Ces « brigades » qui vont vous surveiller

Le 11 mai nous introduit dans une nouvelle période de théocratie impériale. Nous serons surveillés par des brigades d’anges gardiens.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jumelles by Tony Martin (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces « brigades » qui vont vous surveiller

Publié le 17 mai 2020
- A +

Par Jean-Philippe Delsol.
Un article de l’Iref-Europe

Déjà nous vivions sous la tyrannie du bien, ou plutôt de ce que le gouvernement croyait être bien pour nous. Le 11 mai nous introduit dans une nouvelle période de théocratie impériale. Nous serons surveillés par des brigades d’anges gardiens qui veilleront à ce que tous ceux qui ont été contaminés ou sont susceptibles de l’être soient confinés chez eux ou dans des hôtels-prisons.

Pour ce faire il faudra bien sûr généraliser une politique de délation qui commencera par les médecins auxquels, à l’encontre de leur déontologie, on demandera de violer le secret professionnel pour dénoncer ceux qui devraient être isolés. Bien pire, ils seront payés pour ça !

Les médecins généralistes recevront un forfait de 55 euros pour détecter une personne atteinte du Covid 19 et saisir les coordonnées de ses proches. Ils seront encouragés à poursuivre l’enquête au-delà du cercle familial en percevant deux euros pour chaque contact supplémentaire identifié, voire quatre euros quand les coordonnées permettant de les joindre seront indiquées, a précisé Nicolas Revel, le directeur de l’Assurance maladie, aux Échos. Vichy ne savait pas faire ça aussi systématiquement !

Les « brigades » pourront se rendre chez vous !

D’autant qu’ensuite, le relais sera pris par ces fameuses brigades qui auront le droit d’aller chez vous. Car dès qu’une personne sera testée positive, les brigades  pourront, selon la consigne édictée par le Premier ministre, « remonter la liste des cas contacts, les appeler, les inviter à se faire tester en leur indiquant à quel endroit ils doivent se rendre, puis vérifier que ces tests ont bien eu lieu et que leurs résultats donnent bien lieu à l’application correcte de la doctrine nationale ».

Ces brigades appelleront dans les 24 heures toutes les personnes listées pour les informer qu’elles ont été en contact avec une personne infectée et leur demanderont de réaliser un test de dépistage plusieurs jours après l’exposition au virus (pris en charge à 100 % ! Quelle attention !).

Elles pourront en cas de besoin leur délivrer un arrêt de travail. Si ces contacts sont testés positifs à leur tour, ils seront invités à s’isoler chez eux – ce qui entraînera le confinement de tout le foyer pendant 14 jours – ou dans un lieu mis à disposition, comme des hôtels réquisitionnés. Et une liste des personnes qu’ils auraient pu contaminer sera à son tour établie.

Pendant cette quarantaine, les règles de distanciation avec leur entourage devront être respectées – même à domicile -, la température devra être prise au moins deux fois par jour, et un arrêt de travail sera adressé si le télétravail n’est pas possible. Enfin, un test sera réalisé 7 jours après le dernier contact avec la personne malade.

L’isolement sera prolongé de 8 à 10 jours en moyenne si le test est positif… Et de 7 jours en moyenne s’il est négatif, car « un test négatif n’exclut pas totalement la maladie », a indiqué Olivier Véran.

Les données récoltées seront réparties dans une sorte de dossier médical partagé, composé de deux fichiers d’information : « le fichier Sidep, dans lequel seront inscrites les informations des laboratoires de biologie médicale lorsqu’un patient aura été testé positif », et le dispositif « Contact Covid, inspiré du site de l’Assurance maladie Ameli, qui permettra notamment d’avoir les coordonnées des personnes à contacter ».

Un « grand nombre d’intervenants », y compris des personnes qui « ne sont pas des professionnels de santé », auront accès par ce système à des informations sensibles, à la fois médicales et non médicales.

Le gouvernement accompagnera donc ce contact tracing d’une disposition législative, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne sera pas attentatoire au droit de chacun à la confidentialité de ses données personnelles.

Ils ont mis à la poubelle l’État de droit !

Nos gouvernants ne savent pas que des anges gardiens ne se promènent pas en brigade, qu’ils ne sont pas faits pour surveiller et enfermer, mais pour protéger et libérer. Ils ne savent d’ailleurs plus grand-chose.

En tout cas ils ont mis à la poubelle l’État de droit car ces dispositions représentent une suite de violations inimaginable des droits des personnes, et jamais sans doute réalisée en France : violation possible du secret médical, des données personnelles, du domicile, de la liberté d’aller et venir, de travailler… de ne pas prendre sa température !

L’épidémie justifie-t-elle un tel renoncement aux libertés publiques qui sont bien souvent des droits naturels humains ? Curieusement, les gouvernements successifs de ces dernières années ont mené des campagnes systématiques et parfois sournoises pour faire progresser le droit de l’euthanasie, et maintenant, ils se précipitent pour sauver d’une mort naturelle les personnes âgées qui représentent la très grande majorité des décès du coronavirus, 82,3 % des décès frappant les personnes de plus de 75 ans selon les calculs de l’IREF.

Car les épidémies sont des causes naturelles de décès depuis la nuit des temps et, sauf quand elles sont extrêmement contagieuses et mortelles comme la peste, il reste possible de les combattre tout en vivant avec elles comme le montre le magnifique roman de Gabriel Garcia Marques, L’amour au temps du choléra.

Mais l’épidémie n’a-t-elle pas affolé nos dirigeants au point de leur faire perdre raison et de les conduire à croire, peut-être de bonne foi, que seule leur intervention totale, générale peut arrêter le mal ?

Eux seuls savent, pensent-ils, et c’est pourquoi ils ont multiplié les fiches « métier » de déconfinement pour dire aux employeurs et aux employés ce qu’ils devaient faire ou ne pas faire jusque dans le détail. Ils sélectionnent les bonnes entreprises auxquelles ils peuvent apporter secours et les autres qui n’y ont pas droit…

Ils sont atteints d’une maladie, mentale, bien plus grave que celle du coronavirus et qui leur fait croire qu’eux seuls peuvent sauver la planète du coronavirus autant que du réchauffement, de l’inégalité décrétée mal universel ou de tout autre malheur commun.

En fait, ils adorent ça, parce qu’ils se sentent désormais si indispensables qu’ils peuvent, légitimement croient-ils, revendiquer le pouvoir absolu. Mais selon les mots de Lord Acton, chacun sait que si « le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ».

Sur le web

Voir les commentaires (80)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (80)
  • Moi çà me fait bien rire car comment tracer tous les inconnus qu’on pourrait croiser dans les transports en commun? dans les super marchés etc…puisqu’on ne les connait ^pas!!!
    Encore une fois seul le traçage par l »utilisation de la géolocalisation téléphonique utilisée ailleurs permet de suivre le patient et d’identifier les candidats.. ces « brigades » vont faire quoi isoler la famille? et les autres? ceux que j’ai croisé , les barres de métro que j’ai contaminées? etc..
    conclusion : encore une couenerie de l’appareil administratif et a 2 euros la dénonciation vichy pas mort

  • Déjà le terme choisi ‘ »brigade » fait peur. Une brigade est une unité militaire!
    Que ces personnes puissent entrer chez tout à chacun glace le sang : même la police ne peut entrer chez des particuliers sans mandat de justice !
    La perte de nos libertés n’est pas finie
    : Il y aurait, parait-il, des discussions pour savoir si l’hypothétique futur vaccin sera obligatoire…

    • « même la police ne peut entrer chez des particuliers sans mandat de justice »
      Si.

      • ben non , sauf danger particulier il faut un mandat de perquisition

        • ça, c’est dans les séries américaines, et c’est sans doute vrai aux États-Unis. En France, c’est un peu différent : si la perquisition concerne un local « normal » et si elle est conduite par le Procureur de la République il n’est pas nécessaire d’avoir un papier, mais l’opération doit être menée sous le contrôle d’un officier de police judiciaire qui devra rendre compte de son déroulement au Procureur. Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32326

          • tiré de l »article proposé par le lien
            « L’occupant doit donner son accord écrit à la perquisition et donc être présent physiquement.

            Exception : si la perquisition se déroule sans l’accord de l’occupant et qu’il est absent, l’OPJ désigne 2 témoins majeurs (hors policiers ou gendarmes).

        • OBJECTION ! ahaha il fallait la placer celle-là. Décidément, les mythes ont la vie dure en France.

          Les « mandats » et les « objections », c’est pour les séries américaines.

          En France, les perquisitions (fouilles domiciliaires) sans assentiment sont tout-à-fait possibles (heureusement) et se pratiquent tous les jours : dans les cas des délits et crimes flagrants (art. 56 et suiv. CPP) ou dans le cadre d’une instruction (art. 151 et suiv. CPP).

          L’assentiment écrit n’est requis que lors des enquêtes menées dans un cadre « préliminaire » (art. 76 CPP) ou pour la recherches de certaines autres infractions particulières (ex : code de la construction, …) .

    • « Milice de sécurité sanitaire » n’est pas mal non plus paix.

    • Les récalcitrants seront concentrés dans des camps…

    • rassurez vous il le sera

  • ils mettent un couvercle sur nos vies ; fin de la vie privé , du cash , de nos libertés …..le virus à bon dos . il ne fait qu’accélérer ce qui était de toute façon plus ou moins prévu par ces malades qui nous gouvernent ;

    • Oui, ce gouvernement a déclaré la guerre à nos libertés. Nous sommes entrés dans un système d’oppression. N’oublions pas que la DDH de 1789 dans son article 2 énumère les droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Y figure la « résistance à l’oppression ».
      Je répète: résister à l’oppression est un droit naturel et imprescriptible.

      • Vous avez raison mais le pire est à venir car Macron va probablement composer un gouvernement vert autrement dit rouge voir un des dernier commentaire publique d’Hulot  » la transition énergétique devra se faire de grés ou de force » bien pour la suite. Nous ne somme qu’au début de nos malheurs. Tout cela parce que Macron ne supporte pas la contradiction et qu’il veut par n’importe quel moyen être réélu plus ou moins démocratiquement en 2022. Cet homme est assoiffé de pouvoir et donc est dangereux pour les droits de l’homme et du citoyen et pour notre démocratie.

        • Tous les hommes politiques sont assoiffés de pouvoir, c’est pour cela que ce sont des hommes politiques sinon il travailleraient normalement et seraient utiles à la société aux lieu d’être des parasites.

    • D’autant plus que le confinement n’avait pas de but sanitaire mais la reduction des opposants au silence.

  • Lorsque le mot brigade a été prononcé, je me suis étonné que cela n’a suscité aucune réaction de rejet.
    C’est dire la pression continue que ce gouvernement fait sur la population pour la maintenir dans la docilité et l’acceptation de cette propagande sanitaire.
    C’est comme la distanciation sociale çà veut dire quoi ?
    C’est une expression particulièrement clivante et vexante qui accentue dans l’esprit des gens la notion de « classes sociales » qu’il ne faut pas mélanger.
    Alors qu’il s’agit d’une distanciation physique tout simplement.
    Mais les mots ne sont pas choisis au hasard. Tout cela relève d’une stratégie de communication bien orchestré dans la manipulation des masses.

    • Oui, il s’agit bien d’une distanciation physique et non sociale mais vous ne l’avez peut-être pas remarqué E. Philippe parle maintenant de « distanciation physique ». Certains ont dû lui faire la remarque…

    • J’ai pensé la même chose. T’approche pas sale sans dent. ?

    • Oui, en 1945 les cocos ont pris le pouvoir et ne l’on plus lâchè depuis, la soviétisation de la société Français n’est pas récente et augmente graduellement, grenouille eau chaude…

  • La délation est la pire des choses. Alors ,attention car il y aura des réactions contre ces délateurs et pas sûr que ces  » brigades vichy » ne soit accueillies avec violence :la résistance cela existe et elle sera d’autant plus violente que cette dictature s’installe.

    • Ces brigades ne mettront pas les pieds dans certains quartiers « émotifs »! Ou alors ce serait amusant à voir…

    • Non, les français n’ont plus de moelle épinière depuis longtemps, il n’y aura pas de rébellion sauf peut être dans les partie non française comme certaines banlieue…

  • Un simple constat tout ceux de nos politiques qui hurlent le plus contre toutes forme de suivi ou de géolocalisation des malades du corona virus, de privation de liberté pa

  • Un simple constat tout ceux de nos politiques qui hurlent le plus contre toutes formes de suivi, de géolocalisation des malades du coronavirus, de privation de liberté par confinement + de suivi des gens par vidéos surveillances, sont précisément ceux qui comme exemples ou modèles politiques, ont les pays et amis politiques qui les utilisent massivement…

  • Je ne sais pas ce qui est le pire : le recul incroyable des libertés associé à un contrôle accru de l’état (et la fiscalité) en France, ou bien ceux qui nous gouvernent (car il faut des gens pour acter cette perte de liberté) ou les naïfs (les pilules bleues comme dans matrix) qui soutiennent corps et âmes le gouvernement qui piétine de plus en plus l’état de droit

    • Pour moi, le pire c’est la naïveté moralisatrice ambiante. Cela isole totalement. Les autres vous regardent au mieux comme une espèce de complotiste hystérique, au pire comme un grand enfant qui tape du pied au lieu d’obéir à l’Etat-maman.

  • Rien vous oblige a « denoncer » vos contacts….

    • Certes. Mais ne signaler aucun contact n’est pas réaliste.

      Au contraire, il y a mieux à faire: signaler toutes les administrations où vous avez été réellement ou fictivement…
      Vous avez très pu aller dans la salle d’attente de commissariat, préfecture, CAF, Mairie…etc Vous y avez touché moult sacro-saints formulaires, qui sont l’expression même du pouvoir administratif. Même si du fait de l’attente, vous n’avez pas pu rester…etc Avis aux imaginatifs!!

      Voilà qui devrait mettre un peu plus de « sel » dans l’activité de nos si pointilleux administratifs. Ceux-ci n’ayant de plus aucun mal de se mettre en retrait au moindre problème, cela devrait paralyser un peu plus notre si « brillante » et si « efficace » administration. 🙂

    • Et s’ils pondent une loi qui rendra obligatoires ces réponses ? En Belgique, au bout de je ne sais combien d’années, il y a un recensement : obligation de recevoir chez vous cet agent recenseur que vous ne connaissez même pas.

  • Cet article est une provocation. La liberté des uns s’arrête à celle des autres.
    Est-il légitime de contaminer les autres?
    Chacun peut toujours refuser de rentrer dans ce sytème de gestion et donc de contrôle sanitaire. Il suffit de s’isoler, de rester chez soi, de ne pas compter sur la solidarité pour se faire soigner en cas de problème de santé…. Qui est candidat?
    Selon cet auteur, et en prolongeant sa pensée: pour ne pas avoir d’atteinte aux libertés individuelles il vaut mieux confiner, condamner à l’isoliment toute la population, plutôt que de demander aux individus contagieux de s’isoler. Le dégât économique, social, psychologique est bien conu.

    Comment Contrepoint peut-il se faire l’écho de telles bêtises, méprisantes pour tous les individus désireux de respecter la santé des autres?

    Je

    • Comment pouvez vous écrire de telles fadaises et critiquer Contrepoint qui ne fait que son travail
      Quand vous serez en pleine dictature(. car les lois mises en place ne le sont pas que sur le dépistage),alors vous regretterez vos écrits.

      • Où s’arrêtera cette surveillance une fois le pli pris de dénoncer, de surveiller, de contrôler chacun de nos mouvements ?
        On sait par expérience que lorsque l’on met le doigt dans l’engrenage, le bras suit et tout le reste ensuite !
        C’est une mesure pour dresser les gens les uns contre les autres.
        Ensuite (et c’est déjà bien démarré avec la loi Avia) le contrôle d’opinion politique. Car c’est ce que traquera cette loi ! en nous interdisant toute critiques ! Les jeunes seront ainsi formatés dès leur plus jeune âge et ce sera une attitude normale pour eux de dénoncer. (donc juger d’abord !)

      • Petit prince : Pourquoi faire dans l’outrance verbale et tenter de faire peur? Chacun à le droit d’exprimer son opinion clairement comme l’a fait cet internaute non?

    • « Le dégât économique, social, psychologique est bien conu. »
      Comme en Suède et Allemagne?

    • « demander aux individus contagieux de s’isoler. » Voilà vous avez comprit, les cocos ne vous demande pas de devenir communistes ils vous l’impose, là c’est pareille. Soit on considère que nous vivons dans une société d’être humain responsables soit nous sommes du bétail à gérer, il n’y a pas de milieu. Et si on veut aller jusqu’au bout quel est la légitimité des politiciens élu par un peuple irresponsable? La démocratie implique la responsabilité sinon le vote n’a aucune valeur et la tyrannie la seule voix possible.

    • C’est la ou ou voit les connivents malgré l’incurie du gouvernement :
      Pas respect du confinement : amendes
      Développement économique : masques à 2 balles, applis de la frenchtmerde bien subventionnée, avec imprimante 3D et zoom…
      « Libéralisation » des plages : plages bien rangées avec respect des 4 mètres.
      J’attends la chute…
      Ah oui j’oubliais la mortalité de 25% supplémentaire par rapport à 2019
      Service médical, et sécu de merde qui n’a pas su s’adapter…
      Bof
      Bande de branleurs

    • tiens encore un qui demande aux gens qui n’ont pas de masques d’en porter , « mais c’est obligatoire monsieur » combien de fois je l’ai entendue celle là ….bah non ça l’est pas , c’est de la responsabilité de chacun ….mais çà, ça ne vous parle pas, vous préfèrez mettre votre santé dans celle d’un Etat bon a rien sauf pour prendre vos libertés et votre pognon au passage.

    • Deux bémols:

      1- j’ose croire qu’un jour le monde reviendra sur terre et qu’on sortira de cette hystérie totale autour de ce qui n’est qu’un grippe plus meurtrière que les années précédentes.

      Encore une fois, on est en train de faire entrer dans le droit commun des mesures d’exception à ce droit commun pour un phénomène qui n’a rien d’exceptionnel, qui varie un peu fortement de la moyenne statistique.

      Il faut le dire et le redire, le virus tue des vieillards et encore pas forcément en bonne santé.

      2- la crise vient du fait que nous étions à la ramasse pour changer. Nombre de pays y étaient préparés et ont bien géré la crise sans renier les libertés de leurs habitants. D’autre y étaient moyennement préparés et on quand même su prendre les bonnes politiques sans renier les libertés de leurs habitants.

      Ça ne vous rappelle rien? Je sais bien que 5-10 ans en politique c’est un très long laps de temps et déjà de l’histoire, mais vous vous souvenez des résultats faramineux de l’État dans la protection de ses citoyens contre le terrorisme?

      Combien de loi anti-terrorisme ont été passées pour péréniser des plan vigipirates, des mesures que l’on aurait trouvées anormales il y a plusieurs décennies? Et à chaque fois en disant que notre droit n’était pas adapté, qu’il fallait une union nationale pour prendre ces lois dans les semaines qui suivaient les attentats.. Et tout ça pour obtenir des résultats bien pire encore plaçant la France à l’époque des attentats Charlie et Bataclan sur le podium des pays les plus touchés au monde…

      Alors bis repetita, je vous prédis un système de santé encore plus à la ramasse à l’avenir. J’ai hâte qu’on trône sur les premières marches du podium des pays les plus touchés par les épidémies. Le prochain retour au pays va être un vrai plaisir vraiment…

  • Si la situation est si grave qu’il faille suspendre les droits fondamentaux de la personne, comme à la guerre, alors il fallait invoquer l’article 16 de la Constitution qui a l’avantage d’être temporaire et de devoir être justifié a posteriori.
    Parce que là on introduit des pouvoirs spéciaux dictatoriaux dont l’expérience des dernières années suggère qu’ils sont irréversibles.

    • Vous faites les réponses tout seul. Macron cherche à installer une forme de dictature car il ne supporte aucune contradiction et comme tout les dictateurs il croit qu’il sait tout et que ce qu’il fait c’est pour le bien du peuple. !donc il pense justifié de le faire de grés ou de force..

      • Et aucun autre politicien ne dit mot tant ils espèrent récupérer les même privilèges dans le futur. les écolos et gauchistes (oui je sais c’est les même) en salivent d’avance…

  • Il y a quand même plus important que de surveiller le citoyen dans ce pays :
    Baisser les dépenses publiques, lutter contre les gaspillages, élaguer dans les normes, faciliter la liberté d’entreprendre, dégraisser le mammouth et la pieuvre administrative, mettre hors d’état de nuire le syndicalisme politique, etc. etc.

  • Orwellien et terriblement inquiétant!

    • La Corée du Sud de janvier au mois d’août alors que la contagion s’atténue c’est ça qui est le plus flippant.

  • Effet d’aubaine ! la crise sanitaire existe mais elle sert d’opportunité à la caste au pouvoir et à ses lobbies, pour installer les instruments d’une dictature de science-fiction sans contrôle juridictionnel, qui mâtera le citoyen. Imitant le régime chinois qui s’en glorifie, notre pouvoir a besoin de se rassurer sur sa pérennité et de se donner les moyens de réprimer une nouvelle contestation du régime.

    • « dictature de science fiction » oui c’est bien cela, vous y êtes dans la science fiction. La politique fiction aussi!

  • L’obligation faite aux médecins et laboratoires d’analyse médicale de déclarer certaines maladies aux autorités de santé n’est pas nouveau. Il existe 30 maladies devant obligatoirement être déclarées :
    https://www.conseil-national.medecin.fr/medecin/sante-publique/maladies-declaration-obligatoire
    Ce n’est donc pas nouveau. On peut constater que dans cette liste il existe des maladies non transmissibles comme la dengue et le paludisme, deux maladies dont j’ai souffert et je souffre toujours du paludisme depuis 22 ans. Quant à la syphilis et la blennorragie il semble que ces maladies hautement transmissibles ne fassent plus l’objet d’une déclaration obligatoire ce qui est une grave erreur pouvant expliquer leur recrudescence, erreur qui devrait être corrigée par les autorités de santé. Par contre je ne vois rien d’alarmant dans le fait de dépister les contacts d’une personne ayant contracté le coronavirus. Cette disposition a été prise très tôt par les autorités des pays ayant le mieux maîtrisé l’épidémie : Chine, Corée, Taïwan, Singapour, Hong-Kong et Japon. En France, comme d’habitude, les autorités prennent des décisions intelligentes avec une guerre de retard …

  • C’est rigolo : « campagne massive de dépistage, isolement des personnes infectées et traçage technologique pour retrouver puis tester les gens avec qui elles ont été en contact »… Bienvenue en .. COREE DU SUD, vous savez, ce pays cité maintes en fois en exemple pour sa gestion de l’épidémie :-). Lol.
    Pour la France, boh, ils continuent à agiter les bras, à faire de la communication épouvantable, à militariser le discours.. bref, à faire de l’esbrouffe étatiste, avec bientôt des médailles… Depuis des années, j’assiste à au spectacle d’un Roi nu… le spectacle de la France et de l’orgueil de ses politiques.

    • En URSS on aurait probablement mis une balle dans la nuque des contaminé, problème réglé pour cher! Je me fou de savoir si dans tel ou tel pays on enchaine les gens à de spoteaux avec des barbelés pour les empêcher de contaminés x ou y, c’est la France qui m’intéresse. Et puis ce qui pouvais éventuellement se justifié quand on a quelques centaines ou milliers cas pour étouffé l’épidémie dans l’œuf AVANT qu’elle ne se répande n’a plus aucun sens quand des millions de personnes sont d’ors et déjà contaminé

      • Laurent : vos commentaires sont burlesques! Vous avez une dimension comique incroyable en vous! Tan d’énergie pour proférer autant d’inepties ces incroyablement drôle!

      • Pourquoi aller chercher l’URSS directement ? Vous n’avez pas encore quitté les années 50 ?

        • parce que c’est le modèle le plus proche et qui a toujours servit de modèle aux intello français.

          • Ok. J’ai lu vos derniers commentaires, notamment sur cet article. Il ne vous est pas nécessaire à l’avenir d’intervenir sur mes réactions. Je n’ai pas honte à exiger une certaine qualité, tout en restant humble.

            • En plus, le cuistre éhonté ose faire la fine bouche. Quand deux intellectuels de même niveau se rencontrent, on tutoie les sommets de la pensée.

              • J’irais bien vous rejoindre à votre niveau, mais je suis claustrophobe. 20.000 lieues sous les mers, c’est mieux en livre.

            • Clairement vous n’avez aucune idée de ce qu’est la honte, un peu comme nos hommes politiques…

  • A la lecture des commentaires il y a consensus sur l’évidence du sabordage des libertés essentielles acquises de hautes luttes.
    Alors que faire agir ou subir ?
    Par la voie démocratique ? il faudra attendre 2022 mais quand on voit l’offre politique en face j’ai les plus vives inquiétudes.
    Ne reste-t-il donc que l’espoir d’une prise de conscience massive une fois cette sidération passée, qui débouchera soit vers une révolte populaire ou une désobéissance civile généralisée ?
    Les actions judiciaires n’aboutissent pas, il semble que tout le système est verrouillé pour empêcher toute rébellion. A moins que le fruit va pourrir de l’intérieur à la vue des défections de députés Lrem en cours. C’est peut-être là le talon d’Achille de ce groupe et qui va changer le cours de l’histoire.

    • Macron ne supporte aucune contradiction en fait il a l’âme et le caractère d’un dictateur. Il sera difficile de s’en débarrasser car il a une tendance très claire à se moquer comme d’une guigne des procédure s démocratique et à diriger seul par décrets.

  • Il faudrait qu’à l’ENA et à sciences politiques on enseigne les « droits de l’homme et du citoyen », mais aussi ce qu’est la démocratie et le respect de la constitution.
    Depuis le début de la 5ème République que j’ai connu, nous n’avons jamais eu de parlement, de ministres et de Président de la République à tendance dictatoriale ouvertement affiché.
    Ces gens veulent imposer de force leur politiquement correcte et pour cela ils progressivement en place un système de censure, de désinformations, de propagande et d’endoctrinement qui s’appelle « le politiquement correcte » Désormais c’est fait on commence par la censure avec la loi contre les fawkes-news, puis la loi Avia qui est totalement liberticide a quand la suite pour internet….
    Dans le vert ils ont profité du fait qu’ils pouvait faire passer des lois scélérates par décrets et qui ne concerne en rien la pandémie ils ont donc retiré via de Rugy toutes les lois permettant les recours juridiques contre l’installation de ces machine à racket qui produisent plus de CO² lors de leur fabrication qu’elles en économisent parla suite, ensuite récemment Macron a fait passer par décret une loi qui double le nombre d’éoliennes tout en fermant la moitié des centrales nucléaires ce qui revient à passer à la casse une voiture qui peut faire 200.000 kilomètre à 100.000 kilomètres bien sur c’et l’argent du contribuable que l’on gâche et en prime ou va doubler le prix de l’électricité pour une solution technologique qui produit plus de CO², n’y avait il pas mieux à faire durant la pandémie qui n’est pas finie. Mais il crois être réélu en 2022 alors il achète à nos dépens les voix des verts qui sont d’ailleurs plutôt rouge. Maintenant nous voilà avec sa dernière invention des brigades d’espionnage et de coercition avec en prime la rémunération de la délation via les médecins du jamais vu durant toute l’histoire de France ! Bien comme beaucoup de gens sur je n’irai plus voir un médecin si j’ai quelques signes qui me feraient penser que je suis atteint du corona virus 19. Tout ceci me rappelle les jeunesse Hitlériennes, les jeunesses communistes, les gardes rouges, les gardiens de la révolution etc…Maintenant on trouve en plus les brigades Macron.
    Je pense qu’il est grand temps de rappeler à Macron et à sa clique d’en marche qu’il faut qu’ils cessent et respectent les droits de l’homme et du citoyen ainsi que notre démocratie et notre constitution. Dans une démocratie on n’impose pas on passe par les élus du peuple qui sont les seuls habilités à coter les lois et décrets. Enfin tout le monde n’est pas obligé de penser comme eux et de vouloir les mêmes choses qu’eux après tout ils n’ont été élu que par une minorité de voix si l’on regarde le nombre d’abstention. La France un pays de droit et de libertés finira par se rebeller ils devraient relire l’histoire de !France et s’en souvenir.

    • Et summum de la provocation on les appelle brigades les anges gardiens !

    • l’amalgame entre un regime representatif et une democratie est assez courant…
      en realité en 1789 les bourgeois n’avaient absolument pas en tete de creer une democratie…
      en depuis la confusion est entretenue entre les deux systemes.
      comme disant l’abbé Sieyes theoricien de la revolution:
      Il oppose le gouvernement représentatif (qu’il promeut) et le gouvernement démocratique (qu’il rejette) :

      « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. »

      « Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

      — Discours du 7 septembre 17899

  • En tous cas, ma position est simple, et elle ne date pas d’hier;

    « Non madame/monsieur, je n’ai croisé personne, rencontré personne depuis des semaines, cherché mon camembert au Sup’rU (avec quelques efforts je pourrais même me souvenir lequel), peut être que la caissière était un caissier…
    Ma famille ? je ne les reconnaîtrais pas si je les croisais, j’vous jure M’sieur…

    • Attention ! Si on vérifie votre ticket de caisse et qu’on s’aperçoit que vous avez acheté du munster, vous risquez des ennuis !

      • 🙁

        Là se posera un cas de conscience pire que le reniement de Pierre face aux soldats romains !

         » Ah bon, du munster ? désolé mon Brigadier, je ne connais pas la différence…  »

        Oserai je une telle forfaiture ?

        Ou offrirai je fièrement mon torse au peloton pour l’honneur du « Menschterkaas » ?

        Hoppla ! Elsass frei !

    • J’ai croisé Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Sibeth Ndiaye….
      Il y a eu il y a une quarantaine d’années une redevance télé que vous deviez déclaré chez le vendeur, Laurent Fabius aurait acheté 800 000 postes de TV ….

  • commençons donc par ne plus se promener avec un telephone et payons en especes le plus souvent possible..
    pas compliqué et c’est dejà un bon debut pour preserver les libertés

  • de toute façon, on ne fait pas de tests en France, cela ne sert à rien.

  • En fait, nos gouvernants sont avant tout des gens attachés à leur position : ils aiment le pouvoir (et les avantages que procure le pouvoir) plus que tout.
    Comme ils savent qu’un grand nombre de morts serait catastrophique pour leur réélection, ils utilisent tous les moyens, y compris les plus liberticides, pour éviter ces morts ; du moins éviter que le grand nombre de morts provoqué par leur incurie crasse n’augmente encore, tout en prenant des mesures spectaculaires qui feront penser à la population qu’ils agissent fermement contre l’épidémie.
    Mélange de stratégies du tiers-monde (confinement généralisé, et maintenant flicage des gens) pour pallier leur incapacité à tester la population en masse et à l’équiper – voire à la laisser s’équiper elle-même – en masques et de mensonges, voilà notre gouvernement.

    Le pire, c’est que beaucoup de Français n’y voient que du feu. En tout cas, l’opposition politique brille par son absence de critiques, de même que les médias. Aux USA au moins, existent de véritables mouvements de contestation des approches liberticides (n’en déplaise à M. Michel, qui ne voit pas de différence entre USA et Chine).

    • En fait peu leur importe le nombre de mort, il faut juste qu’ils brasse suffisamment de vent et qu’ils apparaissent suffisamment « impressionnant » (même si c’est de bêtise) pour donner illusion. bien évidemment il faut créer de toute pièces des études et des rapport qui justifie la politique du moment en disqualifiant toutes les autres options. Se maintenir au pouvoir c’est tout un art…

  • Une fois de plus ils essayent de nous faire peur…. Je comprends mieux ce que mes grands parents m’avaient raconté concernant les dénonciations de la guerre de 40….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Maintenant que la période des confinements et de l’obligation du télétravail est terminée, que devient ce dernier ?

En 2020, on cherchait des idées et astuces pour vivre avec le télétravail forcé, comme j’en parlais ICI.

En 2021, une fois l’obligation levée, on se demandait qui allait revenir au bureau, une fois de bonnes habitudes prises en télétravail ; voir ICI.

Le sujet n’est pas épuisé. Le Monde publiait en avril dernier un dossier de Catherine Quignon sur un nouveau problème : les logiciels qui se sont perfectionnés... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Parmi les nombreuses lubies de notre Président il s'en trouve une très préoccupante : sa volonté de traquer ses citoyens, car selon lui « dans une société démocratique, il ne devrait pas y avoir d’anonymat. »

La crise du covid lui a donné de nombreux prétextes à cette fin. En effet d’un côté, le citoyen voyait tous ses résultats de santé conservé et centralisé par l’État pour son bien dans le Health Data Hub. Ce qui est également bien pour le gouvernement américain, puisque l’hébergeur fut Microso... Poursuivre la lecture

Par Alex Gladstein. Un article de Reason

 

Le bitcoin a conquis certains des milliardaires les plus connus d'Amérique et les institutions du monde entier le considèrent comme un actif financier sérieux. Mais la hausse du prix du bitcoin n'est qu'une partie de l'histoire.

Qu'ils le sachent ou non, les personnes qui achètent des bitcoins renforcent un outil de protection des droits de l'Homme. Cette forme encore relativement nouvelle de monnaie électronique résiste à la censure, aux saisies, aux frontières, aux autoris... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles