Les libéraux doivent défendre le droit au port d’arme

Le droit au port d’armes relève de la liberté individuelle la plus élémentaire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
person wearing holster by Ibro Palic(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les libéraux doivent défendre le droit au port d’arme

Publié le 30 octobre 2020
- A +

Par François-René Rideau.

Nombreux sont ceux, même parmi les libéraux, qui restent insensibles à l’argumentation selon laquelle le droit de porter des armes relève de la liberté individuelle.

Pour les libéraux qui se réfèrent aux principes du droit naturel, le droit de porter des armes relève du droit naturel à l’auto-défense. Celle-ci est pour eux le premier de tous les droits individuels, celui garant de tous les autres – car un droit non défendu ne vaut rien.

Nulle autorité ne pouvant revêtir un pouvoir qui ne lui a pas été délégué, et nul ne pouvant déléguer un pouvoir qu’il n’a pas, il est inconcevable que des agents de l’État (policiers, militaires) aient le droit de port d’arme pour défendre les citoyens si ce droit ne leur appartient pas déjà, et qu’ils peuvent librement choisir de le déléguer ou d’en faire usage eux-mêmes.

Mais soit qu’ils rejettent cet argument (souvent sans discussion), soit qu’ils le considèrent comme secondaire (aussi sans discussion), les adversaires du droit de porter des armes prétendent n’être sensibles qu’à des arguments utilitaristes ou conservateurs. Aussi est-ce de ce point de vue que je vais aborder la question.

L’effet dissuasif du port d’arme

Les prohibitionnistes pointent constamment vers le danger que représente le fait que des hommes soient armés. Mais la question n’est pas de savoir s’il doit y avoir des hommes armés ; elle est de savoir si les seuls hommes armés seront les policiers et les criminels, ou si les citoyens honnêtes aussi le seront.

Les criminels seront toujours armés et aucune loi ne les désarmera. La loi peut les forcer à cacher leurs armes, mais ils sauront toujours le moment venu être plus armés que leurs victimes. Les lois prohibant le port d’arme ne sont pas autre chose que des lois qui désarment des victimes potentielles. Il est donc absurde de prétendre que le port d’arme libre conférerait un avantage aux criminels.

Les armes sont en fait le plus grand égalisateur entre les hommes. Entre la bande de grosses brutes épaisses habituées aux bagarres de rue et leur victime potentielle, gringalet tranquille ou faible femme, un pistolet chargé est l’assurance que les relations resteront courtoises ; quoique, s’il s’agit d’une bande contre une seule femme, une mitraillette Uzi serait plus adaptée.

J’ai déjà été agressé, été témoin d’agressions, de rackets, d’intimidations, etc., et je peux attester qu’aucun de ces incidents n’aurait eu lieu si les victimes et témoins honnêtes avaient été aussi armés que les agresseurs.

Le maniement des armes requiert une formation, dit-on. Certes, mais celle-ci est minime, bien plus simple qu’un permis de conduire. En quelques heures d’entraînement, la faible femme sera à égalité avec ses agresseurs potentiels quant à sa capacité de tirer à bout portant.

Par comparaison avec la prohibition du port d’arme, même avec quelques milliers d’heures de cours d’arts martiaux, elle ne pourra jamais espérer être à la hauteur pour se défendre contre un voyou musclé et encore moins contre deux ou toute une bande. Elle le sera encore moins si ces voyous sont armés d’un cutter ou canif ou d’autres armes blanches impossibles à prohiber, voire d’une vraie arme – puisqu’ils ne respectent pas la loi.

Les armes sont le plus grand égaliseur entre les baraqués et les gringalets ! Le géant de deux mètres spécialiste en arts martiaux n’osera pas s’en prendre à la plus minuscule petite vieille s’il soupçonne qu’elle ou un témoin puisse être armé (incertitude donc qui, autant que l’esthétique, suppose aussi le droit de cacher une arme que l’on porte).

Ainsi, la familiarité de toute une nation avec les armes assure qu’au sein de cette nation, les relations entre individus même désarmés resteront courtoises.

Il est impossible de demander à des personnes âgées de se défendre elles-mêmes, dit-on. Mais, avec la liberté de port d’arme, ces personnes âgées auraient appris depuis longtemps à se défendre ; elles vivraient à côté de voisins armés, et se feraient accompagner de personnes armées pour tout déplacement dangereux en dehors des sentiers battus ; à défaut de voisins, amis ou parents, elles loueraient des gardes.

Au contraire des prétentions alarmistes des prohibitionnistes, en rendant toute délinquance dangereuse, la liberté de porter les armes aurait des retombées positives pour la sécurité même des personnes incapables de se défendre elles-mêmes.

Pensez-vous vraiment que l’interdiction de porter des armes empêche quiconque d’agresser un petit vieux sans défense ? La peur de se faire surprendre par un témoin, un voisin, un parent, ou pire, un garde armé, voire une victime elle-même récalcitrante et armée, en fera réfléchir plus d’un. Le risque d’être pris n’augmentera pas, mais la sanction en cas de surprise, si, et cela a un effet dissuasif certain.

Les bandes armées

Les adversaires du droit de porter les armes feront miroiter le spectre de bandes armées dominant le pays. Mais c’est là un argument non fondé, car la liberté d’organiser son auto-défense permet de lutter plus efficacement contre le crime organisé.

Tout d’abord la question à poser est celle de savoir d’où surgiraient ces bandes armées, là où elles n’existent pas déjà ? Encore une fois, la prohibition ne touche que les honnêtes gens ; les bandes criminelles armées ayant vocation à faire leur loi le peuvent déjà, dans tous les endroits abandonnés par la police, et il n’y a aucune raison pour que de nouvelles bandes apparaissent là où les citoyens honnêtes seraient plus difficiles à agresser.

Quant aux voyous qui ne sont actuellement armés que de couteaux, qui leur suffisent à faire la loi, ils pourront bien s’armer de pistolets, mais nous avons vu plus haut que face à des victimes potentielles tout aussi armées, ils y perdent en pouvoir d’intimidation.

L’idée selon laquelle il y aurait une horde de criminels fantômes tapis dans l’ombre et qui n’attendraient que la liberté de port d’arme pour les citoyens honnêtes avant de se manifester est tout bonnement ridicule.

Même dans les quartiers difficiles où des bandes font actuellement la loi, la majorité silencieuse est composée de citoyens honnêtes, qui se terrent pour survivre sans encombre, à défaut de pouvoir se défendre.

L’intérêt de tous ces citoyens honnêtes est que l’ordre public soit respecté, et s’ils avaient la liberté d’organiser leur propre défense, en s’armant mais aussi en louant les services de polices privées, alors ils ne laisseraient pas les petits malfrats régner en maîtres.

D’aucuns prendront comme exemple tel pays arriéré où règnent des bandes armées pour dénoncer la liberté de porter des armes. Mais encore une fois, ces bandes règnent sur des populations désarmées ; ces populations qui restent armées sont celles qui restent libres, tandis que celles qui sont désarmées sont sous la botte d’une bande ou d’une autre.

Supprimez cette liberté, le pays sera toujours aussi pauvre et aura maintenant une dictature militaire soutenue par la faction toujours armée. La violence armée et l’arriération des pays pris en exemple viennent d’ailleurs le plus souvent de guerres pour ou contre des dictatures militaires, causées par une volonté d’oppression gouvernementale.

L’absence d’armes dans la population est alors une des conditions de la domination du régime totalitaire passé ou présent, tandis que l’existence d’armes non-gouvernementales représente le seul espoir de liberté pour ceux qui les détiennent.

Pour voir l’effet de la liberté de port d’arme sur un pays, il faut comparer sa situation avec celle de pays de richesse similaire où les populations civiles sont désarmées, et voir dans quels pays la situation s’améliore le plus vite.

À ce titre, les États-Unis et la Suisse, où règnent une relative liberté de port d’arme, sont aussi des pays relativement plus avancés que le reste du monde occidental du point de vue du respect des libertés individuelles comme de la richesse. Aussi, est-il pour le moins douteux de prétendre que la liberté de port d’arme mène à la domination par des bandes armées.

Historiquement, les États modernes sont nés de la conquête et de la domination et dans ces États, de l’Antiquité au Moyen Âge et jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, le port d’arme a toujours été la marque distinctive de l’homme libre, par opposition au membre d’une nation dominée, au serf, à l’esclave.

La première mesure avant tout massacre ou répression a toujours été le désarmement des futures victimes. La reconquête du port d’arme par les bourgeois des villes franches a été la marque de leur affranchissement vis-à-vis des féodaux. La fin de l’Ancien Régime a aussi entraîné la fin du privilège du port des armes.

Mais les classes dirigeantes des États-nations contemporains veulent nous faire croire que l’on est plus libre en n’ayant pas le droit de se défendre soi-même, pour nous faire accepter volontairement notre nouvelle servitude.

Les classes politiques électives ont remplacé les classes politiques héréditaires dans une domination plus subtile, mais non moins oppressive, capable un jour d’envoyer des générations entières se faire trucider au nom de la patrie dans des guerres coloniales et impérialistes, capable un autre jour de dépouiller les classes productives des trois quarts de leurs revenus (bien plus que sous l’Ancien Régime).

Les non-arguments contre le port d’arme

De nombreuses autres sortes de non-arguments fleurissent. Selon certains, la liberté de porter les armes serait justifiée dans les grands espaces de l’Ouest américain, mais pas dans les zones urbaines peuplées de l’Europe ou même de l’Amérique moderne.

C’est oublier un peu vite que le taux de criminalité est et a toujours été plus élevé dans les villes, et que dans celles-ci pas plus qu’à la campagne la police ne prétend défendre la victime au moment de son agression – dans les deux cas, la victime sera seule face à son agresseur, et ne pourra appeler la police, si elle a survécu, qu’après coup.

Un autre non-argument de circonstance consiste à dire que le port d’arme convient à la mentalité américaine, mais pas à la mentalité européenne. Outre le fait que le port d’arme était encore libre en Europe jusqu’au milieu du XXe siècle, il ne semble pas que les immigrants européens en Amérique aient jamais eu de mal à s’adapter à la chose.

Les hommes peuvent parfaitement s’adapter sans que leurs mentalités passées ne posent aucune barrière réelle au retour à la liberté. Ce non-argument relève du renversement causal entre droit et mentalité.

Certains verront aussi dans diverses statistiques une augmentation du nombre de crimes par arme à feu dans les pays où elles circulent librement, sans voir qu’elle est plus que compensée par une diminution des crimes sans arme à feu – l’assassin adapte son arme à la législation, mais sa victime meurt ni plus ni moins à coups de machette ou de couteau – et au final, ce qui compte est que le taux de criminalité est moindre là où règne la liberté.

D’autres compteront les accidents dus aux armes à feu, sans les mettre en rapport ni avec les accidents de la route, ni avec les coups de couteaux et autres agressions évitées, etc., avant de tirer des conclusions.

Les statistiques montrent surtout l’effet dissuasif de la liberté de porter des armes en général et des armes cachées en particulier, et que le crime est plus fort là où les citoyens honnêtes sont entravés par une législation prohibitive et dans les quartiers où les honnêtes gens sont moins armés. Elles montrent enfin que la sévérité de la justice (la tolérance zéro) a fait réellement reculer le crime là où la prohibition des armes l’a fait avancer.

La charge de la preuve

C’est bien à ceux qui préconisent la prohibition, et non la liberté, le monopole, et non la concurrence, que devrait revenir la charge de la preuve. Ce sont les prohibitionnistes qui réclament des mesures coûteuses pour interdire, qui exigent de chacun le sacrifice d’une liberté qui ne nuit pas a priori à autrui. C’est à eux à tout le moins qu’il revient de justifier leur position.

Notons d’ailleurs que si personnellement ils ne désirent pas porter d’arme, et déléguer leur droit à une quelconque police (voire à ne pas s’en servir du tout), et à refuser l’entrée de leur logis, de leur propriété à quiconque en porte, nul ne leur conteste ce droit, à eux ni à quiconque partagerait leurs thèses. C’est bien eux qui veulent forcer les autres à vivre selon leurs critères, et non pas le contraire.

Article initialement publié en septembre 2013.

Sur le web

A lire aussi : Ouf, en France, le port d’arme est interdit

Voir les commentaires (137)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (137)
  • et on fait comment pour reconnaitre les gentils et les méchants , ils ont une étoile de chérif ?

    • Comment on fera pour reconnaitre les gentils des méchants ?
      Comme aujourd’hui.

    • Les méchants ? Ils ont un gros nez rouge de clown

    • —————————–
      « et on fait comment pour reconnaitre les gentils et les méchants , ils ont une étoile de chérif ? »
      —————————–
      Comment on fait ? Eh bien Michel, c’est très simple, le méchant c’est celui cagoulé avec une arme qui rentre dans votre propriété pour vous voler ou vous agresser. Je pense que celui là est facile a reconnaître, vous ne ‘avez pas invité, il a une arme et il vous menace.

    • Ca s’appelle la présomption d’innocence. Tout le monde est gentil jusqu’à preuve du contraire.
      Votre argument puéril et simpliste, s’il était appliqué à tout ce qui peut tuer, engendrerait donc un permis de conduire aussi difficile à acquérir qu’un permis de port d’arme (et je parme de PORT d’arme pas de droit de détention).
      Donc pas besoin d’une étoile de sheriff pour reconnaitre les bons des mauvais. Il suffit d’observer les ACTES.
      Votre espèce de phantasme de de la punition collective parce que certains sont criminels est l’incarnation même de l’injustice d’Etat. Vous justifiez le droit de désarmer Anne Lorraine Schmitt parce que vous ne savez pas la distinguer de Thierry Devé-Oglou. Alors que c’est simple: Anne Lorraine schmitt avait un casier vierge, et Thierry Devé-Oglou avait déjà été condamné pour viol. Moralité , il avait un couteau (illegal) et elle respectait la loi, donc elle est morte égorgée pour refus de fellation.

      Le futur de l’humanité (pour reprendre votre pseudo) dans le cadre des armes prohibées au commun des mortels, c’est la soumission à la barbarie.

    • Le vrai problème en France est que l’on a désarmé physiquement et moralement les citoyens.
      Non seulement, on maintient une relation d’inégalité entre les truands et les victimes potentielles mais en plus les tribunaux Français condamnent souvent (avec des dommages et intérêts) les agresseurs qui sont blessés.

  • L’argument de dire que si la victime avait été armé les agresseurs auraient agis autrement est fallacieux, car on part de notre situation actuelle, a savoir que les personnes ne sont pas habituellement armées. Si tous le monde étaient armés, les criminelles resteraient des criminelles, de toute façon plus préparés à commettre des crimes. Pour les victimes ça ne changeraient pas grand chose, mais il y aurait potentiellement plus d’accident créaient par des gens non préparés.

    • La question que l’ on peut aussi se poser est: est-ce que l’ on peut en France autoriser aujourd’hui le port d’ arme et une forme de droit à s’ en servir par auto-défense, compte tenu de la criminalité galopante.
      Je concevrais la chose plutôt de cette manière: quand un mêchant meurt en pleine activité, on s’ en tamponne.

      • « est-ce que l’ on peut en France autoriser aujourd’hui le port d’ arme et une forme de droit à s’ en servir par auto-défense, compte tenu de la criminalité galopante. »

        En même temps, avec ce raisonnement, on devrait faire une croix sur le libéralisme en France et la responsabilisation des gens par la liberté.

        • Pas forcément, gardez le moral Ph11, je vous laisse cependant cette liberté chérie,comme celle de bondir sur le moindre commentaire.
          Simplement, la liberté de dégommer du voleur de portable et du cambrioleur de poule heurte un peu beaucoup le fabulous famous  » tu ne tueras point ». Je préfère, pour mon pays, la liberté d’ être indifférent à la mort d’ un voleur en pleine action.
          Une autre question: mieux vaut perdre des ronds ou porter la responsabilité de la mort d’ un homme?

          • Et la défense des droits de propriété, corps et biens est un devoir régalien, prôné par le libéralisme. C’ est un devoir d’ état, pas de citoyen armé.

            • Et on applaudit au fenetres les soignants en etant tous Charlie avec un coeur love love contre des tarés, le leviathan vous a bien lavé le cerveau à ce que je vois. Brave new world.

            • Attendez, en quoi un devoir régalien de protection implique il une interdiction de protection privée? Pourquoi pensez vous que la défense du peuple par la police est incompatible avec la défense individuelle?
              La légitime défense devrait être illégale selon vous? On devrait interdire par la loi aux citoyens d’avoir les moyens de se défendre? Je permetrai la citation suivante:

              « II est en effet une loi non écrite, mais innée; une loi que nous n’avons ni apprise de nos maîtres, ni reçue de nos pères, ni étudiée dans nos livres : nous la tenons de la nature même; nous l’avons puisée dans son sein; c’est elle qui nous l’a inspirée: ni les leçons, ni les 216 préceptes ne nous ont instruits à la pratiquer; nous l’observons par sentiment; nos âmes en sont pénétrées. Cette loi dit que tout moyen est honnête pour sauver nos jours, lorsqu’ils sont exposés aux attaques et aux poignards d’un brigand et d’un ennemi : car les lois se taisent au milieu des armes; elles n’ordonnent pas qu’on les attende, lorsque celui qui les attendrait serait victime d’une violence injuste avant qu’elles pussent lui prêter une juste assistance. »

              Cicéron -Pour Milon- 52 av JC

              La loi rétablit la justice quand celle ci a été bafouée (en théorie en tout cas). Elle n’a pas la prétention de protéger tout citoyen à tout moment. Et quand bien même elle le promettrait elle prendrait pour moyen des armes, données à des fonctionnaires qui ne sont pas des surhommes et dont on devrait aussi avoir le droit de se défendre sauf à considérer qu’un policier a le droit de violer une femme sans que personne n’intervienne: Ne vous inquiétez pas, justice sera rendue à postériori.

          • @ Stephane

            Vous oubliez que dans le contexte du fabulous famous « tu ne tueras point », il y a d’autres commandements qui demandent la mise à mort en cas de crime abominable.

            La question est plus de savoir qu’est-ce que l’Etat doit autoriser. Je pense que le principe de défense proportionnelle est juste.

            Si l’agresseur est lui-même armé et menace ses victimes de son arme, il prend le risque de les tuer, on devrait être en droit de prendre le risque de le tuer pour le neutraliser. Pour ma part, je préférerai vivre avec la mort d’un voleur sur ma conscience, qu’avec la mort d’un de mes proches, que je n’aurais pas suffisamment défendu.

            Si l’agresseur est une petite fille qui se contente de voler un œuf dans un poulailler, lui tirer dessus serait disproportionné et devrait être sanctionné.
            Si c’est simplement une petite fille qui vole un œuf dans un p

    • Avez-vous lu l’article ?

    • « Si tous le monde étaient armés, les criminelles resteraient des criminelles, de toute façon plus préparés à commettre des crimes. »

      C’est un argument faiblard auquel je vais donc répondre avec un autre argument plus fort mais d’une référence intellectuellement aussi élevée:

      « Moi, tout qu’est ce que je sais, c’est que je cours pas plus vite que les balles »
      Saïd -La Haine-

      Si tout le monde étaiT armé (sans « s), les crimineLS (c’est pas QUE des femmes les criminels) resteraient certes des criminels, mais leur cadre de prédation évoluerait beaucoup. Les criminels s’attaquent plus souvent aux filles seules et vulnérables, qu’aux bandes de rugbymen semi pro. Nier que la menace de la réaction de la victime potentielle est un critère majeur pour décider de passer à l’action est juste un déni de réalité.
      Par définition l’agresseur est toujours plus préparé que la victime. Mais dans ce cas pourquoi vouloir ajouter à l’initiative de l’agresseur, un déséquilibre dans l’armement? En quoi désarmer uniquement les honnêtes gens est il propice à la paix sociale?
      Toute votre argumentation est une gigantesque somme de mauvaise foi, bourrée de fautes par dessus le marché.

  • Effet dissuasif ? Efficacité contre les bandes armées?
    Je n’avais jamais lu autant de contre vérités dans le même article…

    Si jamais l’auteur apporte une seule preuve que le libre armement des citoyens supprime tout risque d’agression … Je signe tout de suite!!!

    • Suisse.
      Et l’article a raison : c’est à vous d’apporter la preuve que se priver d’un droit de s’armer en le reléguant à la collectivité est plus efficace.
      Nous attendons ces preuves.

    • pas besoin de chercher mid à 14h.. les preuves existent, il suffit de comparer les stats de criminalité et de meurtre du FBI, et du DOJ, etat par etat.. Les etat et villes prohibitionnistes voient leur chiffres en constante augmentation, alors que les etats qui ont liberalisé et encadré le port d’armes, voir leur chiffre diminuer de façon constance et proportionnelle… ABE

      • Voir le crime avant/après la prohibition en floride, Washington (D.C) par exemple, les anti armes ont de quoi pleurer.
        On ne parlera même pas Chicago.

    • En Floride, les voitures de location ont été banalisées dans les années 2000 pour diminuer l’attrait que constituaient pour les délinquants les touristes qui, contrairement aux locaux, ne sont en général pas armés et donc des cibles moins risquées !!! (cf diverses sites de voyage)

      + baisse de la criminalité malgré l’augmentation ++ des armes
      http://www.contrepoints.org/2013/05/11/124074-forte-baisse-de-la-violence-par-armes-a-feu-aux-etats-unis
      http://droitamericain.fr/Criminalite-avec-armes-a-feu-Le.html
      http://www.franceinter.fr/emission-le-monde-sur-un-plateau-2e-etape-les-usa-americains-tous-armes

    • Cap2006 : « Si jamais l’auteur apporte une seule preuve que le libre armement des citoyens supprime tout risque d’agression … Je signe tout de suite!!! »
      ————————–
      Quel rhétorique débile !!! A ce compte, la police non plus n’a jamais supprimé TOUT risque d’agression alors interdisons la police.

      Décidément, ces gauchistes ne savent plus quoi inventer pour toujours plus réglementer et interdire.

      • @minitax…

        heureusement que d’autres commentateurs ont élévé le débat….

        PS: d’où me connaissez vous pour me traiter de « gauchiste » ?

        • Cap2006 : « PS: d’où me connaissez vous pour me traiter de « gauchiste » ? »
          ————————
          Ah pardon, t’es pas gauchiste, juste crétin.

          • Cher miniTAX,

            paisiblement installé devant votre écran, vous avez visiblement du mal à maitriser vos émotions contre les « gauchistes » et/ou « crétins » de mon espèce….

            De quoi assurément ne pas souhaitez vivre dans un monde où vous seriez armés jusqu’aux dents, libre de rendre votre justice… surement aussi expéditive que vos propos agressifs.

            PS: crétin me plait mieux… ;-))

            • Cher crétin gauchiste: Minitax maîtrise mal ses émotions? Et alors? Il ne vous menace pas! Vous, calmement (mais avec trois points d’exclamation) vous défendez l’initiation de la violence physique sur des personne qui n’ont à priori agressé personne, au simple prétexte qu’ils sont armés. Vous faites du procès d’intention, du renversement de charge de la preuve, et vous surtout, vous faites passer votre mépris pour un argument.
              On a compris que votre « arme » à vous c’est la condescendance envers ceux qui pensent différemment, et les coups de menton à la Manuel Valls pour faire croire que votre superbe vous dédouane de devoir répondre à la logique pour faire avancer votre argument. Et bien comprenez que nous ne sommes pas des collégiens et que vous n’êtes pas notre prof. Votre numéro de faux bon sens, on le connait. C’est l’apanage tous les petits kapos violents qui se font passer pour des humanistes. Votre fonctionnerait sur le figaro. Mais là on est sur contrepoints. La logique et la cohérence on un sens. Donc je vous le dis franchement, votre prose est lamentable.

      • Je pense que les gauchistes ont surtout une peur bleue de l’Homme honnête armé. Et a fortiori d’un groupe d’hommes et de femmes honnêtes en armes. Beaucoup plus compliqué pour les déposséder et leur faire porter la responsabilité de tous les maux de la société.

        • Ahh ça… D’ailleurs à ma connaissance, il n’a jamais existé un seul pays socialiste où les habitants lambda avaient le droit de porter des armes.

    • Si vous me prouvez que le non-armement des citoyens supprime tout risque d’agression, je signe tout de suite.
      Ce n’est pas le cas, je ne signe donc pas, zut et reflute!On ne me demande pas mon avis 😉

    • Chaque année, entre 500.000 et 2,5 millions d’américains se défendent avec une arme. Mais ces chiffres on n’en entend pas parler. en comparant les statistiques dans le monde de taux d’homicide d’un côté et de nombre d’armes à feu par habitant de l’autre, il est impossible de trouver une corrélation plus d’armes = plus de crime. Et c’est même l’inverse, il y a une corrélation dans l’autre sens, à savoir plus d’armes = moins de crime ! http://www.unodc.org/gsh/en/data.html
      http://www.smallarmssurvey.org/publications/by-type/yearbook.html
      http://crimepreventionresearchcenter.org/2014/03/comparing-murder-rates-across-countries/
      http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/A-Yearbook/2007/en/Small-Arms-Survey-2007-Chapter-02-annexe-4-EN.pdf https://www.facebook.com/UnbiasedAmerica/photos/a.130184327167571.1073741828.123061011213236/299579676894701/?type=1 http://daaa.eklablog.com/oups-le-rapport-sur-les-armes-demande-par-obama-revele-que-les-armes-s-a93493253 toutes les études montrent que l’accès aux armes diminue la criminalité. voir More Guns, Less Crime: Understanding Crime and Gun Control Laws du Dr. John Lott. Une conclusion que tirent également Rossi et Wright dans leur magistral « Armed and Considered Dangerous: A Survey of Felons and Their Firearms » (Aldine Transaction, 1986). De l’aveu même de milliers de criminels interrogés par les auteurs, une victime potentiellement armée est le principal facteur dissuasif dont les criminels admettent tenir compte. un livre intéressant sur le sujet: Aux armes citoyens ! Plaidoyer pour l’autodéfense de Paul Lycurgues

    • « Si jamais l’auteur apporte une seule preuve que le libre armement des citoyens supprime tout risque d’agression … Je signe tout de suite!!! »
      C’est vous qui voulez interdire le port d’arme. La cherge de la preuve est de votre coté. Vous êtes très clairement une personne qui méprise la liberté individuelle et qui pense qu’on peut à priori faire du mal à un autre individu même s’il n’a agressé personne. C’est à vous qu’incombre la charge de la preuve. C’est vous qui voulez pourchasser les détenteurs d’arme, leur tirer dessus d’ils refusent de lâcher leur flingue et les mettre en prison s’ils se soumettent finalement.

  • Bel exemple d’une ville moyenne aux USA, où la criminalité devenait intenable.
    Il a été décrété qu’aucun adulte ne pouvait sortir de chez lui sans être armé !
    On voit désormais la petite vieille glisser un colt 45 dans son cabas, la minette en faire de même dans la ceinture de son jeans …
    Le truand n’étant pas courageux par définition, attaquer une bijouterie quand on sait que le laveur de vitres est armé, la boulangère armée, et que les gens qui attendent le bus ont la puissance de feu d’un porte-avion, cela calme …
    Tant et si bien que, depuis 5 ans que la mesure existe, il n’y a pas eu un seul crime de sang, et infiniment peu de braquages …

    Les gens se marrent et se demandent pourquoi on ne fait pas pareil partout …

    • Il serait en effet intéressant de comparer avec les USA, en France la légitime défense est appréciée trop strictement, à mon avis toujours la même logique consistant à limiter les initiatives individuelles (voir Fernand Raynaud et le voleur de légumes).

    • Oui, mais quid de celui qui tire sur le malfaiteur. En France, il est bon pour la prison direct sans passer par la case départ et des ennuis sans fin jusqu’aux assises qui décidera si oui ou non il avait raison de tirer.
      Un papier de H16 en juillet ou août sur une élue PS dévalisée en pleine rue faisait un excellent résumé de ce qui attend le courageux citoyen.

  • Pourquoi rester sur des armes létales?, on peut aussi envisager de proposer toute une gamme d’armes d’auto défense pour les civils avec des balles en caoutchouc ?

    • Jean Jean : « une gamme d’armes d’auto défense pour les civils avec des balles en caoutchouc »
      —————————–
      Des flashballs dans un sac à main Vuitton, c’est légèrement pas pratique.

      Et visiblement, ça ne vous semble pas familier mais un petit truand, même si vous lui tirez dessus avec plusieurs calibre 22, même avec une balle à tête creuse (le plus courant avec une petite arme de défense), il n’explosera pas les 4 pattes en l’air en tombant 5 m en arrière hein (je sais, ça arrive tout le temps… dans les films). Avec une bonne poussée d’adréaline, il a largement le temps de faire 5m et de vous planter, c’est pas pour rien qu’on apprend à tirer pour neu.tra.li.ser. Alors les flashballs ou autres gadgets électriques, on oublie, surtout face à une bande de loubars, c’est pas de l’auto-défense, c’est de l’auto-suicide.

    • Les balles en caoutchouc peuvent tuer aussi.

  • Ouais, le port d’armes pour tout le monde. Aux Etats-Unis, dans l’état du Utah,, le port d’armes est même délivré aux aveugles et non voyants. Sympa, non?

    • oui, et statistiquement, l’utah est un etat américain très sur. Je suis sûr que les stats de meurtres et de violence aux personnes sont même meilleurs que celle des bouches du Rhones.. ABE

    • et la criminalité a augmentée ?

      • « et la criminalité a augmentée ? »
        ————————
        Il s’en fout de le savoir. Pour un gauchiste, les faits et les chiffres, ça ne veut rien dire.

    • Qu’est-ce qu’on en a a foutre qu’ils délivrent une arme à un nom voyant ? C’est interdit d’utiliser incorrectement une arme à feu, mettre une loi par dessus la loi par dessus la loi par dessus la loi ne sert à rien,

  • Si vous voulez des vrais arguments chiffrés en voici :

    Suisse 3eme pays mondiale au niveau du nombre d’armes par habitants
    http://www.swissinfo.ch/fre/societe/Des_flingues_partout,_et_bien_plus_qu_on_ne_croit.html?cid=34878982

    Avec un taux d’homicides inferieur a celui de la France.
    http://www.statistiques-mondiales.com/homicides.htm

    Ce ne sont pas les armes qui tuent, ce sont les gens qui les utilisent.

  • en asie, personne ne porte d’arme sur lui. pourtant la criminalité y semble trés faible. d’ailleurs, de nombreux touristes chinois qui visitent paris se font agressé quand ils circulent dans les quartiers à  » diversité  » , car ils pensent visiter un pays aussi civilisé que chez eux, et ne pensent pas avoir à ce défendre.
    armer tous les honnète gens ne vas pas règler les problèmes, ni augmenter la productivité de la nation. s’il faut se balader en permanence avec une arme, la vie ne vas pas etre facile ! par exemple, un joggueur, ou une joggueuse doivent-ils porter une arme en faisant leur sport ? il y a quelques années, a 5 km de chez moi, un joggeur a été tué a coup de fusil de chasse en pratiquant son sport.
    la vie est dangereuse. la police et la justice devrait déja faire leur travail. si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a quelques chose de pourri au royaume du danemark.

    • Juste une remarque yeneral à propos de l’Asie…
      Durant la révolution culturelle en Chine, les quelques centaines de milliers de personnes qui ont été tué par le régime auraient peut être apprécié porter une arme sur eux au moment de leur arrestation ou de celle d’un membre de leur famille.

      • comparer l’asie contemporaine avec celle de la révolution culturel, revient à comparer la société de nos parents, les 30 glorieuses, avec la révolution française: ça na pas de sens.
        si tous les chinois avaient eu une arme pendant la révolution culturel, ce n’est pas par million, mais par centaine de million qu’on aurait dénombré les morts.
        vivre armé pour que des citoyens se sentent en sécurité est un constat d’echec pour une société !

        • « si tous les chinois avaient eu une arme pendant la révolution culturel, ce n’est pas par million, mais par centaine de million qu’on aurait dénombré les morts. »
          On peut affirmer exactement le contraire avec tout autant de certitude et de verve. Sauf que ce n’est pas une démonstration. C’est un propos de bistrot.

          « vivre armé pour que des citoyens se sentent en sécurité est un constat d’echec pour une société ! »

          Interdire au citoyen de prendre les moyens de se défendre et désarmer Anne Lorraine Schmitt au profit de Thierry Devé-Oglou qui l’a égorgée pour refus de fellation, c’est la preuve d’une société qui réussit? Poursuivre les citoyens à la tête du client quand ils ont Opinel (Savoie represent!) en poche c’est une société qui réussit? Arrêter une personne parce qu’elle a un tournevis en poche (cadre légal actuel) qui pourrait servir d’arme, c’est une société qui réussit?
          Désarmer les habitants d’un pays c’est les faire passer du rang de citoyen au rang de contribuable.

    • yeneralalcazar : « en asie, personne ne porte d’arme sur lui. pourtant la criminalité y semble trés faible. »
      ———————-
      En Asie, il n’y a pas de jeune avec plus de 10 condamnations avant 18 ans et qu’on laisse circuler en toute liberté. En Asie, un écart au contrôle social et votre famille est stigmatisée pour plusieurs générations. En Asie, vous êtes fouetté en public pour graffiti (cf Singapour) et vous avez la peine de mort en cas de meurtre ou de trafic de drogue. Il y a donc une vraie dissuasion, comme les armes.
      Donc merci d’enfoncer une porte ouverture, du moins pour ceux qui ont deux grammes de jugeotte : que la dissuasion, ça marche.

      yeneralalcazar : « armer tous les honnète gens ne vas pas règler les problèmes, ni augmenter la productivité de la nation… il y a quelques années, a 5 km de chez moi, un joggeur a été tué a coup de fusil de chasse »
      ———————————-
      homme de paille + affirmation gratuite + argumentum anecdoticum => poubelle.

      • concernant vos commentaires sur les société asiatiques, je suis tout a fait d’accord avec vous, c’était mème le sens de mon propos. aussi, nous enfonçons les portes ouverte tous les deux.

      • homme de paille ? vous pouvez précisez ?

        • yeneralalcazar : « c’était mème le sens de mon propos. aussi, nous enfonçons les portes ouverte tous les deux. »
          —————————
          NON, contrairement à vous, je ne fais pas d’insinuation et d’amalgame douteux. L’insinuation « pas port d’arme => criminalité faible » ne tient que parce qu’il y a d’autres dissuasions qui remplacent les armes : la sévérité des lois et du contrôle social, chose qui n’existe plus dans les pays occidentaux shootés au politiquement correct, à l’irresponsabilité et au relativisme moral.

          « homme de paille ? vous pouvez précisez ? »
          ——————————–
          L’homme de paille, c’est de faire dire aux autres ce qu’ils n’ont PAS dit : à savoir qu’armer tous les honnêtes gens réglerait les problèmes.

    • « armer tous les honnète gens ne vas pas règler les problèmes »: essayons, nous jugerons ensuite et pas avant. C’est fou la trouille qu’ont certains à l’idée de voir des gens normaux s’armer. Plus que d’avoir des crapules armées face à eux. C’est à se demander à quel camp ils appartiennent.
      Finalement, c’est bien vrai, la gauche et la crapulerie et banditisme organisés, sont bien socialement proches. Belle démo. Merci Yeneralcazar.

      • rassurez vous, ça a été largement essayé dans le passé, ça s’appelle la guerre civile. ou le far-ouest . etes-vous sur que le fait de posséder une arme va regler vos problème. vous risquez de tomber sur un qui sait mieux s’en servir que vous, ou qui a un calibre plus puissant , ou un chargeur mieux approvisioné, vous n’etes pas au bout de vos peines.

        • yeneralalcazar : « rassurez vous, ça a été largement essayé dans le passé, ça s’appelle la guerre civile. ou le far-ouest  »
          ————————–
          Les guerres civiles existent partout et bien plus là où les armes à feux n’existent pas. Bref, argument bidon, encore et encore.
          Quant aux far-ouest, même les pires gauchistes anti-armes sont au courant que le wild wild west n’est qu’un mythe, en citant le fait que le port d’ames en ville était interdit, preuve selon eux du bienfondé… de la prohibition, cf par ex. http://fabiusmaximus.com/2013/01/24/guns-wild-west-48208/
          Bref, le far west, encore un pseudo argument issu de la culture de babouin apprise à la télé.

        • Non, ca s’appelle aussi la pax romana, ça s’appelles les USA depuis la fin de l’interdiction du port d’arme aux noir en 1964. Et ça s’appelle également la troisième république en France. Ouah! Quelle horeur!

          Savez vous que les armes ont été interdite par Daladier, non pas pour protéger les citoyens mais pour protéger… lui même qui avait peur de se faire déssouder par un peuple qu’il voulait envoyer au casse pipe?

          « Ce décret, pris dans l’urgence d’une situation exceptionnelle par les évènements politiques de cette époque, fixe encore aujourd’hui dans les grandes lignes le cadre législatif des armes. Pour éviter des évènements similaires à la Révolution allemande de novembre 1918 et à la Révolution russe de 1917 pendant la Première Guerre mondiale qui ont précipité ces pays vers la défaite, le gouvernement français, en préparation du conflit contre l’Allemagne, prit ces mesures afin de désarmer les Français et ainsi maîtriser une éventuelle révolte due aux conditions de vie difficiles pendant le conflit ».

          Source wiki.

          On a déjà essayé le permis de port d’arme à priori: Ca s’appelle la liberté.

    • En Asie le désarmement de la population a permis de transformer tous les Ouïgours en banque d’organe. En Chine si un membre élevé du PCC décide de violer une petite paysanne en plein rue, c’est pratique, il sait que sa famille devra regarder en pleurant parce que lui il a des gardes armés de fusils automatiques et eux ils n’ont même pas droit aux couteaux pointus.
      Au Japon la population est désarmée. Ca permet plein de trucs géniaux: Une justice qui ne se trompe jamais et qui met des innocents en taule sans la moindre preuve, des gangs de yakuzas qui prostituent de force des force des femmes qui leur doivent de l’argent:
      https://www.tokyoreporter.com/crime/woman-worked-as-prostitute-to-pay-debt-yakuza-arrested/
      Des gangs qui se livrent à des exactions dont perosnne ne parle jamais:
      https://www.thesun.co.uk/news/8251341/inside-the-underworld-of-japans-notorious-tattooed-mafia-the-yakuza/
      La criminalité au Japon est cachée, tue (du verbe « taire » et non « tuer »), taboue mais elle est bien là. Et le Yakuza fleurit sur une population désarmée et sans défense.
      En, Inde (et oui, l’Asie c’est pas QUE des bridés, c’est aussi le pays le plus peuplé du monde) la prohibition des armes n’empêche pas une des sociétés les plus barbares du monde avec des crimes épouvantables, qui touchent en général les plus faibles.
      A Singapour, la population désarmée permet de condamner à mort un détenteur d’une barrette de shit, ce qui doit plaire aux puritains, mais ça permet surtout de maintenir en place une dictature sans partage. On parle de la liberté au Viet Nam? AU cambodge? Au Laos? En Thailande? Tous ces pays où on a essentiellement le droit de fermer sa gueule?
      Etc… Etc…

      « armer tous les honnête gens ne vas pas régler les problèmes, ni augmenter la productivité de la nation. »

      L’auteur ne parle pas d’armer tout le monde de force. On parle de cesser de mettre en prison ceux qui s’arment. Ne pas punir le fait d’être armé ce n’est pas comme distribuer des AK47 avec lance grenade aux collégiens et les obliger à faire du tir. Encore que sous la troisième république on emmenait les écoliers faire du tir comme activité sportive: Ca devait probablement être un société décadente, esclavagiste, improductive (plus de croissance alors que maintenant), peu innovante, un pays de merde quoi…

      « s’il faut se balader en permanence avec une arme, la vie ne vas pas etre facile ! »

      J’imagine que vous faites réference à Kennesaw en Georgie. Quelle est la règle là bas exactement? Google is your friend!

      « In order to provide for the emergency management of the city, and further in order to provide for and protect the safety, security and general welfare of the city and its inhabitants, every head of household residing in the city limits is required to maintain a firearm, together with ammunition therefore. (b) Exempt from the effect of this section are those heads of households who suffer a physical or mental disability which would prohibit them from using such a firearm. Further exempt from the effect of this section are those heads of households who are paupers or who conscientiously oppose maintaining firearms as a result of beliefs or religious doctrine, or persons convicted of a felony. »

      Donc voila, ce que vous dites est une ânerie. Il suffisait de chercher sur wiki.

      « par exemple, un joggueur, ou une joggueuse doivent-ils porter une arme en faisant leur sport ? »
      Réponse au vu de la loi citée au dessus: Non: Ils ne sont pas obligés. Par contre là bas, contrairement à la France, ils ne sont pas susceptible de se faire embarquer au poste police pendant 4 hgeures s’ils n’ont pas de pièce d’identité sur eux pendant leur Jogging. Comme quoi on est surtout choqué par ce qu’on choisit de trouver choquant.

      Au final le droit de porter des armes, même à Kennesaw, c’est comme le droit de boire de l’alcool: C’est pas une obligation d’être bourré en permanence. Il suffisait de regarder gros malin.

  • Notons que j’ai fait des modifications (certes mineures) à cet article depuis sa parution au QL. Contrepoints aurait mieux fait de me contacter pour reprendre la dernière version.
    Voir la première partie de cet essai: http://fare.tunes.org/liberalisme/libre_defense.html

    • (Cela dit, je suis honoré que la rédaction de Contrepoints reprenne mes articles — c’est juste la façon de le faire qui peut être améliorée — me prévenir d’avance serait un geste utile et agréable.)

      • J’ai découvert votre article par cette reprise, c’est concis, clair et brillant, merci pour ce travail.
        Un lecteur convaincu : )

  • Un vieille pub du 19ème :
    Dieu ça créé les hommes, Samuel Colt les a rendu égaux.

    • ma grand mère disait toujours:

       » c’est de la reclame, il ne faut pas écouter ça  »

      votre vieille pub, vous pouvez vous la carrer ou je pense. pensez vous vraiment que vous auriez été égaux un colt à la main avec quelqu’un comme pat garret ou waytt earp ?

      • Pat Garrett, celebre pour avoir dégommé billy the kid alors qu’il était désarmé et Wyatt Earp, célèbre pour avoir dominé une vandetta entre deux bandes de saoulards, sont des personnages sujets à hyperbole.
        Mais parlons sérieux. Je me sentirai bien plus d’égal à égal avec un colt en poche face à Jerry Michulek (et pourtant il me dégommerai à coup sûr) qu’à mains nues contre Mirko Crocop, ou Jerome Le Banner. Pensez vous que ma copine de 50 kg et 1m58 soit plus ou moins égale lorsqu’elle est dans un duel au revolver contre Bob Sapp (1m96, 149kg de muscle) ou quand elle l’affronte à mains nues?
        Elle a quoi à repondre à ça votre grand mère?
        La mienne disait:
        « Il vaut mieux un franc cul qui pète fracas qu’un insolent derrière qui vous trahit tout bas. »
        Elle faisait pas de leçon de morale mais au moins on se marrait.

  • Pour un libéral, même minarchiste, l’état à le privilège de la violence. Sinon, l’état n’a pas de raison d’exister.

    Il y a, il me semble, un raccourci entre posséder une arme et la porter. Ce n’est pas la même chose.

    L’auteur oublie aussi que le monde n’est pas composé de gentils d’un coté et de méchants de l’autre : Un « gentil » peut péter les plombs pour un problème de parking, ou simplement parce qu’il a oublié de prendre ses gouttes.

    Un contrôle médical pour autoriser ou non le port d’arme serait tout aussi illusoire : Imaginez-vous médecin refusant le port d’arme à un excité armé !!!

    A mon sens, le juste milieux est le droit d’avoir une arme chez soi, dans son entreprise, mais pas dans les lieux publiques.

    • « A mon sens, le juste milieux est le droit d’avoir une arme chez soi, dans son entreprise, mais pas dans les lieux publiques » (sic)

      Evidemment, ceci s’appliquerait seulement aux gens honnêtes. Pas aux gangsters. Eux auraient la possibilité de porter une arme dans les lieux publics tout en « ayant oublié de prendre leurs gouttes », « en étant excités » ou simplement en ayant envie de vous dévaliser ou pire. Bien sûr.

      • Comme l’auteur de l’article, si votre raisonnement est logique, il lui manque un élément important, la réalité.

        Or la réalité, est qu’il est plus facile de se servir d’une arme lorsqu’on en possède une ! Par exemple, il y a beaucoup de suicide dans la police avec leur arme de service. S’il n’avait pas d’arme, le taux de suicide serait globalement identique à celui du reste de la population.

        • « S’ils n’avaient pas d’arme » bien sur.

        • jesuisunhommelibre : « S’il n’avait pas d’arme, le taux de suicide serait globalement identique à celui du reste de la population »
          ————————–
          Le taux de suicide (pour 100.000) chez les policiers, c’est 35, mais dans la population, il est de 30 pour les 75-84 ans et 40 pour les 85-94 ans et record absolu en France, de 45 chez les agriculteurs !

          Donc l’argument du « s’ils n’avaient pas d’arme », c’est toujours le même que les antis nous ressortent à chaque fois, n’empêche qu’il est archi-bidon. Répéter 100x un mensonge ne le rend pas plus vrai.

          L’ironie, c’est que chez les plus âgés et leur taux de suicide hallucinant, la plupart des suicides « réussis » se fait en avalant des médicaments. Si on devait suivre la propagande dégueulasse (il n’y a pas d’autre mot) des prohibitionnistes, ce n’est pas les armes qu’il faudrait interdire mais les médicaments…et les tracteurs.

  • La question n’est pas : « arme ou pas arme ? « .
    Nos poings sont déjà une arme mortelle (Cf. la récente altercation entre fascistes). Et inversement Je ne pense pas que Faré lui-même accepte qu’on se promène avec une bombe atomique ou un bidon de sarin.
    La question est : « quelles armes, dans quel contexte ? ».
    Des armes non létales comme un taser sont préférables.

    • Et pourquoi pas un couteau en plastique mou? L’agresseur pourrait certainement mourrir de rire.

      • amusant homme de paille.

        • L’homme de paille c’est vous. Une bombe atomique? Quels sont les thuriféraires du droit de porter armes qui réclament le droit de porter des ADM? Nommez les, on attend…
          Et quand bien même ils le feraient: Quel individu privé a les moyens de se payer ça? Jeff Bezos? Et puis il a que ça à foutre Jeff Bezos de nuker une ville de 200 000 habitants pendant sa pause déjeuner pour le prix de 20 000 000 de dollars… A quoi bon s’emmerder à prohiber un truc qui coute 20 000 000 USD l’unité sans le lanceur (pour un Etat, pour un privé à mon avis ce ne serait pas le même prix), qui est facile à traquer, et qui vous garantit une réaction mondiale contre vous si vous vous en servez?
          Alors bien sûr il y a des malades… Mais des malades capables de rassembler 20 000 000USD, avec l’envie de massacrer 200 000 personnes, suffisamment malins pour ne pas se faire repérer avant, suffisamment suicidaires pour supporter les conséquences d’un tel acte, il n’y en a pas tant que ça. Voire pas du tout. C’est un non sens.

    • Si vous suivez le moindre cours de self-defense, l’une des premières choses que l’on vous apprend c’est qu’il faut une réponse ferme et immédiate à l’agression. Soit pour neutraliser, soit pour faire montre d’un effet dissuasif suffisant.
      .
      Votre arme non létale ne dispose pas de cet effet dissuasif. Il vous faudra obligatoirement en faire usage pour qu’elle ait une utilité. Et vous avez intérêt de ne pas louper votre coup car dans le cas contraire vous n’aurez fait qu’énerver plus encore votre agresseur.

      • C’est un communiste. Les communistes ne se défendent pas. Ils envoie d’autres crever à leur place comme les moujiks qu’ils envoyé crever mal armés face aux nazis. Le coco est plutôt dans la lâche attaque opportuniste, aux frais des autres. C’est une stratégie qui paye militairement paradoxalement. Prenez Mao, Il a laissé Chiang Kai Shek se coletiner les Japs, il a soigneusement évité de défendre son pays, ce qui lui a permis de faire main basse dessus après, par la ruse. les communistes c’est des petites fiottes manipulatrices, des chipies de court de récréation qui tissent leur toile pour ensuite se livrer au massacre de masse. la défense des siens, ça ne leur parle pas. D’ailleurs l’ideologie compte plus que les liens du sang n’est ce pas kamarade P?

    • Les fascistes sont des italiens du début du siècle ils n’ont plus l’âge de se battre aux poings. Le simple fait que vous utilisiez ce terme pour parler de personnes contemporaines montre que vous êtes une manipulateur menteur bolchevique tendance gardien de goulag. Le fait que des gens comme vous existent me pousse m’armer. parce que sous votre coté mielleux et faussement policé cultivé et polissé, vous faites partie des engeances qui haranguent les foules pour aller lyncher les « salauds de riches » en humiliant, en violant et en torturant avec acte de barbarie tout en rigolant. Les rêves humides des gens comme vous sont des boucheries à la Pol Pot. Et comme en plus d’être abject, vous êtes banal, je me permet de m’acheter des stocks de muns pour le jour où vous aurez vous vous serez suffisemment laissé pousser les cojones pour vous la jouer Clément Meyric.
      Moi? Du mépris? Pour vous? Oui… Pour tout ce qui est bolcho comme vous en fait.

  • Plutôt convainquant.

    Il est de plus en plus patent qu’on ne peut pas compter sur l’État pour défendre la liberté, bien au contraire.

    Si le port d’arme n’est pas libéral, du moins il en partage le postulat essentiel: La confiance en l’homme.
    Les choses iront mieux dans un pays libre que dans un pays où l’État protège l’homme contre lui-même.

    Ayant toujours vécu soulagé de la responsabilité de me défendre, j’avoue n’avoir aucune envie de m’équiper d’un pistolet, encore moins de me former et m’entraîner à son maniement, techniquement et surtout mentalement.

    Mais je reconnais qu’en cela je me défausse d’une responsabilité essentielle, contre le crime et surtout contre la tyrannie.

    Le principal inconvénient du port d’arme est qu’il requiert la participation d’une forte minorité de gens responsables, l’investissement de ressources et de temps alors que la propagande socialiste s’ajoute à la paresse pour nous inciter à déléguer nos responsabilités.

    Car pour être efficacement dissuasif, le port d’arme doit être effectivement général, notamment dans les lieux où les criminels peuvent commettre les plus gros ravages.

    • He non, cruel erreur, il suffit d’après les études américaines qui ont l’excellente idée d’être fate dans un milieu homogène ou plusieurs lois sont en vigueur de la plus libéraliste à la plus contraignante que de mémoire, il suffit en gros de 7% des gens qui soient armés réellement pour constater des diminutions de criminalité de l’ordre de 14%….
      Ceci dit la ne sous estimons pas l’effet pub, une loi aurait de base un effet dissuasif même si personne ne demandait de permis de port d’arme.

  • Je pense que la question du port d’arme masque le vrai problème de la délinquance: la mentalité.
    Si l’on arrive à faire acquérir à une meute sauvage, le respect de la vie, c’est-à-dire, le vrai sens libéral. Alors il n’y a plus besoin de « dissuasion ».
    Sinon pourquoi le Japon connait-il si peu de criminalité sans cette fameuse dissuasion tant vantée?

    • le japon est un pays homogène. la mentalité japonaise est très différente de la notre et joue un rôle dans la criminalité car elle favorise le travail, l’ordre, le respect. au japon, les anciens prisionniers sont très mal considérés, ils sont exclus de la société

  • Et ils sauront tous tirer les honnêtes gens? Pcq un pétard c’est pas avec des balles à têtes chercheuses, faut pouvoir le tenir quand ça part, lui faire des réglages, puis y a « s’entrainer au tir » et « se défendre »… faudrait voir à pas trop flipper quand on doit passer à l’action. Tout ça pour dire que le bijoutier, il aurait très bien pu louper sa cible et abattre un innocent qui sortait d’un commerce plus loin.

    • Si ma tante en avait …
      Cela dit il est vrai que contrôler une arme a feu n’est effectivement pas évident, et qu’un novice se fait généralement avoir par le recul qui fait remonter le museau. Résultat : il vise les jambes et fout le plomb dans la poitrine. Ce qui est cohérent avec la version du bijoutier, qui dit que sa cible c’était les roues.

      • C’est faux: Le muzzle flip engendré par le recul, se produit après le départ de la balle. En clair c’est la seconde balle qui est susceptible de partir trop haut (et encore pus la suivante si c’est tiré très vite). A mon avis le bijoutier utilise ça comme ligne de défense face une ubuesque justice, mais je pense qu’il a juste visé « dans le tas », et que la balle est arrivée « dans le tas ».

        Je tire plus de 6000 balles par an en tir sportif à l’arme de poing. Viser les pneus sur une moto qui bouge, quand vous bougez vous même, à plus de 20 mètres, sous le coup du stress, c’est un coup assez difficile. Pas impossible, loin de là, surtout si le scooter s’éloigne de vous et limite ainsi le mouvement latéral. Mais ça reste un tir de précision. Sans compter que vous n’avez pas beaucoup de temps pour ajuster le tir et faire feu. Perso dans le cas du bijoutier je viserai « dans le tas » bien au milieu pour être sûr de toucher. Et à mon avis c’est ce qu’il a fait.

    • Heureusement, j’ai pas lu ni dans l’article ni même dans les commentaires que le permis devrait être accordé a tous ceux qui le demandent. Même ces « ignares » d’américains selon certains commentaires ont des règles d’utilisation drastique du CCW et mieux certains états exigent même un cours de formation. Ce n’est pas parce qu’on est pour un port d’arme qu’on est forcément inconscient et au vu de la racaille armée et de son niveau intellectuel, ça doit être à la portée d’un grand nombre de gens honnête

    • les propriétaires légaux d’armes sont-ils plus violents? Prenons l’exemple du Texas, rempli comme tout le monde le sait de cowboys prônes à la violence. Entre 1996 et 2000, William E. Sturdevant (2000) montre à partir des données d’arrestation du Texas que les citoyens qui ont obtenu un permis de port d’arme non seulement ne sont pas plus violents que les autres, mais sont remarquablement pacifiques. Ils ont 7,7 fois moins de chance d’être arrêtés pour un crime violent (pour les hommes), 7,5 fois moins pour les femmes. Les citoyens qui portent des armes ont 18 fois moins de chances d’être arrêtés pour un crime non violent (pour les hommes), 13 fois moins pour les femmes. Et cette tendance continue : entre 2002 et 2007, les données du Texas Department of Public Safety montrent que les plus de 200.000 texans qui ont obtenu un permis de port d’arme sont 9 fois plus pacifiques que les citoyens en général. Le public général a été arrêté 10 fois plus pour avoir commis un crime violent.

    • Je suis prêt à parier que vous n’avez jamais tiré. Parce qu’avec une arme de poing, toucher une personne à 15 mètre est d’une facilité déconcertante. Si les armes à feu se sont imposées c’est justement parce qu’elles sont (très) faciles à utiliser. C’est à la portée de n’importe quel crétin.
      A la guerre les soldats utilisaient parfois une méthode assez bizarre avec les armes de poing mais qui illustre bien la facilité avec laquelle on touche: Ils pressaient la détente avec le majeur, et au lieu de viser avec la mire et le guidon, ils pointaient leur cible de l’index. Méthode fiable jusqu’à 15 mètres.
      La quasi totalité des tirs d’armes de poing en situation de combat (militaire ou combat civil style braquage) se fait à moins de 7 mètres. Si vous n’arrivez pas à toucher une cible à 7 mètres avec une arme de poing, même sous l’effet du stress, c’est pas des lunettes qu’il vous faut. C’est un Labrador.

  • Bjr je suis tout à fait en accord avec vos arguments et les citoyens qui le désire devraient pouvoir acheter une arme et porter une arme pour sa sécurité et celle de personnes agressées par des comportements odieux et lâches de plus en plus fréquent de groupes de sauvages .

  • C’est un droit que nous n’avons pas. Et pourtant il est clamé haut et fort lors de rencontre sportive :

    « Aux armes citoyens ! »

    Et il est aussi clamé dans l’hymne pour la même raison que les USA ont leur 2nd Amendment.

    Pour ceux qui veulent tout lire :
    http://www.marseillaise.org/english/francais.html

  • Oui

    ce sera en France un très dur combat que de recouvrer ce droit fondamental.

    Mais si nous voulons recouvrer un minimum de liberté il faudra en passer par là.

    Les statistiques nous donnent raison mais l’essentiel n’est pas là il s’agit de s’assurer le droit de posséder une arme . C’est le propre d’une homme libre.

  • Ramassis de mensonges et de fantasmes.
    Pourquoi aux USA, le nombre de cambriolages n’est-il pas négativement corrélés avec le nombre de personnes possédant une arme ? J’avais fait l’exercice : tous les états US, le nombre de cambriolages et le % de la population armée (dépendant de la permissivité en matière d’armes) : et il y avait même une très légère corrélation positive (mais non significative).
    Tirer sur quelqu’un a l’air tellement naturel pour l’auteur… tellement facile moralement. On va me dire « quand ta vie est menacée, tu n’hésites pas, tu tires ». Waaahh, et s’ils sont 2, faut bien viser sinon l’autre me tue aussi sec car après tout, je suis une menace armée. Ou c’est quoi « quand ma vie est en danger » ? Le gars un peu lourd qui veut m’intimider, je l’abats directement ? Après tout, il est armé…
    Et dernier point : l’agresseur (qui est un être rationnel autant que moi), sachant la possible résistance armée, va m’abattre avant que je ne puisse réagir. Super.
    L’exemple de la Suisse me fait rire : comme si les armes avaient quelque chose à voir dans la tranquillité de ce pays… quand personne n’a de raisons de voler autrui, forcément ça diminue la criminalité…
    Et citer les USA, pays fortement inégalitaires, où coups de feu, réglements de compte, guerres de gang, massacres dans les écoles, balles perdues même dans des quartiers paisibles sont de réelles menaces sur la sécurité de tout un chacun, c’est du n’importe quoi.
    Pourquoi autant de personnes sont abattues par les polices US ? Parce que les polices US ont peur de tomber sur un individu armé, notamment.
    Certes, je ne suis pas contre une arme à domicile, au cas où, strictement encadrée, déclarée, d’un calibre limité, etc. Mais une société armée n’est pas une société polie comme dirait l’autre, c’est une société qui vit dans la peur et la défiance de l’autre.

    • @ Lépine

      Depuis l’interdiction du port d’arme libre en Suisse, la criminalité n’a cessé d’augmenter, la Suisse est bien moins sûre aujourd’hui qu’à l’époque où les armes circulaient librement, mais elle reste encore plus sûre que la France, car beaucoup de gens ont encore le droit d’avoir une arme à la maison (même si c’est en recul, les fonctionnaires trouvant des astuces pour empêcher l’armement des honnêtes gens).

      Le rôle premier d’une arme n’est pas de flinguer, mais de dissuader.

      La première dissuasion est contre les politiciens qui ont tous en eux une graine de dictateur, il n’y a qu’à voir les mesures de tarés qui sont prises contre cette pandémie, nos ancêtres qui se sont battus pour nos libertés s’en arracheraient les cheveux.

      La deuxième dissuasion est contre les prédateurs. Une femme seule peut vite devenir une proie pour un homme pas très scrupuleux, et sans arme, elle n’a aucune chance contre lui.

      La troisième dissuasion est contre un ennemi extérieur. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais certains adeptes d’une religion livrent une guerre à l’Occident, et des mesures guerrières sont prises en France depuis quelques années. Il fut un temps où le citoyen était le soldat, aujourd’hui, il n’est plus que la cible.

      Une société armée est une société civilisée et responsable, car elle montre qu’elle sait faire bon usage d’une arme et qu’elle a conscience que nous vivons dans un monde potentiellement dangereux.

      Une société désarmée est une société asservie à ses autorités, elle est à la merci du premier taré venu, elle est déresponsabilisée, au point qu’elle ne portera plus secours à quelqu’un en difficulté, car c’est le rôle de la police. Lorsqu’une politicienne a été volée et vu que personne ne l’aidait, elle s’est offusquée de la lâcheté des gens, sans réaliser que les politiciens comme elle ont passé leur temps à criminaliser ceux qui se substituaient à la police…

      • Je suppose que vous faites référence au changement législatif de 1999 sur le port d’arme ? Etrange de savoir que l’augmentation de la criminalité en Suisse date d’au moins les années 70.
        Saviez-vous que, en 2014, les ressortissants de huit Etats, dont les citoyens ont l’interdiction de se procurer des armes, restent en revanche fichés. Ainsi, si vous êtes Turc, Albanais, Algérien, Bosnien, Kosovar, Macédonien, Serbe ou encore Sri Lankais, et que vous résidez en Suisse, il vous est interdit d’acheter ou de posséder des armes.
        Comme si la possession d’une arme augmentait les risques chez certains. Non ?
        Pour la femme seule, c’est malheureusement possible que le port d’arme pourrait en dissuader quelques uns, mais au contraire faire monter la violence pour arriver aux fins dramatiques de l’agresseur. Tout comme un individu armé est plus susceptible d’être abattu par la police, une victime armée sera plus certainement abattue ou mise hors d’état de se défendre de manière violente par son agresseur. Cela veut-il dire qu’on doit se livrer aux agresseurs ? Bien sûr que non ! Certainement pas.
        Mais il est impossible de dire qu’une arme visant à dissuader en mode défense n’a pas au moins, sinon plus, de force de dissuasion en mode attaque. Si on vous pointe une arme sur la tempe, vous ne vous débattrez pas. Si on vous saisi, vous vous débattrez.

        • @ Lépine

          Mais de ce que je me souviens, la courbe de criminalité augmente bien plus vite depuis les années 2000.

          L’interdiction d’armes n’empêche pas les Kosovars de régulièrement être cités dans des affaires de meurtres.

          Ensuite, vous évoquez un cas fictif mais pas impossible pour justifier une interdiction, avec ce genre de morale, vous pouvez absolument tout interdire. Pour ma part, je m’en réfère au droit naturel, un individu devrait avoir le droit d’organiser sa défense.

          Maintenant, on peut se pencher sur les cas réels. En principe, à un endroit donné, il y a plus d’honnêtes gens que de criminels. Si donc un criminel vient commettre un crime en cet endroit et que tous les honnêtes gens du coin sont armés et préparés, le criminel n’a aucune chance de l’emporter.
          Si par contre, seul le criminel est armé (par voie illégale), les honnêtes gens n’ont quasiment aucune chance contre lui.

    • Un jour, il faudra nous expliquer la politique de modération de CP…

      Au fait : Cactus/Lépine, vous êtes un imposteur. Vous prenez systématiquement parti contre les libertés, et pour les tyrans. Pour les voyous, et contre les gens honnêtes. Sur un site libéral, cela s’appelle du trollage. Surtout quand on a été banni n fois, et qu’on revient systématiquement sous un autre pseudo.

      • Jacques B., nous avons des conceptions différentes des libertés. Vous avez prouvé mille et une fois votre intolérance à la liberté d’expression et d’opinions. Encore une fois, vous voulez m’interdir d’exprimer mes idées et opinions libérales parce qu’elles ne coïncident pas avec les vôtres.
        Je crois savoir que vous n’êtes pas un franc partisan du mariage homosexuel et de l’avortement, n’est-ce pas ? Est-ce que je vous cloue au pilori pour autant ? Non bien sûr.

        • Je ne milite pas pour votre emprisonnement : vous avez le droit d’exprimer vos opinions, aussi détestables soient-elles.
          Seulement, revenir sur un site dont on a été banni, c’est ne pas respecter le droit de propriété, un des fondements du vrai libéralisme. C’est faire du harcèlement, et le harcèlement n’a rien à voir avec la vraie liberté d’expression : il est à juste titre condamné par la loi (française au moins). Bref, exprimez vos idées, mais ailleurs que sur un site qui vous a banni, et en-dehors de tout trollage-harcèlement. N’étant pas en responsabilité sur ce site, je me contente de rappeler les faits. Si j’étais en responsabilité, je porterais plainte pour harcèlement.
          Donc quand vous sites que je veux vous interdire d’exprimer vos idées, vous mentez. Comme tout gauchiste qui se respecte.

          Nous n’avons pas des conceptions différentes des libertés : vous êtes un opposant aux vraies libertés, tous vos écrits le montrent. Là aussi, vous mentez.
          Quant à votre dernier $, il est hors-sujet, cf ci-dessus.

          • @Jacques B

            Tor Browser VPN

          • Je suis désolé Jacques B., mais vous savez très bien que je ne viole absolument rien, vu qu’il n’y a pas de règlement :-). Et que je ne fais pas de harcèlement (vous ignorez la définition de harcèlement), par contre, vous, vous m’insultez, me dénigrez, mentez à mon sujet (rappelez moi qui m’a traité de kon antisém*te ?).
            Pour répondre à Cerceilannister669, en effet, j’ai un VPN (mais pas via Tor), car, bien que la loi me protège, je n’ai pas envie que des liberticides viole ma vie privée ou n’utilise mes données de connexion pour me nuire.

            • @Lepine
              Te voila bien armé pour défendre ta liberté.

            • Inutile d’insister : vous êtes fait et refait.

              Vous mentez une fois de plus : je ne vous insulte pas, je vous dis votre fait, qui est incontestable. C’est fondamentalement différent.
              Et je ne vous ai jamais traité de « kon » : je n’utilise jamais ce terme, en tout cas sur le net. Quant à l’antisémitisme, je ne suis pas sûr de vous avoir traité d’antisémite. En revanche, je réitère que l’antisionisme est une forme moderne de l’antisémitisme ; et que se déclarer pro-palestinien revient à se déclarer antisioniste, sauf à ignorer salement l’histoire et les positions des tenants de la cause « palestinienne ». Déduisez-en ce que vous voulez, et si votre déduction est que vous êtes antisémite, je n’y peux rien.

            • Lepine ou plutôt l’épine que vous plantez dans le pied de vos détracteurs les rend visiblement nerveux. C’est certain que certaines analyses sont plus difficilement audible par ceux qui refusent systématiquement de les entendre. J’apprécie particulièrement votre argumentation étayée qui permet d’avoir un autre angle d’attaque sur la question. Je loue aussi votre patience… ne changez rien vous êtes parfait en trublion.

  • Le Bataclan a démontré que ces réflexions sur le port d’armes ne sont absolument pas saugrenues !

  • Je crains que votre orientation vers le port d’armes pour tous, soit une utopie mais surtout la conséquence de votre séjour permanent aux US et d’une trop grande promiscuité avec la RNA.
    Même si l’idée me séduit, elle est totalement inapplicable en France.
    D’abord sur un plan législatif. Vous imaginez une assemblée de députés voter, à la majorité une telle disposition ??? Non sérieux !
    Même la dame blonde, qui ne perd jamais une occasion de l’ouvrir, n’envisagerait une telle évolution dans une société de culture latine au sang bouillant…
    Ayons d’abord du courage à défaut d’avoir des c…
    Faisons appliquer les lois, et si elles ne s’avèrent plus adaptées à la société, ayons toujours, la volonté, le courage de prendre des dispositions dures fussent-elles liberticides.
    Le seul combat, la seule guerre est celle qui doit permettre de mâter à jamais les islamistes et toutes les avancées du monde musulman.
    C’est le seul combat à mener, avec ou sans armes déclarées.

    • « Je crains que votre orientation vers le port d’armes pour tous, soit une utopie mais surtout la conséquence de votre séjour permanent aux US et d’une trop grande promiscuité avec la RNA. »

      La NRA… pas la RNA.
      Et vos supposition sur l’auteur n’ont aucune valeur d’argument. On s’en fout de lui. On commente un article pas un auteur.

      « Même si l’idée me séduit, elle est totalement inapplicable en France.
      D’abord sur un plan législatif. Vous imaginez une assemblée de députés voter, à la majorité une telle disposition ??? Non sérieux ! »
      Sachant que la prohibition mise en application en 1939 était un décrèt et que je n’ai jamais entendu parler d’autre chose que de décrèts à ce sujet, je ne sais pas quand les députés ont voté la prohibition non plus.

      « Le seul combat, la seule guerre est celle qui doit permettre de mâter à jamais les islamistes et toutes les avancées du monde musulman.
      C’est le seul combat à mener, avec ou sans armes déclarées. »
      Ouais… Donc la mafia russe, les gangs corses, les antifas, les brigades rouges… tout ça ce sont détails?

    • Et nos grands-parents, qui avant 39 bénéficiaient du droit au port d’arme, ils passaient leur temps à s’entretuer ? La France était un coupe-gorge ? L’argument ne tient pas, qu’il soit porté par la dame blonde ou le monsieur à lunettes d’origine espagnole, ou autre.
      Ce qui est certain, c’est que depuis 1939, 1940 (deux premières étapes du désarmement des Français), l’on ne risque plus de voir les citoyens reprendre leur destin en mains, conformément, si besoin, à l’article 2 de la DDCH de 1789, lequel précise que la résistance à l’oppression est un droit fondamental, au même titre que la liberté et la propriété. Ça au moins c’est sûr, et ce qui est sûr également est que cela fait bien l’affaire des politiciens de tout poil dès lors qu’ils sont peu soucieux de libertés individuelles.

      • D’après une étude de 2008 : « Selon ce classement, la France arriverait en septième position quant au nombre d’armes par civil, derrière les États-Unis, la Finlande et la Suisse, ce qui en ferait le 2e pays le plus armé de l’UE ». (source : wiki)
        Diantre…

        • C’est marrant de faire du fact checking avec les menteurs ou les gens qui ne voient que ce qu’ils veulent:

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27armement

          Donc selon ce document en UE, les pays suivants sont ont plus d’armes/habitant que la France:
          1.Finlande 2.Suède 3.Autriche 4.Islande 5.Allemagne 6.Grèce 7.Croatie 8.Lettonie 9.République Tchècque 10.Belgique 11. Luxembourg.
          Vous confondez 2eme et 12 eme… Une simple typo avec le 1 devant le 2? Un mensonge gros comme une maison en espérant que personne ne regarde? Ou une personne qui a un avis bien trop arrêté pour un sujet qu’elle ne maîtrise absolument pas? Et pourquoi pas un peu de tout ça à la fois?
          Ridicule!

        • Pourquoi quand on regarde cette page:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27armement
          On voit que la France est classée 12eme de l’UE, et pas deuxième? Vous mentez? Vous ne savez pas lire? Les deux? Serait il possible que vous ne sachiez juste pas de quoi vous parlez?

  • « Les classes politiques électives ont remplacé les classes politiques héréditaires »

    Alors qu’ils interdisent cette possibilité à la population, la plupart des politiciens en vue sont eux-mêmes armés et/ou sont protégés individuellement par des hommes armés. Privilège injustifié d’une démocratie qui n’a plus rien de démocratique mais qui ressemble de plus en plus à l’Ancien Régime.

    Ce n’est d’ailleurs pas nouveau. On se souvient d’un Chirac qui se vantait de négocier avec la CGT, le calibre dans la poche.

  • En France il y avait 1.000 home hacking par an en 2015…et 3.400 en 2017 (je n’ai pas trouvé de chiffre plus récent). Dans 40% des cas en 2017 l’assaillant est armé.
    Souvent, une fois à la merci de l’assaillant, l’occupant du logement est torturé, parfois jusqu’à la mort, afin qu’il révèle où il a caché ses biens les plus précieux…
    Surpris dans son sommeil il n’a généralement pas la possibilité, le temps, d’appeler le 17 (qui ne réponds le plus souvent pas de manière instantanée, et même en cas de réponse la police arriverait en combien de temps ?).
    Que faire d’autre que laisser les Français (tous) se défendre comme cela était possible avant la deuxième guerre mondiale.

    Concernant le terrorisme « de tous les jours », à savoir les attaques au couteau, la police ne sera jamais assez nombreuse pour quadriller le territoire national. Elle interviendra mais toujours trop tard…il ne restera que les marches blanches, les fleurs, je suis « X »…

    Pour le port d’armes (différent de la possession à son domicile) : entre armer tout le monde sans critère et armer ceux qui ont des compétences acquises, un casier judiciaire vierge il y a de la marge.
    Il faudrait densifier la capacité de réponse « à l’Israëlienne » : permettre le port d’arme aux tireurs sportifs, militaires et anciens militaires, avec épreuve de contrôle de niveau (demander le niveau d’un policier, somme toute plutôt faible hélas).
    Bien sûr sans aucun antécédent psychiatrique, non fiché S (clin d’oeil) etc…et assermenté.
    Je sais que cette mesure n’a aucune chance de passer en France…
    Pourtant avoir au minimum 50.000 personnes armées (500 par département) en « adjoints des forces de l’ordre » et gratuitement…permettrait je pense d’avoir une réponse plus large ubiquitaire et ce dans un délai très court.

  • A l’époque de la révolution, une revendication du peuple était le port de l’épée , réservé aux nobles. le port d’armes a donc était considéré en France comme une liberté et un droit essentiel.

  • Il est assez drôle de voir que parmi les adversaires du port d’arme, nombreux sont ceux qui reconnaissent que la dissuasion nucléaire a été très efficace pour sinon supprimer, du moins diminuer fortement les conflits, en nombre et en gravité. Et au minimum, que cette dissuasion nucléaire s’est traduite par l’absence de tout conflit majeur entre les superpuissances détentrices de l’arme nucléaire.
    Et les mêmes, ou presque, nient que le principe de dissuasion puisse aussi s’appliquer à l’échelle individuelle, grâce au port d’arme ?
    Ces gens ne sont pas à une contradiction et à un mensonge près, la preuve encore.

    • Nulle contradiction vu que la dissuasion nucléaire reposait plus sur le risque d’un anéantissement mutuel par un embrasement général que par la dissuasion ciblée :-).
      L’équivalent de la dissuasion nucléaire pour des civils, c’est le gilet explosif à déclenchement automatique et grand rayon d’action.
      Le port d’arme généralisé, c’est tout aussi efficace en dissuasion que les armées conventionnelles qui, j’espère que vous le reconnaitrez, n’a pas évité beaucoup de guerres, bien au contraire.

      • Que de circonlocutions oiseuses pour éviter de reconnaître l’évidence : tu menaces de m’attaquer, en m’armant pour t’empêcher de le faire je te dissuade de le faire. Que tu sois un individu visant un individu, ou un pays visant un autre pays. Le point commun entre les deux est le mot dissuasion : https://www.cnrtl.fr/definition/dissuasion

        Pour le reste, avoir une armée forte dissuade les autres pays, du moins les malveillants, de vous attaquer, donc réduit les risques d’ agression. Demandez donc aux pays arabes qui ont menacé Israël pendant tant d’années si le fait que Tsahal soit si efficace ne les a pas dissuadés d’attaquer Israël. Exemple parmi tant d’autres. Vous êtes un rigolo.

        • La guerre du Kippour est un très bon contre-exemple, non ?
          Donc pour que Mme Michu réduise les risques d’agression, il faut qu’elle dispose d’une arme fortement dissuasive (et pas un petit calibre riquiqui) et qu’elle soit prête (ou ait l’air prête) à tirer. Je sais pas mais je pense que Beber et ses copains vont lui coller une baffe avant qu’elle puisse réagir et lui piquer son arme, et la détrousser.
          Certes, il est évident que dans de rares cas, l’arme empêchera le délit, mais bon… Vous imaginez naïvement qu’un agresseur à la mine patibulaire va prévenir sa victime en lui disant « hé mam’zelle, je vais vous agresser, préparez-vous ». Enfin bref… ce n’est que mon avis de rigolo.

          • Donc sans vous traiter rigolo, on peut remettre en question votre avis:
            https://fee.org/articles/guns-prevent-thousands-of-crimes-every-day-research-show/
            Alors pour Madame Michu, je ne sais pas mais pour cette vielle femme de 79 ans chez qui deux cailleras voulait entrer, ça a chauffé du canon façon ma Dalton.
            On pourrait aussi citer les exemples suivants. C’est en général pas des vieilles mais quand même: Une gadji avec un callibre est semble il capable, au moins dans certains cas, de calmer des intrus:

            https://gunowners.org/elderly-woman-stops-intruder/

            https://www.nbcnews.com/news/us-news/home-invader-fatally-shot-florida-pregnant-woman-ar-15-n1076026

            Dans ce dernier cas une femme enceinte a non seulement repoussé des intrus, mais elle a aussi sauvé son conjoint qui s’était fait surprendre et pour la forme elle l’a fait avec le fameur AR15, le fusil dont les démocrates qui ont bien raison de faire des leçon de morale nous explique qu’il ne sert qu’à faire des mass shooting sur des bébés et des châtons.

            Parce que tout le monde sait que comme dit le célèbre et assez ringard groupe de rap Manau: Faut pas faire chier Mémé. Car Mémé est callibrée d’un fusil à pompe sans canon qu’elle a même scié.

            Alors outre le coté « comique » de la chose (même s’il y a des morts dans certaines histoires), j’espère que vous aurez l’honnêteté de reconnaître que selon le principe de falsification de Karl Popper j’ai donné des contre exemples qui laissent penser que votre théorie de la pauvre femme à qui le pétard ne sert à rien est au minimum hautement questionnable au regard de plusieurs fait divers que je n’ai pas eu chercher bien longtemps.

            Aurez vous l’honnêteté intellectuelle de reconnaître que ces contre exemples sont valables?

            • Oui, les Européens anti-armes et gentils chatons gauchistes ne savent absolument pas que parmi les victimes d’arme à feu un bon nombre sont des criminels violent tués par d’autres criminels, mais aussi par self-defense des citoyens honnêtes.
              Le FBI recense ainsi environ 400 « justifiable homicides » par des officiers de police et le même chiffre par des « private citizens », soit un total variant de 800 à 1000 suivant les années.
              On peut estimer qu’une quantité beaucoup plus élevée de criminels ont été mis en fuite ou repoussés, même sans être blessés.
              .
              L’analyse des chiffres détaillés du FBI est très intéressante, par exemple les blancs se suicident beaucoup plus qu’ils ne tuent, 6,1 fois plus alors que les noirs tuent 6.9 fois plus qu’ils ne se suicident.
              .
              Les anti-armes amalgament tout: suicides, criminels tués entre eux ou légitimement par des innocents armés et pour eux chaque mort est une égale tragédie alors que tout homme normal établit forcément une hiérarchie entre le décès d’un multirécidiviste violent et celui d’une personne innocente, voir d’une personne qui aurait de toute façon mis fin à ses jours même sans arme à feu, les taux de suicide sont comparables entre la France et les USA.

          • Des cas de femmes qui se défendent avec des armes à feu on en trouve à la pelle sur google. Si vous ne les trouvez pas c’est parce que vous ne voulez pas les voir.

      • Les finlandais qui en connaissent un rayon ont un proverbe: « il y a toujours une armée dans un pays, si ce n’est pas celle du pays, c’est celle du voisin. »
        .
        Même dans les périodes de paix, vous ne pouvez empêcher que le grand frère qui vous « protège », influe votre politique un petit peu par ici, un petit peu par là, un gros peu ailleurs, ou fini par vous menacer plus ou moins ouvertement pour obtenir des avantages et ce sans tirer un coup de feu.

  • Je crois surtout que les despotes qui nous pillent via Bercy n’ont aucune envie que nous ayons des moyens convaincants de leur demander des comptes.

  • Ceci étant, l’exigence d’une certaine qualification pour se balader avec une arme à feu ne me paraîtrait pas extravagante, comme pour ces autres armes que sont les véhicules automobiles.

    • D’accord mais alors on fait vraiment la même distinction: Sans le permis j’ai le droit d’acheter toutes les voitures que je veux. Je ne peux juste pas les conduire sur la route publique.
      Donc si on reprend la parallèle: Sans permis de port d’arme je devrai avoir le droit d’acheter n’importe quelle arme. En revanche pour la porter en dehors de chez sois(et non pas pour la transporter , il y a une grosse nuance), effectivement on peut envisager un permis, une license qui démontre qu’on est capable de s’en servir correctement (au moins e situation sans stress).

  • Oui, j’en ai 3 chez moi, mais bien avant cela il faut que la justice française fasse simplement son travail.
    Qu’elle cesse de se rendre complice de meurtres, de viols et d’agressions en laissant partir ou en relâchant encore des criminels multirécidivistes.
    -Juges élus par le peuple.
    -Peines cumulables.
    -Vraies prisons avec de vraies peines.
    -Expulsion des criminels étrangers après leur peine.

  • Pas de libéralisation du port d’armes… mais un retour des devoirs régaliens de l’état en se donnant les moyens de faire respecter la loi.

    • Les moyens c’est vous. Vous demandez à ce qu’on enlève des libertés aux citoyens, qu’on leur rajoute des taxes, et ce en échange d’une promesse. C’est vraiment un deal pourri que vous proposez!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jacob Sullum.

L'arme improvisée qu'un assassin a utilisée pour tuer l'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe vendredi dernier suggère à la fois l'impact et les limites des lois strictes sur les armes à feu qui en rendent la possession légale quasi impossible. S'il était plus facile d'acheter une arme à feu au Japon, le tueur n'aurait sans doute pas eu recours à un dispositif artisanal, bricolé, composé de deux tubes métalliques reliés par du ruban électrique. En même temps, l'incident démontre qu'aucune législation ne peut emp... Poursuivre la lecture

La ville de New York fut jadis l’orgueil de son pays et une influence sans pareille – dans certains pays, dire qu’on vient de NY veut simplement dire qu’on vit aux États-Unis.

Mais comme trop d’États à tendance démocrate, l’Empire State a connu un fort déclin et n’est plus que l’ombre de lui-même. En fait, c’est l’un des endroits ayant franchi le cap de « l’inversion ultime » d’Ayn Rand : le gouvernement fait ce qu’il veut et les citoyens doivent implorer sa permission.

Ça a crevé les yeux lors d’une récente décision de la Cour ... Poursuivre la lecture

Par Hannah Cox.

Cette semaine, le Sénat américain a commencé à débattre sur le contrôle des armes à feu que ses partisans ont qualifié de projet de loi de compromis.

Au début du mois, les démocrates ont annoncé qu'ils avaient obtenu suffisamment de soutien républicain pour que le projet de loi soit adopté par le Sénat (bien que la Chambre des représentants dispose d'une large majorité démocrate, une grande partie du programme de la gauche a été bloquée sous la présidence de Joe Biden en raison d'une majorité très mince au Sénat qui néc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles