Covid : « Pense aux vieux et mets ton masque ! »

Penser aux « vieux », c’est le mot d’ordre pour faire respecter les mesures liberticides. Et si, justement, on pensait à eux ? Et pas seulement à eux. Témoignage.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
covid-19 source https://unsplash.com/photos/vvgSoo6fvXM

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Covid : « Pense aux vieux et mets ton masque ! »

Publié le 25 septembre 2020
- A +

Par Constance Mas.

Je suis triste et en colère de vivre dans un pays où les gens trouvent normal que les gouvernants décident de combien de personnes chacun a le droit de fréquenter, comment, où, et à quelle heure.

Je le serais quel que soit le contexte justifiant prétendument une privation de liberté aussi aberrante, mais je le suis particulièrement dans ce contexte. Je sais qu’on va me sortir le classique « pense aux vieux et aux fragiles »…

Je pense à ces vieux qui ont été privés de voir leur famille et amis, et de voyager – je me souviens de mes grands-parents et de la très rapide dégradation de leur santé le jour où ils n’ont plus pu faire ces trois choses, ça les a tués plus sûrement que la maladie qui les en empêchait ; à ceux qui ne pourront pas fêter le mariage ou le baptême de leurs petits-enfants, filleuls, neveux ou nièces ; à ceux qui ont vu ou vont voir mourir une entreprise fruit du travail de toute une vie ; à ceux dont les derniers mois seront marqués par la solitude et l’angoisse permanente de la mort.

Je pense aux fragiles qui ont plongé dans la dépression à cause de problèmes financiers ; à ceux coincés dans un environnement familial toxique pendant des mois ; à ceux atteints de maladies mentales exacerbées par l’obsession du virus, la solitude, la privation de leurs activités, parfois de leurs soins ; à ceux pour qui le suicide a semblé ou semblera la seule solution.

Et je pense aux jeunes aussi, dont on ne parle jamais. À ceux qui cherchent un employeur, parfois indispensable pour conserver une formation durement obtenue ; à ceux qui vivent dans une chambre de bonne minuscule et dont la vie doit être encore plus triste que d’habitude ; à ceux qui étaient heureux à l’idée de pouvoir enfin fêter l’amour de leur vie après avoir dû patienter pendant des mois ; à ceux qui tout simplement aimeraient vivre, créer, innover, pour leur génération et la génération future.

Franchement, je me dis qu’il est incroyablement égoïste de sacrifier toutes ces personnes sur l’autel de la bonne conscience – la nôtre et celle d’une élite méprisable qui n’a rien fait pour elles et continuera à ne rien faire.

Donc non, je vous préviens, ça n’est pas la peine de me faire le coup de la compassion. Vous n’avez pas le monopole des bons sentiments. Et je n’aime pas le pays créé par les vôtres.

Voir les commentaires (146)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (146)
  • Ne jamais se mettre à la place des autres et imaginer. La vie n’a pas encore changée en profondeur, lorsque le chômage de masse ne sera plus virtuel, on pourra alors verser des larmes de crocodile planqué derrière une fenêtre et l’arme à la main, et chercher l’erreur collective commise pour en arriver là.

  • penser aux autres si fort… qu’un jour vous pensez POUR eux…

    • +1000 pour ces quelques mots qui auraient pu faire un excellent sous-titre à cet excellent article.

    • Je peux penser à protéger les autres et si possible à empêcher qu’ils soient malade si je mets mon égoïsme et ma bêtise dans ma poche.

      • Ce que dit l’article, c’est que beaucoup de vieux se fichent d’être malades, mais ne supportent pas de ne pas voir leurs proches.
        Et voilà une mamie qui est bien d’accord avec l’auteur:

  • Ce dévoiement de la solidarité intergénérationnelle est une honte. D’abord, comme Mme Mas le souligne, parce que les mesures gouvernementales ont été jusque là particulièrement cruelles et inefficaces pour les personnes âgées. Ensuite parce qu’il constitue un bazooka intellectuel visant à interdire tout débat sur les mesures prises par le régime: « si t’es contre, c’est que tu veux tuer les vieux. » C’est inacceptable.

    • Peur et culpabilisation sont les méthodes de ce gouvernement.
      Ne pas céder, ni à la peur, ni au chantage de la culpabilisation, dépend néanmoins de nous, collectivement.

  • « la bonne conscience – la nôtre et celle d’une élite méprisable qui n’a rien fait pour elles et continuera à ne rien faire »
    C’est la luuuuuttte finaaalle !
    Perso, je mets à la place d’une personne dont les parents ou grands-parents sont dans une maison de retraite sympathique, ouvertes à tous vents, et qui ont peur (et oui, la peur) que Tartempion Mas, jeune libertarienne rebelle, n’aille coller des bises à Mamy Mas. Cette dernière joue tous les jours au scrabble et à Fortnite avec les autres résidents. Quelle bonne idée de d’exposer des personnes vulnérables à un risque évitable.
    Est-ce que l’isolement et les privations de contact sont sympas ? fun ? Positifs ? Non, bien évidemment que non. Des situations dramatiques ont eu lieu, c’est sûr, et ça fend le coeur. Mais…. avoir plusieurs dizaines de morts dans une maison de retraite à cause d’une personne qui souhaite faire des papouilles à mamy cheveux aux vents et « parce que la liberté, c’est important, m’voyez », c’est un tantinet plus dramatique.
    Le juste milieu n’a pas été toujours été la plus grande qualité des mesures prises, certains citoyens en ont trop fait aussi, d’autres pas assez. Mais il faudrait que certains comprennent qu’une épidémie concerne des groupes, pas des individus seuls, donc c’est en groupe qu’il faut agir, réagir, protéger.
    Bref, Madame Mas (lien avec F.Mas ?), pensez aussi aux vieux et autres personnes.

    • @cactus
      Vous avez lu le texte ?
      C est pas la premiere epidemie de grippe (sans remonter a la grippe espagnole de 1918, on a eut une en 54 et en 69). As t on confiné tout le monde a cette epoque ? NON

      Et vous illustrez parfaitement le terrorisme intellectuel : « si vous etre contre les mesures c est que vous voulez tuer les vieux »

      Comme l ecrit l article, certains vieux prefereraient avoir des visites et risquer la mort que se retrouver confiner
      Quand a ceux qui vont devoir payer le confinement (directement car faillite, chomage ou indirectement via les hausses d impots/baisse de prestations inevitables) , on s en fout : les jeunes sont la pour payer et la fermer non ?

      • Pensez au St Antoine à Marseille. Combien de morts ?
        Réfléchissez avant d’écrire SVP

      • Plus d’un million de mort en 1969 dans un monde qui ne comptait que 3,5 milliards de gens (contre 7 milliards actuellement), dans un monde où aller à Shanghai prenait plus d’une journée, où les déplacements de personnes étaient beaucoup moins fréquents et rapides. Où croiser un touriste chinois au Mont-Saint-Michel était très rare.
        Réfléchissez et mettez les choses en perspective CDG. Vous ne risquez pas le terrorisme intellectuel, c’est certain.
        Pour ma part, pas plus tard qu’il y a 20 minutes, j’expliquais à une directrice d’école qu’il ne fallait pas tomber dans le ridicule de mesures aberrantes, que mettre des sens de circulation dans des couloirs de 1,5 mètres de large était inutile, que certains parents étaient dans la psychose etc etc. Parce que ça fait partie de mon métier :-). Alors non, pas un terroriste, plutôt « modéré » des mesures, qui comprend très bien les risques graves auxquels les personnes âgées doivent être protégées. Ce n’est pas du terrorisme intellectuel, juste du bon sens.

      • Ne confondez pas les libéraux avec les égoïstes svp ! Certes il y a flopée de doctrinaires libéraux ici qui coulerait avec le Titanic parce que « on » leur aura imposé de sauter dans un canot de sauvetage, mais le libéralisme, ce n’est pas ce qu’en dit Mme Mas ou Cdg ou Gillib ou d’autres.. La responsabilité du libéralisme, ce n’est pas uniquement envers soi-même mais aussi envers les autres.

        • La responsabilité prônée par le libéralisme ne consiste pas à soumettre les individus à des règles iniques et illégitimes pondues par des technocrates hors-sol.

      • Wow, un socialiste à l’œuvre, impressionnant de capacité à ne pas comprendre ce qu’on dit. La balance bénéfices/risque, le garçon ne connaît pas – et pourtant , vous la pratiquez tous les jours, quand vous prenez votre voiture (oui, vous risquez de mourir voire de tuer quelqu’un quand vous prenez votre voiture), quand vous faites une rando ou du sport, ou beaucoup de choses, ce’st ballot mais vous prenez aussi le risque de mourir voire de tuer accidentellement quelqu’un. Et bien sûr, depuis que vous êtes né, à chaque fois que vous avez attrapé un virus un peu méchant, vous avez pris le risque de tuer quelqu’un, non mais quelle ordure vous êtes. Et tout ça, parce vous voulez très égoïstement vivre. Mais quels sal*** ces socialistes.

        PS : vous auriez dû comparer cdg à Hitler, vous auriez atteint le point Godwin plus vite.

      • et les arguments des antiliberaux c’est tout pour notre gueule ça va nous rapporter . et ceux a qui clairement ça ne rapporte rien..sont chose insignifiante… et ceux qui osent demander mais ça me rapporte quoi au juste..même bateau…

        • alors… pour faire simple..
          les restrictions de liberté font souffrir des gens.. ok..indéniable??ici perte économique par exemple
          mais les restrictions de liberté font du bien…on peut l’espérer..une personne non contaminée à un moment donné..

          vous voulez juste imposer votre façon de penser et la valeur que vous accordez aux choses..en prétendant que c’est indiscutable..

          c’est le débat sur la recevabilité des arguments pour passer de 90 à 80 km/h..
          quiconque refusait de considerer que X morts de moins dans le bilan ne justifiaient pas les emmerdements ( et les morts diffuses!!) liés au changement de vitesse était « égoïste »..ou en décalage absolu avec ce que pense et veut la société..

          pour résumer évitez les jugements catégoriques..vos ne pourrez pas trouver d’argument absolu pour défendre votre point de vue..au final ce sera le prix d’une vie humaine.. question de circonstances d’epoques et de valeurs personnelles.

          • +1000
            Tout à un coût. Bien évaluer les bénéfices risques.
            Les arguments d’autorité, j’ai raison et si vous n’êtes pas d’accord vous êtes égoïste sont quand même assez énervant. On est sur un forum pour échanger des points de vue.

            • voila mois un pour gillib…gillib est un égoiste..et ceux qui lui mettent moins sont eux généreux et en rien égoïste… et encore pourquoi un criminel.. on est tous égoïste et généreux.. je ne pense pas comme vous car je suis un égoiste? vous aussi vous l’etes..ne me prenez pas pour un imbecile..
              je ne pense pas comme vous car je suis un crétin.. dite smoi précisément en qui je me trompe..avec le temps je comprendrai peut etre..
              je suis un criminel car je ne pense pas comme vous..vraiment???

              la réalité est qu’onn’a pas le même avis…

    • Cher Cactus,
      Bien sur que tout est évitable mais à quel prix?
      Et si les partenaires de scrabble de Mamy Mas s’inquiètent ce qui est leur droit le plus absolu, rien ne les force à jouer au scrabble avec Mamy Mas qui a rencontré précédemment sa petite fille. Le libre arbitre existe (ou plutôt existait) même pour les vieux!
      Donc laissons les gens choisir (La liberté en somme) plutôt que de contrôler chaque instant de leur vie…

      • Dans ma ville une personne (qui a été identifiée) à fait œuvre de son « libre arbitre » à l’ehpad local, bilan 40 morts en Mars.
        C’est beau de planquer son égoïsme derrière le « libre arbitre » surtout quand on n’y connait rien au problème.

        • Le libre arbitre consiste à se déterminer par soi-même pour penser et agir. S’il y a besoin de mieux s’y connaître pour le faire de manière responsable, c’est plus élégant de diffuser ces connaissances que de rester les maîtres de la connaissance et de décider pour les ignorants.

        • Contaminer des personnes (à risques qui plus est) en connaissance de cause est un crime et pour cela nous avons des lois qui existaient avant la folie Covid.
          Le libre arbitre et la liberté s’arrête en effet toujours aux respects des lois mais il ne me semble pas nécessaire d’ajouter toujours plus de loi liberticides pour « notre sécurité »…
          Et je vois pas ou est l’égoïsme dans cette affaire. Merci de m’expliquer.

        • Votre illustration reste très évasive, avez-vous plus de détails et d’explications ?

        • Il fautvrappeler que les positifs ne sont pas des malades et que le virus a muté.
          Nous ne sommes plus en mars.
          Et même en mars, si on avait laissé l’Etat n’avait pas piqué le boulot des médecins, on aurait du beaucoup moins de mort.

      • MODERATION CONTREPOINTS >> Propos supprimé. Merci de rester poli.
        Premier et dernier avertissement avant bannissement.

        • Vous rendez-vous compte que vous considérez toute personne comme un danger potentiel? D’où une méfiance généralisée et la mort de toute vie sociale si on va au bout de cette logique.
          Vous répondez parfaitement aux stimuli de ceux qui nous gouvernent…

        • Aha, au nom du refus de l’ « égoïsme », cette tarte à la crème socialiste, monsieur est prompt à renoncer à son pseudo-libéralisme.
          Vous êtes un socialiste coercitif : vous voulez imposer votre « refus de l’égoïsme » aux autres, au lieu de les laisser peser le pour et le contre eux-mêmes, prendre leurs risques eux-mêmes, exercer leur liberté et leurs responsabilités par eux-mêmes et ne pas s’en remettre à votre coercition soi-disant intelligente et généreuse. Votre prétendue supériorité morale sur les autres est insupportable ; votre propension au totalitarisme, pas moins.
          Vous saisissez le prétexte du Covid-19, comme tous les étatistes aux penchants totalitaires qui se pavanent dans les médias et qui occupent des postes de pouvoir, pour imposer votre coercition aux autres et les traiter comme des enfants voire du bétail : jamais vous n’aviez osé le faire avec la grippe saisonnière, pourtant meurtrière, ou bien d’autres causes potentielles de décès. Vous êtes écœurant, un vrai socialiste et un minable troll. Allez-y, pleurnichez parce que que je vous ai dit votre fait, imposteur.

          • Risible. Vous baissez, je vous l’ai déjà dit, mais là vous creusez littéralement. Si avant vous arriviez à tourner vos mensonges/affabulations/délires avec un peu de style, vous sombrez actuellement dans le délire paranoïaque en voyant des socialistes-étatistes partout. Vous regardez sous votre lit avant de vous couchez de peur d’y trouver Mélenchon ?
            Certes, il est inutile de vous dire que je ne suis pas étatiste et certainement pas totalitaire.
            Tiens, petite question très facile (que vous allez sans doute éluder, c’est votre spécialité de troll) : est-ce que la grippe saisonnière tue 40% des résidents d’un Ehpad (Riviera de Mougins), ou 12 personnes sur 56 (Buzançais, Indre) en moins de 2 mois ?

            • Il y a 7200 EHPAD en France. D’un point de vue statistique il est facile de faire du cherry pincking et de trouver un exemple qui va bien dans votre sens.
              La grippe de 2016-2017 a fait 4000 morts de moins (sur 12200 soit 3%) que 2020. Janv 2017 est toujours le mois le plus meurtrier. C’était une grippe saisonnière..

        • Cactus, cela sent le sapin cramé… Ou le Cactus33 :mrgreen:

    • Ridiculiser la personne qui a embrassé sa grand-mère avec l’expression  » faire des papouilles à mamie cheveux au vent » est honteux. Les personnes âgées ont comme toutes les personnes besoin de contacts physiques. On ne meurt pas que du virus, on meurt aussi de la perte d’envie de vivre due à l’isolement!

    • C’est ridicule. Je pense que 90% des contaminations en EHPAD ont pour origine les soignants. Les soignants qui ont contact étroit avec les résidents (toilette etc..). Alors que les visites sont ponctuelles et distantes.
      Mais l’argument des personnes âgées est le même que celui des enfants. Laissons les familles gérer cela, elles sont plus à même de prendre les bonnes décisions, en tout mieux que l’état qui ne connait que la même musique (réglementation, taxation, interdiction ) avec le résultat que l’on voit, désastre sanitaire, désastre financier et libertés piétinés.

      • Effectivement, dans l’ehpad où je me rend régulièrement le premier cas en Mars a été déclenché par une physiothérapeute, ce qui a conduit à la fermeture immédiate et à une vague de contamination dans le personnel soignant et les résidents, dont de nombreux décès parmi ces derniers…

        Après une phase de visites autorisées, tout a à nouveau été bouclé il y a 4 jours, suite à un test positif sur une aide soignante.

        Aucun cas n’a pu être lié à une visite familiale, mais cela n’empêche pas d’attribuer tout cela au mauvais comportement des familles:

         » Conscients de cet état, nous vous rappelons régulièrement la nécessité de respecter les gestes barrières (port du masque, distanciation sociale, lavage des mains avec une solution hydroalcoolique), mais sommes malheureusement contraints de le rappeler trop souvent à certaines familles non respectueuses de ces gestes. « 

        • Merci de ce témoignage « de première main », qui confirme ce que beaucoup soupçonnaient déjà.

        • Pour info, des médecins américains ont témoigné que dans leur hôpital, tous les soignants ont pris 1 comprimé de Plaquénil tous les 15 jours et pas un n’a été malade alors qu’ils avaient des patients atteints du Covid.

          • Non s’il vous plait pas ça….!!!

          • Des histoires de chasse, il y en a des dizaines et des centaines au cours de cet épisode. On ne peut pas en tirer grand chose même si ça fait réfléchir.
            Il y en a qui sont drôles par ailleurs, la jeune femme qui prend sa pilule 1 fois par mois pendant des années et tombe enceinte le mois où elle l’oublie.

      • faut pas chercher à comprendre..

      • Merci Gillib pour cette pensée. Alors, petite devinette pour vous (rassurez-vous, elle est facile) : vu que les visites familiales etc ont été interdites, comment voulez-vous que les contaminations en EHPAD soient majoritairement via la famille ?
        Vous saviez que la majorité des cas de grossesse sont féminines ? Vous saviez que la majorité des cancers des testicules se produisent chez les hommes ? Vous saviez que la majorité des coups de soleil s’attrapent le jour ?
        Lol. Merci Gillib, vous êtes impayables dans le domaine « pensée foireuse ».

        • vous me faites penser à l’histoire du type qui a mis un répulseur à girafe dans son jardin. Son voisin lui dit qu’il est idiot car il n’y a pas de girafe chez nous. Et lui de répondre qu’évidemment il n’y en a pas vu qu’il a mis un répulseur.

          Ou comment inverser la cause et l’effet.

          Question pensée foireuse, vous vous posez bien là.

          • P’tit Suisse, je connais bien sûr cette histoire. Mais j’espère que vous n’êtes pas en train de dire que, par une magie bien curieuse, les familles ne sont pas potentiellement contagieuses mais que les soignants oui. (En fait si, votre « raisonnement » le dit… désolé, mais ya des girafes :-).)

        • Vous saviez que la majorité des cas de grossesse sont féminines ? Vous saviez que la majorité des cancers des testicules se produisent chez les hommes ? Vous saviez que la majorité des coups de soleil s’attrapent le jour ?

          Vous savez, avec l’égalitude, on ne sait plus très bien 😉 Et donc puisque la nuit égale le jour…

      • C’est le plus probable mais il est aussi très possible que les personnes contaminantes l’aient été pour beaucoup pendant les semaines avant le mur épidémique, où les cas étaient occasionnels (moyenne entre 0 et 1/jour sur tout le pays) et où personne n’en parlait vraiment. Comment voulez-vous qu’ils l’aient su ?

    • Pauvre Cactus en manque d’amour. Personne ne veut se frotter à lui ni lui faire des papouilles. Aïe Aïe Aïe ! Ouille !

    • Monsieur Cactus,
      Je constate que vous « mangez sévère » en matière de commentaires.
      Votre point de vue est légitime et beaucoup ici qui se complaisent à cliquer sur – serait bien inspirés de donner quelques arguments.
      Même si je suis plus pondéré que votre analyse et commentaire, je comprends votre point de vue, tout à fait respectable.

      • Son point de vue est respectable mais peu pertinent dans la mesure où il prend le contre-pied d’une réaction.

        Cela revient à nier le problème des autres sans prendre un peu de hauteur pour analyser le problème de fond.

        Ici, le problème de fond est qu’on a le sentiment de se retrouver à la case départ mais épuisé et avec un lourd passif.

      • L’expérience d’appuyer pour Cactus ses -1 par des commentaires argumentés nous ramène à l’adage « Don’t feed the troll ! ». Si vous souhaitez des arguments, répliquez de manière raisonnable et courtoise quand on vous en fournit, et discutez en supposant que votre interlocuteur cherche autre chose dans la discussion que la distraction d’une polémique pour la polémique. Et si vous défendez Cactus, enseignez-lui quand même ce principe sans lequel il restera dans ma plonk-box.

      • Les commentaires de Cactus seraient respectables si et seulement si Cactus commençait par avoir une attitude respectueuse envers les autres. Ce qui n’est pas du tout le cas.

        Les « contributions » de Cactus se résume toujours à la même chose. Lire de travers ou ne pas lire l’article. Sortir une phrase de l’article. En donner une analyse du niveau d’un collègien en dehors de tout contexte. L’accompagner systématiquement d’un commentaire désobligeant sur l’auteur et sur le rédacteur en chef Mr. Mas. Puis conclure par « pas très libéral tout ça, lol, ptdr 🙂 ». Et enfin de parcours, si vous vous m’éprener à lui répondre, Cactus nous sort sa désormais célèbre botte magique « Svp, pouvez me dire dans tous les commentaires que j’ai laissé, ou j’ai dit ça? Non, vous ne pouvez pas, bien sur, vous mentez vilain troll, lol, ptdr :). »

        Malheureusement, je n’exagère pas. Et encore, vous n’avez pas connu la grande époque où Cactus sous divers autres pseudos daignait nous faire part de sa pensée magique: une espèce de goubli-boulga faite de ce que j’appelerai des prêt-à-porter de la pensée noyé dans un relativisme qui tue toute analyse et recherche de la vérité. À l’époque, beaucoup on essayé de débattre avec Cactus en lui montrant que parfois le message de l’article n’avait pas été compris, que les concepts n’étaient pas maîtrisés ou que ce qu’il écrivait relevait du fantasme.

        De guerre las, Cactus n’apprécie pas la contradiction ni les critiques et se recroqueville systématiquement en position défensive. Il faut bien comprendre. Cactus est en quelque sorte comme Macron, doté d’une intelligence et un esprit de synthèse supérieurs aux autres, il sait mieux que tout le monde sur tout. suel contre tous, il est constamment l’objet de brimades venant de nous, libéraux doctrinaires qui ne cherchent qu’à le censurer. En quelque sorte les trolls, c’est nous tous, pas lui.

        Avec un système de pensée comme celui là, le résultat est là. Tout le monde peut s’apercevoir que Cactus n’a pas progressé d’un iota. C’est même tout l’inverse, ses « contributions » sont de pire en pire.

        Alors effectivement, il arrive à un moment où fatigués de lire Cactus on lui met systématiquement -1 parce que l’on sait que ce sera débile.

        • Vous avez un vrai style Pierre Kirool.
          (au passage, tant que je peux librement commenter, félicitations à la modération CP qui m’a supprimé un message, ce qu’elle n’a jamais fait à l’encontre de propos insultants à mon égard (qui sont légion, mais chut chut) (CP et la libre expression, c’est de la blague, la fermeture des commentaires sur l’article de M. Montenay en est la preuve).
          Pour revenir à vous, Pierre Kirool, ma phrase « pouvez-vous me dire » est une tentative (réussie) de prouver que certains mentent en me prêtant des propos/idées que je n’ai pas pas dites, vu qu’aucun n’a pu me contredire en me citant :-). Tellement facile et évident.
          Je montre souvent les erreurs de raisonnements, les ficelles, les raccourcis, et surtout les désastreuses conséquences de certaines idées dites libérales qui sont exposées ici.
          J’ai beaucoup progressé, notamment dans ma compréhension du libéralisme qu’il règne ici. Réflexion faite dans ma tête ya moins de 2 heures (sur base du commentaire récent d’une autre personne) : le libéralisme défendu ici est une utopie irréalisable et non souhaitable car il est à l’exact opposé de la Société (au sens construction d’une possibilité de vivre ensemble). Les idées défendues ici sont des postures, des concepts, mais rarement du concret viable. C’est du « laissez moi faire ce que je veux ! » OK… et ? ben rien, nada… Il n’y a pas de demain dans cette pensée, tabula rasa, l’absence de société, de philosophie, de psychologie, de sociologie.. C’est à l’opposé de la réalité humaine, de ses besoins.
          Vous allez dire gloubiboulga, bien sûr :-).
          Dommage. N’hésitez pas à progresser, vous aussi.

          —-

          MODÉRATION CONTREPOINTS >>

          « félicitations à la modération CP qui m’a supprimé un message, ce qu’elle n’a jamais fait à l’encontre de propos insultants à mon égard »

          La modération de Contrepoints supprime systématiquement les insultes gratuites adressées aux AUTEURS des articles, et non les chamailleries entre commentateurs.

          • Ne soyez pas ridicule. La liberté d’expression, c’est une limitation du pouvoir des états qui avait l’habitude de la censure (qui existait en France en 70).
            Un état ne peut censurer l’opinion, un média est maître chez lui.
            Que Contrepoints censure votre commentaire, il est dans son bon droit. Que l’article de Montenay n’ai pas de commentaire, c’est la décision de CP.
            La censure de l’état est de nature monopolistique. Si la politique éditoriale de CP ne vous plaît pas il existe de nombreux autres médias, vous avez le choix, contrairement à l’état.
            PS les articles sur les migrants sont régulièrement commentés par des activistes anti-liberaux.

          • M. Montenay défend une position louable et c’est son droit de fermer les commentaires, s’il n’a pas envie de les lire et de les modérer.
            Il n’y a aucune restriction à la liberté d’expression.
            À votre place, je serais content d’avoir un tel article à lire.

            • +1000 !
              Je ne suis pas d’accord sur tout avec M. Montenay, mais c’est toujours un grand plaisir de lire ses articles, et il serait bien dommage que les charges que la modération des commentaires entraîne en restreignent la parution.

              • Pas faux, en effet, certains ont la main (tendue) fort lourde dans les articles concernant les migrations. Et perso, j’aime aussi beaucoup les articles de M. Montenay : un vrai connaisseur qui ne défend pas de chapelle.

            • en l’occurrence si puisqu’il a verrouillé les commentaires, oui à sa liberté d’expression, non à celle des autres ….non?

          • @Cactus

            La possibilité d’exprimer des opinions divergentes pour peu qu’elles ne soient pas mainstream et surtout bien étayées font toute la richesse de CP

    • Comme d’habitude, vous ne tirez une conclusion que sur une phrase de l’article pour faire un commentaire qui vous amuse bien.

      L’objet de l’article est la fausse justification des mesures soit-disant anti-propagation du Covid effectivement liberticide en plus d’être ridicules et notamment la mesure phare qui est le port du masque; que constitue l’argument de la protection des personnes agées.

      Pour rappel et vous devriez normalement l’avoir compris. Le Covid se propage essentiellement par contact avec des surfaces contaminés car il a une durée de vie plus longue que les autres virus. Pour le contracter par voie orale, il ne suffit pas que j’aille respirer votre air dans un périmètre de moins de 1.5 mètre encore faut-il que je vous crache ou éternu dessus ce qui entre gens civilisés ne se fait pas beaucoup.

      Ainsi imposer le port du masque en tout temps même en extérieur est idiot et montre bien que l’on se moque du monde et même des petits vieux que l’on prétend protéger.

      De la même manière quand on déclare que se serait la faute des familles, en d’autres termes, du peuples, les gens d’en bas comme disait l’autre, si les EPHAD pourtant fermés au public ont quand même enregistré des dizaines de morts.

      Ceci a pour but de faire reporter la responsabilité sur le peuple et de ne surtout pas se poser de question quant à la gestion des EPHAD, leur procédure de désinfection, l’hygiène de leurs employés etc…

      Nos gouvernants et administrations nous méprisent effectivement et nous sortent cette propagande pour essayer de nous faire accepter par la culpabilisation tout un chapelet de mesures liberticides encore plus drastiques sans cohérence entre elle ni lien avec la protection effective des populations les plus faibles.

      Pour finir, je note que vous ne vous mettez pas à la place de tous ces sa.laud de jeunes et de moins jeunes qui ont perdu leur activité économique et qui ne sont pas prêt d’en retrouver une ou tout du moins du même niveau et qui avec des finances bien moindre vont avoir beaucoup plus de difficulté à prendre soin de leurs parents et grand-parents vieillissant dans les prochaines années. Mais j’imagine que cette protection celle muée par le solidarité familialle n’est pas acceptable.

      • Le sujet de l’article étant les personnes âgées, il ne m’a pas semblé utile de parler des jeunes 🙂 Diversion malhabile vous tentez.
        Procédure de désinfection.. lol. Si vous saviez la difficulté que cela représente de créer des protocoles 100% efficaces (si vous n’étiez pas hors-sol), vous ne diriez pas ça. Car vous ne vous mettez pas à la place de ces milliers de soignants qui travaillent dans les Ehpad, conscients des risques qu’ils faisaient peser malgré eux sur leurs résidents, qui ont dû gérer des détresses psychologiques profondes, qui ont vu beaucoup trop de gens mourir. Non non, vous n’y pensez pas 🙂

    • -27, très joli score !!!
      Mais vous pouvez faire mieux, avec les encouragements du jury 🙂

    • Le plus lamentable dans ce genre de position est de considérer les personnes âgées comme éternelles alors qu’elles risquent de décéder à chaque instant.

      Les laisser seules, c’est les laisser face à ce genre de pensée. Tout bonnement une torture criminelle.

      • @MichelC

        Que savez-vous des personnes âgées?
        Je connais dans mon entourage beaucoup de personnes âgées qui considèrent la solitude comme une vertu, car au fil des années elles ont beaucoup appris de leur semblables.
        Moi qui balance entre deux âges je pense que l’esprit n’a pas d’âge et que beaucoup de personnes qui se croient « jeunes »ne le sont que sur le plan physiologique !
        Moralité : Le temps ne fait rien à l’affaire …….

  • J’ai 73 ans et je ne veux pas qu on pense à moi ou que je sois le justificatif de mesures d un gouvernement dépassé constitué de profiteurs qui seraient incapables de gérer une petite entreprise et qui veulent nous faire croire qu ils peuvent gouverner un pays. Je pense à mes enfants à mes petits enfants et à tous les jeunes que ce gouvernement essaye d apeurer et de culpabiliser

    • Vous êtes loin d’être le seul! Je connais beaucoup de personnes « d’un certain âge » qui sont absolument outrées que l’Etat se permette de leur dicter ce qu’elles doivent faire « pour leur santé », avec un degré d’arbitraire inouï.

      • Ces mêmes personnes ont accepté toute leur vie que l’état prenne la moitié de leur revenu pour le donner à un retraité. A un moment, faut arrêter l’indécence.

          • La vie d’un vieux vaut-elle plus que celle d’un jeune ?

            • Eh mercredi. Pas répondu au bon endroit.

              • La dernière fois que j’ai discuté avec une mamie, elle m’a bien rappelé de lui payer sa pension.

                Socialistes pour le pognon, beaucoup moins pour le reste.

                • Les retraites sont principalement alimentées par les cotisations des salariés et des entreprises (certes avec un décalage). L’Etat n’a à intervenir que pour ses salariés fonctionnaires et là, ce sont plutôt les contribuables qui participent (dont des retraités). Les retraites représentent une somme certaine mais elles ne sont pas pour l’essentiel prises à l’Etat. Parler des sommes colossales payées en dépenses sociales en y incluant les retraites est franchement une perversion ou une idiotie.

    • Il y a des faits et pas qu’en France.
      Mes enfants sont très conscients du problème et ne se sentent pas culpabiliser, mais responsables de leurs actes. Ils aiment leurs grands parents et le leur disent et leurs grands parents qui tiennent à leur santé et vivent encore quelques années comprennent très bien. Ils ne veulent pas mourir un tuyau dans la gorge et maudissent tous ces imbéciles qui parlent de grands mots pour masquer leur égoïsme.

  • Les jeunes n’ont pas besoin d un gouvernement de beaux parleurs pour savoir comment ils doivent de comporter. Les jeunes ont besoin d’une éducation nationale qui fait son boulot et d informations justes et fiables.

  • mon père va fêter ses 89 ans et il veut continuer à voir ses enfants et petits-enfants, à les embrasser tant qu’il le peut; le virus lui fait moins peur que les mesures liberticides

    • L’idée qu’entre deux maux il faut choisir le moindre… Qui oublie cependant que quand on vous demande de choisir entre deux maux, c’est souvent pour vous faire oublier la troisième solution, qui permet d’éviter l’un comme l’autre.

  • Je crois que vous êtes sourde, aveugle ou malhonnête quand vous prétendez qu’on ne parle jamais des jeunes. On n’a jamais autant été dans une société qui fait du jeunisme. Les médias et les politiques nous saoulent avec leur jeunisme. Et si encore, ces générations très souvent mal élevées et qui n’ont surtout pas envie de travailler pour un trop grand nombre d’entre eux avaient un minimum de respect des autres on pourrait commencer à les regarder différemment. Alors revoyez votre copie…

  • C’est plus facile de s’en prendre aux retraités qui vont visiter leurs aïeux, aux petits commerces de province ou au promeneur isolé que d’organiser les EHPAD, les hôpitaux, les grandes tours de bureaux, ou modérer les attroupements de jeunes. Même avec 6 mois pour se préparer et en sachant que le virus va revenir.

    Mais 6 mois à se préparer à quoi ? A dissimuler son incurie, préparer le « monde de demain » et emprunter pour continuer à dilapider comme si de rien n’était ?

    Encore une fois, on va nous dire qu’on ne pouvait pas prévoir le refus d’un nouveau confinement même partiel, les tensions sociales et le chômage. Et effectivement, la majorité de la population ne pouvait pas prévoir la nullité d’un gouvernement adulé par les médias.

  • il y a qu’elle mois j’étais dans un pays libre, et maintenant je vis sous la contrainte et la menace. la liberté est plus importante, la liberté ne se négocie pas.

  • Il ne s’agit pas des vieux… Mais des personnes fragiles.
    Il ne s’agit pas de vous limiter dans vos échanges interpersonnels mais de s’astreindre à physiquement à 5 contacts.
    Vous avez un biais de compréhension.
    Votre liberté n’est pas illimitée, vous n’allez pas tuer votre voisin parce que vous avez envie !
    La Fraternité, 3 ieme mots de notre République vous est inconnu, trop individualiste/égoïste vous êtes…
    Porter le masque, protège les autres de votre ignorance sérologique.
    C’est la même chose que la capote pour le VIH.

    • Bonjour vVDB
      Il n’y a aucune preuve de l’efficacité du port du masque généralisé dehors.
      Mettons un masque dans un lieux clos, ce que je fais depuis le début, alors que la vente de masque était interdit, pas très malin.
      Le préservatif n’est pas encore obligatoire, mais peut-être que vous êtes pour l’imposer avec contrôle policier et tout le toutim.

  • Comme toujours, la liberté implique la responsabilité.

    • Le raisonnement qui consiste à priver les gens de libertés sous prétexte que le covid19 peut tuer, on peut le faire avec n’importe quel virus.
      Si on va donc au bout du raisonnement, du fameux principe de précaution, on devrait vivre masquer et confiner toute l’année.

      Ceux qui ont peur (que ca soit un virus ou autre chose) en tirent les conséquences pour eux et uniquement pour eux.

  • Hier soir je suis tombé sur la dernière publicité etatique qui vous montre une jolie famille qui contamine grand-mère, elle se retrouve ensuite a l’hôpital entre la vie et la mort…

    Heureusement que mon ptit n’est pas assez grand pour comprendre cette « information » car je n’ose imaginer ce qu’il pourrait ressentir en tombant sur un spot aussi sinistre et alarmiste.

    Il vont beaucoup trop loin c’est très grave !

    • Bah, c’est un classique on disculpabilise les sachants pour rapporter le tout sur les ignorants supposés par les sachants. Personne ne va voir une personne âgée avec un rhume.. Sauf les soignants, ils bossent.

      • Décidement….Essayez donc de réflechir à la cigarette qui elle tue énormement plus que la Covid et qui en plus atteint ceux autour qui pourtant la déteste…Campagnes de pubs encore plus atroces que celles vues pour ce virus…Horreurs sur un paquet et j’en passe et bien les fumeurs en ont rien à foutre ( à la Bedos), ils meurent toujours autant , tuent aussi à leur corps défendant et coûtent chaque année en cancers et autres BPCO bien plus que tous les virus réunis….que va me répondr un bon libéral..???

        • Que l’intégralité des soins d’un cancer lié au tabac devrait être à la charge de celui qui le contracte.

          • Une radio pulmonaire coûte entre 25 et 70€, des non fumeurs risquent également un cancer pulmonaire.
            Les taxes exhorbitantes sur le tabac pourraient largement financer des dépistages radio afin que tout le monde en bénéficie lors de la visite médicale au travail…

    • C’est la limite et le problème de toutes ces « publicités étatiques » : c’est aussi bête qu’une pub pour la lessive, mais beaucoup plus agaçant pour ceux qui comprennent qu’on les prends pour des c…

      La stupidité d’une pub pour la lessive ne regarde que la firme pour son impact négatif et l’insulte à l’intelligence du client. La stupidité d’une pub gouvernementale ne peut réjouir que les béni-oui-oui.

    • Je l’ai découverte il y a un petit moment, elle m’a fait bondir et ça continue, donc je change de chaîne chaque fois qu’elle commence. Comment peut-on envoyer un message aussi stupide ? Comment peut-on faire comprendre aux « simples gens » qu’ils doivent arrêter de se faire des bisous et des câlins (ce qui ne se fait plus depuis longtemps d’ailleurs) parce que le week-end venu ils seront assez cons pour faire de même avec Mère-Grand, et que celle-ci va forcément tomber malade ?!!

      • « Comment peut-on faire comprendre aux « simples gens »  »

        C’est la limite de la prophylaxie. Sans masques et lavage de main, on aurait surement une contagion fulgurante (avec l’inconnue de la dangerosité mise à jour).

        Avec prophylaxie on a toujours une contagion équivalente à la grippe car il est impossible d’établir des barrières entre les divers groupes sociaux (famille, travail, amis, fêtes).

        Il ne reste plus qu’à faire comprendre au gouvernement que le meilleur système de santé du monde doit s’efforcer de faire au moins aussi bien que les moins bons sans condamner les autres malades, l’économie et la société.

        • Il me semble que pour faire comprendre aux simples gens(*), il faut dire les choses 3 fois, suivant la méthode qu’on m’a enseignée à 12 ans aux US : « Tell’em what you gonna say, tell’em what you got to say, tell’em what you wanted to say. » Face à des gens simples qui ne portent pas le masque « pasque ça sert à rien, y-z-ont dit que le virus rentre aussi par les yeux quand on s’les frotte… », le fil et le sens du clip publicitaire sont incompréhensibles. J’irais même jusqu’à dire que ceux qui comprennent le clip sont par conséquent assez grands pour n’en avoir pas besoin.
          (*) J’en ai dans ma famille, et je ne les en aime pas moins pour autant.

    • Oui, et cette campagne odieuse ne concerne pas que la France
      https://www.dailymotion.com/video/x7w6bma

      Nous sommes en face d’une ingénierie sociale

  • 230 000 avortements annuels, qui pense à tous ces fœtus qui ne deviendront jamais vieux ?

  • Merci, excellent article, 1000 fois merci.

  • Mme Mas n’hésite pas à manier le paradoxe. En qualifiant « d’incroyablement égoïste » la gestion publique de l’épidémie, elle semble oublier que jamais dans l’histoire de l’humanité la santé n’a été à ce point considérée comme primordiale. La plupart des pays occidentaux ont considéré que la lutte contre la pandémie pouvait se payer d’une récession économique sévère.
    Est-ce de l’égoïsme ? Est-ce de l’altruisme ? La réponse doit être nuancée pour être intelligente.
    C’est ce sens des nuances qui manque dans cet article.

  • Constance (quel beau prénom), c’est la même déconvenue à chaque génération. Sauf que, au contraire de la vôtre, la mienne est tombée dans un pays qui avait toutes ses chances. Elles ont été largement gaspillées. Pourtant, je vous assure que beaucoup d’entre nous, étant bien conscients de ce gâchis, ont fait tout ce qu’ils ont pu pour l’empêcher. Mais nous avons été confrontés à un raz-de-marée de corruption, d’envie et de méchanceté étatique qui nous a submergés. Ceux qui en ont réchappé ont développé un mental de rescapé et ils plaignent votre jeunesse échouée sur le sol de ce pays meurtri et désolé.

    C’est pourquoi, devant ce qu’est devenu cette terre maltraitée d’avoir été très belle, je comprends votre amertume et je la partage. Les mauvais exemples viennent d’en haut. Nos hommes de pouvoir sont trop mal élevés pour être dignes de l’exercer. Que faire pour s’en passer? Se responsabiliser. Je répète : SE RESPONSABILISER. Cela peut s’appeler la résilience ; à l’exemple de ceux qui, même mal nés, arrivent à contrarier un destin désespérant qui semble tout tracé. Vous êtes mal née, au mauvais moment, au mauvais endroit et s’offre à votre regard dégoûté le spectacle d’une population désenchantée et profondément divisée. D’où la nécessité d’une plus grande liberté.

    Vous êtes libertarienne, cela tombe bien, puisque l’heure n’est plus aux consensus sur de larges bases mais à un contrat social qui repose sur très peu de principes rigoureusement respectés pour servir de tremplin à plus de liberté. C’est le chantier qui s’offre à vous. Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où aller. Or vous savez quelle est la direction à prendre et vous pouvez la suivre sans état d’âme. Ne serait-ce que par militantisme esthétique pour rompre avec la laideur morale des petites dictatures qui toujours tentent de nous parasiter. C’est comme la poussière, elles retombent tout le temps et il faut toujours les secouer.

    • En supposant que l’immunité de groupe s’établisse en Suède, le mérite en reviendrait au comportement des Suédois (et à la capacité de leur système de santé à absorber les chocs). Quand bien même les dirigeants français ne seraient pas des pleutres, ça ne suffirait pas en France à pouvoir considérer le pays comme « avantagé ».

      • Ah bon, 1939 – 1940, ça ne vous rappelle rien? A quoi attribuer le confinement derrière la ligne Maginot sinon à la pleutrerie des dirigeants de l’époque et de là, la perte de toute initiative stratégique soit un désavantage évident.
        Pour en revenir à la situation actuelle, il faut reconnaître aux hommes politiques suédois la lucidité et le courage d’être allé à contre-courant en n’abondant pas dans le sens de la peur et de la panique entretenue par les médias: ici aussi, les avantages économiques et sociétaux me paraissent évidents.

        • Le comportement des Français en 39-40 a été de râler comme avant et de collaborer, à une immense majorité. Ca n’est qu’une fois libérés qu’ils se sont « révélés » résistants. Désolé, mais c’est trop facile d’accuser les dirigeants… En tout cas, même si j’en ai moins que des Français, j’ai des amis suédois, et leur comportement dans les mêmes situations n’est indéniablement pas le même, affaire de culture probablement. J’estime que cette différence aurait conduit à une catastrophe sanitaire si la France avait officiellement recherché l’immunité collective.
          Quant à imaginer les politiques et les médias aller courageusement à contre-courant les uns des autres en France, PTDR !

          • Apparemment, les Grecs se sont très bien débrouillés, mais ils ont bénéficié d’une très bonne et très importante information de la part du gouvernement et de leur meilleur épidémiologiste. Dans le même sens, la Corée du Sud qui assez rapidement avait pris un mauvais chemin, a réussi à rétablir la situation de manière favorable.

          • Admettons mais cela revient à dire que nous devons accepter d’être traité comme des gosses à cause de la culture ambiante …. : dur à avaler. Enfin, quand un premier ministre se fait remontrer par les journalistes quand il ne lève pas le doigt comme ses petits camarades, on finit par trouver tout cela normal.

  • SE RESPONSABILISER?? Impossible en France ,tout a été fait depuis 40 ans pour nous lobotomiser,nous décérébrer par la classe politique avide de son pouvoir avec le renfort de l’EN et son idéologie dévastatrice de neurones!
    Encore un exemple,2 français n’ayant pas respectés la quarantaine à leur arrivée en Islande sont responsables de plus d’une centaine de contaminations alors que l’île etait relativement idemne depuis le début avec moins de 10 décès….

    • Il faudrait vérifier cette information comme toutes celles qui ont pour effet de nous culpabiliser.

    • Info démentie ce soir par les autorités finlandaises

      • …au bénéfice du doute. Tant mieux, le doute doit profiter à l’accusé, mais il n’en reste pas moins que ça n’est pas par hasard que les Français sont les usual suspects dans ce genre d’affaire, et que les Français sont bien, comme l’affirme PCC, incomparablement plus difficiles à responsabiliser que les citoyens d’autres cultures.

  • Pourquoi une telle chronique pleine de violence verbale qui, en outre, n’apporte rien de constructif ? La question est seulement de savoir comment protéger ceux qu’on aime de cette saleté de virus qui tue? En les exposant ? Désolé que vous n’aimiez pas ce pays. Il est aussi construit par vous. Dommage qu’un tel article si creux encombre contrepoints

    • Contrepoints est un site libéral et considère que les libertés ne sont pas annexes. Ce n’est pas un question verbale. Le confinement français a été ignoble… Et inefficace.
      Après vous pouvez collaborer, et soutenir la dictature sanitaire qui s’annonce, comme les petinistes en 40.
      PS mettez moi un point Godwin. Soit vous êtes aveugle, soit plus êtes complice.

      • Bonsoir gillib,

        L’appréciation des caractéristiques d’une pandémie devrait avant tout relever d’analyses étayées et précises du corps médical et scientifique, qui pour l’instant ne semble pas en mesure de trouver le vaccin tant attendu au niveau mondial.
        L’avenir reste donc bien incertain, mais ne faut-il pas faire confiance à la science ?

    • @Vieille Tour

      Il n’existe pas encore de preuve scientifique formelle que les « vieux » soient seuls concernés dans tous les cas par la dangerosité de ce virus MUTANT, qui malheureusement n’a pas encore dit son dernier mot.
      Sachons raison garder en évitant de stigmatiser qui que ce soit, car ce virus qui se gausse des frontières et autres sommités médicales ne doit pas être considéré avec désinvolture…….

  • Il y a 30 ans déjà, Philippe Murray détournait « l’envie du pénis » freudien en « envie du pénal » pour dénoncer l’hystérie coercitive d’une part grandissante de la société demandant toujours plus de lois, de carcans, de règlements, d’interdictions, eh bien sûr tout cela au nom de la justice et de la fraternité.

    L’épisode actuel nous rappelle hélas cruellement à quel point une grande partie de l’opinion réclame en effet la tyrannie, oh bien sûr, une tyrannie « douce », acceptée, partagée, embrassée sans réserve au nom de l’amour du prochain et de la science, et subventionnée de surcroît. C’est la forme la pire de la tyrannie, une servitude aussi volontaire que nécessaire puisque le gite et le couvert y sont fournis, et nul ne peut ni ne doit y échapper. Gare d’ailleurs à ceux qui tenteraient de le faire : égoïste, ignorant, imbécile, inconscient, danger public, ennemi du peuple…

    Quant à celui qui s’y conforme et la défend, il en retire à contrario la fatuité de celui qu’Ortega y Gasset appelait : « le petit monsieur satisfait », prototype de l’homme moderne, fils putatif de Bouvard et Pécuchet, et avec lequel toute discussion est une perte de temps puisqu’il a raison par définition. Le pire, c’est que jusqu’à maintenant, on pouvait encore le dénoncer et en rire. Il semble que cela même sera bientôt interdit, peut-être pas par une loi, mais par une « interdiction volontaire » que l’on pourra se signer soi-même, suffit de voir la volée de bois vert que s’est pris Nicolas Bedos pour un tweet bien inoffensif et qui lui a valu jusqu’à un rappel à l’ordre du ministre de la Santé !

    Quelques citations de Murray avant que l’emportent définitivement les croque-morts de l’hygiénisme et les vautours survolant nos Ephad en comptant les morts avec une délectation que cache mal leur déclaration d’amour aux personnes âgées :

    « Toutes les propagandes vertueuses concourent à recréer un type de citoyen bien dévot, bien abruti de l’ordre établi, bien hébété d’admiration pour la société telle qu’elle s’impose, bien décidé à ne plus jamais poursuivre d’autres jouissances que celles qu’on lui indique. Le voilà, le héros positif du totalitarisme d’aujourd’hui, le mannequin idéal de la nouvelle tyrannie, le monstre de Frankenstein des savants fous de la Bienfaisance…

    Sera appelée préhistorique n’importe quelle occupation qui ne retient pas ou ne ramène pas le vivant, d’une façon ou d’une autre, à son écran de télévision : le Spectacle a organisé un nombre suffisant, et assez coûteux, de distractions pour que celles-ci, désormais, puissent être décrétées obligatoires sans que ce décret soit scandaleux. Tout autre genre de divertissement est un irrédentisme à effacer, une perte de temps et d’audimat…

    « Le plus grand malheur des hommes, c’est d’avoir des lois et un gouvernement », écrivait Chateaubriand. Je ne crois pas qu’on puisse encore parler de malheur. Les jeux du cirque justicier sont notre érotisme de remplacement. La police nouvelle patrouille sous les acclamations, légitimant ses ingérences en les couvrant des mots solidarité, justice, redistribution…

    C’est l’ère du vide, mais juridique, la bacchanale des trous sans fond. À toute vitesse, ce pseudo-monde en perdition est en train de recréer de bric et de broc un principe de militantisme généralisé qui marche dans toutes les situations. Il n’y a pas de nouvelle inquisition, c’est un mouvement bien plus subtil, une montée qui sourd de partout…

    …et personne n’a plus le droit de ne pas être volontaire pour les grands travaux de terrassement. »

    Exorcismes Spirituels, les Belles Lettres, 1997

    • @Libertango

      La forte montée de l’insécurité depuis 1997, n’est pas une vue de l’esprit,et peut expliquer que le citoyen lambda puisse se tourner vers »un ordre établi »devenu à ses yeux comme par hasard insuffisant !

      « Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je? Quand on l’approuve et qu’on y souscrit. »(Bossuet).

  • Va au Brésil Constance. Je te souhaite un bon séjour…

  • Je n’ai pas envie de sacrifier toute ma vie professionnelle en me faisant empêcher de voyager pour mon début de carrière, je n’ai pas envie de sacrifier ma jeunesse, pour les quelque années qu’il reste à vivre aux plus âgés, qui ont vécu sans trop de problèmes d’emploi, sans doute aussi bien profité de « mai 68 » et qui veulent maintenant interdire toute rencontre entre les gens. 100% d’accord avec l’article, il faut prendre ses précautions avec ces personnes mais sans plus.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
l'inflation
0
Sauvegarder cet article

Par Jonathan Bydlak.  Un article de Reason

 

Les avis divergent pour savoir qui est à blâmer pour l'inflation. C'est le président. C'est l'ancien président. Les chaînes d'approvisionnement. La Russie. Les entreprises.

Avec une inflation de 8,5 %, il est important de comprendre d'où vient la faute. Et avec des problèmes sous-jacents allant des effets économiques liés au Covid-19 et des décisions prises par les banques centrales aux politiques adoptées par les récentes administrations présidentielles et à l'interconn... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par David Waugh. Un article de l'American Institute for Economic Research

Shanghai, la capitale financière de la Chine, qui compte 25 millions d'habitants, connaît actuellement sa troisième semaine de forte augmentation des cas de covid-19.

En réponse, le Parti communiste chinois (PCC) a mis en place des restrictions sévères à Shanghai, en envoyant une armée de travailleurs de la santé pour les faire respecter. Les citoyens ne peuvent pas quitter leur domicile. Ils ne peuvent recevoir des soins médicaux que sur présentation d'un... Poursuivre la lecture

Les EHPAD existent dans les sociétés devenues prospères, et où les progrès médicaux, l’abondance alimentaire, l’amélioration des conditions de vie ont permis le vieillissement. Malheureusement, certains sont devenus dépendants. De manière concomitante la prospérité a donné les moyens matériels de prendre soin de ces personnes, dont la prise en charge est trop lourde pour les familles... quand famille il y a.

L’État maltraitant

« En 2018, la dépense de soins de longue durée aux personnes âgées s’élève à 11,3 milliards d'euros. L’essent... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles