Charlie et le pape François : même combat ?

Charlie ou non, la liberté d’expression ne doit pas être confondue avec une laïcité agressive, consistant à dénigrer toute forme de croyance.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Et je blasphème by Gerry Lauzon (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Charlie et le pape François : même combat ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 2 novembre 2020
- A +

Par Damien Theillier.

En tant que professeur de philosophie et également catholique je suis doublement touché par les assassinats de Samuel Paty et des trois catholiques tués dans la basilique de Nice.

Et pourtant je ne suis pas Charlie. Et je ne suis pas non plus un admirateur inconditionnel du pape François, le pape des « migrants » et de la fraternité universelle.

Je montrerai dans cet article pourquoi il est nécessaire de renvoyer dos-à-dos ces deux discours tout aussi faux et pervers l’un que l’autre.

Parlons d’abord de Charlie

Oui à la liberté d’expression, mille fois oui. Mais la liberté d’expression ne doit pas être confondue avec une laïcité agressive, consistant à dénigrer toute forme de croyance. En effet si Charlie c’est la France, cela n’aide pas les musulmans de France à se sentir Français et à combattre les islamistes.

Au contraire, cela les met en porte-à-faux et crée un dilemme terrible pour eux, sommés de soutenir Charlie ou incités à se couper de la communauté nationale.

En Amérique, pays de la liberté d’expression par excellence, les caricatures du prophète ne font pas la Une des journaux et ne symbolisent pas la culture nationale.

Pourtant je ne crois pas du tout que Charlie soit en lui-même la cause du terrorisme que nous subissons en France. Il s’agit seulement d’un prétexte de plus, un vent stupide qui attise un incendie déjà existant. Je m’explique.

Comme l’a écrit Boualem Sansal, écrivain algérien, beaucoup de pays qui n’ont pas de Charlie ont subi et subissent encore la même guerre totale de la part des djihadistes et des salafistes : Algérie, Mali, Afghanistan, Irak, Syrie, Libye, Somalie et j’en passe. Car dit-il, « ceux qui égorgent et violent au nom de l’islam ne sont pas des assassins, ni des fous, ni des ignorants ».

En effet, ils adhèrent à une idéologie radicale qui ordonne, au nom de l’Islam, de « combattre les mécréants et de châtier les blasphémateurs et les apostats » que sont les chrétiens et les juifs. Ils sont prêts à mourir pour cela puisqu’en récompense ils iront au paradis et auront les 72 vierges.

Si la France est plus fortement touchée, c’est en raison de sa propre histoire (la colonisation) et en raison de sa politique migratoire associée à l’État-providence qui en est la matrice (les subventions et la gratuité sans condition pour tous).

Parlons maintenant du pape et des catholiques

Là où je voudrais attirer l’attention et me démarquer de nombreux bien-pensants, c’est que l’Église catholique et tout particulièrement le pape François porte une lourde responsabilité dans ce drame du terrorisme islamiste, comme le rappelle avec raison, sur ce point-là en tout cas, Éric Zemmour qui compare le Vatican à une ONG altermondaliste.

Dans sa dernière Encyclique, Fratelli tutti, le pape apporte sans réserve sa caution morale, non seulement à l’immigration, aux migrants, mais aussi à l’État-providence, chargé de fournir toutes les aides nécessaires. Tout cela bien sûr au nom d’une morale faussement identifiée aux Évangiles.

Que dit le pape dans cette nouvelle Encyclique ?

Que « personne ne peut être exclu, peu importe où il soit né » puisque « chaque pays est également celui de l’étranger ». Il est donc « important d’appliquer aux migrants arrivés depuis quelque temps et intégrés à la société le concept de citoyenneté ».

En plus de confondre le marché libre avec le capitalisme de connivence, le pape confond la charité chrétienne avec une fraternité collective contrainte, organisée par la loi.

En fait, depuis des décennies, le pape et les évêques vont dans le même sens que Charlie et toute la clique islamo-gauchiste. Car au-delà des oppositions de façade, entre catholiques et anticléricaux, c’est la même fausse morale, une morale humanitariste dévoyée et aveugle aux réalités historiques, politiques et économiques.

Je n’ai rien contre l’immigration en soi, au contraire, c’est une liberté que je chéris tout autant que la liberté d’expression. Mais je refuse cette immigration subventionnée par l’État, qui force les contribuables à payer pour créer finalement une société parallèle d’assistés sociaux, entassés dans les banlieues, sans dignité, sans travail, sans autre horizon que le trafic de drogue et la délinquance.

Voilà pourquoi je renvoie dos-à-dos ces deux pôles de pensée, Charlie et le pape François, comme deux facteurs aggravants de la menace terroriste. Et plus encore, deux facteurs aggravants d’une crise de civilisation qui touche l’ensemble de l’Europe.

 

Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • Sujet pourri..

    Essayez donc de faire un distinguo entre migrants et réfugiés, c’est déjà du fascisme..
    Il ne doit RIEN avoir entre frontière ouverte ou frontière fermée. Les migrants ne sont des individus ni pour l’extrême droite ni pour l’extrême gauche , ou dogmatiques de tout poil..
    Simple, il est ainsi facile ainsi de distinguer les bons des méchants.
    Il ya quelques temps encore , vous aviez des gens qui trouvaient habile de vous ridiculiser en utilisant le point godwin et disqualifier les utilisations souvent justifiées de « dérive fasciste »…

    pour le pape
    « Le catholicisme est la religion des chrétiens reconnaissant l’autorité du pape et des évêques, notamment pour l’établissement de leur doctrine, sa transmission et l’organisation de leur culte. »

    D’est ma définition.. Elle a le mérite d’être simple et claire. C’est le pape qui « dit » le catholicisme..
    c’est autant un atout qu’une faiblesse pour le catholicisme.

    Si vous n’êtes pas content , créez votre branche du christianisme..

    Et si vous avez le moindre doute sur l’inspiration divine du pape… tirez en les conséquences.

    • Oui, ou changer ce pape gauchiste !!

      • ce qui est de fait un nouveau schisme de l’eglise catholique, vous aurez alors deux papes car des tas de gens resteront fidèle à celui ci…. vous pouvez le faire.. c’ets exactement ce que je dis créez votre branche du christianisme, choisissez vous un pape.. c’est très facile..

    • Non. Comme votre définition l’indique, le pape a autorité sur la doctrine, la liturgie etc.
      Et non autorité pour les sujets de gouvernance de la cité, i.e., temporels.
      C’est comme si, exemple au hasard, un ex CEO d’entreprise informatique se considérait comme expert en matière de médecine: c’est son point de vue, on peut être d’accord ou le refuser.
      François est très bienvenu à rappeler les principes d’hospitalité et de fraternité. Il n’infléchira en rien mes convictions politiques, au contraire. Rien de rien ne dit que les chrétiens doivent se plier aux invasions musulmanes, et l’histoire dit plutôt le contraire.
      A bien des égards ses positions me rappellent celles du patriarche de Jérusalem lors de l’assaut des mamelouks: le saint homme, ayant évacué ses gens sur un bateau, ne pouvait se résoudre à faire voile, et continua à accueillir tous les fuyards qui cherchaient à grimper à bord.
      Tant et si bien que le bateau, surchargé, coula.
      Spirituellement, c’est d’une grande noblesse.
      Temporellement, c’est une grosse erreur.

      • « notamment » en fait il a une autorité de fait sur à peu près tout ce qui touche la morale..

        • et il pourrait très bien lever un impôt…ou revendiquer le temporel. pour un catholique le pape est inspiré par dieu..

          • Confondriez-vous morale et politique?
            « Il est immoral de fermer les yeux sur ton prochain dans le besoin »= morale. On agira du mieux qu’on pourra par initiative libre .
            « Il faut redistribuer la richesse par l’impôt et relocaliser 1/2 de l’Afrique en Europe; la culture locale, on s’en fiche. » = politique, socialisme à la sauce argentine.
            Dans les faits, au-dehors des états papaux, il y a toujours eu séparation du pouvoir spirituel et temporel: complémentaires mais non confondus.
            François a-t-il un pouvoir d’influence? Sûr.
            Tous les évêques sont-ils d’accord avec lui sur les sujets politiques? Nope.
            Tous les fidèles? Nope.

            • en effet mais le pape peut PARFAITEMENT se mêler du politique, l’eglise catholique l’a fait durant longtemps..

              • Le problème est quand il ne se mêle QUE de politique et délaisse totalement ses ouailles allant même jusqu’à ne défendre que leurs ennemis.
                .
                Il fait un très mauvais calcul en faisant ainsi allégeance à nos « deep states » gauchistes. Le petit peuple qui souffre sous le joug des bureaucraties gauchistes immigrationnistes, sans Dieu, sans Nation, sans passé et sans avenir est la vraie rébellion, le vrais humanisme, les vrais croyants et ceux qui portent véritablement les valeurs chrétiennes et libérales.

              • Jacques, nous tournons en rond autour d’un malentendu je crois. Le pape a le droit de donner des conseils en matière politique, et les fidèles, sans remettre en cause leur appartenance à l’Église, ont le droit, après examen de ses conseils, de ne pas les appliquer.

          • Certainement pas, il n’y a rien dans la doctrine de l’Eglise Catholique qui l’affirme. Le dogme de l’infaillibilité pontificale ne s’applique qu’à ce qui concerne la foi et la morale. Pour le gouvernement de la cité, la question a été tranchée par Jésus lui-même, dont l’autorité est évidemment supérieure à celle de tous les papes : « rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». La phrase est quand-même présente dans 3 des évangiles canoniques.

      • @pangzi « Spirituellement, c’est d’une grande noblesse » : euh , vous êtes sûr ?

      • C’est bien de rappeler les grands principes, c’est tout à fait dérangeant quand c’est totalement à géométrie variable, ses propres ouailles massacrées, chassées ou pillées étant complètement oubliées souvent au profit des ouailles d’une autre religion qui rèvent de voir le christianisme détruit depuis 1300 ans.

  • « tuer et mourir pour aller au paradis et avoir 72 vierges « ….ben on n’a qu’à les aider à passer l’arme à gauche ; après tout , ce n’est pas un crime puisque ça part d’un bon sentiment ….

    • retraitetranquile
      2 novembre 2020 at 12 h 25 min

      Cela prouve déjà étroitesse d’esprit de ceux qui arrivent à croire à ces sornettes. Ils refusent Darwin, la dérive des continents, certaines vérités physiques et mathématiques mais gobent sans problèmes des con….ries du style sans sourcier.
      Le coran est comme la bible un livre de « belles histoires » pour bas du plafond. Quand on recoupe les évènements cités dans la bible, on s’aperçoit qu’ils correspondent à des évènements naturels et historiques. Pour le coran c’est certainement idem. Mais mettre en doute le bouquin c’est blasphème. Cela coupe court à toute tentative et la question est évacuée sous le tapis.

      • @retraitetranquille « comme la bible un livre de « belles histoires » pour bas du plafond » lol , l’arrogance de certains athées dans notre pays est proprement tordante. Vous rendez-vous compte que vous traitez de « bas de plafond » la très grande majorité de la population du monde ? Votre réflexion est à mettre sur la même étagère que le « sans dent » de Mr Hollande. En France être athée est pour certains une preuve d’intelligence, l’individu se croit libéré de croyance -ce qui est une illusion- et s’en regorge bruyamment comme un fait d’arme . Merci pour ce moment

      • Oui, athée militant, je pensais comme vous voici 15 ans sauf que le vide laissé par l’absence de la religion chrétienne a été remplacé par pire: Gaïa, le catastrophisme pseudo-scientifique qui est une religion délétère avec son apocalypse brûlant, et même ses saintes vierges illuminées, l’étatisme, le socialisme, les imbécilités ésotériques, la peur de mourir, sans plus aucune cohésion civilisationnelle ou rituelle.
        Enfin, le vide laisse aussi la porte grande ouverte à l’Islam et si la chrétienté a engendré l’occident y compris les valeurs de science, d’humanisme et de libéralisme, l’Islam en revanche… mhhh…bref !
        .
        On ne fera pas l’économie d’une religion, jamais, et je crois que j’ai été bien étroit d’esprit moi-même pour ne pas le voir et ne pas voir tous le positif qu’il y avait eu dans la longue histoire de la religion chrétienne. Même l’inquisition à moins tué en 3 siècles que l’islam ces dix dernières années, et la « république », a encore plus de sang sur les mains que l’église.
        .
        On pourrait en plagiant un peu Churchill avancer que « la religion chrétienne est la pire… à l’exclusion de toutes les autres, y compris celles qui prétendent ne pas en être une ».
        .
        L’idée, ce serait d’avoir un fond chrétien apaisé, sous surveillance, mais bien présent pour ne pas laisser un énorme vide.

  • Le catholicisme s’est bien ramoli depuis deux décennies: j’ai eu le droit, à l’homélie d’hier, au couplet Covid = effet de la mondialisation, de la part d’un prêtre tendance traditionnelle et très antilibérale.

    • Quand vont-ils comprendre que leurs sermons idiots socialaud-complices vident les églises ? Ou alors c’est leur objectif…

      • le but n’est pas d’avoir des églises pleines.. le but est de propager la parole de jésus.
        sinon on bénit les suicidés, bénit le remariage des divorcés..

        • Jésus n’a jamais dit à ses ouailles d’allers se faire m… pendant qu’il accueillait les romains à bras ouvert.

    • @nevez je n’ai connu que cela . Je ne supporte plus la plupart des prêtres dont le discours ne diffère guère de la pravda française. Je ne vais plus à la messe car j’ai envie de flanquer une tarte au curé après chaque sermon.

      • Hélas je partage avec vous ce ressenti déprimant.

      • J’ai du bol, chez moi ce n’est pas le cas (mais mon curé est polonais… ça joue sûrement sur la résistance à l’idéologie communiste). Par contre les petite vieilles qui sortent la prière universelle de « pravda en église » (euh « prions en église »), oui, j’ai souvent envie de les recadrer un peu virilement à la sortie.

  • La civilisation occidentale basée sur les cultures gréco-romaine puis judéo-chrétienne n’est pas celle du pape actuel qui n’a que mépris au mieux pour elle.
    Heureusement, il n’est pas éternel.
    il est à espérer que son successeur s’occupe de ses ouilles occidentales et orientales (quid des chrétiens d’Orient martyrisés par les musulmans?) et redonne au Vatican sa place d’État responsable et indispensable à la paix dans le monde. (le Vatican est plus efficace pour les réunions secrètes entre ennemis que l’Onu par ex).
    Le pape actuel plutôt que de faire de la politique irresponsable ferait mieux de se demander pourquoi les catho sont de moins en moins nombreux en occident et d’agir en conséquence!

    • le catholicisme est plus rigoureux dans certains pays pauvres..par exemple sur l’avortement.. c’est justement parce qu’il essaye de plaire en non de propager un dogme qu’il a changé..

      le choix du pape a été un choix populaire..

  • « Il est donc « important d’appliquer aux migrants arrivés depuis quelque temps et intégrés à la société le concept de citoyenneté ».
    Dans cette phrase, je retiens quand même le « et intégrés ».
    Si je suis à la lettre ce précepte, je considère comme « non citoyen » tous ceux qui ne parlent pas Français (j’en connais qui sont en France depuis 20 ans et qui ne peuvent pas aligner deux phrases), les polygames (qui pourtant touchent des allocations…), tous ceux qui estiment que les lois du Coran passent avant les lois de la République, etc
    Eh bien, ça fait un drôle de ménage quand même !
    Je n’ai pas lu l’encyclique du Pape, mais soit il est beaucoup plus intransigeant que je ne le pensais, soit il ne s’est pas relu, soit la presse bien pensante lui fait dire des choses qu’il ne pense pas.

    • @Blondin lisez les encycliques . Le pape françois est un adepte de la théologie de la liberation lefigaro.fr/vox/religion/2015/07/17/31004-20150717ARTFIG00362-le-pape-francois-et-la-theologie-de-la-liberation-les-liaisons-dangereuses.php

      • le pape dit ce qu’il veut. et c’est ce que l’esprit saint lui inspire de dire…

        • @jacques le pape dit ce qu’il veut et moi aussi 😉

        • ca c’est un poil un homme de paille… Il dit ce qu’il veut, il est inspiré par l’esprit saint (parfois) et par le diable (d’autres fois) et par lui même (bien plus souvent). Là où il est supposé par la doctrine catholique n’être inspiré que par l’Esprit saint c’est sur les domaines couverts par l’infaillibilité pontificale. Dont la politique, l’économie et l’écologie ne relèvent pas.

  • « Le pape François porte une lourde responsabilité dans ce drame du terrorisme islamiste » Ce pape n’honore pas sa fonction qui concerne la spiritualité. En fait il n’en a aucune et fait uniquement de la politique, ce qui n’est pas son domaine de compétence, politique qui reprend tous les thèmes éculés de la gauche idéologue islamo gauchiste : immigration, socialisme , écologisme , etc comme s’il avait un compte à régler avec les catholiques les plus fidèles. Son passage à Lampedusa a été un scandale. ll prépare cyniquement sa succession en nommant à guichets ouverts des partisans LGBT. Bref un fossoyeur.

  • Les cathos s’accordent à penser que l’apocalypse et ses quatre cavaliers arriveront lorsque le Vatican sera occupé par un pape noir.
    Mais est-ce un pape à la peau noir ou un pape à l’âme noire ?
    Depuis quelques temps je penche pour l’âme noire.

    • @homo « Les cathos s’accordent à penser que l’apocalypse et ses quatre cavaliers arriveront lorsque le Vatican sera occupé par un pape noir. » ah bon ? vous avez lu ça où ? Personnellement j’aime bien le cardinal Sarah

    • Je serais chrétien, je penserais qu’il est possédé et que c’est l’antéchrist en personne.
      Il n’est que gauchiste et si la gauche était humaniste ou tolérante ça ce serait vu depuis 1917.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En France, il faut davantage d'enseignants, il faut davantage de juges, il faut davantage de policiers, il faut davantage d’informaticiens, davantage de plombiers et on pourrait allonger la liste…

Et cela pour d’excellentes raisons que nous allons rappeler, car des problèmes à résoudre sont très importants. Mais ces revendications se terminent par des demandes de moyens financiers… alors que la question n’est pas là.

Les raisons de recruter sont excellentes

Il n’y a pas assez de profs ? C’est vrai, il y a encore des classes surc... Poursuivre la lecture

Nouvelle année est souvent synonyme de nouvelles résolutions. Comme la perte de poids semble toujours aussi populaire, je vous invite à l’appliquer plus largement et ainsi diminuer votre consommation… d'État.

Oh, je ne propose pas une utopie à la Galt’s Gulch. Néanmoins, voyez comment de nombreuses vies peuvent s’améliorer à mesure que le périmètre d’action de l’État diminue.

Éducation

En effet, au début de la troisième année du « deux semaines pour aplanir la courbe », beaucoup d'enfants ont pris un sérieux retard dans leur app... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

« Projet contre projet » a déclaré Bruno Le Maire. Il a sans doute raison. Le choix des Français en avril 2022 sera largement déterminé par leur opinion sur les projets des candidats, c’est-à-dire sur la crédibilité et la qualité de ces projets, et en particulier sur leur précision.

Valérie Pécresse a été très précise sur certains de ses projets, et très vague sur d’autres.

Le programme migratoire de Valérie Pécresse

Pour le contrôle de l’immigration, elle a tenu compte de l’avis de son directeur de campagne, Patrick Stefanini,... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles