Le gouvernement infantilise sa communication

Emmanuel Macron communique comme un incohérent directeur du marketing. Il dit tout et son contraire en paraissant toujours convaincu de ses propos.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Alyssa Stevenson on Unsplash - https://unsplash.com/photos/slpibXIhizI

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le gouvernement infantilise sa communication

Publié le 9 juin 2020
- A +

Par Michel Gay.

Emmanuel Macron communique comme un incohérent directeur du marketing. Il dit tout et son contraire en paraissant toujours convaincu de ses propos. L’essentiel est de vendre ou de se vendre.

Il déclare par exemple le 14 janvier 2020 qu’il veut freiner l’essor des éoliennes mais, le 21 avril 2020, il laisse publier un programme gouvernemental pour les développer encore davantage.

Il déclare soutenir le rôle du nucléaire dans la transition énergétique en décembre 2019 mais cette même programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de son gouvernement prévoit de réduire d’un tiers sa part dans la production d’électricité.

Certains pensent que dire tout et son contraire avec conviction, c’est ça la politique ! Vraiment ?

Communication et propagande

Cette communication aux allures de propagande est conduite par des cellules constituées de spécialistes en sciences comportementales.

Il en existe une au sein de la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) où sept chercheurs conseillent les ministères et le Service d’information (de propagande ?)  du gouvernement (le SIG).

La communication politique est désormais pensée comme une publicité pour pousser « gentiment » la population dans la « bonne » direction que les propagandistes ont choisi à notre place pour diverses raisons (croyance, idéologie, intérêt personnel…).

Certains sont même probablement convaincus qu’ils pensent dans l’intérêt général. C’est alors avec un « paternalisme bienveillant » (comme disent les théoriciens) qu’ils endorment et manipulent le peuple en utilisant des biais mentaux : c’est une science instrumentalisée au service d’une idéologie soutenant aveuglément les énergies renouvelables.

Démocratie participative…

Les conférences citoyennes et autres « consultations » de la prétendue démocratie participative ne sont rien d’autres qu’un écran de fumée savamment orchestré.

La population peut bien dire et écrire tout ce qu’elle veut si ça lui fait du bien mais tout est déjà écrit et fixé. Le politique consulte et fait semblant d’écouter le citoyen qui a l’impression d’être considéré et de pouvoir influencer les décisions en cours.

Ainsi, 60 % des interventions de la dernière consultation publique sur le projet de PPE étaient opposés aux éoliennes. Mais qui se soucie au gouvernement de ces consultations et de l’opposition de nombreux députés et du Président des Hauts-de- France (Xavier Bertrand) contre ces mêmes éoliennes ?

Apprendre à décrypter cette communication cousue de fils blancs et d’indifférence est souvent facile en y prêtant attention. Mais on ne peut pas toujours rester vigilant… pour déceler toutes les déclarations faussement « paternalistes ».

Les Français ne sont pas prêts à se réconcilier avec les politiciens. Ils aimeraient certainement mieux que la communication gouvernementale se fasse d’adulte à adulte alors qu’elle les infantilise, sur l’énergie comme… sur la santé.

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  •  » il dit tout  » , pour appâter les uns ,  » et son contraire  » , pour appâter les autres ; un moyen comme un autre pour s’attirer l’attention de tout le monde ; ce n’est pas un président que nous avons mais une girouette ;

  • Par ces temps de pandémie, lavez vous les mains , la télévision se charge de vous lavez le cerveau s’il vous en reste un peu après les incongruités que vous avez dû digérer depuis trois mois

  • macron est aux abois.. le ‘en meme temps » comme prévu a foiré.. et toute son action était dans ce rêve éveillé.. la gestion du covid et les résultats du confinement vont provoquer une crise sociale sans precedent..
    Plus personne ne veut travailler , l’etat paye tous les salaires..
    on ne sort du socialisme que par la faillite .. on y va , çà me parait l’évidence

  • Ce président mielleux est un véritable pot de miel : un attrape tout.

  • en fait il est bête voire stupide …

  • « Il déclare soutenir le rôle du nucléaire dans la transition énergétique en décembre 2019 mais cette même programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de son gouvernement prévoit de réduire d’un tiers sa part dans la production d’électricité. » pas nécessairement incohérent si on ajoute un objectif de diminution la consommation totale significatif..

  • Mais il a une mâchoire carrée si jolie, qui fait craquer le bourgeois.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Ecriteau sur lequel est marqué "A bientôt c'est fermé"
3
Sauvegarder cet article

Sobriété, sobriété, sobriété : les médias, les amuseurs publics et les éditorialistes se réapproprient les mots du pouvoir politique sans trop se poser de questions. C’est d’ailleurs parce qu’ils ne se posent pas trop de questions qu’ils sont utiles à la classe technocratique, sans quoi le public pourrait s’interroger sérieusement sur l’intérêt de revenir à un modèle préindustriel disparu depuis le XVIIIe siècle.

Parler de « normalisation » ici signifie essentiellement chercher à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Un pa... Poursuivre la lecture

Les dirigeants français et européens maltraitent le nucléaire depuis 20 ans.

Résultat : alors que la France rayonnait dans le monde et dominait l’Europe dans l’industrie nucléaire pendant les années 1990, les Américains confortent maintenant leur position en Europe en remportant l’appel d’offre pour une première centrale nucléaire en Pologne.

 

La Pologne s’engage dans le nucléaire américain

La Pologne, où le charbon est toujours prédominant pour sa production d’électricité, opte pour le nucléaire. Le 28 octobre 2022... Poursuivre la lecture

Un article de Conflits

Les années 1960 et 1970 ont connu une énergie abondante et peu chère. Les solutions et les réussites d’hier peuvent être des éléments d’innovation pour les problèmes de pénuries d’aujourd’hui.

Au début des années 1970, tout allait pour le mieux dans la Communauté européenne — comme on appelait alors l’UE. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la reconstruction d’une Europe meurtrie a été rendue possible grâce au plan Marshall, du nom du secrétaire d’État aux relations internationales du gouvernement ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles