L’école à la maison, une réponse à la pandémie du Coronavirus COVID-19 ?

homeschooling By: Jessie Pearl - CC BY 2.0

Et si l’expérience subie de la crise du Coronavirus devenait une occasion d’explorer une autre manière d’éduquer ?

Par Isa Lise.

À l’heure actuelle, le coronavirus COVID-19 continue de se répandre. Des personnes sont contaminées et d’autres se sont vues imposer une quatorzaine. Cet isolement est souvent mal vécu. Des parents se sentent démunis : comment permettre à leur enfant de poursuivre leur instruction ?

Angoisse à la maison

Hier soir, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé que tous les établissements scolaires seraient fermés dès lundi. Un vent de panique est à prévoir. Pour y remédier, le CNED met à disposition une plateforme avec un code d’accès pour les élèves ; des éditeurs ouvrent un accès en ligne à leurs manuels scolaires ; des enseignants proposent cours, leçons, parfois visioconférences.

Depuis plusieurs jours, les articles sur l’école à la maison dans cette situation de crise se multiplient. Très logiquement, on lit beaucoup d’angoisse chez les parents. Ce n’est pas la peur de la contamination qui domine, mais la crainte que les enfants perdent leurs acquis, qu’ils ne progressent plus, la crainte que leur avenir scolaire soit compromis. Des parents se sentent dépassés : comment faire ? Ce n’est pas l’école à la maison ou instruction en famille qu’ils vivent, mais les « leçons à la maison ».

Ouvrir le champ des possibles

Et si cette expérience subie devenait une occasion d’explorer autrement ? Et si vous ouvriez le champ des possibles ?

Les « leçons à la maison », c’est suivre un modèle imposé, un rythme imposé (certains établissements demandent des horaires « comme à l’école »). L’instruction en famille, c’est choisir son approche, ses méthodes, son rythme de vie !

Chaque enfant n’évolue pas au même rythme. Et si le lever était différé ? Et si votre enfant apprenait mieux durant l’après-midi ? Et si vous profitiez de ce temps à la maison pour explorer ses intérêts ? Et si vous découvriez d’autres pédagogies ?

La plus connue, la méthode Montessori ou bien encore la pédagogie de Charlotte Mason ou encore la pédagogie Freinet ou la pédagogie Steiner, la mienne avec Un univers pour apprendre ou bien d’autres options encore.

Et si l’instruction en famille vous permettait de doucement apaiser cette angoisse scolaire et de découvrir votre enfant sous un nouvel angle ?

En effet, en apprenant autrement, l’enfant en difficulté est sans doute celui dont les ressources nous surprennent le plus. Comme vous, la pandémie m’inquiète pour différentes raisons. Une de mes enfants est à la fac. Mais je ne m’inquiète pas : elle a appris à la maison et cette expérience qui lui a permis d’obtenir le bac sans école, lui a aussi permis d’être incroyablement autonome et d’être dotée d’une formidable adaptabilité.

Parfois, en changeant de regard, une expérience difficile permet un véritable enrichissement. Même si votre enfant retourne bientôt dans le système scolaire, nul doute qu’il pourrait alors en tirer des bénéfices inattendus.

Isa LISE, blogueuse et auteure de

Faire l’école à la maison (éditions Eyrolles),
L’école à la maison : des pistes pour apprendre autrement (éditions L’instant présent) ;
Créatrice de l’univers Le Monde de Mei et Noé

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.