Primaires démocrates : Bernie Sanders avenir de la gauche américaine ?

Inspirée par le socialisme européen, la gauche de Bernie Sanders pourrait paradoxalement aider à la réélection de Trump si son maximalisme socialiste venait à triompher au sein du parti démocrate.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bernie Sanders 2016 By: Shelly Prevost - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Primaires démocrates : Bernie Sanders avenir de la gauche américaine ?

Publié le 12 février 2020
- A +

Par Frédéric Mas et Justine Colinet.

Mardi soir, Bernie Sanders a gagné les primaires du parti démocrate dans le New Hampshire, comme il l’avait fait en 2016, devant Pete Buttigieg et Amy Klobuchar. Elisabeth Warren et Joe Biden, qui incarnaient l’aile plus centriste du parti, sont distancés. Ils n’obtiennent que la 4e et 5e place. La dynamique radicale incarnée par Bernie Sanders serait-elle en train de balayer l’ancien monde modéré de la gauche américaine ?

La radicalisation socialiste de Bernie Sanders

Bernie Sanders incarne à merveille la radicalisation de la gauche après l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. Comme l’explique Drieu Godefridi, auteur du livre Reload ! Comment l’Amérique invente le siècle  (Texquis) le représentant démocrate du Vermont est « clairement à l’extrême gauche ». Seulement voir dans le triomphe de Sanders un changement général serait prématuré : « la situation est finalement comparable à celle du Labour Party au Royaume-Uni, c’est-à-dire qu’il y a une très grande radicalisation qui débouche sur un désastre électoral. »

La polarisation politique américaine a fait gagner en visibilité une nouvelle gauche qui emprunte au registre du populisme pour dénoncer Wall Street, la finance et la politique jugée trop favorable aux riches des républicains comme des démocrates modérés.

Tout ceci n’est cependant pas payant électoralement parlant. Pour Drieu Godefridi, la victoire de Bernie Sanders ne doit pas masquer le fait de la faiblesse électorale globale des démocrates :

[L’enjeu] ce n’est plus tellement de l’emporter pour les présidentielles de 2020, ce qui devient très difficile, mais c’est surtout de ne pas se faire chasser à tous les niveaux. [Les démocrates] sont tout à fait capables à l’heure actuelle de perdre la Chambre, de ne pas regagner la Présidence, de ne pas regagner le sénat et a fortiori de ne pas regagner la Cour Suprême.

Inspirée par le socialisme européen et l’étatisme en matière de santé, d’éducation et d’écologie, la gauche de Bernie Sanders et Alexandria Ocasio-Cortéz pourrait paradoxalement aider à la réélection de Trump si leur maximalisme socialiste venait à triompher au sein de la gauche américaine.

Selon Drieu Godefridi :

Pour Trump, cette radicalisation est une aubaine. Cela lui permet de passer auprès de l’électorat de droite pour un homme de droite, et auprès de la grande majorité restante des Américains, pour quelqu’un de simplement plus raisonnable.

Voir les commentaires (48)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (48)
  • Bernie Sanders pourrait être encore plus interventionniste et protectionniste que Trump ? L’étatisme en matière de santé pourrait encore faire augmenter les prix déjà stratosphériques des médicaments et des soins de santé aux USA ? Les soins de santé aux USA représentent 17% du budget national (pour des résultats parfois discutables… la situation dans certains quartiers de ce pays développé et immensément riche et l’espérance de vie en sont témoins) contre environ 9% pour les pays de l’OCDE ?
    Ah bon…

    • Bernie Sanders est évidemment un libéral, et Trump un communiste de tendance stalinienne.

      Heureusement que vous êtes là pour nous remettre les yeux en face des trous, Pantone.

      Que deviendrions-nous sans vous ?

      • Vu que je n’ai pas du tout écrit cela, il faut en conclure que vous trollez… c’est mal…

        • @Pantone
          Bonjour,
          « Bernie Sanders pourrait être encore plus interventionniste et protectionniste que Trump ? »
          Oui, vous l’avez écrit.

          • Oui, j’ai posé la question. Il est établi (faut juste ouvrir les yeux) que Trump est interventionniste et protectionniste.. Je n’en peux rien.. C’est ce qu’il fait…
            Cela fait-il de Trump un communiste de tendance stalinienne ? Ben non.. Qui a dit ça ? Personne.
            Peut-être une mauvaise interprétation de mes paroles pourtant sans équivoques par des personnes enclines à la déformation de propos pour raisons diverses (incluant la malhonnêteté).

          • Beaucoup considèrent que Trump est protectionniste… Pourtant, il a conclu un accord avec la Chine qui montre que les droits de douane ne sont qu’un argument de négociation et son attitude depuis l’accord montre qu’une fois l’accord conclu, il ne le remet pas en cause, au contraire. Et bien entendu, quand l’UE poussée par la France veut instaurer des droits ou quelque chose d’approchant sur les GAFA, on voit bien de quel côté de l’Atlantique se trouvent les protectionnistes… Mais ces conclusions qui devraient ressortir de l’évidence et du bon sens pour chacun sont manifestement contraires à la version médiatique et officielle, alors elles peuvent rester ignorées de certains.
            A propos, je me demande si quelqu’un ici a déjà brandi la baguette devant un troll dans la caverne en articulant xyzzy ?

  • Leur « green new deal » est hilarant de stupidité. Je vous passe l’introduction « tout va brûler et disparaître » d’ici 2050, même les pires catastrophistes du GIEC sont dépassés.
    .
    D’ici à 2030:
    -Toute l’économie et le pays doivent être dédiés entièrement à la lutte contre le réchauffement. Objectif zéro Co2.
    -Arrêt du nucléaire, 100% de renouvelable.
    -Passage de l’agriculture en permaculture.
    -Réfection des tous les bâtiments aux normes écologique et anti-catastrophe (138 millions de bâtiments pour 10 millions de travailleurs dans le secteur)
    -100% voiture électrique, on jette 272 millions de voitures.
    -Trains à grande vitesse partout, passage au 100% transports publics dans les villes.
    -Revenu universel, services étendus pour tous et bien évidemment tous gratuit « à chacun selon ses besoins ».
    -Inévitable volet inclusif, réparation envers les minorités historiques.
    -etc, etc.
    .
    Chaque point même pris séparément est ridiculement impossible, écouter un discours d’Horatio Cortes est un grand moment d’hilarité, elle est bête à manger du foin et croit sincèrement à ces âneries. Sanders est beaucoup plus cynique, il sait que c’est impossible, mais il sait aussi qu’il y a une clientèle qui croit ces imbécilités. Comme les américains sont loins d’être tous gauchistes cinglés, si Sanders gagne l’investiture les démocrates sont foutus.

    • Horatio Cortez ? Connais pas.. Horacio Cortez ? Ancien président du Paraguay ? Heu.. rien à faire ici.. Aaaah, Ocasio-Cortéz ? Oui, je vois. En effet, elle représente une frange assez extrémiste de la population américaine. C’est un peu la Mélenchon de là-bas, j’espère donc qu’elle n’ira pas trop loin.

      • Pantone a écrit: « C’est un peu la Mélenchon de là-bas, j’espère donc qu’elle n’ira pas trop loin »

        Votre premier commentaire troll ici était pour dire que Sanders ne pouvait être pire que Trump, votre deuxième pour reconnaitre que leur programme était un extrémisme de gauche…
        J’ai déjà dit que je pensais que vous étiez cinglé ?

        • Vous déformez mes propos, comme toujours :-).
          J’ai écrit très précisément que :
          – Trump est interventionniste et protectionniste.
          – Le système de santé US est mauvais (pas de Trump dans l’histoire)

          Que si Sanders était encore plus interventionniste et protectionniste et que si à cause de lui, le système de santé (et uniquement celui-ci) devenait encore plus, cela m’étonnerait beaucoup.

          Est-ce que cela signifique que Trump est « pire » que Sanders ? Non.
          Est-ce que cela signifie que je suis pour Sanders ? Non.
          Est-ce que cela signifie que votre rage permanente obscurcit vos capacités de compréhension ? Je l’ignore, je n’ai pas les aptitudes professionnelles pour statuer sur votre cas.

          • Vous mentez constamment et réécrivez le réel à votre convenance en dépit des preuves écrites qui existent quelques centimètres plus haut, puis chantez vos louanges au milieu de ruines que tout le monde, sauf vous, constate comme tout le monde, sauf vous, constate que vous n’êtes pas le moins du monde libéral.
            Vous provoquez et insultez les gens ici avec une constance réellement pathologique, vous êtes cinglé, c’est un constat clinique.

          • @Pantone
            Bonsoir,
            Vous avez écrit très précisemment :
            « Bernie Sanders pourrait être encore plus interventionniste et protectionniste que Trump ? »
            => Bernie ne peut être plus interventionniste et protectionniste que l’ « Orange man bad ».

            • En effet, je doute que Sanders puisse être encore plus interventionniste et protectionniste que Trump, qui a mis la barre très haut. Mais ce n’est pas impossible bien sûr.
              Et donc ?
              Merci de répéter ce que j’ai dit, mais je sais ce que j’ai dit.

              • @Pantone
                Vous ne devriez pas douter : Sanders est socialiste. Il serait aussi interventionniste que nos chers politiciens, et protectionniste autant qu’eux, suivant la caste en vogue.
                Trump a donné du mou à l’économie américaine, en défaisant ce que son prédécesseur démocrate (socialiste donc) a fait pendant 8 ans. Libérée de l’étau démocrate, l’économie américaine respire mieux. Sanders, et les autres, se borneront à étouffer l’économie et les américains (métaphoriquement parlant) comme le font tous les socialistes. Aux States, les socialistes sont déjà en train de faire taire leurs opposants, et de les menacer de mort avec les moyens colossaux dont ils disposeraient une fois au pouvoir (tels Swalwell et Biden).
                Dans l’état de Virginie, la police a fait évacuer les citoyens venus entendre les délibérations des représentants concernant le projet de loi sur les armes. Les citoyens ont le droit d’assister à ces délibérations pusiqu’elles sont publiques. Les réprésentants ont voté pour, la loi doit donc passer au sénat de l’état de Virginie pour être validée.
                Trump vient de virer 70 haut fonctionnaires/conseillers présidentiels qui n’allaient pas dans son sens. Bill Clinton avait, quant à lui, viré tout le staff de conseillers à son entrée à la Maison Blanche. Staff qui était conseiller de Bush père.

  • « Elisabeth Warren et Joe Biden, qui incarnaient l’aile plus centriste du parti » : OK pour Biden, mais Warren est sur le même positionnement que Sanders, très à gauche et pas du tout centriste. Maintenant, si on additionne les voix des candidats « centristes » (Buttigieg / Biden / Klobuchar), cela donne 53%. Donc un parti très divisé. Le plus gros pb pour Trump, ce serait si Klobuchar finissait par l’emporter. Sanders est trop à gauche pour séduire une majorité d’américains, et le mariage de Buttigieg avec un homme est à mon avis une pilule un peu trop grosse à avaler pour cette même majorité. Klobuchar pourrait par contre créer la surprise. Maintenant, quid de Bloomberg, même si je doute qu’il puisse remporter les primaires sans faire exploser le parti démocrate : on voit mal comment Sanders, OCC, et consorts pourraient se ranger derrière lui. Maintenant, si Sanders finit par perdre les primaires, ne sera-t-il pas tenter par un cavalier seul ?

    • Joe Biden est le plus « normal » mais traîne de sacrées casseroles avec le dossier Ukraine. Bloomberg est multimilliardaire et la gauche américaine est beaucoup trop radicalisée pour l’accepter, les autres candidats, même Warren sont beaucoup trop à gauche pour le pays sans oublier que cette WASP a prétendue être indienne et que ce n’est pas un signe de santé mentale.
      Le risque pour Trump, c’est une élection volée, une « révélation » ou une accusation évidemment vide, mais qui pourrait faire des dégâts juste avant le scrutin.
      Les démocrates, qui le sont de moins en moins d’ailleurs, n’ont plus aucune limite ni décence.

      • @Guillaume P
        Bonjour,
        Quand je lis, ou entend prononcé, « Joe Biden » je ne peux penser qu’à son fameux « Buy a shotgun » ainsi qu’à son conseil donné à sa femme de tirer deux coups au hasard avec un shotgun depuis son balcon de leur résidence isolée dans les bois, si jamais un intrus venait par là (et que les agents des services secrets, armés de tout autre chose que de fusils de chasse à double canon, chargés de la sécurité des lieux et de madame étaient aux fraises sans doute). Conseil qui est de commettre un acte frisant l’illégalité dans nombre d’états américains.

        Quant à E. Warren, en plus d’avoir prétendu être une indienne, elle a aussi dit pendant la campagne qu’elle avait été licenciée de son poste d’enseignante parce qu’elle était une femme, alors que c’est elle qui avait donné sa démission.

        En marge de tout ce cirque, sur CNN, les bien-pensants relayant le saint message, Don Lemon en tête, se sont ouvertement payés la tête des supporters de Trump, en les caricaturant en rednecks quasi illétrés et incultes. Les trois protagonistes se sont bien fendus la poire en direct, et Don Lemon a eu un fou rire. L’imitation d’un accent du Sud, proche du Texan à mon avis, l’a tout simplement couché de rire sur sa table.

        • La bonne nouvelle c’est que la confiance dans les médias s’est considérablement effritée et plus ils sont outranciers plus ils perdent de l’audience. CNN est tombé à la 22e place mais garde la préférence des marxistes progressistes, Fox News le plus neutre est en tête chez les républicains.
          L’autre bonne nouvelle c’est qu’ils donnent la parole à tous un tas de gens dont la fenêtre d’Overton est rouge vif au point qu’ils insultent ouvertement l’Amérique ce qui choque énormément de monde, y compris des gauchistes modérés.
          Ce que je ne comprends pas trop, ce sont les RINO, Trump tiens bien la rampe et a d’excellentes chances, la seule raison que je vois à leur trahison, c’est leur corruption par le deep state.
          Ca va être sanglant…

        • Je viens d’entendre une autre phrase bien sentie de Joe Biden :
          « A ceux d’entre vous qui disent que l’arbre de la liberté doit être arrosé avec le sang des patriotes, je veux que vous pensiez que vous feriez mieux d’avoir un F-15 avec des missiles Hellfire si vous pensez pouvoir résister au gouvernement. »
          Après le député démocrate de Californie Eric Swalwell en novembre 2018 rappelait aux citoyens pro 2nd Amendement que le gouvernement américain avait un stock trop conséquent d’armes nucléaires, voilà qu’un Ex-V.P, en lisse pour la présidence propose de faire tomber le feu de l’enfer sur les citoyens pratiquant légalement leur droit.

          « Rep. Eric Swalwell, California Democrat, warned gun owners Friday that any fight over firearms would be “a short one,” because the federal government has an extensive cache of nuclear weapons.
          After Joe Biggs tweeted that Mr. Swalwell “wants a war” over the Second Amendment, Mr. Swalwell responded, “And it would be a short war my friend.”
          “The government has nukes. Too many of them. But they’re legit,” the congressman tweeted. “I’m sure if we talked we could find common ground to protect our families and communities.”

    • « Klobuchar pourrait par contre créer la surprise. »

      Ce ne serait pas une surprise, au moins dans le sens propre du mot, pas du pari sportif ou de la pochette.
      Le retour d’Hillary serait une surprise, le soutien des modérés envers Sanders serait une surprise.
      Mais le choix d’un candidat démocrate interchangeable « qui coche les bonnes cases », non.

  • Vu les échecs parents du socialisme comment des gens peuvent-ils le promouvoir?

  • Bernie Sanders se revendique socialiste. Il est celui qui militait pour un salaire à $15 de l’heure… qu’il n’appliquait pas à ses employés pour sa campagne. Après quelques protestations de ses employés, ceux-ci ont eu gain de cause… $15 par heure, mais touchaient moins d’argent au final.
    [J’ai vu des affiches de la CGT prôner un salaire « digne » à 1800€ nets mensuels, tout en prônant plus de taxes sur les employeurs.]

    Le Parti Démocrate est en train de s’autodévorer.
    Bet O’Rourke, s’est mis sur la touche car il a dit tout haut ce que les démocrates pensent tout bas : « Hell Yes ! we’re going to take your AR15 ! ». Un an auparavant, dans une émission radio, il avait dit que les américains devaient acheter autant d’AR qu’ils le voulaient. Pour justifier son retrait à l’investiture, il a dit qu’il n’avait plus les moyens financiers pour continuer sa campagne. Pourquoi l’a-t-il commencée alors ?
    Tulsi Gabbard, pour avoir rappelé les prouesses de Kamala Harris en tant que procureur fédéral de Californie, a subi un lynchage en règle du Parti.
    Le Parti Démocrate n’aime pas les apostats.

    A.O.C a dû être instruite lors de l’audience d’un directeur de l’I.C.E : celui-ci lui a rappelé que venir sur le sol américain sans suivre le processus légal, est illégal.
    Ilhan Omar crache régulièrement sur le pays. Elle est sous le coup d’une enquête pour falsification de papiers relatifs à sa naturalisation. Elle est aussi capable de prendre un « Non » pour un « Oui » lors de comité d’audience concernant des opérations en Amérique Centrale. (le terme massacre lui donne un léger rictus)

    Les démocrates n’avaient qu’une idée en tête ces derniers mois : « empeachment ». Ils viennent de s’y casser les dents.
    Leur attaque en continu sur le 2nd Amendement, bien aidée par les milliards de Bloomberg, a vu des citoyens montrer leur mécontement. Dans les jours qui ont suivi leur rassemblement à Richmond, Virginie, un de ces citoyens (certainement pas le seul) a reçu la visite inopinée d’agents de police qui « avaient eu un tuyau quant à une pré-opération » malicieuse. Les agents de police (un state trooper et un agent de la police du Capitole) dirent qu’un anomnyme avait vu le citoyen toquer sur les « pilliers du Capitole » (celui de Richmond) comme pour en vérifier la résistance. Ces fameux « pilliers du Capitole » sont des arbres.
    Le niveau de l’attaque sur le 2nd amendement est tel que 9 états sont en train de proposer des lois mentionnant qu’aucune loi passée par le Congrès, un décret du président U.S, ou des instances d’état, restreignant, attaquant ce 2nd amendement, (qui est une liberté individuelle) ne serait appliquée. Ces états ont mis cet article de la Constitution U.S à la place qui est la sienne : au-dessus de toutes les autres lois. Ces états sont presque en train de s’unir contre la machine Bloomberg et les démocrates anti-armes, anti liberté d’expression, et anti Constitution U.S.
    Ces démocrates sont des socialistes : les libertés individuelles, les droits, ils n’en ont cure et veulent les voir disparaître.

    • Un petit update concernant A.O.C :
      elle vient de déposer une proposition de loi dans laquelle les personnes illégalement sur le territoire condamnées puis renvoyées dans leur pays d’origine, se verront octroyer un voyage retour aux States ET la nationalité américaine. Voyage aux frais des contribuables américains évidemment.

  • Bernie Sanders, un ancien hippie des années 70, reconverti dans la politique et avec un constant succès dans le traditionnel Vermont, n’est pas réellement un « radical » comme le disent ses adversaires mais, sur l’échiquier politique européen, proche du centre style Modem. Ce qu’il propose n’a en fait rien d’ébouriffant et il ne propose qu’une couverture sociale minimum loin de notre Sécu remplie d’apparatchiks. En matière de contrôle des armes à feu (il est élu d’un Etat où abondent les chasseurs), Sanders ne propose que de contrôler les profils psychiatriques des acheteurs d’armes automatiques! En fait, ses problèmes sont: 1) son caractère ombrageux et rancunier qui lui a donné la réputation d’un type difficile à vivre et avec qui travailler; 2) son âge, 78 ans et un état de santé chancelant (une crise cardiaque récente); 3) le fait qu’il n’appartienne pas au Parti Démocrate, ce qui ne lui assure guère des soutiens enthousiastes dans le parti, au Congrès et au Sénat; 4) sa très jeune colistière pour la vice-présidence Alexandria Ocasio-Cortéz qui, elle, est clairement à la gauche du Parti et qui risquerait de se retrouver Présidente en cas de décès d’un Président amoindri!

    • S’il peut être idéologiquement proche d’AOC qui est une marxiste anti capitaliste à tendance Kmers verts j’ai quelques doutes sur son centrisme . Voter pour un débris gauchiste qui aurait un vice-président complétement à l’ouest comme AOC je ne suis pas sûr que ça fasse rêver beaucoup d’américains

    • « 4) sa très jeune colistière pour la vice-présidence Alexandria Ocasio-Cortéz qui, elle, est clairement à la gauche du Parti et qui risquerait de se retrouver Présidente en cas de décès d’un Président amoindri! »

      Qu’est ce qui pourrait aller mal ?
      (C’est de l’ironie, je précise)

    • Il y a sa signature en dessous du « green new deal » alors que c’est du collectivisme suicidaire.

    • Il est très anti-israélien aussi.

    • @HangaRoa
      Bonsoir,
      Il a fait des éloges du communisme dont il a été témoin à Moscou dans une interview télévisée de 1988. Ca lui a bien plu l’U.R.S.S.
      Il a aussi dit que Castro avait permi à Cuba de faire d’immenses progrès dans la santé, et dans l’éducation.
      Dernièrement, il a vanté la Chine comme modèle car le régime imposait purement sa vision. Il semble que la démocratie le dérange, ce démocrate.

  • Je pense que vous seriez surpris du nombre de républicains prêts à voter Sanders. Les républicains sont fiscally conservative quand ils doivent payer mais dès que l’argent peut venir vers eux, leur conservatisme disparait. Les prêts étudiants tuent de nombreuses familles et à tort ou à travers, de nombreuses personnes de droite voteront Sanders pour effacer la dette de leurs enfants. J’ai le cas dans ma belle famille et leurs amis du Texas.

  • les démocrates sont out, Trump sera réélu point

  • Ce qui seait interessant c est une analyse pour savoir pouquoi Sanders (et dans une moindre mesure Warren) sont si populaire. Sanders a reussi a accrocher Hillary la derniere fois alors qu il etait un inconnu et que tout le parti democrate roulait pour elle.
    Ce coup ci, c est encore pire : Biden (la version 2020 d Hillary) est deja au tapis.
    Pourquoi des electeurs , en particulier des jeunes, veulent voter pour un homme de 78 ans ?
    C est un peu court de dire que c est juste pour perdre l argent des autres. IL y a surement d autres motivations.
    N oublions pas que Trump lui meme a ete elu contre l establishement republicain et qu il a fait de bons scores dans des etats qui etaient des chasses gardees democrates

    • Pourquoi voter pour un vieux quand on est jeune ? Parce que si vous votez pour un jeune, il a très peu de chances de vous offrir rapidement une chance d’avancement pour prendre sa place.

      • il y a une seule place de president des USA et des millions d electeurs. si vou scomptez sur la place, vous avez une chace sur 100 millions

        Par contre si vous avez 25 ans, il parait plus logique de voter pour quelqu un qui en a 35 et qui aura un vecu proche de vous que pour quelqu un qui en a 75 et qui risque d avoir une conception du monde assez differente de la votre.
        Pour rester en France, jusqu a Macron le gros de nos politicien etaient des baby boomers (president mais aussi depute et senateurs). Du coup une politique orientee pro boomers (c est pas pour rien qu on a actuellement des retraites ayant un niveau de vie superieur aux actifs)

  • c’est un argument, mais il est possible que si Sanders est élu, le Venezuela s’en portera mieux :).
    Plus sérieusement, il est très probable que Trump soit réélu, avec des conséquences imprévisibles sur les états majoritairement démocrates comme la Californie, prête à être poussée vers l’indépendance :
    https://fr.quora.com/unanswered/Si-Trump-était-réélu-pensez-vous-que-certains-états-comme-la-Californie-proclameraient-leur-indépendance

    • @remi-trttn
      Bonsoir,
      Les états voisins de la Californie n’ont pas besoin de l’élection de Trump pour penser que les U.S.A dans leur ensemble se porteraient mieux sans. La Californie a le sobriquet de « Commiefornia » pour une bonne raison.
      De plus, c’est un des états les plus, si ce n’est LE plus, endetté de l’Union. Et comme dans toute union, il faut soutenir le boulet qui ne se gêne pas pour être de plus en plus lourd à porter.
      La Californie sans l’état fédéral s’écrouelerait comme le Vénézuela.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anthony P. Mueller.

Un excès de dépenses publiques et une politique monétaire laxiste entraînent une hausse des prix associée à une baisse des taux de croissance économique. Tous les chemins keynésiens mènent à la stagflation. C'est le résultat d'une mauvaise gestion économique.

La croyance selon laquelle les banquiers centraux pouvaient garantir la soi-disant stabilité des prix et que la politique budgétaire pouvait empêcher les ralentissements économiques s'est révélée fausse à maintes reprises. La crise actuelle est une p... Poursuivre la lecture

L'Ukraine connaît des combats limités depuis 2014 et une guerre inédite en 2022. Comment expliquer ce scénario tragique ukrainien? Quels sont les multiples enjeux du conflit russo-ukrainien?

L'Ukraine champ d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis

L'aspect global du conflit est perceptible à travers l'affrontement indirect que se livrent d'un côté les USA et de l'autre la Russie. Les Etats-Unis, chefs de file du camp occidental, ont les premiers violé le droit international avec d'abord la guerre du Kosovo en 1998 puis la guerr... Poursuivre la lecture

Le 2 mai dernier, Politico publiait en exclusivité un article traitant de la fuite d'un projet de jugement de la Cour suprême américaine relatif à la remise en cause d'un précédent jugement de cette même cour, Roe vs Wade.

Ce précédent arrêt avait posé les bases rendant légal l'avortement dans tous les États américains et limitant l'intervention de l'État dans la décision d'interruption de grossesse, considérée alors du domaine de la vie privée. Le projet actuellement en discussion et dont le contenu a fuité vers Politico renverrait à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles