Le confinement est-il pertinent tel qu’il est prescrit en France ?

Alors que la France vit une crise sanitaire inédite depuis la grippe espagnole, le gouvernement a pris des mesures sans précédent. Mais sont-elles appropriées et raisonnables ? Ce débat n’a guère lieu face à une « trêve politique » généralisée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Trapped source https://unsplash.com/photos/DY2miYwMchk

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le confinement est-il pertinent tel qu’il est prescrit en France ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 7 avril 2020
- A +

Par Christoph Groth1.

Alors que la France vit une crise sanitaire inédite depuis la grippe espagnole, le gouvernement a pris des mesures sans précédent. Mais sont-elles appropriées et raisonnables ? Ce débat n’a guère lieu face à une « trêve politique » généralisée.

Le confinement engendre aussi des conséquences sanitaires

Le but du confinement actuel est de limiter les risques sanitaires de l’épidémie de COVID-19 en France. Or, le confinement lui-même est aussi à l’origine de risques sanitaires considérables (dépressions, alcoolisme, violences, sédentarité, surpoids) et massives, car concernant tous les Français.

Évidemment, il faut essayer de trouver le meilleur équilibre possible entre ces risques et le risque de propagation du virus. Cependant, on constate une absence marquée de communication et discussion publique au sujet de l’efficacité et de la pertinence des mesures de confinement en France.

Tout le monde est d’accord : il faut réduire R₀, ce fameux taux de reproduction. Seulement, la restriction drastique des activités de plein air n’est peut-être pas très utile dans ce sens, voire peut-être même contre-productive, car elle favorise les problèmes mentionnés ci-dessus.

Comment font les autres ?

Alors qu’en Suisse la randonnée pédestre reste autorisée et est même présentée – si pratiquée seule ou en famille en respectant les consignes d’hygiène, comme le maintien d’une distance minimale de deux mètres – comme possibilité bénéfique pour le corps et l’esprit d’échapper, pour un moment, à cette situation exceptionnelle.

Alors qu’en Allemagne le vélo est vu comme le meilleur moyen de transport en temps de virus, « l’épine dorsale du système de transport résilient », car le cycliste garde automatiquement une distance et renforce sa psyché, et alors que les sorties individuelles récréationnelles tranquilles en vélo restent autorisées même en Bavière où un confinement a été également décrété.

Alors qu’en Grande-Bretagne, en Suède et aux Pays-Bas, c’est la même histoire, et pourtant ces pays ne sont pas moins touchés par l’épidémie que la France.

En France, le gouvernement a mis en place des limitations sévères des sorties récréationnelles. Des voies cyclables ont été fermées dans des départements entiers. Des parcs, même vastes, se trouvent barrés systématiquement. Des joggeurs sont accusés de disséminer la maladie et les forces d’ordre sont obligées de faire la chasse aux cyclistes seuls et aux familles qui veulent se balader dans la forêt en respectant les distances de sécurité.

Du fait de ces restrictions, la population peut penser que le virus est transmis lors des promenades dans les parcs.

Le virus se transmet principalement à l’intérieur, par contact proche

Or, le risque de contamination par des maladies respiratoires reste moindre en plein air sauf si quelqu’un tousse directement sur vous. Après tout, en se baladant le temps d’exposition à une personne potentiellement malade reste très court, généralement on ne touche à rien, les distances de sécurité sont faciles à respecter la plupart du temps, et la ventilation est excellente.

Le risque est donc faible en comparaison avec d’autres situations inévitables, par exemple au supermarché.

Des études scientifiques ont évalué le risque de contamination par des maladies respiratoires dans des rassemblements de personnes. Par exemple, selon l’article « Impact of Mass Gatherings on an Influenza Pandemic » du ministère de la Santé britannique, il n’y avait pas d’évidence de transmission d’influenza lors des matchs de football en plein air avec des milliers de spectateurs (page 47).

Les restrictions des sorties en plein air qui pèsent lourdement sur le moral et la santé de la population ne sont probablement pas utiles. En sortant de chez soi, on risque de se contaminer plutôt quand on touche la porte si on habite un immeuble qu’en courant dans un parc, même bien fréquenté.

Vers un allègement ?

Évidemment il est impensable dans la situation actuelle d’autoriser des matchs de foot ou même des pique-niques dans les parcs. Cependant, on pourrait au moins lancer un débat sur des règles de confinement appropriées.

Peut-être pourrions-nous suivre davantage l’exemple de la Suisse ou de la Grande-Bretagne où les gens conservent plus de libertés pour des sorties récréationnelles. Un tel confinement plus mesuré permettrait de réduire ses conséquences néfastes qui elles aussi pèsent lourdement sur la santé publique, sans compromettre son efficacité d’endiguer l’épidémie.

En tout cas, le régime actuel n’est guère tenable à terme, et le virus ne disparaîtra pas de sitôt. Des allégements, isolés pour l’instant, comme la réouverture de certains marchés de plein air ou l’autorisation de distribution des plantes potagères, donnent l’espoir qu’après une première réaction « de choc », une approche plus raisonnable et respectueuse de la liberté individuelle prévaudra.

  1. L’auteur s’exprime à titre personnel.
Voir les commentaires (58)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (58)
  • Vous pouvez sortir marcher ou courir une heure par jour.

    • Danke mein Guénéralll !!!

    • Le sujet de l’article est « de réduire [les] conséquences néfastes qui (…) pèsent lourdement sur la santé publique ».
      Il faudra expliquer pourquoi une balade ou un tour en vélo en forêt permettrait de le faire, mais qu’un jogging d’une heure non.

      • Le problème c’est qu’en pratique on retrouve des troupeaux à faire du jogging en grande ville ponctuellement, alors que dans une forêt ou une montagne ce n’est jamais le cas.

  • c’est la forme qui mange le fond. assez banal..

  • certaines préfectures vont accorder des dérogations au chasseurs ; eux au moins pourront prendre l’air ; nous , masques ou pas , on nous cloître littéralement chez nous ; à croire que ça arrange les pébrons du gouvernement ;

  • Bonjour
    Ces regles sont stupides, et elles sont universelles pour tous le pays.
    Marcher 1 h et 1 Km à Paris ou dans la campagne ne font pas rencontrer le meme nbre de personnes.
    Interdisons tout attroupement de plus de 5 personnes, aux gérants des magasins de faire respecter cette règle, et à la police municipale de même.
    Bcp de département ont fermé les plages, c’est connu qu’elles sont bondés en Avril..

    • En effet il y a 2 mauvaises manières propre à notre pays :

      – la mise en oeuvre systémique : une jambe cassée et c’est le corps entier qui est plâtrée. Pourtant au départ le confinement avait été localisé (Haut-Rhin) mais décidé loin à Paris alors la suite était inévitable : ça ne peut fonctionner que si tout le pays est confiné et evidemment avec les mêmes règles centralisation oblige.

      – la complication de ce qui pourrait être simple : attestation qui ne sert qu’à créer la confusion, des restrictions arbitraires sortie 1km autour de chez soi ce qui n’évite pas des concentrations de personnes, des restrictions d’achat physique de produits (qui induit une distorsion de concurrence), etc
      Comme vous le dites gillib il faut des mesures cadres qui permettent la distanciation sociale et ensuite à chacun de s’organiser.

      • Il y a un maire qui a restreint à 10m, c’est sur que ça donne envie d’avoir un pays décentralisé.
        Il n’y a aucune logique dans leur règle : Déjà demander un espacement de 3m serait plus logique, un éternuement porte à 3m pas 1m.
        Bloquer les plages, forêts, montagne là où il n’y a personne, à part protéger des tiques et des moustiques, je vois pas le sens du truc.

        • Il vaut mieux une mauvaise décision à petite échelle qu’à grande échelle. Ailleurs il y en aura de très bonnes. Il y a concurrence, comparaison et imitation. C’est pas parfait c’est plus résilient.

  • Cet article est frappé au bons sens. Personnellement, je suis actuellement en Thailande, et je n’ai pas du tout envie de revenir en France. Je sors faire mes 50 km à bicyclette quand je veux, et ici TOUT LE MONDE porte un masque dans les lieux publiques, et le gel hydro-alcoolique est offert PARTOUT aux entrées des magasins et des administrations, ainsi qu’une prise de température au front. Le confinement à la française, avec ses cerfas d’auto-permission et ses amendes démesurées paraît ici comme une absurdité.

    • En France, on sait tout mieux que tout le monde. On est le symbole de l’élégance, de l’intelligence et en plus on va sauver la planête.

      Mais avec cette crise, notre arrogance aveugle est monté jusqu’au niveau du déni : les chinois sont forcément stupides de ne pas avoir su gérer une grippette, les coréens font l’autruche sous leur masques, etc …

      Le confinement n’est que l’ultime ânerie de nos dirigeants, et le déconfinement sera la prochaine car il est impossible de faire ce déconfinement sans avoir résolu le problème.

      On est sur une trajectoire de 20000 morts, mais j’estime qu’il en faudra 500000 avant que l’opinion publique comprennent le problème.

      • Heureusement que vous montrez l’exemple en échappant à cette tendance française de savoir mieux que tout le monde.

        • Je n’est pas la prétention de savoir mieux que tout le monde, mais celle de penser différemment de ce qu’enseignent les marchands de prêt à penser.

          • Ma chanson préférée a toujours été : quand t’es dans le désert :

            « Les fantômes du syndicat des marchands de certitudes
            Se sont glissés jusqu’à ma dune, reprochant mon attitude
            C’est pas très populaire le goût d’la solitude »

  • Vous avez écrit :« plus de libertés pour des sorties récréationnelles »

    Hélas c’est là qu’est l’os: nous sommes en France, Empire de la jalousie; le loisir et le plaisir (sauf la chasse et le porno?) relèvent de l’insulte à l’égalité des opportunités. Il faut nous empêcher, nous les bouseux, de profiter de la nature, du beau temps, en sécurité, en famille et même seuls, loin de tous et de tout, pour éviter l’épidémie de … jalousie citadine?

    • En même temps je ne me prive pas ! Surveiller la campagne avec quelques gendarmes c’est impossible.
      Quant à la chasse, c’est à la campagne ce que les écolos sont à la ville en terme de lobbie clientéliste.

    • L’é-ga-li-té ! Et par le moins disant, qui est encore mieux quand on a un président qui se la joue Churchill.

      Et n’oublions pas les média qui font des pages « hall of shame » sur ces inconscients propagateurs du dimanche, qui osent profiter de leur temps.

  • A la lumière de cette crise, par bien des aspects la France se révèle comme un pays sous-développé par son Etat obèse. Cruelle et soudaine révélation d’un déclassement jusqu’alors caché aux yeux du plus grand nombre des Français nourris d’illusions.

    Il est urgent de cesser un confinement absurde et suicidaire pour l’économie, pour le remplacer par les mesures de bon sens élémentaire, masques, gel, température. Retour au travail en masse pour rattraper le temps perdu avec la comédie du confinement.

    En parallèle, appliquer la méthode Raoult partout : détecter systématiquement, traiter systématiquement, confiner les malades et les personnes à risque.

    • « le risque de contamination par des maladies respiratoires reste moindre en plein air »

      Jusqu’à preuve du contraire, le risque de contamination par respiration est faible à nul. Sinon, le R0 serait supérieur à 10 et la majorité des 3700 passagers du Diamond Princess auraient été contaminés en quelques jours. En France, il y aurait déjà plusieurs centaines de milliers de contaminés détectés, peut-être plus d’un million, avec plusieurs dizaines de milliers de morts. On observerait quasiment 100% de décès dans certains Ehpad. Ce n’est pas du tout ce qui est observé.

      Les chiffres marseillais au 6 avril (environ 60000 tests et 5500 contaminés) et l’évolution générale de l’épidémie dans divers pays tendent plutôt à prouver une transmission peu fréquente par contact intime ou rapproché. Le confinement lourd et généralisé n’est évidemment pour rien dans cette évolution. Au contraire, il a eu pour effet d’amplifier l’épidémie les premiers jours, de répandre des grappes de contaminés un peu partout sur le territoire. S’il avait eu un effet positif, ce dernier aurait dû être visible en moins de 14 jours, ce qui n’a pas été le cas. Sauf exception, l’épidémie décroît un peu partout désormais en Europe parce qu’un nombre suffisant de personnes ont été contaminées, immunité de groupe suffisante, et non parce que nous avons été confinés. Preuve supplémentaire de l’inutilité du confinement lourd et généralisé, les diverses modalités de confinement mises en concurrence entre pays ont abouti à des progressions épidémiques similaires (cf France vs Pays-Bas, évolution du nombre de décès par million d’habitants).

      Bref, interdire les joggeurs ou les cyclistes est vain. Interdire de travailler, fermer les commerces, bloquer l’économie est nuisible. C’est une surréaction paniquée hystérique qui a succédé à l’absence de préparation initiale et aux diverses pénuries lamentables organisées par un Etat obèse impotent à force d’être omnipotent. Tout faux, tout le temps ! Mais comment l’Obèse peut-il être aussi mauvais, aussi systématiquement ? Comment l’Etat peut-il s’avérer aussi nuisible et contre-productif, et finalement contraire à l’intérêt supérieur de la Nation ?

      • Ils détestent la Nation…
        Et puis, un bon peuple est un peuple bouclé et qui la boucle…
        Rendez-vous compte: gilets jaunes et manifestants (nombreux et variés) à la maison!
        Remplacés par des concerts de casseroles pour remercier les soignants (qui sont admirables, ce n’est pas le sujet).
        Ça fait sérieusement penser à la catharsis « Je suis Charlie »…

      • « Jusqu’à preuve du contraire, le risque de contamination par respiration est faible à nul. »

        Je n’en suis pas certain pour ma part, mais cela ne change pas grand-chose au problème : si on risque d’être contaminé en plein air, on risque autant de l’être seul chez soi en ouvrant sa fenêtre. Si le virus s’échange par la respiration, il faut fermer les transports en commun et avoir des masques filtrants pour tous.

        Et tester la chlorroquine en traitement prophylactique, car on ne peut pourra pas confiner encore longtemps avant que cela ne tourne à la révolution.

        • Si nous étions contaminés par respiration, l’épidémie serait véritablement catastrophique et les courbes d’évolution beaucoup plus verticales. Les médias n’auraient même pas le temps de faire leur sensationnalisme à deux balles car les journalistes seraient morts depuis longtemps. Heureusement pour tout le monde, le virus semble fragile à l’air libre. La contrepartie, c’est que le virus est là pour longtemps. Il va falloir vivre avec.

          • C’est l’insistence des sachants à nous dire le contraire qui me fait douter.

            La dernière que j’ai entendu : le virus pourrait disparaître en mutant !?!

            Un million de personnes infectées portant chacune des dizaines de milliers d’exemplaires du virus et une mutation va nettoyer tout ça ! Voila ce que disent ceux qui veillent sur nos destinées …

            • Quelles sont les intentions de « ceux qui veillent sur nos destinées »?

            • Alan a écrit: « Un million de personnes infectées portant chacune des dizaines de milliers d’exemplaires du virus et une mutation va nettoyer tout ça ! »

              C’est plutôt plusieurs milliards de milliards si la maladie est déclarée, en une seule respiration, il n’est pas rare d’inhaler plusieurs dizaines de milliers de virus divers sans aucun effet, nous sommes prévu pour ça.
              Une mutation de l’ARN du Covid19 pourrait le rendre inactif pour l’humain, mais ils ne mutent pas tous ensemble comme par magie. Un seul virus mute quelque part et il utilise son hôte (humain ou animal) pour se cloner et répandre cette nouvelle souche. Ça ne changerait donc rien pour les virus déjà existant chez les « 1 millions » qui n’ont de toute manière qu’une courte vie, soit ils font mourir l’hôte, soit ils sont combattus avec succès par le système immunitaire.
              Il faut effectivement un contact vraiment fort (ex: toux et postillons en pleine face) ou prolongé pour acquérir une charge virale suffisante pour que la maladie prenne. Si le Covid19 était plus virulent, les chiffres seraient radicalement différents.

          • je crois aussi..mais … diminuer le nombre de porteurs est essentiel..ça inclut aussi les contaminations moins probables.

      • Quelle est l’efficacité des politiques sanitaires ?Si nous prenons les statistiques, qui sont actualisées quotidiennement, au 5 avril 2020, ceci donne les éléments suivants :
        A/ Les principaux pays qui appliquent le confinement généralisé (1ere catégorie) :
        *
        Espagne : 265,6 morts par millions d’habitants
        *
        Italie (qui a adoptée la chloroquine il y a dix jours) : 254,1 morts par million d’habitants;
        *
        France : 116 morts par million d’habitants.

        Ce sont les pays les plus touchés au monde, relativement à leur population.
        B/ Les principaux pays qui dépistent massivement et soignent dès les premiers symptômes, sans confiner les individus sains :
        *
        Portugal : 26,1 morts par million d’habitants;
        *
        USA : 25,7 morts par million d’habitants;
        *
        Autriche : 20,7 morts par million d’habitants;
        *
        Allemagne : 17,2 morts par million d’habitants.

        Ainsi, s’il faut pondérer ces chiffres en fonction du cycle de la maladie, nous voyons que les pays qui dépistent de façon agressive, qui soignent dès les premiers symptômes, c’est-à-dire la seconde catégorie, sont ceux qui réussissent le mieux d’un point de vue sanitaire. Et encore, nous n’avons pas mis les chiffres des Tigres asiatiques…

      • Sur un paquebot de croisière les gens restent en groupe linguistique sans se mêler, donc il n’est pas étonnant que tout le monde ne soit pas touché.

  • ce genre de mesure repose sur une contradiction..il est que les gens n’en comprendraient pas la raison d’être…éviter les contacts hors cercle « familial ».Tout en l’approuvant..
    Tout le monde est suspect de vouloir » frauder ».. ce n’est dans pas le crime qui est puni, soit avoir « un contact avec une personne », c’est l’esprit de rebellion à l’autorité , ne pas avoir le papier.

  • On retrouve ici les travers de notre jacobinisme délirant et surtout le fait que les législateurs sont parisiens. Ils ne voient la France que par le prisme de la capitale. Perso, je me promène, seul, dans la forêt des Ardennes, près de chez moi pendant des heures. Heureusement il n’y a pas de pandore dans les bois.
    A se demander si les seuls buts sont:
    1. emmerder les français
    2. faire rentrer des amendes dans les caisses

  • Merci pour cette mise au point.
    Le but de notre gouvernement n’est visiblement pas sanitaire. Le « deux poids deux mesures » et l’absence totale de logique et de cohérence, le montrent.
    S’entendre dire par un gendarme qu’en faisant du vélo, on transmet le coronavirus serait drôle si cela n’avait pas des conséquences désastreuses pour tout le pays et sa population (qui, pour beaucoup, « voit » le virus à tous les coins de rue).
    Gouvernement par la peur, terrorisme d’Etat.

    • il est sanitaire à mon opinion mais avec une incroyable absence d’auto critique, ces gens pensent vraiment que PARCE QUE quelque chose est officiel c’est « mieux  » , les statistiques officielles sont indiscutables, les mensonges ne sont que stratégiques et de bonne intention..

    • Les moyens intellectuels d’un gendarme sont proverbiales.

  • L’auteur défend la « sortie récréationnelle » – ce qui amène par Contrepoints l’avertissement « L’auteur s’exprime à titre personnel. » – mais en précisant bien qu’il s’agit d’une mesure d’hygiène personnelle et familiale peu risquée, et à raison.

    Ce gouvernement agit finalement dans les limites de la parole de son président. Il a jeté des mots de peine et de douleurs. Alors ce seront des mesures de harcèlement et de contraintes réglementaires. Il ne faut pas montrer des gens à vélo tandis que des personnels médicaux sont harassés à cause d’erreurs de gestion.

    • « L’auteur s’exprime à titre personnel. »

      J’avais remarqué cette précaution inhabituelle.
      Cela signifie que non seulement on n’a pas le droit d’aller respirer mais qu’en plus on redoute de contester ceux qui nous pompent l’air.

  • Au lieu de faire appel à la responsabilité des gens (porter un masque, éviter de s’approcher des autres, se laver les mains, entretenir ses capacités immunitaires, etc…) on impose le confinement. Plutôt le totalitarisme que la responsabilité. La raison en est qu’on n’aime pas la responsabilité car on n’aime pas la liberté.

    • Exactement. N’importe quel comportement irresponsable est accepté s’il respecte le confinement. Heureusement qu’il y en a peu de compatibles, encore que décourager les pratiques sportives a bien un petit quelque chose de malsain. Mais voilà, pour la propagande de nos subtils dirigeants, dans confinement il y a « finement »…

    • Les hommes politiques ne vivent que pour le pouvoir. Ils ne veulent pas d’une population autonome.
      Demain, l’état (les hommes d’état) auront le pouvoir sur les gens (geolocalisation individuelle pour notre bien) et un pouvoir économique à genou qui viendra manger dans la main de l’état.
      Maduro n’a que faire du bonheur des venezueliens, il a le pouvoir qui seul compte.

  • L’État ayant fait la preuve de son incapacité à gérer cette crise, il ne lui reste plus qu’à rouler des mécaniques en imposant des règles strictes, grâce auxquelles il pourra réprimer à Tour de bras les contrevenants. Il pourra ensuite s’attribuer le mérite de la sortie de la crise, en brandissant fièrement le nombre de PV dressés par la police. Le but du confinement n’est probablement pas seulement la réduction de la contagion, c’est aussi la seule action que le gouvernement est capable de maîtriser.

    • Qu’il maîtrise par la peur en verbalisant comme des délinquants des gens qui ne prennent et ne font prendre, aucun risque.

  • Il faut noter que le confinement a été largement justifié par la surcharge des hôpitaux.
    Il importe donc de savoir que l’augmentation du nombre de cas critiques se tasse:
    +552 le 2 avril, +382 le 3, +263 le 4, +176 le 5, +234 sur les 6 et 7 (il semble qu’il n’y ait pas eu de mise à jour le 6).
    Car les lédias nous informent sur le nombre total de cas qui ne peut qu’augmenter si on augmente (enfin) les tests…

    • Les 234 sont 140 le 6 et 94 le 7. Mais il y a deux manières de tasser l’augmentation : diminuer les admissions, ou augmenter les sorties par décès et guérisons. Or les admissions ont augmenté de 390 le 6 à 478 le 7…

  • Le dernier recours qu’en on a tout merdé, le confinement total, le marteau pilon pour écraser les moustiques , le mot pertinent n’a plus de place , c’est une insulte de nos dirigeants incapables et coupables a l’intention du peuple victime.

  • Le confinement en France est absurde. Mais ce qui l’est encore davantage, c’est que le principal obstacle au déconfinement est probablement une bonne partie de l’opinion publique, soit tétanisée par une peur imperméable aux discours rationnels (observez certains comportements), soit assez satisfaite d’une situation où elle est payée 84% de son salaire net en restant à la maison, sans penser aux lendemains qui vont forcément déchanter..

  • Permis à points, permis de chasser, de pêcher, etc..; on n’a jamais vu un de ces permis être supprimé. Je prends le pari qu’il en sera de même avec ce nouveau permis de sortir et qu’il sera même payant l’année prochaîne

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

La campagne électorale est enfin terminée, en laissant derrière elle un goût amer.

Il nous a été demandé de choisir entre douze, puis deux nuances de socialisme débridé et irresponsable. Quelle tristesse !

D’un autre côté, cette parenthèse dans la vie politique nous aura permis de savourer une trêve plus que bienvenue dans les bombardements incessants de mesures liberticides et infantilisantes qui frappaient le pays depuis deux ans. C’est toujours ça de pris.

Le bilan est cependant d’une détresse abyssale : absolument auc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles