premiers jours, il y a eu 802 admissions supplémentaires en réanimation (195, 148, 127, 111, 221, soit un rythme de 160 par jour), pour les 5 derniers jours 601 (148, 211, 141, 101, 79, soit un rythme de 120 par jour.

Restons prudents quand même, je le répète pour ne pas donner de fausse joie, une hirondelle ne fait pas le printemps.

Je signale toutefois que ces chiffres de réanimation, entrées et sorties, concernent des patients contaminés il y a 2 à 4 semaines, ils devraient donc théoriquement doubler sous 15 jours, les courbes en cloche actuelles étant contradictoires.

Si cette tendance persiste, est-ce que cela signifie que les médecins se mettent enfin à donner autre chose que du doliprane pour éviter ces passages trop nombreux en réanimation ? Réponse sous 15 jours avec le remplissage des réanimations, et dans 2 mois pour la publication des chiffres de boîtes prescrites.

Le confinement est sans effet sur les contaminations actuelles vu le nombre croissant, ni sur ces chiffres de réanimation en raison du décalage. Si l’amélioration de toutes ces données se poursuit, elle aura été amorcée juste avant le confinement, qui ne peut avoir d’effet la première semaine.

À suivre, en espérant que la tendance se confirme et ne s’inverse pas.

Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.