Primaires démocrates : Bernie Sanders avenir de la gauche américaine ?

Bernie Sanders 2016 By: Shelly Prevost - CC BY 2.0

Inspirée par le socialisme européen, la gauche de Bernie Sanders pourrait paradoxalement aider à la réélection de Trump si son maximalisme socialiste venait à triompher au sein du parti démocrate.

Par Frédéric Mas et Justine Colinet.

Mardi soir, Bernie Sanders a gagné les primaires du parti démocrate dans le New Hampshire, comme il l’avait fait en 2016, devant Pete Buttigieg et Amy Klobuchar. Elisabeth Warren et Joe Biden, qui incarnaient l’aile plus centriste du parti, sont distancés. Ils n’obtiennent que la 4e et 5e place. La dynamique radicale incarnée par Bernie Sanders serait-elle en train de balayer l’ancien monde modéré de la gauche américaine ?

La radicalisation socialiste de Bernie Sanders

Bernie Sanders incarne à merveille la radicalisation de la gauche après l’arrivée de Donald Trump au pouvoir. Comme l’explique Drieu Godefridi, auteur du livre Reload ! Comment l’Amérique invente le siècle  (Texquis) le représentant démocrate du Vermont est « clairement à l’extrême gauche ». Seulement voir dans le triomphe de Sanders un changement général serait prématuré : « la situation est finalement comparable à celle du Labour Party au Royaume-Uni, c’est-à-dire qu’il y a une très grande radicalisation qui débouche sur un désastre électoral. »

La polarisation politique américaine a fait gagner en visibilité une nouvelle gauche qui emprunte au registre du populisme pour dénoncer Wall Street, la finance et la politique jugée trop favorable aux riches des républicains comme des démocrates modérés.

Tout ceci n’est cependant pas payant électoralement parlant. Pour Drieu Godefridi, la victoire de Bernie Sanders ne doit pas masquer le fait de la faiblesse électorale globale des démocrates :

[L’enjeu] ce n’est plus tellement de l’emporter pour les présidentielles de 2020, ce qui devient très difficile, mais c’est surtout de ne pas se faire chasser à tous les niveaux. [Les démocrates] sont tout à fait capables à l’heure actuelle de perdre la Chambre, de ne pas regagner la Présidence, de ne pas regagner le sénat et a fortiori de ne pas regagner la Cour Suprême.

Inspirée par le socialisme européen et l’étatisme en matière de santé, d’éducation et d’écologie, la gauche de Bernie Sanders et Alexandria Ocasio-Cortéz pourrait paradoxalement aider à la réélection de Trump si leur maximalisme socialiste venait à triompher au sein de la gauche américaine.

Selon Drieu Godefridi :

Pour Trump, cette radicalisation est une aubaine. Cela lui permet de passer auprès de l’électorat de droite pour un homme de droite, et auprès de la grande majorité restante des Américains, pour quelqu’un de simplement plus raisonnable.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.