Finie la ridicule attestation dérogatoire !

Vous allez bientôt être débarrassé de cette « attestation de déplacement dérogatoire » qui fera date. Cette infantilisation de toute une population suscitera sans doute des études sociologiques.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Screenshot attestation de déplacement dérigatoire

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Finie la ridicule attestation dérogatoire !

Publié le 6 mai 2020
- A +

Par Patrick Aulnas.

Vous allez bientôt être débarrassé de cette « attestation de déplacement dérogatoire » qui fera date. Les Français, considérés généralement comme frondeurs, ont été plutôt disciplinés. Ils ont globalement respecté les règles édictées pour le confinement, et utilisé, bon gré mal gré, cette absurde attestation, sortie du cerveau d’on ne sait quel haut fonctionnaire.

Avez-vous coché la bonne case ? Si vous avez un jeu d’attestations que vous corrigez au blanco, avez-vous pris la bonne attestation ? Faites attention, si vous changez de vêtement, à ne pas oublier la précieuse attestation dans l’ancienne poche.

Veillez bien à l’heure de départ si vous vous baladez un peu. Vous avez une heure pas plus. Un kilomètre, pas plus.

Cette infantilisation de toute une population suscitera sans doute des études sociologiques.

Un chef-d’œuvre technocratique : l’attestation auto-accordée

L’autorisation de sortie, que l’on s’accorde à soi-même, est une singularité française, partagée par la seule Italie. Dans quel esprit a pu germer une telle idée ? Il faut être particulièrement vétilleux pour demander aux citoyens d’une démocratie de s’auto-autoriser à sortir tout en limitant la possibilité de le faire à quelques raisons impérieuses. Seul un énarque est capable de gérer la liberté avec une telle parcimonie.

Car la liberté se gère désormais. Elle peut se réduire comme peau de chagrin puis retrouver sa dimension première. Voilà une grande nouvelle, mais préoccupante pour le futur.

La permission de sortie auto-accordée restera sans aucun doute dans l’Histoire. C’est un véritable chef-d’œuvre. On connaissait les billets de sortie des internats de l’enseignement secondaire, les permissions accordées auparavant aux appelés, qui pouvaient pour quelques jours rejoindre leur famille, les autorisations accordées aux détenus en semi-liberté, devant justifier de la régularité de leur présence hors de la prison. Mais dans toutes ces situations, c’est l’autorité responsable qui accordait la liberté temporaire de sortie.

L’innovation fondamentale et vraiment historique consiste à demander à un citoyen libre et responsable de s’octroyer à lui-même un billet de sortie en choisissant uniquement parmi huit possibilités.

Vous pouvez parfaitement prétendre aller faire vos courses alors que vous vous promenez. Personne ne pourra vérifier. Vous pouvez avoir sur vous trois ou quatre attestations avec des horaires décalés. Personne ne pourra vérifier que vous n’avez pas dépassé l’heure de promenade généreusement accordée.

Tout cela est épouvantablement infantilisant et l’on se surprend soi-même à défier l’autorité comme un enfant ou un adolescent.

Un individu lambda

Prenez par exemple un individu moyen, sans histoire, comme il en existe tant. Bon citoyen, bon père, bon époux. Aucune condamnation pénale dans toute une vie de labeur. Vraiment rien à lui reprocher. Pourtant, il s’est laissé aller à ne pas respecter les sacro-saintes règles de sortie.

Attention ! Jamais il n’a fait prendre le moindre risque de contamination à quiconque et jamais il n’a pris lui-même le moindre risque. Il a toujours scrupuleusement respecté les prescriptions médicales de distanciation et d’hygiène. Il n’a d’ailleurs pas attendu la date fatidique du 17 mars 2020, début du confinement, pour prendre ses distances avec ses congénères, potentiellement contagieux depuis janvier ou février.

Notre individu lambda n’a aucun mérite. Il habite à la campagne et peut parcourir chemins et sentiers sans rencontrer âme qui vive. En cas de rencontre, la distance de plusieurs mètres ne pose aucun problème. Pourquoi alors respecter l’heure et le kilomètre autorisés ? Les chances de contrôle sont à peu près nulles. Il se sent responsable de ses actes et prend très au sérieux le risque de contagion. Il considère qu’il n’a nul besoin de la violence légitime pour bien se comporter en période épidémique.

Nombreux sont les Français qui pensent ainsi et qui ont agi ainsi. Il faut vivre dans « la France profonde » pour le savoir, celle des Gilets jaunes.

Tropisme égalitariste et centralisateur

Fallait-il imposer à tous les mêmes règles au nom de l’égalitarisme, dévoiement de l’égalité républicaine ? Car le choix d’une attestation uniforme, auto-rédigée ou produite en ligne, résulte surtout de motifs politiques. Il aurait été possible de décentraliser la gestion du confinement pour mieux s’adapter aux réalités locales. Des gouvernants parisiens ont mis le pays entier au régime parisien. Voilà le résultat de leur tropisme égalitariste et centralisateur. La sociologie ne l’imposait pas.

Selon l’INSEE, La France comporte 19,7 millions de logements individuels (56,5 %) et 15,6 millions de logements collectifs (43,5 %). Pour les 56,5 % habitant dans des maisons individuelles, le risque est bien moindre : pas de locaux communs, pas d’ascenseurs bondés, moins de transports en commun, densité de population faible dans les rues. Ce type d’habitat permet de respecter sans aucune difficulté la distanciation sociale.

Il est possible de sortir librement de chez soi à tout moment sans aucun risque de se trouver dans une fourmilière humaine. Rien à voir avec la situation des très grandes villes surpeuplées, où la population a été entassée depuis des décennies du fait de choix politiques aberrants d’aménagement du territoire.

Chacun comprend qu’une discipline collective soit prévue par l’autorité politique en cas de pandémie. Mais, en démocratie, les gouvernants ne doivent pas confondre violence légitime et vexation illégitime. Rien de plus normal que de sanctionner les comportements à risque par des amendes et même des peines d’emprisonnement dans les cas graves. Mais infantiliser la population entière avec un morceau de papier pour la protéger d’un virus, voilà sans doute le nec plus ultra du principe de précaution.

Voir les commentaires (103)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (103)
  • tout à fait mais je ne sais plus quel ministre a avoué que ce n’était qu’un outil de dissuasion reposant sur sa lourdeur pratique qui visait d’ailleurs les gens qui n’ont pas d’imprimantes de copieurs ou autre…

    mais la pléthore de documents qu’on nous demande dans a vie repose sur la lutte contre quelques fraudeurs..qui d’ailleurs se fichent de la loi..

    j’ajoute …le gouffre…

    entre ce que pensent les gens et ce qu’on entend sur tout ce qui est média courant.. ce n’est pas un fossé c’est un gouffre..

  • Ca s’appelle l’exception culturelle française, obligeant chaque Français, chaque jour, à se livrer à un exercice d’écriture, même si les sujets sont un peu limités « la sortie de mon chien » « je vais prendre l’air » « j’ai étranglé mon voisin et je dois me rendre au tribunal » – logiquement, les tests au PISA devraient s’améliorer après ça

  • Quand on pense à l’argent dilapidé pour vérifier cette autorisation ( Milliers de policiers et gendarmes mobilisés, utilisation de drones pour localiser les dangereux promeneurs,,,), et que l’on apprend que le 2/3 des contraventions délivrées l’ont été à cause de cette attestation absente ou mal remplie ( par exemple 2 cases cochées ou texte non entièrement recopié pour les manuscrites…) on réalise que Kafka est battu à plate coutures par notre gouvernement !

    • et curieusement pas de plainte contre la fracture numérique pour le s malheureux qui doivent se taper la dictée…où sont nos indignés perpétuels??
      vague de dépression à venir chez des gendarmes…

    • (par exemple 2 cases cochées ou texte non entièrement recopié pour les manuscrites…) alors je n’étais pas en règle j’ai fait des courses et j’ai porté un repas à une personne âgée : 2 cases .
      Mais autres choses lire seulement le texte : débile !

    • Surtout qu’ils sont souvent une dizaine sur le même endroit pour vérifier ces hypothétiques délinquants de l’attestation.

    • Aux drones, peu onéreux, on peut ajouter les survols en hélicoptère de certaines zones propices aux sorties et promenades « clandestines  » tel le bois de Boulogne ou encore certaines zones de l’Ile de la Jatte. Là, le prix n’est plus du tout le même. Mais c’est pour notre bien paraît-il…

    • « texte non entièrement recopié pour les manuscrites »
      Lors d’un JT, un journaliste a expliqué qu’il ne fallait recopier que le texte du motif effectivement utilisé. Apparemment, les Gendarmes et lui n’avaient pas les mêmes sources.

  • Alors qu’il suffisait de déconseiller tout attroupement de plus de x personne.
    Et pendant ce temps là, le personnel des EHPAD n’avait pas de masques et + d’1/3 des décès sont les résidents des maisons de retraite.

    • la faute à korian qui cherche à faire du profit…ça va de soi…
      superbe reportage sur ce groupe…sans aucune comparaison avec les établissement public…

      korian n’ pas de masque à cause que korian veut faire du profit..les salauds..
      le public n’a pas de masques non plus mais ce n’est pas leurs fautes..ce sont des héros ..à qui on ne donne pas les moyens..

    • @gillib alors qu’il suffisait de faire comme les autres: des consignes , point. Mais c’était les priver de la jouissance de leur petit pouvoir d’emmerder et des juteuses rentrées.

    • « il suffisait de déconseiller tout attroupement de plus de x personne »

      Non, d’un point de vue épidémiologique cette restriction ne suffit pas du tout.
      Si vous rencontrez x personnes une par une dans la journée, c’est encore pire que l’attroupement où vous ne les cotoirez pas toutes.
      Si vous rencontrez des gens très mobiles ou spatialement dispersés, la propagation sera plus rapide.
      Et inversement, d’un point de vue purement sanitaire il est ridicule d’interdire des déplacements durables dans des espaces éloignés toujours totalement déserts.

      • Ahh mc2 est épidémiologistes!
        Blague à part, je préfère une règle simple, facile à comprendre et SURTOUT qui respecte les individus et leur liberté.

  • que j’avais bien appris mes leçons , j’avais droit à 1 bon point ; au bout de 10 bons points , j’avais droit à une jolie carte ; estimons nous heureux que les glands du gouvernement n’est pas poussé le ridicule jusque là ; après tout , quitte à infantiliser les gens……

  • c’est quand j’étais gamine , à l’école …

  • Merci pour votre article. Nous crevons d’égalitarisme et d’autoritarisme. Mais vous êtes encore en dessous de la vérité car il y a des contrôles dans les villages. Une de mes connaissances faisait son footing habituel et très matinal dans son petit village rural. Elle voit surgir des gendarmes qui l’arrêtent. « Vous ne voyez pas qu’il y a un problème  » – lequel ? dit elle – « mais vous voyez bien qu’il n’y a personne dans les rues  » – mais il n’y a jamais personne . Ils ne l’ont pas verbalisée mais elle court désormais avec son autorisation et pas trop loin de chez elle. La même chose est arrivée en montagne où des promeneurs se sont trouvés face à des pandores en pleine nature qui les ont contrôlés. Se rendent il seulement compte que les seules personnes que ces gens ont rencontré , ce sont justement eux , et que ce faisant , ce sont comportés comme de sérieux agents contaminateurs -en plus de la débilité du processus – ? J’ajouterai la débilité de restriction de promenade qui font que l’on se rencontre 100 fois plus qu en temps normal sur les chemins bondés à cause de cet arrêté imbécile.

    • Moi aussi, je cours très tôt, dans la campagne et par principe, pas d’attestation: de toute manière, en cas de contrôle, je pense courir plus vite que les pandores avec leurs rangers aux pieds 😉
      Une chose est sûre: cette folie administrative fait détester encore plus la police et la gendarmerie par la population, surtout quand, en même temps, des quartiers dits « émotifs » ne sont pas trop concernés par les contrôles.

      • Il y a toujours des idiots qui se croient plus intelligents que les autres. Si la liberté c’est l’éloge de la bêtise individuelle par opposition à la dictature qui est l’éloge de la bêtise d’un seul, ces deux cas sont identiques.
        Par contre, un mot que je ne vois guère, c’est celui de responsabilité car c’est vraiment très dur à assumer, et plus dur que de taper sur ceux qui la prenne.

      • Ces documents sont faits pour toutes les personnes qui ont u tel comportement
        En Espagne la TV a montré des scènes cocasses de citoyens amenés Manu militari avec une facture de 2000 euros
        Il faut courir très vite

    • Moi, j’ai été verbalisé, le 27 avril, vers 21h30, sur une toute petite route de campagne, car j’étais à 4 km de ma maison. Pendant tout le circuit, je n’ai vu personne. Pas de pitié de la part des gendarmes : « des règles sont des règles ».

      Ainsi, je devrai payer 135 € pour mes cinq escapades tranquilles à vélo (de ville, pas de VTT) pendant le confinement. Je vis à la campagne, à aucun moment il n’y a eu le moindre risque d’infection.

      27 € par une belle sortie (2h, 30 km et de 1000 m dénivelé). Cela en vaut la chandelle pour moi, mais quelle honte pour notre état !

  • Le but de ce papier de m.rde n’était que de pouvoir verbaliser et faire rentrer des sous dans la Caisse étatique. Enfin je pense.
    Et la jalousie a fait des ravages : l’interdiction du vélo et des plages est venue de l’Ile de Ré où des locaux jaloux de l’arrivée de quelques Parisiens osant faire du vélo et se balader sur la plage (vide) sont allés se plaindre, je me souviens du reportage. Le lendemain, plage et vélo étaient interdits et le reste du littoral a été interdit dans la foulée !

    • C’ est sûr, il fallait bien trouver une compensation au manque à gagner des radars.
      Je garde cet article sous le coude parce que récemment, un bon ami m’ a soutenu mordicus que le peuple était con. Encore une preuve que non seulement il n’ est pas si réfractaire ni si indifférent des autres que cela, et qu’ en plus s’ il doit être con, c’ est qu’ il l’ est d’ abord considéré par ceux qui prétendent le protéger.

    • Peut être s’agissait-il surtout de simplifier la verbalisation, l’auteur sous estime le raisonnement de l’occupant intérieur.
      Vous êtes toujours présumé innocent, mais il est plus facile de constaté une absence d’autorisation que de démontrer que votre déplacement n’est pas autorisé.

  • « L’autorisation de sortie, que l’on s’accorde à soi-même, est une singularité française, partagée par la seule Italie »
    Il existe un précédent : l’ISF ! …
    Chacun doit déterminer son propre patrimoine, donc son propre impôt et gare aux fausses déclarations, même si le risque de se faire chopper est faible.
    Sur le plan pratique, cette attestation datée à la minute près, n’a d’intérêt, pour le Pouvoir de contrôle, que dans un cas précis : celui des sorties dont la durée est limitée, en l’occurrence celles de loisir (balade, exercice…).
    Mais, en réalité, sa visée est essentiellement « pédagogique » : faire intégrer la nécessité du confinement par la pratique quotidienne de l’auto-autorisation. « Si je sors, je dois avoir une bonne raison ».
    Ce machin est parfaitement risible pour un esprit rationnel et responsable. Il ne prend tout son sens que dans un Etat qui fait de l’infantilisation du citoyen et des techniques d’acceptabilité sociale un mode de gouvernance à part entière… C’est la signature d’un État qui se voudrait fort mais qui n’a pas (heureusement) les moyens de ses ambitions.

    • @Jérémy Lapurée
      Bonjour,
       » C’est la signature d’un État qui se voudrait fort mais qui n’a pas (heureusement) les moyens de ses ambitions. »
      Mine de rien, l’agressivité de l’Etat n’a fait que grimper en flèche depuis les Gilets Jaunes.
      Les moyens qu’a l’Etat pour ses ambitions se sont renforcés, et on a pu voir vers qui il se montrait plus « fort ».
      De plus, il dispose d’agents armés, sous pression constante depuis 5 ans, Et là aussi, on a pu voir que ces agents peuvent être agressifs pour certains (randonneurs, promeneurs, personnes âgées, S.D.F, saisonniers) et plus « protecteurs » envers d’autres (les émeutes des quartiers sensibles qualifiées de « ludiques » par Castaner, quartiers non soumis au confinement par décisions préfectorales).

  • Plus que infantilisation, c’est la Cerfa-tilisation de la société voulue et appliquée par des milliers de fonctionnaires dont le propre est de justifier leur existence. Et si d’aventure, un fonctionnaire moins borné que les autres et conscient des problèmes de terrains constate que tel document ou norme ou loi ne sert à rien, il y aura toujours un supérieur au chaud dans un bureau pour le rapeller à l’ordre.

  • J’habite un département (22) où l’on ne verra même pas sur les courbes de mortalité l’influence du coronavirus. Les plages, les digues et les ports sont interdits depuis 50 jours et le préfet, aux ordres, compte prolonger cette interdiction jusqu’au 1er juin. Les plages resteront donc vierges jusqu’à l’arrivée des citadins…

    • Mais réfléchissez, si certains ne peuvent pas profiter de la plage, alors personne ne doit en profiter. C’est ça l’égalitarisme.

    • Et le préfet du Morbihan, qui a décidé d’interdire la vente d’alcool « fort » pour éviter les violences (?). Il a fait machine arrière car aussitôt, sont apparues des filières d’approvisionnement. Ce préfet n’a pas du apprendre les effets de bord de la prohibition.
      Prochaine étape, c’est quoi?
      Je n’aime pas le vice, mais la vertu me fait peur.

    • Les plages vidées vont permettre le débarquement de nos sauveurs et la fin de la guerre.

  • Si les verbalisés pour papelard manquant ou ‘incorrect’ pouvaient enfin comprendre dans quel système de merde ils vivent, et si une partie (infime, faut pas rêver) d’entre eux se mettaient à partager notre point de vue libéral, ce sera bien la seule chose à laquelle aura servi cette mesure à la con…

  • Nous sommes en guerre, donc nous avons la

  • Les anglo-saxons ont l’habitude de se moquer des français en 1940 : face à l’ennemi, ils courent, puis ils capitulent et enfin, ils collaborent. Face au covid, l’état français a capitulé à l’instant même qu’il lui déclarait la guerre et pour les mêmes raisons que Pétain : pour atténuer le malheur des français. En 1940, Les français ont connu l’ausweis. En 2020, on a connu l’attestation de déplacement dérogatoire. Il ne faudrait pas que ca devienne une tradition. Au fait, elle est ou la résistance ? ?

  • Le confinement est un enfermement mental et l’attestation de sortie en est l’expression de son acceptation.
    Se signer une autorisation de sortie pour soi-même est le summum jamais atteint d’une manipulation de masse réussie.
    Comment est-ce possible qu’on a accepté cela sans broncher?
    Et demain on va nous fliquer a travers notre portable et il y en a qui vont trouver çà super.

  • « Violence légitime », ou « violence légale »?

  • cela faisait trop mal à l’Administration de laisser un peu de responsabilité aux citoyens, d’admettre qu’ils pouvaient se réguler tout seuls sans qu’Elle apparaisse dans une procédure.
    Sinon, les français auraient pu se rendre compte que l’Administration ne sert à rien : début de la fin pour Elle !
    Delenda est ENA.

  • On aurait pu responsabiliser les gens en leur expliquant quels étaient les bons gestes pour limiter la propagation de l’épidémie. Mais qui dit responsabilité dit liberté. Et là ça coince. On ne va tout de même pas inciter les gens à exercer leur liberté.

    • @Jacques « qui dit responsabilité dit liberté » : très juste, bien vu. En fait les apprentis dictateurs sont fâchés avec deux notions : la liberté -des autres- et la propriété -des autres- . Ce n’est pas un désaccord que nous avons avec eux : c’est un antagonisme frontal. Ils veulent nous déposséder des deux car immédiatement ils se les approprient et en disposent pour eux mêmes et leurs alliés.

  • là je suis d’accord avec cette analyse !

    on est projeté dans une dimension de vide sidéral… un individu
    s-autorisant lui meme a sortir , on se marre! çà ne sers a rien, sauf a une chose
    une amende de 135 €, pour celui que çà fait rire Plus de 760 000 amendes ! a ce jour
    soit plus de 100 millions d’euro! une paille!
    ah keskonsmarr

    • Après la guerre il y aura les réparations des dommages de guerre qui comprendront le remboursement des pv infligés par nos zélés minables. Dans ce pays depuis Chirac et ses radars à fric, les seul remèdes connus et
      stupides sont taxes et pv, au lieu de médicaments et vaccins. D’ailleurs c’est bien ainsi que va commencer le déconfinement avec pv dans les transports en cas d’absence de port de masque même si introuvable dans nos commerces . Dans cette guerre notre ennemi est le virus or c’est lui qui fait de la résistance et nos guerriers sont nos fonctionnaires sans connaissance militaire voilà pourquoi sans intention ils nous tirent dessus par maladresse. Pour n’être jugés nos zélés élites ne feront jamais d’armistice.

    • imaginez un peu??le fonctionnaire fait payer une amende + vous refile le virus..
      parce que, outre le coté absurde de l’autopermission, il faut aussi rappeler que les contrôles pour non respect du truc dont l’objet est supposément d’imposer la distanciation sociale exige de rompre ..la distanciation sociale..

      c’est sidéral…

  • Jamais contrôlé, 80km pour aller au travail.

    PS :je roule à 80km.h et pas vu de différence en roulant à 90km.h

  • Tiens un exemple, l’énarque qui a pondu cette autorisation habite sans doute Paris dans un immeuble où il y a des broyeurs pour les ordures ménagères. Il ne savait donc pas que dans les campagnes, je prends mon exemple, il faut faire 900 mètres hors de chez moi pour mettre les deux sac d’ordures (noir et jaune) dans une benne en bord de route. Quelle case devais-je cocher pour cela ?

    • Normalement vous n’auriez même pas le droit de le faire !!
      Mais bon avec votre pseudo çà passe….

    • Vous avez mis trop vite le journal local dans la poubelle jaune : c’est la deuxième case, en ajoutant « déchets » à la main… 🙂

    • Ce doit être une attestation pondue par des Ordures.

    • Vivant en campagne aussi : on se rend compte rapidement que ce n’est pas fait pour nous ! Pas adapté. Le premier supermarché à 15 km, idem pour l’essence ! Les poubelles à 100 mètres : mon gamin ne comprend pas même la nécessité d’avoir un papier quand il va les porter. La plupart du temps on croise même pas une personne la journée dans le village. LA maréchaussée a réussi à verbaliser le promeneur avec son chien à 500 mètres de chez lui : maison isolée sans personne autour… Mon métier fait que je n’en ai pas besoin, j’en ai fait une seule fois pour aller à la plus grande ville. On notera qu’on nous donner des masques qu’il fallait aller chercher à 80 km de chez moi…

    • Ben moi j’ai rajouté une case supplémentaire: dépôt des ordures ménagères dans le bac collectif agréé.

  • Bah, cela ne fait qu’un papier de plus… à ajouter aux justifications.
    Déjà qu’on vous regarde de travers si vous avouez n’avoir pas de smartphone.

    • Une appli de traçage ?
      ils nous prennent pour des jambons.
      Et perso, vu la faiblesse de la batterie de mon téléphone, je n’ai pas envie de charger ce truc pour être obligé de changer de tel: le gvt est contre l’obsolescence programmée (des méchants industriels capitalistes) mais est le premier à le promouvoir avec ses idées alanoix.

  • ENA delenda est !
    Effectivement, ce n’est que dans l’esprit dégénéré d’un énarque qu’une pareille idée puisse germer. Celle-ci étant applaudie par le reste de cette confrérie d’abrutis-débiles. A quand la prochaine crétinerie ?

  • On n ‘est pas une société numérique mais bureaucratique , d’ aileurs et c’est un comble pour notre administration et de n’avoir pas demandé aussi un certificat de résidence pas plus vieux d’une semaine… Il y aurait eu moins de gens dans la rue he hé. Avec les mairies fermées ha ha vive la France et que survive la république au Corona virus, n’étant qu’un masque ça devrait le faire.

  • « Attestation Dérogatoire » Le Maréchal a dit, Le Maréchal a fait. Cette paperasserie qui sent fort le rance aura été une idée digne d’un personnage de Monsieur Batigniaule. « Excellent titre ! » et avec des pastilles Vichy et de l’eau de régime, c’est encore plus délicieux.

    • Effectivement, ce gouvernement a de forts relents vichyssois, même s’il ne s’en rend pas compte. Ou bien – et c’est encore pire – s’inspire t il du « modèle chinois »? Qui nous garantit que les « anges gardiens » du Ministre de la Santé Olivier Veran (premier de cordée au trouillomètre ministériel) ne seront pas plus tard utilisés pour vérifier que vous vous êtes bien faits vacciner contre la grippe? Que ous prenez bien les médicaments prescrits par Big Pharma? Que vous n’avez pas acheté plus d’un paquet de cigarettes par semaine? etc…

      • Ce Olivier Véran est un homme décidément dangereux. Il est par exemple, très favorable aux mentions Nutriscore sur les aliments. Selon lui et des « experts », cela permettrait de lutter contre la « malbouffe », responsable de tous les maux de la planète.
        Or, dans le genre fausse bonne idée, c’est une belle. Lire par exemple:
        https://www.europeanscientist.com/fr/redactions-choice-fr/interview-professeur-philippe-legrand-les-experts-francais-ne-sont-pas-tous-daccord-sur-le-nutriscore/

        • Sans compter que son passage au CHU de Grenoble s’est concrétisé par la dernière place de France de son CHU en termes d’efficacité. Un médecin zéro, un ministre abyssal.

          • c’est pour cela qu’il s’est recyclé dans la politique. « je suis ministre, je ne sais rien faire  » (la folie des grandeurs).

          • Je ne sais pas d’où vous sortez (inventez?) ce classement ; le CHU de Grenoble est toujours classé dans les premiers, ce qui ne m’étonne nullement pour y avoir subi deux interventions à très gros risque avec des résultats inespérés.
            En plus Olivier Véran n’a jamais été un dirigeant de cet hôpital.
            Quand on veut attaquer il vaut mieux trouver des arguments qui tiennent la route (il y en a) que de la harangue de pilier de bistrot.
            Un peu de tenue ici, que diable!

  • C’est un contrat, comme tout contrat vous pouvez le suivre ou l’ignorer. C’est comme le fait de rouler à droite, mais rien ne vous empêche de rouler à gauche si vous vous en foutez de la vie des autres.
    Pour moi le libéralisme c’est le respect de l’autre, pas le droit de tout faire bêtement.

    • A moins d’être le mougeon-type un contrat ne vaut que si les parties sont toutes d’accord pour signer . * le mougeon est un croisement contre nature entre un mouton et un pigeon .

  • Fort heureusement, Nos Gouvernants débiles s’activent pour imaginer d’autres règlements inapplicables, stupides et coûteux.
    On va pas s’ennuyer !

  • Je peux aller à pied faire mes courses au supermarché à 1100 mètres à vol d’oiseau de chez moi.
    Mais si j’emprunte le même trajet pour une sortie pour activités physiques, je dois m’arrêter avant.

    L’heure « obligatoire » sur l’attestation, alors qu’elle n’est « utile » que pour les sorties pour activités physiques.

    • Y a la loi et l’interprétation de la loi, je pensais les français un peu plus futés , rien n’interdit d’aller faire ses courses en faisant un détour et à pied. Pourtant je pensais que le dicton  » l’honnêteté ne paie pas » était populaire en France…

  • Les contrôles ont quand même parfois « confiné » (lol) à l’absurde et il y a eu de nombreux abus. Parmi mes proches, une nièce a reçu une contravention de 135€ parce qu’elle a été verbalisée à 1,2 km de chez elle sur une petite route deserte. Il y a eu de toute évidence des abus de pouvoir ou peut-être la demande de la préfecture de compenser la chute des amendes routières par des rentrées d’argent de ce type. En fin de compte, est-ce que ces interdits multiples et variés sont vraiment compatibles avec la Constitution? Et les droits de l’homme?

    • Ce gouvernement se fout complètement de la Constitution et des droits de l’homme, puisque c’est un gouvernement socialiste!

      • C’est plutôt un gouvernement tribal, la tribu rien que la tribu.. Y a pas qu’en Afrique que cela existe, les gens aises forment toujours une tribu, ils daignent un mélange uniquement pour renouveler le patrimoine génétique…. Socialiste, ça ne veut strictement rien dire comme droite ou gauche.

    • Ne vous plaignez pas, en pleine guerre elle méritait un tribunal militaire.

  • Mais les gens aiment cela, et de tout temps.
    Baudelaire, dans « les Fleurs du Mal » :
    « Le poison du pouvoir énervant le despote
    Et le peuple amoureux du fouet abrutissant »
    on ne peut pas mieux dire !

  • le plus honteux c’est que pour éviter des ennuis moi qui ne suit pas un délinquant et que donc je devrais payer l’amende.. j ai fait mes autos autorisations …. et je n ai même pas imité la signature de mes parents.. j ai signé moi même 😉

  • A l’image de ce que l’administration collectiviste a fait de la France!
    Et pendant ce temps les ennemis de l’intérieur narguent nos forces de police que leur ministre laisse se faire massacrer par peur de stigmatiser cette gentille population avec la bénédiction du courageux Emmanuel!

    • @montesquieu
      Bonjour,
      Que peut-on attendre d’un Etat qui se veut seul apte à protéger les habitants mais qui ôte à ces mêmes habitants les moyens de le faire eux-mêmes ?
      Que peut-on attendre d’un Etat qui se veut seul apte à assurer la protection des habitants, quand une femme est massacrée chez elle pendant une heure et que la Police passe cette heure à entendre les cris de cette femme sans intervenir ?

  • Comment appelle-t-on un régime qui parvient à faire obéir toute une population à des ordres idiots, qui transforme tout citoyen en un délinquant en puissance et qui encourage la délation?

  • La formulation même de cette attestation dérogatoire de sortie, et son style d’écriture, indique sa gestation dans le cerveau d’un haut-fonctionnaire formaté à l’ENA.
    Ce même haut-fonctionnaire qui autrement est payé pour « confectionner » les sinistres CERFAs que le Français a du mal à remplir tant les termes qui y figurent sont abscons.

    • Mais, elle n’est pas seule il y a une version pour handicapés, le mot course de première nécessite est remplacé par manger…. Et pour les amoureux du banania , miam miam

  • je ne suis pas convaincu par cet article. J’ai rempli chaque jour mon attestation comme un bon citoyen et je ne me sens pas du tout infantilisé. Les français aiment se vanter d’être des « irréductibles gaulois ». Il ne faut donc pas après se sentir rabaissé quand on pense que le français pourrait ne pas appliquer les règles, d’autant plus des règles prévues pour protéger les autres et non pas sa propre personne (ce n’est pas dans notre culture).

    • @DAVIDP
      Bonsoir
      « Il ne faut donc pas après se sentir rabaissé quand on pense que le français pourrait ne pas appliquer les règles, d’autant plus des règles prévues pour protéger les autres et non pas sa propre personne (ce n’est pas dans notre culture). »
      Les règles pour protéger autrui sont vides de sens. La seule protection que chacun peut prodiguer est pour soi, et donc étendue aux personnes dont il partage la vie et/ou dont il a la charge (conjoint, épouse, enfants, …)
      Ces règles, pour « protéger autrui », ou même soi-même, sans moyen d’effectuer cette protection, sont inadéquates.
      C’est comme traverser la route en pensant que le conducteur qui roule vous protègera en s’arrêtant parce que c’est la règle.

      Les français sont « d’irréductibles gaulois » quand ils n’obéissent pas à des règles stupides, mal pensées et mal rédigées à dessein. Ces règles, trop souvent, ne s’appliquent pas à ceux qui les pondent et les votent.

      « J’ai rempli chaque jour mon attestation comme un bon citoyen et je ne me sens pas du tout infantilisé. »
      Cette autorisation de sortie de domicile, ou d’absence du domicile, ne vous a pas donné un arrière-goût amer de retour au collège et lycée où vous deviez avoir un mot d’excuse pour ne pas faire sport, ou justifier une absence ?
      Ne vous êtes-vous pas senti infantilisé (insulté) par les propos de la porte-parole du gouvernement, du gouvernement, du président ? Pas même quand la sortie du confinement était liée au comportement des français (alors que le confinement est la conséquence directe de la non gestion étatique) ?

    • Lorsque l’obligation sera levée, il faudra publier un décrêt autorisant les français à continuer à s’autoriser, afin d’étendre la scandaleuse inégalité dénoncée par Coluche :

      « Mais on s’autorise a penser dans les milieux autorisés… »
      Alors ça ! Le milieu autorisé c’est un truc, vous y êtes pas vous hein !
      Vous êtes même pas au bord. Vous y êtes pas du tout.
      Bon, le milieu autorisé c’est un truc. c’est un endroit autorisé où il y a plein de mecs qui viennent pour s’autoriser des trucs mais y a que le milieu qui compte.
      Et là-dedans y a une poignée de connards qui tournent en rond en s’autorisant des trucs :
      – « Euh… Qu’est-ce que tu fais là ? »

      – « Ben j’sais pas, j’vais peut-être m’autoriser un truc, mais c’est vach’ment gonflé. J’hésite ! Euh… ».
      « 

  • Cette attestation, ces verbalisations (encore aujourd’hui, j’ai frôlé une paire d’agents verbalisateurs – sans attestation sur moi, fort heureusement ils arrêtaient les voitures plus que les piétons) sont des atteintes au droit de libre circulation.
    Il n’y a pas à tortiller, c’est un droit fondamental. En temps de paix, en temps de guerre, partout sur le territoire.
    Il faut être particulièrement amateur pour penser que la fin justifie les moyens.
    Puisque l’on peut donc fouler du pied les libertés, rien n’empêche plus désormais de « confisquer » (comprendre voler) le biend ‘autrui si des raisons exceptionnelles le justifient.

    Je quitte le pays dès que je le peux (recherche d’un job dès le déconfinement -> déménagement) vers une contrée qui n’a pas confiné sa population.

    • @gr33,
      Bonsoir,
      « Cette attestation, ces verbalisations (encore aujourd’hui, j’ai frôlé une paire d’agents verbalisateurs – sans attestation sur moi, fort heureusement ils arrêtaient les voitures plus que les piétons) sont des atteintes au droit de libre circulation. »
      Elles sont des atteintes aux Droits fondamentaux. Ce ne sont pas les premières, et ne seront pas les dernières, malheureusement.
      Les lois qui piétinent, bafouent les Droits fondamentaux sont légions.

  • Tiens, Aulnas n’est pas d’accord avec Macron ? c’est nouveau ça !
    En tous cas, ça veut dire beaucoup de choses car il n’est pas le premier à se rebeller !

  • Des gouvernants parisiens ont mis le pays entier au régime parisien.

    • C’est scandaleux ! Paris avec ses bobos, premiers de cordée startuppés, qui critiquent les bofs de province qui roulent en diesel et fument des clopes sans filtre , qui ne savent pas qu’il suffit de traverser la route pour trouver du boulot ! ces parigos qui viennent en province dans leur résidence secondaire , pour fuir le confinement dans leur petit studio parisien acheté une fortune !!! c’est à pleurer de rire !!! pathétiques les « bobohidalgos » !!

  • Entre les couleurs Covid et les couleurs Alerte Météo…va falloir faire gaffe de pas mélanger….Département vert et rouge en même temps :Orages sur la Charente.

  • Je m’auto-accorde le droit de dire que cette attestation de justification de sortie par moi-même, émanant d’un cerveau parisien/énarquien surréaliste (pour ne pas dire débile…), qui nous prend tous pour des enfants irresponsables, incapables de gérer les règles de distanciation sociale, cette attestation est la seconde pire ânerie que nous ait faite ce gouvernement incompétent, la première étant le décret de la PPE, signé en catimini par Mme Borne, qui, là, les a largement dépassées (ouais, les bornes…) et confirmé que l’idéologie verte amène à prendre les décisions les plus idiotes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
fonctionnaires démocratie malade
0
Sauvegarder cet article

L’élection présidentielle est finie depuis le 24 avril et le Conseil constitutionnel a officialisé les résultats du second tour avec la victoire d’Emmanuel Macron, comptabilisant 58,55 % des suffrages exprimés. Pour autant, loin d’être une victoire éclatante qui exprimerait le ralliement des citoyens français à son programme, le résultat du second tour à de quoi inquiéter.

En effet, en tenant compte non pas des suffrages exprimés mais des inscrits, Emmanuel Macron fait 38,52 % avec une abstention (abstention stricto sensu + votes nuls ... Poursuivre la lecture

l'inflation
0
Sauvegarder cet article

Par Jonathan Bydlak.  Un article de Reason

 

Les avis divergent pour savoir qui est à blâmer pour l'inflation. C'est le président. C'est l'ancien président. Les chaînes d'approvisionnement. La Russie. Les entreprises.

Avec une inflation de 8,5 %, il est important de comprendre d'où vient la faute. Et avec des problèmes sous-jacents allant des effets économiques liés au Covid-19 et des décisions prises par les banques centrales aux politiques adoptées par les récentes administrations présidentielles et à l'interconn... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par David Waugh. Un article de l'American Institute for Economic Research

Shanghai, la capitale financière de la Chine, qui compte 25 millions d'habitants, connaît actuellement sa troisième semaine de forte augmentation des cas de covid-19.

En réponse, le Parti communiste chinois (PCC) a mis en place des restrictions sévères à Shanghai, en envoyant une armée de travailleurs de la santé pour les faire respecter. Les citoyens ne peuvent pas quitter leur domicile. Ils ne peuvent recevoir des soins médicaux que sur présentation d'un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles