Management : savoir ne pas intervenir dans les débats

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Management : savoir ne pas intervenir dans les débats

Publié le 13 mars 2020
- A +

Par Alain Goetzmann.

Lorsqu’on prononce le mot de Tesla, chacun pense aussitôt à l’entreprise qui produit la voiture électrique. Mais, qui se rappelle que Tesla, Nikola Tesla, était un ingénieur, l’un des plus créatifs du XIXe siècle ? Sa puissance de travail et ses nombreuses inventions le font remarquer par Thomas Edison lui-même, déjà célèbre à l’époque, qui l’invite à le rejoindre à New-York. Mais ils se brouilleront rapidement. C’est alors qu’il crée la Tesla Electric Light Company avec laquelle il se ruinera.

Nikola Tesla apparaît comme un nain à côté de Thomas Edison alors qu’il en était, pour le moins, l’alter ego. Mais son caractère ombrageux, la violence de ses réactions, son refus du compromis l’ont irrémédiablement desservi. Tirons-en la leçon qu’il faut éviter de toujours vouloir gagner.

Attention aux retours de bâton. Cette énergie tournée vers le succès l’amène à sur-jouer de sa personnalité. Ses idées, ses suggestions, ses commentaires, qu’ils soient intelligents ou stupides – cela arrive – deviennent des ordres que chacun va s’évertuer d’interpréter et de mettre en œuvre au détriment, bien souvent, des actions déjà en cours. Soyez donc prudent. Prenez en compte « l’effet de cour » et sachez ne pas intervenir en permanence dans les débats que vous organisez.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’incertitude est anxiogène à de nombreux égards et souvent à juste titre.

Définie comme l’absence d’information au sujet d’un phénomène donné, elle signifie souvent qu’on ne sait pas à quoi s’attendre, laissant la porte ouverte aux mauvaises surprises – perte d’emploi, maladie, accident, guerre, etc. et nous laissant désemparés. Car la crainte principale liée à l’incertitude est celle de la perte de contrôle où on ne peut plus rien prévoir ni planifier. Mais cette crainte repose sur une croyance qui est que seule la prédiction permet ... Poursuivre la lecture

Une énigme persistante de la vie des organisations est combien il est difficile pour elles de changer. Souvent ce n’est pas faute d’essayer. La difficulté vient plutôt de la façon même dont elles essaient de le faire, en concentrant leurs efforts au mauvais endroit, et surtout en ignorant la véritable cause du blocage.

Il y a un paradoxe dans la vie des organisations. En un sens, elles sont en changement permanent. Leur vie est un ouragan d’initiatives, de projets, de plans. Mais ce changement cache souvent une difficulté très grande à... Poursuivre la lecture

Et si la guerre en Ukraine illustrait, une fois de plus, la supériorité du libéralisme ?

Pas seulement sur le plan moral, puisque ce conflit oppose une démocratie à un régime autoritaire et enclin à menacer ou envahir ses voisins, mais en termes tout simplement d'efficacité.

Certes, les succès de Kiev s'appuient sur le courage de ses soldats et l'appui d'une population unie dans un patriotisme qui a surpris les Ukrainiens eux-mêmes, en sus de la qualité du renseignement satellite, ou aérien américain et de la fourniture d'armes ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles