Municipales : 7 français sur 10 satisfaits de leur maire

Mairie ABLIS by Département des Yvelines (CC BY-ND 2.0) — Département des Yvelines , CC-BY

Un sondage BVA-Orange-Europe 1 révèle que les Français sont satisfaits de leur maire. voici quelques surprenants résultats.

Par la rédaction de Contrepoints.

À un mois et demi des prochaines élections municipales, plus de 7 Français sur 10 (71 %) se déclarent satisfaits de l’action de leur maire et de son équipe. Un chiffre élevé, particulièrement dans les communes rurales. C’est un signe de vitalité démocratique. Comme l’analysait déjà Tocqueville, c’est dans la commune que réside la force des peuples libres.

Un tiers des Français souhaite malgré tout que les élections municipales de mars prochain soient l’occasion de changer d’équipe municipale.

Cette volonté de voir rebattre les cartes se retrouve plus fortement chez les électeurs du Rassemblement National (48 %).

35 % souhaitent au contraire confirmer l’équipe municipale en place dans leur commune. Un souhait de stabilité qui se montre plus fortement chez les 65 ans et plus (41 %) et les sympathisants LREM (49 %).

Enjeux locaux ou enjeux nationaux ?

Globalement, une majorité de Français s’intéresse à ces élections. Un Français sur 3 se déclare « très intéressé » par ces élections municipales, ce qui est quasiment la même proportion que ceux qui ne sont pas intéressés (34 %).

Neuf personnes ayant l’intention d’aller voter sur 10 (90 %) déclarent que les enjeux locaux primeront sur les enjeux nationaux lorsqu’elles déposeront leur bulletin dans l’urne. Les problématiques locales occupent une place importante aux yeux notamment des femmes (93 %), des 35-49 ans (93 %), des habitants des communes rurales (94 %) et des sympathisants Les Républicains (95 %).

Si près des deux tiers des personnes interrogées expliquent qu’elles ne tiendront pas compte de la politique actuelle au moment de voter, un quart d’entre elles (26 %) souhaite toutefois utiliser ce moment pour sanctionner Emmanuel Macron et le gouvernement.

Les employés et ouvriers (35 %) et les sympathisants du Rassemblement National (53 %) sont parmi les plus nombreux à vouloir signaler leur mécontentement à l’exécutif. Seuls 9 % veulent à l’inverse affirmer leur soutien au gouvernement à l’occasion de ce scrutin local (soit dans le sondage, 75 répondants VS les 225 personnes qui avaient l’intention de sanctionner Emmanuel Macron).

La réforme des retraites, élément catalyseur pour les municipales

La réforme des retraites compte pour beaucoup dans la décision de sanctionner ou de soutenir Emmanuel Macron et le gouvernement, puisque 91 % de ceux souhaitant sanctionner l’exécutif déclarent que la réforme des retraites pèse dans leur décision et que 80 % de ceux souhaitant soutenir l’exécutif disent de même.

Cette réforme mobilise toutefois davantage contre elle qu’en sa faveur, puisqu’elle pèse plus largement et plus lourdement chez ceux souhaitant pénaliser l’exécutif que chez ceux voulant le soutenir.

En effet, plus des deux tiers de ceux souhaitant sanctionner Emmanuel Macron et le gouvernement déclarent que la réforme des retraites comptera beaucoup dans leur décision, tandis que moins de la moitié (40 %) des soutiens à l’exécutif estiment que la réforme pèse fortement dans leur choix.

Voter « vert » ?

35 % des interrogés se disent prêts à voter pour une liste écologiste aux municipales. Mais 45 % ne voteraient écologiste ni pour les municipales, ni pour la présidentielle.

maire

Enfin, à la question « pourriez-vous être candidat en tant que maire de votre commune », la réponse est « non » à… 80 % pour les hommes, 91 % pour les femmes. Et ce refus est davantage marqué chez les plus âgés. Maire n’est décidément pas une fonction qui attire.

maire

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.