Bugs Bunny remis au goût du jour : la censure a fait mouche

Les armes sont désormais prohibées dans les cartoons The Looney Tunes, au nom des « sensibilités modernes ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Capture d'écran YouTube- Best of Yosemite Sam by Hermann Huber

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bugs Bunny remis au goût du jour : la censure a fait mouche

Publié le 12 juin 2020
- A +

Par Margot Arold.

C’est fini : Elmer Fudd, le chasseur de Bugs Bunny dans le dessin animé The Looney Tunes n’aura désormais plus de fusil. Trop politiquement incorrect.

Opération mains propres

Son showrunner Johnny Ryan l’assume : « We’re not doing guns. » (« On ne fait pas dans les armes »).

Il ajoute :

« We’re going through this wave of anti-bullying, everybody needs to be friends, everybody needs to get along, Looney Tunes’ is pretty much the antithesis of that. »

Nous traversons une époque de lutte contre l’intimidation, tout le monde doit être ami, tout le monde doit s’entendre. Les Looney Tunes sont à peu près l’antithèse de cela.

Que la société Warner Bros. s’adapte à son public n’a en soi rien d’anormal. Et qu’une nouvelle politique s’adapte aux nouveaux cartoons peut à la limite se comprendre. Les dialogues peuvent être au goût du jour. On pourrait aussi créer de nouveaux personnages.

Mais après l’opération mains propres sur Lucky Luke, dépossédé de sa cigarette, qu’on enlève la carabine d’un chasseur est déjà plus complexe à justifier. Yosemite Sam (Sam le Pirate) n’aura plus non plus ses deux revolvers très cartoonesques. Le grand ennemi de Bugs Bunny apparaît d’ailleurs dans sa nouvelle virginité, les mains vides et les bras ballants (mais puisque on vous dit qu’il est « redoutable » !) sur sa page Wikipedia, révisée le… 9 juin 2020.

Pour le producteur de la série, Peter Browngardt, « la décision de faire disparaître les fusils et pistolets sert à adapter le dessin animé aux « sensibilités modernes », à l’heure où les manifestations contre les violences policières abondent aux États-Unis et où le port d’armes à feu est remis en question. » lit-on dans Le Point.

Les chasseurs sont-ils le nouvel ennemi ? Et à travers les personnages de cartoon, tout propriétaire d’armes à feu serait-il considéré comme un danger pour les chères têtes blondes ?

N’est-ce pas plutôt la volonté que l’on met dans son usage qui fait de l’objet un danger, non l’objet en soi ? Elmer Fudd chassera donc désormais Bunny avec… une faux. Un outil bien dangereux, bien tranchant et bien pointu (mais puisqu’on vous dit que ce n’est pas une arme !) pour des enfants qui n’en auront probablement jamais vu une en vrai et ne savent même pas à quoi cela peut bien servir… (et probablement pas non plus les scénaristes, trop jeunes ou trop ignares pour comprendre l’ineptie de la substitution).

La censure est désormais complètement intégrée

Warner n’a même pas attendu une réglementation imposée sur le sujet : elle la devance, pour s’adapter au goût du jour. C’est dire qu’il n’y a même plus besoin de censure : elle est désormais intériorisée.

HBO prend d’ailleurs le même chemin en retirant de sa plateforme Autant en emporte le Vent, jugé trop raciste.

L’autocensure permettrait de montrer qu’on est un « pur » : « Il faut être vu pleurant, il faut être vu s’agenouillant, il faut être vu s’indignant, il faut être vu ‘antifasciste’ «   écrit Anne-Sophie Chazaud dans un article du FigaroVox.

Les sensibilités modernes ? Mais lesquelles ?

Au nom des « sensibilités modernes », quels propos faudra-t-il désormais censurer ? Quel esprit critique pourra-t-on inculquer à des enfants qui n’auront jamais entendu le moindre point de vue adverse, la moindre critique, le moindre propos allant à l’encontre de « leur sensibilité » et surtout celle de leurs parents ?

Faire disparaître l’image, ou la notion, est un effacement du réel : la volonté de re-créer une société débarrassée de toute contradiction, bien au contraire d’apporter un apaisement, créera des tensions encore plus vives puisque l’esprit n’aura jamais été confronté à la diversité des points de vue, des cultures, des individus.

Dans Slate, c’est Jean-Marc Proust qui analyse dans un excellent article, qu’on ne peut remettre en question un mythe que s’il a bel et bien existé, prenant en exemple les méchants Indiens des westerns comme The Covered Wagon (1923) ou The Plainsman (1937) auxquels ont succédé La Flèche brisée, La Dernière chasse, Soldier Blue, Jeremiah Johnson, Little Big Man, Josey Wales qui ont déconstruit le mythe.

Ce n’est donc pas en faisant disparaître ce qui dérange qu’on éveille l’intelligence. Bien au contraire.

Il ajoute : « C’est en faisant appel à l’intelligence des imbéciles qu’on les confond. Pas en nous comportant nous aussi en imbéciles. »

On ne gagne jamais un débat en l’empêchant d’avoir lieu. That’s all folks !

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • Habitant sur la Côte d’Azur, je m’abrite maintenant du soleil afin de ne pas bronzer pour ne pas être soupçonné de « black face »…

  • après sa censure par HBO , les ventes  » d’autant en emporte le vent  » explose ; il est en tête des ventes dans sa catégories sur le site Amazon….comme quoi …..la bien-pensance doublé d’une bêtise sans nom n’a pas encore gagné ….

  • Pour HBO, il faut souligner qu’ils comptent le remettre en ligne avec un « avertissement quant au contenu potentiellement choquant » avec une mise en perspective historique.

    Pour la moralisation de Lucky Luke, il faut rappeler qu’en dehors d’être un grand fumeur, il avait tué son sosie, il buvait des alcools forts ( « jus de panthère » ) et, dans une mini-« bande » de deux pages, rendait hommage aux demoiselles d’un « saloon avec étage »

  • Terrible cette bien pensance !
    Des minorités imposent leurs idées et refusent qu’elles soient confrontées aux autres…
    C’est construire un monde de frustrés et d’aigris !

  • L’occident se talibanise, ça va mal finir.

  • le monde nouveau est d’une connerie… vraiment çà fait peur

  • Spielberg avait subi les foudres de certains lors de la sortie des « La couleur pourpre » en 1985.
    La raison? Un des personnages principaux, le mari, était un parfait salaud, mais il était noir et non, ce n’était pas possible.

  • Censure de films et dessins animés, destruction des statues et agenouillement.
    C’est de l’intégrisme religieux.

  • C’est un monde d’une tristesse infinie qui se dessine.

  • On avait bien déjà supprimé sa cigarette à Lucky Luke, sa pipe à Monsieur HULOT, pour des raisons soit disant de santé publique. Alors que l’un et l’autre été d’un autre temps, celui ou nous avions la liberté de vivre comme nous le voulions et ou nous pouvions assumer nos responsabilités face au risques.
    Tout cela est aberrant. C’est avec des bêtises de ce genre que l’on instille le virus des dictatures…

    • Non, c’est un symptôme qui indique qu’une société est malade et depuis longtemps, elle agonise mais renaîtra de ses cendres tel un phénix. Ce n’est parce que les élites sont siphonnees que le peuple est atteint de cette maladie du sang bleu.

      • Nous l’espérons tous et vous avez raison le pire n’est pas certain… Toutefois beaucoup d’ingrédients sont là pour que le peuple, épuisé cherche du repos auprès de ceux qui leur en proposeront et s’ils sont machiavéliques, sans s’en rendre compte il plongera en enfer.

      • Ben si justement, le peuple souffre exactement des mêmes maux et les sociétés s’effondrent pour ne jamais renaitre, rome, grèce, égypte, perse, babylone…

  • J’aimerais bien voir ce que donnerait la licence Call of Duty sans armes… En fait non il vaut mieux ne pas donner l’idée aux censeurs bien-pensants du camp du bien.

  • Grave dérive, qui ne date malheureusement pas d’hier. N’étant pas expert du sujet, je me demande si certaines universités américaines n’ont pas mis en oeuvre des mécanismes de protection, en affichant clairement que chez elles, les enseignants ont une liberté de parole et que les étudiants « choqués » n’ont qu’à aller voir ailleurs. Je suis sûr que cela leur attirerait une nombreuse « clientèle ».

    • @Laurent Lenormand
      Bonjour,
      Les universités américaines sont gangrénées par les idéologues gauchistes.
      Les professeurs sont soumis à la même pression de la part des doyens d’université quand ce n’est pas tout simplement celle des étudiants. (par exemple : Amy Wax, Penn law, Gordon Klein, UCLA)

  • L’humanité serait-elle devenue complètement débile ?
    Le pays où les armes sont en vente libre combat fusils et carabines dans les BD et dessins animés ! Comment le justifier cette nouvelle lubie ? C’est plutôt comique ! Il y a 100 ans, entre 1920-1933, ce même pays interdisait la consommation et la vente d’alcool. Cette prohibition a vu fleurir les distilleries clandestines, engendrer la contrebande et la guerre des gangs à tire-larigot qui furent un « gage de paix », de réussite resplendissante et de désintoxication de la population !
    Outre le lavage de cerveaux, quelles seront les conséquences de cette nouvelle idiotie ?

  • Rebaptiserons ils l’ACME corporation ?

  • On verra combien de temps durera leur lubie face à la cruelle réalité des ventes. L’attrait et donc les ventes de leurs cartoons sans armes, sans canon, explosion et autres pyrotechnies non bien-pensantes, risquent de fortement chuter.
    Le nombre de cartoons « ancienne manière » disponibles permettra de continuer à s’amuser.

    A partir du moment où il y a une demande pour ces films/cartoons non politiquement corrects, il y aura un marché qui fera le bonheur de toute entreprise qui saura l’appréhender correctement.

  • « Les chasseurs sont-ils le nouvel ennemi ? »
    En enlevant, sciemment, au grand jour, le fusil de chasse d’Elmer, et les deux révolvers de Sam, HBO et consors continuent l’attaque constante sur le 2nd amendement U.S.
    En supprimant le fusil du chasseur, la prochaine cible des anti armes est claire et nette : tout possesseur d’arme à feu.
    Leur timing est catastrophique d’ailleurs, malgré leurs déclarations.
    Plus d’une centaine de villes U.S ont subi des émeutes et des pillages. Des piles de briques sont disposées le long des trajets des manifestants, soit dans la rue, soit dans des endroits un peu à l’écart.
    Après des semaines de confinement, les patrons et les employés ont espéré pouvoir reprendre leurs activités. Les briques, les feux et les pillages en ont sapé un paquet, surtout des petits commerces.
    Le timing est catastrophique car on voit des personnes mises au sol, battues, laissées pour mortes, ou tout simplement abattues. Dans le même temps, il est demandé que les services de police soient définancés (defund the police) voire abolis (abolish the police), alors qu’il y a encore quelques semaines, la police était la seule entité apte, adoubée, au port d’armes.
    On voit aussi que ceux qui subissent les violences sont ceux qui sont désarmés. Ceux qui sont armés résistent mieux : c’est l’effet « Korean roofs ».

    « Gun control doesn’t protect you from criminals. Gun control keeps criminals safe from you. » Colion Noir.

    David Dorn, policier pendant 38 ans, en tant que civil retraité n’avait pas le droit de porter d’armes. Saint-Louis interdit le port d’arme dans la ville.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Parmi les dispositions du décret du 28 juin 2022 portant convocation du Parlement en session extraordinaire, publié le 29 juin dans le Journal Officiel, on retrouve à l’article 2 alinéa 8, l’examen de la « proposition de loi portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne en matière de prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne ».

Celle-ci fit l’objet d’un accord en Commission mixte paritaire. Disons-le d’emblée, ce texte représente une menace sérieuse pour l’État de droit, notammen... Poursuivre la lecture

Par Matt Hampton. Un article de la Foundation of Economic Education

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, le gouvernement russe a imposé une censure sévère à ses citoyens afin de limiter les discussions négatives sur la guerre.

En Russie plusieurs organes de presse indépendants ont fermé leurs portes ou ont censuré la couverture de la guerre. La censure du gouvernement a également touché les reporters étrangers : en mars, la Russie a bloqué l'accès à la BBC, à Voice of America et à d'autres médias occidentaux. La BBC a in... Poursuivre la lecture

pro-vie
0
Sauvegarder cet article

Par Robert Corn-Revere.

 

L'annulation de l'arrêt Roe v. Wade a déclenché une vague d'activisme de la part des militants anti-avortement qui cherchent à achever le travail. Ils étudient maintenant comment empêcher les avortements mais aussi partager des informations sur les services qui les pratiquent.

Le National Right to Life Committee (NLRC) a rédigé un projet de loi type visant à fournir ce qu'il nomme "un régime d'application efficace" pour éradiquer l'avortement. L'une des pièces maîtresses de la proposition e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles