La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte les mains

Au gouvernement, on change de têtes mais pas de formations, de méthodes, ni de buts : le plumage des Français continuera donc sans trêve.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Administration-School office by Ken Shelton (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La haute administration au pouvoir : l’occupant intérieur se frotte les mains

Publié le 6 juillet 2020
- A +

par h16

Une nouvelle page du quinquennat Macron est donc en train de s’écrire sous nos yeux pas du tout ébahis : comme prévu depuis plusieurs mois (il suffit de relire quelques titres de la presse people pour s’en souvenir), Ed l’épicier est donc reparti dans son Havre. Le remplaçant est exactement à la hauteur de ce qu’on pouvait prévoir.

Ici, je me contenterai de constater ce que beaucoup d’autres ont déjà noté depuis vendredi : Jean Castex, c’est l’exemple type de l’exécutant, le bureaucrate de l’ombre qui ne risque pas, sur le papier du moins, de prendre un peu trop de cette lumière que le président Macron recherche toujours avec gourmandise.

Le choix de Philippe comme précédent Premier ministre correspondait d’ailleurs aux mêmes critères, et ce dernier doit plus que probablement son départ à la bonne popularité dont il a joui ces dernières semaines malgré la gestion absolument calamiteuse de la crise sanitaire. Au passage, ceci illustre le pouvoir des médias au mieux pour façonner l’opinion, au pire pour leur capacité à déformer la réalité au point de conférer une popularité à cet homme falot dont les performances furent objectivement nulles.

Dans ce cadre, Castex ne dépare donc pas : selon que la presse le prendra en grippe ou non, peut-être assisterons-nous à une amusante bataille de popularité entre lui et le président, ce qui ne manquerait pas de sel dans une vie politique qui en est d’autant dépourvue qu’elle est de plus en plus peuplée de gamélards, d’imbéciles et d’incompétents dont les crises, qui se succèdent maintenant à un rythme soutenu, mettent en exergue les défauts les plus saillants pour la consternation renouvelée de la partie la plus contribuable du peuple français…

En effet, au-delà des considérations quasi-pipolesques sur le nouveau Premier ministre, force est de constater que les « ténors » politiques actuels sont d’une extraordinaire homogénéité. Pour citer les plus en vue actuellement, notons que Philippe sort – étonnement !- de SciencePo et l’ENA, après avoir pantouflé chez Areva, que Bruno Le Maire, qui a lui aussi fait – surprise !- SciencePo et l’ENA, n’a jamais travaillé dans une entreprise privée, que Macron lui-même, sorti lui aussi – coïncidence !- de SciencePo et l’ENA, a pantouflé chez Rothschild, et que notre brave Castex sort – c’est original !- de SciencePo et l’ENA et, comme Bruno Le Maire, n’a jamais bossé dans le privé (ce qui ne l’a pas empêché d’encaisser jusqu’à présent de coquettes rémunérations, même si le passage par Matignon va amoindrir ses émoluments).

Ceci indique assez clairement qu’on poursuit avec application la tendance, déjà entamée depuis plusieurs années, de recruter toujours dans le même vivier d’approximatifs coûteux et surtout d’individus dont le formatage intellectuel à l’étatisme centralisateur est total. Il n’a d’ailleurs pas fallu attendre longtemps pour que Castex confirme la tendance dans laquelle toute solution proposée passera d’abord et avant tout par l’État : apparemment, la crise sanitaire trouvera son dénouement grâce à l’État (vu l’historique, merci du cadeau !) et en ce qui concerne la crise économique, que même le Président Macron envisage maintenant comme « très dure » dans les prochains mois, l’État sera indispensable pour la surmonter ; apparemment, les étincelles qu’il a faites les dernières années justifient amplement de continuer à lui faire confiance. Vous allez voir, ça va super bien se passer, mais prévoyez tout de même un peu de vaseline, ça pourrait aider.

Et si officiellement, la mission du Premier ministre consistera donc à accompagner les Français dans le calvaire qui les attend, il n’en reste pas moins qu’on devine aussi sa mission officieuse : en choisissant ainsi un tel bureaucrate, avec une telle formation, de tels faits d’armes passés et, déjà, de telles première déclarations, il ne fait aucun doute que le but inavouable mais parfaitement clair de Castex sera de conserver, par tous les moyens, la mainmise de l’administration sur le pays ; l’Occupant intérieur veut continuer à toucher ses rentes. Les privilèges ne seront pas modifiés, les petites habitudes ne changeront surtout pas, la mise en coupe réglée continue.

Certes, on conviendra qu’on ne devait pas s’attendre, compte-tenu des derniers événements politiques, à un soudain virage libéral voire une baisse (même modeste) des impôts ou un vent de liberté dans le pays : tout a été fait, ces six derniers mois, pour au contraire augmenter les impôts courants et futurs avec une explosion de la dette publique et réduire nos libertés en invoquant la crise sanitaire afin d’assigner plusieurs dizaines de millions de Français à résidence.

Ici et d’évidence, Castex jouera donc les prolongations… Sur du velours parce que les Français, en réalité, semblent assez manifestement d’accord pour cet agenda : il suffit de voir les sondages s’empiler qui indiquent tous, avec une belle cohérence, cet amour inaltéré de l’interventionnisme d’État pour comprendre que l’accroissement permanent de ses prérogatives ne les gêne pas. L’inculture économique étant maintenant distillée avec application dès le plus jeune âge à chaque petit Français, il n’est pas étonnant qu’aucune connexion n’ait été faite entre l’appauvrissement global de ceux-ci et l’augmentation parallèle de la place de l’État et de ses ponctions toujours plus grandes pour un résultat, lui, toujours plus médiocre : dès lors, si la situation s’aggrave de mois en mois dans le pays, c’est évidemment qu’il n’y a pas assez d’État, pardi !

Dans ce contexte, le nouveau Premier ministre n’aura donc aucun mal à continuer l’œuvre de ses prédécesseurs. Les impôts, prélèvements, taxes, interdictions, obligations, contraintes, formulaires et vexations administratives de tous ordres continueront donc de s’abattre sur le peuple qui, à la prochaine crise, constatera la nullité (voire la létalité) des services qu’il paye pourtant fort cher… Ce qui lui permettra d’en vouloir encore plus, dans un cercle vicieux que l’Occupant intérieur ne pourra que trouver tout à son avantage.

Ce pays est foutu.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Le constat est dur, mais difficile à contredire.

  • l’occupant intérieur se frotte les mains

    Lui c’est avec de l’huile rare et des paillettes d’or à volonté, nous c’est avec de la vaseline, pour autant que l’état n’en fixe pas le prix… D’ailleurs, à deux mains, il va pouvoir se les frotter, et pas que dès demain 😉

    mais prévoyez tout de même un peu de vaseline, ça pourrait aider.

    Quelque chose me dit c’est en barils qu’il faudra se fournir. Pas qu’un peu mais beaucoup. Stockez : cela va chauffer.

    CPEF.

    • La vaseline étant à base d’hydrocarbures je préconise la graisse de canard ou d’oie pour être en accord avec le sinistre de tête et être ecolo compatible.

    • Il n’y a pas que l’occupant intérieur, bien réel…
      La France est aussi occupée par une invasion migratoire. Elle l’est encore bien davantage par l’idéologie des Frères Musulmans.
      La France est aussi occupée par des ONG d’origine anglo-saxonne qui prétendent lui dicter ses lois tout en fracturant la société
      La France est occupée militairement depuis que F. Hollande début 2016 a finalisé discrètement le travail commencé par Sarkozy en 2009 avec la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’OTAN. A savoir la réadmission de la France dans le Protocole de Paris qui autorisait le stationnement des organismes de l’OTAN et de leurs personnels sur notre territoire, et qui avait été dénoncé par De Gaulle.
      La France est occupée à distance par la Commission Européenne (et autres organes internationaux qui lui dictent ses lois en lieu et place du peuple français)
      La France est occupée insidieusement par les puissances financières qui détiennent sa dette
      La France est occupée par des réseaux maçonniques peuplés d’idiots utiles mais dont les dirigeants sont actifs dans la déconstruction nationale. Parce que la nation, c’est le mal.
      Et les gouvernants français sont les collabos de cette occupation. C’est pour cela qu’ils ont été promus pour être élus. Peut-être n’ont-ils pas le choix. Mais on ne les a pas vus prendre beaucoup de risques pour combattre l’occupation de leur pays. Bien au contraire.

      • La commission européenne ne dicte de loi à absolument personne. Sur la base d’une feuille de route qui lui est imposée par les États membres, elle formule des propositions.
        Les États membres et le parlement européens ont ensuite parfaitement le loisir de les refuser ou des les amender comme ils le souhaitent, à charge pour la commission de retirer sa proposition si elle juge les modifications apportées trop éloignées de sa proposition initiale.

        Une fois le texte adopté, elle ne fait qu’appliquer ce que les Etats membres et le parlement ont validé en toute connaissance de cause.

        D’où l’importance de NE PAS envoyer de guignols au parlement européen, et d’envoyer des gens qui s’intéressent à la matière et non pas parce que la place est bonne.

        • L’occupant intérieur n’a aucun intérêt à voir la population pouvoir se passer de lui. L’occupant souhaite que tous les mécanismes de solidarités naturelles (famille, communautés, patrie ..) soient détruits ou ringardisés dans les médias aux ordres.
          Nos maîtres appliquent leur plan en commençant par la destruction des valeurs traditionnelles de la famille, et par la Grande Substitution.
          Et comme nos maîtres se soutiennent dans une grande chaine d’union de la Fraternité universelle, il n’y aura personne en face (parmi les politiciens énarques) pour les arrêter. CPEF.

    • Le sous titre « La rentrer sera très dure » comporte une belle faute d’accord….
      Qu’on peut corriger de 2 manières : au premier degré, « La rentrée sera très dure », merci c’est l’évidence même.
      au second degré « La rentrer sera très dur », est-ce un lapsus freudien inspiré par Macron? On peut le penser, d’où la pertinence du conseil de prévoir des stocks de vaseline.

  • Un tour de plus dans le carrousel étatique. Attention la musique va s’accélérer.

  • On devrait remercier nos institutions pour nous offrir la crème de l’élite, la sélection est très dure, tellement dure qu’à la sortie de l’épreuve finale, l’ena, ils sont morts.. De l’intérieur, plus d’âme plus de conscience , le grand vide.. Prêts à être menés à la baguette ou avec de grosses ficelles du moment qu’ils restent au sommet et c’est très dur, souvent ils sont obliges de cumuler des petits boulots comme les prolos ou des second couteaux !

  • Oui bien vu mais tant qu’une majorité d’exemptés votera pour que la minorité paie ses revendications rien ne changera !!! La seule sortie est de pouvoir mettre le marché en main à tous ces quémandeurs :  » combien êtes vous prêts à payer pour avoir ce que vous demandez sachant que l’état vous demandera le double du coût réel pour couvrir les frais de gestion ( recouvrement et distribution ) ????  » Pomper l’argent gratuit des autres sans limite va faire exploser le système en rendant tout le monde pauvre !!!!

  • Tout est dit,inutilité totale du PM,hidalgo peut d’ores et déjà préempter l’Hotel de Matignon pour rééquilibrer la sociologie du quartier cela ravira Lindon!

  • En dehors des lèche-c… médiatiques, on ne sait pas trop qui se réjouit du grand show de la mise en place de l’administration Macron2 parmi les tranches d’age de la population ?

    Les retraités doivent pourtant guetter avec anxiété leur convocation pour l’usine Soleil Vert, et les jeunes diplômés en « technologie de confinement appliqué » doivent se demander combien d’années ils devront perfectionner leurs connaissances chez leur vieux en attendant de trouver du boulot.

    Le maximum de la courbe de Laffer étant très largement dépassé, les impôts ne pourront plus boucher les trous. Il ne reste plus qu’à mettre au clou la Joconde et vendre le Mont-Saint-Michel et les ruines de Notre Dame de Paris (si on trouve preneur).

    Avis à Tanguy : quand tes vieux auront reçus leur convocation et que l’état aura confisqué l’héritage, tu ne pourra même plus squatter.

    • Tout à été déjà vendu, reste Versailles mais notre roi semble vouloir mettre sa cour à la campagne. Paris est trop invivable, hidalgo va semer du blés aux champs elysee sur les conseil de sa doublure , pulevar, la dame aux écailles, spécialiste en agriculture parisienne.. C’est peut être un homme planteur de petites graines.. .allez savoir.. Montebourg, femme ou homme ?

  • Le sondage est encore un choix entre le sandwich au caca et la poire à lavement, comme les élections. Plus pertinent mais qui n’existent plus du tout en francistant sont ce genre de sondage, le plus récent est de 2013:

    La dette et les déficits publics, priorités des Français selon un sondage:
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/10/29/la-dette-et-les-deficits-publics-priorites-des-francais-selon-un-sondage_1596136_823448.html

    Un sondage Ifop confirme le ras-le-bol fiscal éprouvé par les Français, partisans à 61% d’économies budgétaires, quitte à fermer certains services publics.
    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/02/01002-20131202ARTFIG00522-les-francais-reclament-moins-de-fonctionnaires.php

    Réformer la retraite des fonctionnaires? Les Français sont pour à 75%
    http://www.challenges.fr/patrimoine/20130607.CHA0508/retraite-des-fonctionnaires-75-des-francais-favorables-a-la-reforme.html

    Trois quarts des Français hostiles au cumul des mandats local et parlementaire selon un sondage
    http://www.20minutes.fr/societe/1227667-20130925-75-francais-hostiles-cumul-mandats-local-parlementaire-selon-sondage

    78 % des Français jugent que le nombre d’élus est excessif.
    http://www.contribuables.org/2012/11/05/78-des-francais-jugent-que-le-nombre-delus-est-excessif-sondage-exclusif-csa-le-cri-du-contribuable/

  • Quand on voit le bilan de tous ces sortis de SC Po et de l’ENA – qui occupent tous les leviers d’administration et de grandes entreprises – fs , on constate avec stupéfaction le niveau nul de ces écoles dites « grandes ». Il n’y a qu’à attendre que le bon peuple comprenne que sans une suppression du statut de la fonction publique, il continuera sa descente dans le déclin , la sujétion et l’appauvrissement.

    • Il n’y a de grandes écoles que d’ingénieurs ou de commerce. Leur assimiler l’ENA est une fourberie récente des politiciens.

      • L’dée est de relocaliser et relancer l’industrie de la pompe à vélo en équipant massivement les écoles : vous mettez le bout du tuyau dans la bouche de chaque étudiant, et vous pompez …

  • La différence est que, maintenant, quand le peuple va un peu trop remuer, il suffira d’agiter une suspicion de virus pour parquer tout le monde dans ses pénates.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les éditorialistes commencent à s’impatienter : Emmanuel Macron n’a toujours pas nommé son Premier ministre. Jean Castex est déjà dans les cartons, plusieurs personnalités ont déjà été approchées. Les rumeurs se font et se défont au gré de l’actualité, des fuites élyséennes et des fantasmes médiatico-journalistiques. Seulement en régime hyperprésidentiel, le nom du Premier ministre a-t-il vraiment de l’importance ? Si tout est piloté de l’Élysée, qu’il soit homme, femme, ex-socialiste ou ex-LR, l’importance n’est que d’ordre communicationnel.... Poursuivre la lecture

Meetings politiques destruction massive pass sanitaire
6
Sauvegarder cet article

Ce n'est pas parce que la campagne s'est quasiment évaporée quelque part entre le Donbass et la quatrième dose de produit magique de Pfizer qu'elle n'existe plus du tout. En réalité, certains ont bien compris toute l'importance de distribuer encore quelques bonbons avant le manège électoral. Et avec les petites surprises sur les prix actuels de l'énergie, voilà une occasion en or de faire briller la fine fleur de la redistribution à la française.

Il faut dire qu'actuellement, ça picote !

Les prix des matières premières flambent ... Poursuivre la lecture

Meetings politiques destruction massive pass sanitaire
5
Sauvegarder cet article

https://www.youtube.com/watch?v=c2g8r_lkNJw

 

L’exploit était pourtant de taille. Comment faire tenir  6 contradictions dans un seul discours de 20 minutes ?

Défis pourtant réussis haut la main par Jean Castex dans son discours du 20 janvier 2022.

Le drôle de discours du Premier ministre Jean Castex

Il faut dire qu’il a commencé très fort avec des phrases invraisemblables comme « la levée des restrictions […] à la faveur du pass vaccinal », alors que le pass vaccinal est une restriction. Ou encore « le varian... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles